Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 

Sur le vif

« Stop aux prières de rue ! », des élus franciliens manifestent en soutien au maire de Clichy

Rédigé par | Vendredi 10 Novembre 2017 à 15:22

           


Plusieurs maires et élus d'Ile-de-France se sont joints à l'appel de Rémi Muzeau, maire de Clicly-la-Garenne, à manifester contre les prières de rue organisées dans la ville par des musulmans protestant contre la fermeture de leur lieu de culte depuis mars 2017.
Plusieurs maires et élus d'Ile-de-France se sont joints à l'appel de Rémi Muzeau, maire de Clicly-la-Garenne, à manifester contre les prières de rue organisées dans la ville par des musulmans protestant contre la fermeture de leur lieu de culte depuis mars 2017.
Le conflit à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine) entre la mairie et des musulmans s’enlise depuis huit mois. Depuis la fermeture en mars de la mosquée du centre-ville, rue d'Estienne-d'Orves, que la mairie a souhaité transformer en médiathèque, d'anciens responsables et fidèles de la salle de prière prient chaque vendredi dans les rues près de l'hôtel de ville.

A l'appel du maire (LR) de Clichy Rémi Muzeau, et avec le soutien de l’Association des maires de France (AMF), plusieurs dizaines d’édiles et d’élus franciliens ainsi que la présidente du Conseil régional Valérie Pécresse, ont participé, vendredi 10 novembre, à une manifestation contre les prières de rue.

Banderole à la main, chantant la Marseillaise, les manifestants ont décidé de manifester pendant la prière afin de « défendre la laïcité républicaine et l'Etat de droit ». Ils en appellent à l'Etat pour faire cesser les prières de rue.

Le maire de Clichy a notamment été rejoint ce vendredi par Mohamed Bechari, dirigeant de la mosquée rue des Trois-Pavillons que la mairie a proposé aux musulmans en échange de la salle rue d'Estienne-d'Orves mais que des dirigeants et des fidèles de l'ancienne mosquée refusent d’accepter. Ces derniers, estimant que la municipalité a rompu son engagement, celui de maintenir leur lieu de culte après l'élection de Rémi Muzeau en 2015, souhaitent une mosquée plus adaptée à leurs besoins et proche du centre-ville.

Mise à jour : L'association musulmane à l'origine des prières de rue a décidé de porter plainte des suites de la manifestation. Pour en savoir plus.

Lire aussi :
Clichy-la-Garenne : la mobilisation contre la fermeture de la mosquée se poursuit
La mosquée du centre-ville de Clichy-la-Garenne évacuée par la police
Clichy-la-Garenne et ses querelles de mosquées


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur


Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Melen le 11/11/2017 16:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quelle bande de guignols. Je crée les polémiques et je crie ensuite au feu.

2.Posté par Melen le 11/11/2017 16:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les fidèles ne devraient rien à voir à faire avec les élus. Je ne comprends pas ce système. Devoir etre adoubé pour faire ce que l'on veut chez soi, comment un tel système peut-il exister. Ou bien alors c'est que les bâtiments appartiennent aux élus. Je déduis que ça doit etre ça. Je ne sais pas je n'y connais rien. A longueur d'années on entend ce type de conneries. Depuis des décennies meme. C'est récurrent, c'est donc bien que ça ne convient pas comme système.

3.Posté par Melen le 11/11/2017 16:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tu me dis oui, après tu me dis non. Comment veux-tu comment veux-tu que je t'e........
Trève de plaisanterie.
Et les élus sont sensés incarner le sérieux, et tout le tralala.
Un élu dit oui, l'élu suivant dit non, d'où le clientélisme d'ailleurs.
Et avec ça le monde politique veut etre pris au sérieux. Ben mon cochon.
Des guignols, ils ne sont que cela. Cette photo me fait marrer, c'est une brochette de guignols.
Mais c'est bien remarque, ça divertit, regardez-moi, je me marre. On devrait appeler les politiques des guignols. Ils ne sont que cela.

4.Posté par François CARMIGNOLA le 11/11/2017 22:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Smaïl El Bazz, porte parole de l'UAMC (Union des Associations Musulmanes de Clichy) utilise un argument étrange, un peu inquiétant. La mosquée en centre ville serait le seul moyen d'empêcher "les jeunes" d'"aller sur internet" et "cela ne sera plus contrôlé".

En tout cas, le conseil d'Etat n'a pas annulé l'expulsion et il semble bien que l'illégalité des prières de rue soit patente. Il n'est pas sur, là non plus, que l'image de la religion musulmane en sorte grandie.

D'autant plus que c'est bien à Clichy La Garenne que fut invité en 2016 l'illustre frère musulman Bechir Ben Hassen, connu pour ses très modérées (religieusement parlant s'entend) considérations concernant le blasphème en général:
http://memri.fr/2015/01/12/le-predicateur-tunisien-bechir-ben-hassen-quiconque-maudit-le-prophete-mahomet-doit-etre-execute/

Comme il n'est pas certain que les "20 000" musulmans de Clichy la Garenne soient pleinement en accord avec lui, le discernement et la crédibilité de ceux qui l'ont invité par erreur semblent bel et bien entamés.

5.Posté par Rob89 le 12/11/2017 11:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est bien molasson, cet article. On aurait au moins pu mentionner que l’on a là un cas type de l’islamophobie à la Française : 1) d’abord, on interdit la construction d’une mosquée, ou comme ici, on la leur sucre pour en faire une bibliothèque. 2) Du coup, les musulmans se retrouvent sans lieu de prière et doivent donc se contenter de la rue, ce qui n’est évidemment pas un choix (la preuve, c’est qu’avant, ils allaient à leur mosquée, pas dans la rue). 3) Et là, troisième temps de l’opération, les hypocrites qui leur ont sucré la mosquée et jetés dans la rue les accusent de vouloir « coloniser l’espace public », de ne pas respecter la « laïcité », voire de « faire de la provocation » etc. tout en se présentant eux de façon flatteuse, à bon marché, comme des « républicains », la Marseillaise à la bouche (histoire mine de rien de signifier que les musulmans ne sont eux pas des « bons Français ») alors même qu’ils s’attaquent à la liberté religieuse, un pilier de la République.

En somme, la tactique classique consistant à coincer les musulmans entre le marteau et l’enclume, en ne leur laissant aucune option, ni la mosquée, ni la rue, ni l’espoir de trouver un nouveau lieu de culte.

A croire qu’ils devraient aller sur la planète Mars, ce qui est sans doute le but de cette opération assez tristement typique en France et qui nous vaut maintenant à travers le monde, States, Canada et Royaume-Uni y compris, la réputation d’un pays qui s’attaque à la liberté de conscience et de re...  

6.Posté par Melen le 13/11/2017 00:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce qu'il faut aux musulmans c'est une indépendance totale, il faut qu'ils cessent de gober et de croire en la parole des élus. Ils se font systématiquement ensuite cracher à la gueule mais continuent malgré tout à gober et à rester des couillons. Ce n'est pas possible ça. Un minimum de dignité. Les élus stop. La réponse à une promesse, à un engagement doit etre et ta sœur.

7.Posté par Melen le 13/11/2017 00:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les Arabes tetent le racisme avec le lait de leurs mères.
Je ne me lasserais de cette phrase. Je la mets partout.
Un tel propos n'est pas raciste selon la justice française. C'est extraordinaire.
Je ne m'en lasserais jamais.
La France c'est quelque chose. Il faut le voir (la lire) pour le croire.

8.Posté par Melen le 13/11/2017 18:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Laicité signifie séparation.
Les élus incarnent tout sauf la séparation. Ils sont clientélistes. Ils rampent. Ils racolent.
La laicité est le plus grand hoax du vingtième siècle.
Des bisbilles, je te promets, je m'engage, de tels principes, de telles pratiques incarnent tout sauf la séparation. Les fidèles ne devraient rien à voir, rien à faire avec les élus.
C'est ça la laicité (la séparation)

9.Posté par Melen le 13/11/2017 21:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les français tetent l'arabophobie avec le lait de leurs mères.

10.Posté par Melen le 13/11/2017 21:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les juifs tetent l'antisémitisme avec le lait de leurs mères.

11.Posté par Melen le 14/11/2017 17:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Non. Pas de élus. La France. Merci.

12.Posté par Leroy le 18/11/2017 17:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tiens, on retrouve nos trois mêmes larrons... C'est un micro-débat.