Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Société

Tariq Ramadan face aux juges : le point sur l'affaire

Rédigé par Benjamin Andria | Mercredi 6 Juin 2018



Tariq Ramadan face aux juges : le point sur l'affaire
A l’issue de l'interrogatoire de Tariq Ramadan mardi 5 juin devant les juges d'instruction, une première depuis son incarcération en février, ces derniers ont décidé de ne pas ajouter une nouvelle mise en examen à l'islamologue après les accusations de viols apparues en mars d’une ancienne escort-girl impliquée dans l’affaire de proxénétisme de l'hôtel Carlton de Lille avec Dominique Strauss-Kahn.

Sur ce volet de l'affaire, l’islamologue suisse a ainsi confirmé son choix de changer de ligne de défense en plaidant pour des relations consenties avec celle qui se faisait appeler Marie (pour Mounia) et qui indique avoir été violée à neuf reprises entre 2013 et 2014 dans plusieurs pays dont la France et la Grande-Bretagne.

Tariq Ramadan « a longuement expliqué aux magistrats (...) qu'il y avait eu des jeux sexuels, qu'il y avait eu des relations sexuelles également mais qu'elles ont toutes été toujours librement consenties », a affirmé son avocat Me Emmanuel Marigny, cité par Europe 1.

En revanche, tel n'est pas le cas pour les deux premières plaignantes. Sa défense fait valoir les contradictions apparaissant dans leurs accusations. Tout en maintenant sa plainte pour viol, Henda Ayari a changé de version en affirmant le 24 mai que les faits présumés ont eu lieu le 26 mai 2012 et non entre fin mars et début avril de la même année. Des dates qui divergent mais aussi les lieux. Un changement conséquent dans sa version des faits dont se sert l’avocat de l'islamologue pour nier tout viol.

Tariq Ramadan reste mis en examen pour les présumés viols de deux premières plaignantes.

Lire aussi : Affaire Tariq Ramadan : en appeler à la justice en portant haut le combat contre les violences sexuelles

« Pour la première fois de sa vie, il n’est pas en état de faire le Ramadan »

« Il a été considéré coupable dès le début. De plus, l’accès à son dossier lui a été refusé par la justice, de même pour une nouvelle expertise médicale. Il n’a pas accès au courrier depuis le 26 février », affirme Maryam Ramadan, la fille de Tariq Ramadan, qui dénonce un lynchage médiatique dans les colonnes de Libération.

« Mon père est à l’isolement. Chaque jour, il passe en moyenne 23h seul dans sa cellule. (…) N’est-ce pas une sorte de torture psychologique ? On le traite comme s’il était déjà condamné. En fait, il ne reçoit pas les soins dont il a besoin. Son état de santé se dégrade, je le constate depuis que je lui rends visite. Et pour la première fois de sa vie, il n’est pas en état de faire le Ramadan », ajoute-t-elle, arguant que son soutien indéfectible à son père « n’est ni aveugle ni naïf ».

« Personne n’est en droit de faire un procès en moralité. Mélanger l’aspect moral et l’aspect judiciaire est très problématique. Aujourd’hui, mon père est accusé et emprisonné pour des crimes qu’il nie catégoriquement. C’est ce seul plan judiciaire qui doit nous importer », appuie encore Maryam Ramadan, qui rend régulièrement visite à son père avec sa mère Iman Ramadan, incarcéré un temps à la prison de Fleury-Mérogis puis transféré à l'hôpital pénitentiaire de Fresnes.

Malgré l’état de santé de Tariq Ramadan, atteint d’une sclérose en plaques et d’une neuropathie, ce dernier est maintenu en détention, les juges d’instruction estimant que son état demeure compatible avec la prison.





Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Michael Jeaubelaux le 06/06/2018 10:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Puisque Tariq Ramadan a avoué être adultère en fournissant 300 videos et plus de 1000 photos, si l'on en croit ce que dit la Mosquée de Lunel, il n'y a aucun doute, selon la Charia il doit être condamné à la lapidation à mort! Confirmez-vous?

http://www.mosquee-lunel.com/la-mosquee/sermons-du-vendredi/181-ladultere.html

"La peine de l'adultère

Tout célibataire qui commet l’adultère doit, en plus d’être puni de cent coups de fouet, être déporté loin de sa ville natale alors que le marié (même divorcé) doit être lapidé, mais sa sanction n’est exécutée que suite à son aveu ou au témoignage de quatre témoins. En effet, la Charia ne cherche pas à soumettre absolument à la sanction ou à la lapidation un grand nombre de pécheurs."

2.Posté par Michael Jeaubelaux le 06/06/2018 10:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Puisque son mari a avoué l'avoir trompé, Iman RAMADAN peut-elle encore restée mariée avec Tariq RAMADAN?

3.Posté par Michael Jeaubelaux le 06/06/2018 11:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Son frère Hani Ramadan enseigne et défend la lapidation pour les femmes adultères, que pense-t-il que devrait subir son frère qui a avoué son "crime islamique"?

https://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/hani-ramadan-est-suspendu-pour-avoir-justifie-la-lapidation-islamique-en-cas-dadultere?id=1532494&station=a9e7621504c6959e35c3ecbe7f6bed0446cdf8da

4.Posté par Michael Jeaubelaux le 06/06/2018 11:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour le Cheikh ANSARI, plus grave que l'adultère, est le fait que ceci soit rendu public! Or Tariq Ramadan a choisi de rendre public son adultère...
https://www.youtube.com/watch?gl=SN&page=1&hl=fr&v=7TM5eUgQPf8

5.Posté par François Carmignola le 06/06/2018 21:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Michael Jeaubelaux On peut (et on doit, à mon avis) tenir le raisonnement exactement inverse et proposer au contraire d'expurger du coran tous les versets se montrant critiques vis à vis de l'adultère. Modernité oblige, et il faut bien commencer par quelque chose.

6.Posté par mali le 10/06/2018 06:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne suis pas d'accord avec vous, si cet homme a vraiment fait quelques choses il doit être puni par la loi et si les faits ne sont pas avérés, il doit être relaxer et on ne doit pas juger en aucun cas sa famille et les hommes sont tous des pécheurs, respecter les individus en tant que tels. Il n'y a que Dieu qui en fera son affaire et le jugera.

7.Posté par Leçon de morale le 10/06/2018 14:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On lutte beaucoup contre une éventuelle menace d'application de la charia en France. On a tort.

Il faut appliquer dès maintenant, et avec la dernière des férocités, la charia ... à tous les musulmans : extraire 70% des prisonniers français (qui sont musulmans, peut-être 80%) et leur couper la main ou la tête, lapider publiquement toutes les femmes enfoulardées qui rencontrent des hommes qui ne sont pas leur père, leur frère ou leur mari, bastonner ou fouetter les musulmans qui ne jeûnent pas durant le mois de Ramadhan, etc.

A côté de cela, il faut faire savoir que ces mesures s'appliquent aux seuls musulmans, et qu'une abjuration publique de l'islam (enregistrée auprès d'un tribunal) reversera immédiatement le prévenu dans le circuit de la justice habituelle. Evidemment, l'apostasie de cette abjuration (comprenez le retour à la religion islamique) sera immédiatement punie de mort sans jugement : ce n'est que justice, puisque c'est la peine prévue par la charia pour apostasie, hé, hé.

En 6 mois, la plupart des problèmes de la France auront disparu, vous verrez.

8.Posté par Georges le 15/06/2018 18:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce sont les codes pénaux qui disent les lois.
En France c'est le code pénal français (vous savez le petit livre rouge) en Tunisie c'est le code pénal tunisien, au Sénégal le code pénal sénégalais etc.
La loi islamique (ou juive ou chrétienne ou autre) devrait se limiter aux mariages, aux rites, tel que baptèmes ou circoncisions, aux décès, à dire messes et sermons, à célébrer les fetes et quelques autres trucs encore. Sauf que ça ne suffit pas aux gens.
Qu'il puisse s'agir de religions ou de tout autre chose. Les gens ont besoin de conseils pour tout et n'importe quoi. Ils ont besoin d'avis.
Ils vont donc écouter ou acheter les livres de monsieur Ramadan ou de monsieur Zemmour. Bref.
Les livres saints racontent l'Histoire d'il y a 1400 ans ou 2000.
Leurs contenus sont un agglomérat d'Histoire, de récits de batailles, de métaphores.....de tout.
Du vrai, du faux, du mythe.....de tout.
Vos commentaires n'ont pas d'autres but que de véhiculer le racisme.
Personne n'est dupe ni n'ignore vos intentions en lisant les commentaires et que vous publiez et que vous donnez à lire.
Ils n'ont pas d'autres desseins que celui de véhiculer le racisme.
Les lois des pays n'ont pas de rapport avec les religions puisqu'elles sont décidées par les hommes.
La déchéance de nationalité par exemple. C'était une proposition tout à fait républicaine sachant qu'elle émanait de ceux qui s'en réclament.
Et personne ne peut le démentir.
Pourtant non, ça ne l'est pas. Des hommes l'ont proposé, c'est diffé...