Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Soirée de soutien aux journalistes otages en Syrie

Rédigé par La Rédaction | Lundi 6 Janvier 2014 à 13:16

           


Une soirée de soutien aux journalistes otages en Syrie est organisée à la Maison de Radio France, lundi 6 janvier. Les journalistes Didier François, Edouard Elias, Nicolas Hénin et Pierre Torres sont retenus depuis 7 mois dans ce pays ravagé par une violente guerre civile.

La journaliste Florence Aubenas, présidente du Comité de soutien aux otages en Syrie et ex-otage en Irak, animera cette soirée de 19h à 21h en compagnie de Jean-Marc Four, directeur de la rédaction de France Culture-France Musique. Des reporters, dont certains ex-otages en Syrie, et des humanitaires témoigneront de la situation de ce pays.

Selon Reporters Sans Frontières (RSF), au moins 27 journalistes étrangers ou syriens sont portés disparus ou ont été enlevés en Syrie depuis mars 2011. Didier François, 53 ans, grand reporter à la radio Europe 1, et Edouard Elias, 22 ans, photographe indépendant missionné par la radio, ont été enlevés le 6 juin 2013 alors qu'ils faisaient route vers Alep. Nicolas Hénin, reporter de 37 ans, et Pierre Torrès, photographe de 29 ans, ont été enlevés le 22 juin à Raqqa, dans le nord du pays. Tous les médias français ont à cœur de montrer qu'ils ne les oublient pas.

Lire aussi :
Syrie : plus de 73 000 morts en 2013
Syrie : deux journalistes français disparus
Syrie : les journalistes blessés rapatriés
Syrie : le massacre continue, deux journalistes occidentaux tués




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par etoile127 le 06/01/2014 20:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ces journalistes ont soutenu les soi-disant "rebelles" et la France idem,ils n'ont que ce qu'ils méritent.A force de désinformer les gens et mentir!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

2.Posté par afilkoub le 07/01/2014 09:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Twitter
bonjour et salem aalikoum
pourquoi devons nous subir la non-compréhension de certains journalistes qui défis les lois de la violence partir sans que personne ne les oblige et sachant qu'il y a la mort ou autre chose pire encore qui les attends dans les pays en guerre si ces personnes veulent y aller ils n'en qu'a prendre leur responsabilité
ça coûte des millions de dollars à les faire revenir. on à des moyens du top du top à avoir des infos direct alors envoyer des énergumène qui dés fois organisent leur capture pour faire le buzzzzzzzzzzz. ça NON !