Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Société

Tariq Ramadan : «Il y a un vrai problème de liberté d’expression en France »

Rédigé par Propos recueillis par Fouad Bahri | Mardi 17 Octobre 2006 à 14:27

           

Islamologue et professeur à l’université d’Oxford, Tariq Ramadan est l’un des intellectuels musulmans les plus écoutés sur la scène internationale. A l’occasion de la sortie de son livre « Muhammad, vie du Prophète » aux éditions Presse du Châtelet, nous l’avons rencontré. Sur son livre, son travail en Angleterre et sur le CFCM, il nous livre ses impressions.



Saphirnews.com : Pourquoi une nouvelle biographie du Prophète ?


Tariq Ramadan : Cette biographie n’est pas nouvelle seulement dans les faits, même si je m’appuie sur tous les textes de références lorsqu’il s’agit de l’exactitude des faits. Le but de cette biographie est d’approcher le sens et d’en extraire des enseignements spirituels et contemporains pour notre vie, aujourd’hui. C’est une méditation sur le sens de la vie du Prophète et c'est la principale nouveauté de ce livre.

Tariq Ramadan : «Il y a un vrai problème de liberté d’expression en France »

Vous insistez sur le rôle et la place des femmes dans les premiers temps de l’islam. Vous parlez à ce sujet de « fausse pudeur ». Qu’entendez-vous par là ?


T.R : Ce que j’ai voulu dire exactement est qu’on a parfois une pudeur qui est mal placée, une fausse pudeur au sens où on confond trop souvent la pudeur de l’attitude, avec le fait de devenir complètement invisible ou de jouer à la pudeur.
Je pense qu’il faut revenir à l’attitude des femmes à l’époque du Prophète qui s’engageaient, qui étaient présentes sur la place publique. Des femmes qui avaient une pudeur dans le comportement et dans l’éthique mais qui avaient un engagement social, qui défendaient leurs droits, qui discutaient et qui allaient voir le Prophète pour des questions de divorce, de mariage.
C’est important que l’on puisse revenir à cela. La pudeur est une chose essentielle pour les hommes comme pour les femmes mais il faut la vivre et non la mettre en scène. C’est ce qui nous permettra d’avoir un rôle social et politique positif.

Il y a peu, vous avez travaillé dans une commission britannique chargée de lutter contre les dérives de la communauté musulmane britannique. Quel bilan tirez-vous de ce travail et quels en sont les résultats ?


T.R : C’était une réflexion autour du terrorisme et de la radicalisation. Au moment où l’on m’a invité, j’ai dit deux choses : qu’il fallait pouvoir discuter tout en gardant son esprit critique vis-à-vis de la politique de Blair au Moyen-Orient, de son suivisme avec les Etats-Unis, sur lesquels mes critiques ont toujours été claires et elles n’ont pas changé. Mais lorsque les portes du dialogue s’ouvrent, que l’on peut faire entendre une voix et faire des propositions, il faut le faire. C’est dans ce cadre que je m’y suis rendu.
Maintenant, ce qui est un peu moins positif c’est que nous ayons discuté et fait une soixantaine de propositions, dont seulement quatre ont été plus ou moins appliquées. On reste très loin de ce qui est nécessaire. C’est bien de consulter à condition que la consultation aille jusqu’au bout du processus qui est d’appliquer les propositions.
Pour ce qui est des résultats, il y a eu un certain nombre de choses telles que des conférences dans la communauté musulmane. Il y a beaucoup plus à faire et d’ailleurs je continue ce travail avec plusieurs instances gouvernementales pour l’organisation d’espaces de débats et de meilleurs partenariats sur le terrain.

Votre participation à cette commission britannique a été très mal reçue et comprise par des musulmans de France. Certains vous reprochent de contredire vos positions anti-guerre et de servir de caution politique à Tony Blair…


T.R : Il ne faut pas tout mélanger. Mes positions anti-guerre contre le gouvernement Blair c’est une chose. A côté de cela, on a un problème interne à la société britannique. On peut continuer à critiquer des positions de la politique internationale et s’engager sur des positions internes. Les gens ne sont pas blancs ou noirs. D’ailleurs, il y a des gens dans le gouvernement Blair qui étaient contre la guerre. Cette approche binaire de la politique qui consiste à tout rejeter est irréaliste et n’est pas sage.
On a un problème qui est comment est-ce qu’on lutte contre des radicalisations de base ? Il faut y apporter des réponses et continuer à avoir des attitudes extrêmement critiques sur le fait de se taire quant le peuple libanais est sous les bombes, de suivre l’administration Bush quant elle propage les conflits et le désordre plutôt que la démocratisation et la paix.

Plusieurs études parues ces derniers mois ont constaté un essoufflement des associations musulmanes engagées sur le terrain social. Partagez-vous cette analyse et quelles doivent être les priorités des cadres associatifs musulmans en France ?


T.R : Je partage ce constat. Je ne parlerai pas d’essoufflement mais de pression. Cette pression ajoutée à la difficulté et la suspicion est devenue tellement profonde qu’il est extrêmement difficile de mener un travail. Certains sont fatigués au sens intellectuel et moral du terme. Cela suffit de mettre des bâtons dans les roues !
Mais il y a toujours un grand tissu associatif très dynamique en terme de recherche de connaissance, d’application sur le terrain et toute une dimension d’engagement et de prise de conscience qui reste important. On est dans une phase extrêmement difficile eu égard au climat général. J’encourage les citoyens, en particulier ceux de confession musulmane, à toujours faire le contraire de ce que le climat actuel les pousse à faire c'est-à-dire à s’isoler et baisser les bras. Il faut qu’ils soient visibles maintenant et qu’ils participent au débat.

Tariq Ramadan : «Il y a un vrai problème de liberté d’expression en France »

Vous vous êtes exprimé sur le CFCM, au moment de sa création, en disant qu’il fallait lui laisser du temps. Après toutes ses crises, comment jugez-vous son évolution aujourd’hui ?


T.R : Cette machine qu’on appelle le Conseil français du culte musulman a la particularité étrange d’avoir été créée en panne et de rester en panne tout le temps. C’est à se demander si justement ce n’était pas le but de produire une machine suréquipée mais systématiquement en panne. Je ne sais pas si elle est morte ou vivante, ce que je sais c’est qu’il y à d’énormes tensions internes, que c’est très problématique et que sur le long terme, ce ne sera pas cela la solution.
A long terme, il faudra des instances qui naissent de la base, qui soient le fruit d’une maturation et non pas le fruit d’une imposition. Ce sera aussi le fruit du respect de l’espace laïque et cet espace impose que l’instance du religieux soit autonome, absolument pas liée à l’autorité politique et ce n’est pas le cas aujourd’hui.
Il y a des décisions qui se prennent au ministère de l'Intérieur ou qui ne se prennent pas. Il y a des appels à des décisions juridiques, voire même à des fatwas, qui sont sussurées ou murmurées de la part du ministère. Ce n’est pas crédible.
La seule chose que l’on peut constater est que cette machine n’a absolument aucune crédibilité auprès de la base. En d’autres termes, qu’est-ce qu’une instance représentative qui n’a pas la crédibilité de ceux qu’elle représente ?
L’essentiel des choses se jouent au niveau des collectivités locales. Il faut au premier chef, que les cadres musulmans, et c’est impératif, établissent des plates-formes plurielles, qu’ils reconnaissent leur diversité et qu’ils deviennent responsables. La force d’un pouvoir qui veut diviser n’est que dans la faiblesse de ceux qui se laissent diviser !

Vous êtes interdit d’entrée aux Etats-Unis et en Arabie Saoudite et vous êtes persona non grata en France. Comment expliquez-vous cette si grande popularité ?


T.R : Je ne suis pas persona non grata en France. J’y entre normalement, même si on ne me donne pas toujours accès aux salles. Mais il y a un vrai problème de liberté d’expression. Ils me font sourire, "les grands défenseurs de la liberté d’expression" ! Cela ne les gêne pas que des salles nous soient interdites ou qu’on nous les retire la veille, qu’on exerce des pressions dans les médias pour ne pas m’inviter. C’est la réalité de la France et il y a quelque hypocrisie là dedans. Pour ce qui est des Etats-Unis, de l’Arabie Saoudite ou de la Tunisie et de l’Egypte, c’est la même ligne. Ma parole est entendue et cela gêne.
Il faut aller jusqu’au bout de la critique que ce soit sur la guerre en Irak, sur la dictature égyptienne qui est une erreur, sur l’enfermement saoudien qui est une trahison, voire même parfois une l’acceptation de l’injuste et de l’esclavagisme. Il ne s’agit pas de ma personne mais du contenu de cette parole qui est entendue parce qu’elle correspond à la réalité.
Souvent ceux qui nous font de grands discours sur la liberté d’expression sont les premiers à se plier devant la puissance financière des pétromonarchies. Mettre le doigt sur les hypocrisies fait que les hypocrites ne souhaitent pas vraiment que vous soyez des leurs !




Réagissez ! A vous la parole.
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

56.Posté par Salah adin le 14/12/2006 10:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chère Musulmane Franco- marocaine,
Ils n'oseront relever le défi, jetter par Allah lui-même. Que peut une pseudo phylosophie generer par un cerveau humain dégénérer dont l'objectif est de suciter l'explosion des appetits dèsordonnès: Explosion que nous sommes en train de vivre. Leurs actes et leurs effets portent le sceau de l'infamie: Nous sommes dans l'expectative messieurs les philosophes, et autres cantres du matérialisme abjecte qui inonde le monde: Organisons ce débat.... cessez donc de louvoyer et de "raser les murs". Nous musulmans sommes soumis au seul Dieu que l'univers n'ait jamais connu, Allah exalté soit-il nous jugera tous à qui donc êtes vous soumis!!! Votre ego hypertrophier vous menera assurement à votre perte. La démesure et l'ubris qui vous caractérise sont symptomatiques d'une filiation obscure. Ne comprenez vous donc pas!!!
De que droit cachez vous sciemment la Vérité au grand nombre: Satan est un menteur et il vous promet "en pure tromperie". ALLAH est la LUMIERE DES CIEUX et De LA TERRE. qu'est ce donc que le "principe" ténébreux auquel vous vous êtes voués? Le principus mundi ! Ne savez vous donc pas qu'il n'est qu'illusion, que mensonge:L'indèfini et le fini sont nuls compares à L'ABSOLU: Discutons donc sur le terrain métaphysique, domaine que vous niez, car il est tellement au dehors de votre horizon borné!!! par la carte à puce de vos CB. vous êtes pitoyables. Quand à moi i Wait... et que l'anathéme soit jetter sur celui qui ment: AMIN UN HOMME SOU...  

55.Posté par Salah adin le 14/12/2006 10:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Me prenez vous pour un barbare comme vous, et me croyez vous capable de me divertir aussi tristement que vous faites": c'est donc à la télévision que jean puise sa "gnose"; triste reférence s'il en est!! Jean ta prose est pitoyable, tu de vrais te vouer au saint des étudiants. la thèse d'un 18 eme siécle "lumineux" est une galeigade.Les germes idéologiques plantés au siécle de Diderot,Voltaire et autres chantres de la negation de toute spiritualité authentique ontdonnèsles fruits amères de la discorde, de la corruption, à l'oeuvre dans le monde moderne: Manques tu à ce point de "disernement": C'est au fruit que l'on reconnaît l'arbre: Dixit un certain Jesus Paix sur lui. Mais il semble que l'hypnose et la suggestion mentale aient irremediablement formater vos pauvres mentalités préfabriqués. Ton discours est insipide,quelle est la nature des"faits historiques antérieurs ou qui ont suivi" ? Arguties et autres précautions oratoire ne peuvent cacher la pauvreté de ta "pensée". ton circuit culturel n'a malheureusement eu aucun effet sur ton expresion. Monsieur visite les musées et autres lieux culturels, gentilhomme plein de vanité
qui déplore l'abscence des lascars des"banlieux" dans ces lieux distingués!! autre façon pas si subtil d'ecraser "l'autre". ce que tu fait pourrait s'apparenter à du terrorisme intellectuel vulgaire.
A méditer cette exclamation de tristesse philosophique de Barbey d'Aurevilly"Peuples civilisés qui jetez sans cesse pierre aux sauvages,bientôt vous ne m...  

54.Posté par lulu le 04/12/2006 23:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la liberte d'expresion n'existe pas en france.que dire de plus .

53.Posté par jean le 07/11/2006 17:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Rainbov,
Nous, toi et moi, sommes les héritiers du siècle des lumières, ainsi que tous ceux qui ont appris à ditre non, en voyant les choses autrement et dans le monde entier.
J'en ai encore eu l'illustration hier soir encore à la TV (des racines et des ailes) avec cette femme présentatrice de télévision au Yemen, qui avec un film à haut risque a pu sauver de l'égorgement que lui promettait la justice de son clan,, une jeune femme mariée à onze ans, mère d'un enfant et alaitante, pour soit disant avoir assasiné son mari, alors que ce pouvait être son cousin le criminel.

Si personnellement, je m'en étais tenu, à ma seule formation et à une imprégnation confortable, crois moi, je ne serai pas ici à te provoquer amicalement ou même à te répondre

Rien ne peut plus être exactement comme avant, non seulement depuis le siècle des lumières, mais depuis bien d'autres faits histoiriques antérieures ou qui ont suivi.
Je ne revendique pas être une émanation de ceci ou cela, mais seulement moi même, tel que je l'ai déja écrit ici ou là, comme un homme, ou une femme debout et attentif.

J'ai été long a te répondre, car j'étais à Paris, ou j'avais projeté de voir le musée des arts premiers, et revisiter le musée d'Orsay.
J"aurais aimé y rencontrer, non seulement une palette de visiteurs du monde entier, mais surtout de la représentation de la France; Paris, ses banlieus, et ses départements.
Je te conseille ces visites, ou d'autres, il y a tellement à voir, ou que l'on pose ses pieds, à Paris ...  

52.Posté par LEHAVRE76 le 04/11/2006 13:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
recadrons certaines choses .dans un premier temps vous savez tous que une personnalite politique fait connaitre ses reponses a la redaction avant tout apparition televise. ce n'etait pas le cas de Mr Ramadan qui lui osbervait le jeune. apres lorsque Mr Sarkozy pose la question de la lapidation a une sommite qu'est Mr Ramadan, vous savez bien que l'on ne reponds pas seulement par oui ou non mais on a besoin de developper, c'est le propre de tout intellectuel de toute sciences. et pour finir tout debat oriente/unilateral/partial c'a napporte pas grand chose mais excite les passions, le pain benit des medias

51.Posté par rainbow le 01/11/2006 09:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ô mon chèr jean ô votre éloquence vous sied à ravir...merci ô combien merci de nous faire part de votre lumière...que serions-nous sans vous...c'est vrai que serait le monde sans les "heritiers des siècles de lumières" ô...ô...merci,merci pour votre "lumière"hooo

50.Posté par jean le 31/10/2006 16:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
à jean;
Tu galèges!

49.Posté par jean le 31/10/2006 16:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
à "Musiumane Franco-Marocaine":
encore moi
Un vrai mais tout petit reproche pour votre communication, et si vous le souhaitez.
Votre texte est présenté trop dense.
Si vous pouviezr utiliser plus de retours à la ligne ce serait parfait.
De mon côté, j'essaierai de faire plus attention aux tours que me joue mon clavier concernant l'orthographe des mots

48.Posté par jean le 31/10/2006 16:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
à "Musilmane Franco-Marocaine":
Madame, de ma part, ce serait me contredire(éventuellement: n'ai je pas tout compris?) ce serait aussi faire injure à vos propos que de dire que je suis d'accord sur leur totalité, mais j'avoue qu'une grande partie de vos pensées, vous honnorent (pour ma part toujours) autant qu'ils nous laissent espérer.
C'est vous qu'il faut remercier de voulour rechercher la vérité sans travestissement.
Vous êtes aussi française, et vous devez donc savoir que les Française se désesperent de pouvoir retrouver le parler vrai.
Que de précautions avons nous pris! C'est notre tort? je ne sais pas.
Pout se comprendre, le temps ne compte pas, çà en vaut la chandelle
Merci encore

47.Posté par rainbow le 29/10/2006 10:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
à "Franco-Marocaine": Félicitations et je pense que certain devraient en prendre de la graine (je pense à un certain farid etc..)

46.Posté par Dil le 28/10/2006 13:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Musulmans français, la France est votre pays ! Pensez à ce que vous pouvez faire pour l'aider, pour cela commencez par vous inscrire sur les listes électorales. Participez aux élections locales, régionales, nationales, européennes. Choisissez vos représentants, musulmans ou non, et vous verrez que vos votes influenceront directement la politique du pays.
Salam.

45.Posté par une musulmane Franco-Marocaine le 25/10/2006 12:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour. Je pense que les Français on eu la mauvaise habitue de parler pour les arabes du temps de nos pères et mères qui ne savaient pas très bien parler Français. Alors les Français les ont bananés comme ils ont voulu. Malaxés à toutes les sauces ridiculiser par tous les humoristes du show-biz en se moquant de leurs accents. C'est bien la liberté d'expression. Vous Français avaient bien rigolé sur nous les arabes. Seulement comme dit le proverbe Français : "Rira bien qui rira le dernier". Après le temps de la rigolade, les temps sont passés et les petits beurres ont grandi et ont beaucoup étudié. Ils ont tellement étudié que le savoir parfois déborde. Vous avez un exemple encore vivant que Dieu le protége c'est notre cher Tariq RAMADAN. Alors nos parents ne savent pas parler mais nous la deuxième génération, nous sommes là pour défendre nos pères et toute la communauté musulmane. La liberté d'expression existe toujours chers Français. Vous voulez parler alors parlons nous sommes à votre disposition. Tous les dialogues sont les bienvenus comme dit le nouveau philosophe Abdennour BIDAR que j'ai découvert dans une émission Mots croisés le thème "L'Islam face à la critique". Ce philosophe M.BIDAR a fait une lettre ouverte pour pouvoir discuter avec le pestiféré de philosophe M. Robert REDEKER pour son livre qui a fiat des polémiques. Mais personne n'a répondu à M. BIDART alors qu'il était prêt à discuter et expliquer à cet ignorant de philosophe REDEKER ce que l'Islam veut d...  

44.Posté par un sujet bien loin de notre réalité le 23/10/2006 22:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salaam/bonsoir à vous, bonne fête à tous et toutes.
je suis plus que déçu que des personnes qui apparement se soucient du vivre ensemble, du débat et de sa qualité perdent autant de temps et de "salive" pour traiter des sujets si loin de notre réalité (bien que nous devions savoir un avis sur la question, c'est sur) alors que nous n'arrivons même pas à devenir acteurs de notre propre réalité sociale et poltique. alors, un peu de pudeur, et essayez de construire des actions réelles et concrêtes avec ceux et celles, musulmans et non musulmans qui luttent contre l'impérialisme économique qui transforme toute l'humanité en esclave...
et que vivent des hommes libres...
salaam

43.Posté par Dil le 23/10/2006 21:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam,
Grand merci à Mohamed pour le lien sur route-de-l'Islam. Très instructif, à conseiller pour connaître ce que ne dit pas le Coran sur la lapidation ! Attention, âmes sensibles, éviter de visionner la vidéo, trop dur !

42.Posté par pako le 23/10/2006 20:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"J'ai une question"
Désolé, je vous ai répondu mais ma réponse a disparue...
donc je vous la redonne. Oui le professeur Ramadan, vient parfois au Canada.
Présence Musulmane fait un boulot admirable ici.

1 2 3 4