Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Suisse : trois membres du Conseil central islamique inculpés pour propagande terroriste

Rédigé par Linda Lefebvre | Vendredi 22 Septembre 2017 à 12:13

           


Le CCIS (Suisse) est accusé de propagande en faveur du terrorisme après avoir diffusé des entretiens dont un avec Abdallah al-Muhaysini (capture vidéo), leader de l’organisation Jaich al-Fath, proche d’Al Qaïda.
Le CCIS (Suisse) est accusé de propagande en faveur du terrorisme après avoir diffusé des entretiens dont un avec Abdallah al-Muhaysini (capture vidéo), leader de l’organisation Jaich al-Fath, proche d’Al Qaïda.
Le ministère public de la Confédération suisse (MPC) a décidé, jeudi 21 septembre, de mettre en accusation trois dirigeants du sulfureux Conseil central islamique suisse (CCIS) pour la diffusion d’un entretien réalisé en 2015 avec un combattant en Syrie proche d'Al Qaïda.

Entre septembre et octobre 2015, le CCIS a en effet réalisé des films en Syrie, dont un entretien avec Abdallah al-Muhaysini, leader de l’organisation Jaich al-Fath, une coalition de groupes considérés proches d’Al Qaïda.

« Le MPC reproche aux prévenus d‘avoir offert, avec ces vidéos de propagande au représentant dirigeant d’Al Qaïda, une plateforme de premier plan, multilingue et multimédia pour présenter et propager avantageusement sa propre personne et l’idéologie de l’organisation terroriste Al Qaïda », dénonce-t-on.

La procédure vise le président du CCIS, Nicolas Blancho, le chargé de la communication Qaasim Illi ainsi que le responsable du « Département pour les productions culturelles » Naim Cherni. Le MPC considère que la vidéo renforce « le pouvoir d’attraction » d’Al Qaïda et « (encourage) dans le développement de ses activités criminelles. »

Rejetant ces accusations qualifiées de « procédure politique », le CCIS a indiqué au quotidien suisse Le Temps qu’il « avait pour but de donner la parole à des opposants de l’Etat islamique » et de réaliser un « documentaire de la réalité sur le terrain ». Est-ce vraiment un documentaire, qui serait alors protégé par la liberté d'expression, ou une propagande faisant l'apologie au terrorisme comme soutient le MPC ? Le tribunal pénal fédéral de Bellinzone rendra prochainement son verdict.

Lire aussi:
La Suisse des mosquées
Suisse : l'université de Berne veut former des aumôniers musulmans
Islamiste / islamique, quelle différence et quel lien avec le terrorisme ?




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Melen le 23/09/2017 14:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le film salafiste diffusé chez nous c'était la promotion d'Al Qaeda, ce film interviewé Al Qaeda.
Quand ce sont des non musulmans qui le font c'est un documentaire, quand ce sont des musulmans ça devient de la propagande. Lol et re lol.
Des flopées de documentaires ont donné la parole à ces combattants, il en a été diffusé à tour de bras.

2.Posté par Melen le 23/09/2017 14:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il y a une faute pardon.
....ce film a interviewé Al Qaeda.

3.Posté par Melen le 23/09/2017 15:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Depuis chez nous on prend le parti des ypg et acolytes en faisant des victimes tandis qu'ils sont des groupes terroristes. Pour le faire on amalgame les kurdes aux groupes terroristes kurdes.

4.Posté par Melen le 23/09/2017 15:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On avait pas appelé ce film Al Qaeda car ça aurait trop fait propagande.
Salafiste ça faisait plus documentaire. Et vas-y que je te tends le micro, mets toi à l'aise mec, on est là pour toi. Dis nous tous tes délires, on va les diffuser à grande échelle. De rien, c'est gratuit.
Meme à la télévision il en a été diffusé. Des gars qui combattent Assad dont on suit les périples, qui vont se faire exploser la tronche en gueulant allah akbar.

5.Posté par Melen le 24/09/2017 13:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour mon message 3 il manque un mot.
......en en faisant des victimes.....