Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Economie

Rififi autour du Quick

Quand les politiques s'intéressent à nos estomacs

Rédigé par Leïla Belghiti | Mercredi 17 Février 2010 à 00:52

           

Servir de la dinde à la place du porc dans les burgers, cela ne serait pas du goût de tous les adeptes du Quick. Branle-bas de combat à Roubaix, où le maire René Vandierandonck (PS) ne voit pas d'un bon œil ce Quick tout halal (il y en a huit dans toute la France), et se montre bien disposé à user de tous les moyens pour satisfaire son « attachement à la diversité ». Le Front national, suivi de l'UMP, n'a pas manqué de se saisir de ce dossier pétillant à l'approche des régionales...



Sur ces visuels pris en photo dans un Quick halal, les deux astériques apposés près du mot « hot dog » permettent de préciser qu'il s'agit de « saucisson de bœuf ».
Sur ces visuels pris en photo dans un Quick halal, les deux astériques apposés près du mot « hot dog » permettent de préciser qu'il s'agit de « saucisson de bœuf ».
« Je dois rencontrer le gérant de Quick Roubaix pour obtenir un accord négocié à l'amiable», a déclaré dimanche le maire de Roubaix. « Je ne suis pas opposé à ce qu'une entreprise adapte son offre à la clientèle, notamment à Roubaix, mais ça devient discriminatoire si l'exclusivité de son offre se porte sur un seul produit. » Le maire PS a déclaré qu'auquel cas un dépôt de plainte auprès de la HALDE pourrait être envisagé.

Que le Quick s'attire les foudres du PS peut paraître détonnant (quoique...), cela l'est beaucoup moins provenant du Front national, qui fait explicitement de l'islamophobie son cheval de bataille pour les régionales. Marine Le Pen n'y va pas à la petite cuillière : « Tous ceux qui viendront acheter dans ce Quick paieront en réalité une taxe aux organismes islamiques de certification », a-t-elle fustigé dimanche sur Canal+. « Que chacun soit à sa place. Il faut que les musulmans expriment leur désir de vivre leur foi personnelle dans la sphère privée sans empiéter dans la sphère publique. Le gouvernement ne donne aucun signal pour aller dans ce sens, bien au contraire, il multiplie les démarches communautaristes. »

L'UMP s'invite

L'UMP aussi veut se faire une place dans la nouvelle polémique. Mardi, le député UMP Richard Mallié a déclaré dans un communiqué : « C'est précisément parce qu'il (le Quick, ndlr) ne laisse pas de choix aux clients non musulmans que cette attitude est inadmissible. Il n'y aura plus de bacon, ce sera dinde pour tout le monde. » « La devise de Quick "Nous, c'est le goût" va devenir "Nous, c'est le communautarisme" », a-t-il ajouté, déclarant s'associer « totalement dans ce combat républicain au maire socialiste de Roubaix, René Vandierendonck ».

« Il existe suffisamment de boucheries et de magasins halal et de rayons spécialisés dans les grandes surfaces pour ne pas imposer l'absence de choix dans ces points de vente », poursuit-il.

La tension monte autour du Quick, qui doit bien sentir approcher les élections régionales.

Céder à la pression ?

Reconnaissant la pression islamophobe, la direction de Quick n'entend tout de même pas lâcher un marché si juteux : sur les huit Quick qui ont testé le tout halal, tous ont doublé, voire quadruplé leur chiffre d'affaires, comme c'est le cas à Roubaix et à Marseille, allant jusqu'à provoquer des embauches supplémentaires pour faire face à une clientèle alléchée par ses burgers halal.

Le Quick Saint-Louis, à Marseille, a, dès son ouverture en novembre, augmenté de plus de 86 % son chiffre d'affaires (qui se stabilise aujourd'hui autour de 50 %). « Avant de passer au halal, on était dans les moins », nous confie Cirkovic Danica, manager du restaurant franchisé. Pas de pression anti-halal pour son resto. « Des gens fâchés qu'on ne leur serve pas de bacon, ça ne nous arrive vraiment pas souvent », affirme-t-elle, étonnée de la polémique qui a surgi à Roubaix.

La loi du marché aura-t-elle raison des débats électoralistes lepénistes et consorts ? Difficile d'en douter, lorsque l'on sait, selon le dernier numéro du magazine Challenges que la chaîne de distribution rapide, controversée par ces temps où on « casse du musulman » à tout-va, est mise en vente par son actionnaire, la Caisse des dépôts, rebaptisée, qui l'avait racheté à GIB (un holding partiellement détenu par le milliardaire belge Albert Frère), en décembre 2006 pour 850 millions d'euros.

Pour le vice-président du conseil de surveillance de Quick, Jean-Marie Kuhn, le chiffre d'affaires aurait été « artificiellement gonflé », selon Libération. Après une plainte déposée en 2008, un an plus tard, la justice donne raison à Albert Frère, condamnant Jean-Marie Kuhn et le Quick pour « diffamation ».

Gonflé ou pas, le chiffre d'affaires réalisé en 2009 est en hausse et de l'ordre de 930 millions d'euros. Pour Jean Eichenlaub, le patron de la Caisse des dépôts (rebaptisée depuis Qualium), Quick a été ces dernières années une opération très rentable et espère vendre l'enseigne pour un prix compris entre 900 millions et 1 milliard d'euros. Selon le Nouvel Hebdo, « la banque Rothschild a été mandatée pour réfléchir à trois options possibles : une cession pure et simple des actifs à un industriel, une introduction en Bourse ou un refinancement de la dette via le high yield ».

Quick va bien. Et le halal est sans doute beaucoup trop rentable pour que l'enseigne puisse désormais s'en passer...






Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Salami le 17/02/2010 02:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Islamophobe"?! Mais vous n'avez que ce mot la a la bouche c'est incroyable. Sans cesse en train de vous plaindre, de jouer les victimes, tout en menacant les Francais et en les insultant de racisme.
Je ne suis pas musulman et je REFUSE d'avoir a manger halal, c'est mon droit le plus evident. Pour mettre tout le monde sur un pied d'egalite, que diriez-vous si on proposait que tous les kebabs de France proposent un kebab au porc? Vous refuseriez evidemment, et personne n'oserait vous traiter de racistes ou francophobes.

2.Posté par Yous le 17/02/2010 08:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette decision de Quick ne va pas dans le sens du mieux vivre ensemble.
Mais aprés tout c'est une entreprise privée, ils font ce qu'ils veulent.

3.Posté par Tâlib le 17/02/2010 11:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
As'salam (Paix),

C'est bizarre, ce genre de réactions épisodiques des non-musulman(e)s et des musulman(e)s sur ce sujet ...

En tant que musulman, je suis complétement opposé à ce que les commerces capitalistes et autres industriels agro-alimentaires de la malbouffe, vendent des produits sous l'appelation halal.

Pour ce qui est de l'interdiction à toute l'humanité du porc et de ses dérivés, je suis totalement pour, car ce sont les enseignements de l'Islam, et je souhaite le bien [ainsi que la bonne nouriture] pour tout le monde, musulman(e) et non-musulman(e), mais je ne fais que le rappeler et le proposer car selon les enseignements en l'Islam, je n'ai pas le droit de contraindre quiconque.

Concernant le sujet soulevé dans cet article ...

Le Quick est-il un service public soumis à la loi 1905 concernant la laïcité ?
Ou est-ce une entreprise privée libre de sa politique commerciale et capitaliste, et de ses choix de ventes ?

Concernant la réaction des politicien(ne)s pervers(e)s et opportunistes, un commerce privé doit-il donc se justifier de ses choix capitalistes aujourd'hui ? Quicket autres commerces similaires vendent habituellement de la malbouffe non-halalaux français(e)s, avec son lots d'ingrédients chimiques et autres, jamais ces politicien(ne)s pervers(e)s et opportunistes n'ont rien dit, et jamais ils(elles) n'ont soutenu les revendications allant en ce sens de José Bovéet autres écologistes / altermondialistes ... Et aujourd'hui, l'appelation halalles fais prendre posit...  

4.Posté par Karim le 17/02/2010 15:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très bonne décision de Quick !

Pour la Halde il ne faut pas s'en faire, ils ont toujours défendu les musulmans (pratiques dans l'entreprise, voile pour nos soeurs, etc.)

Et puis ça ne fera pas de mal aux non-musulmans de ne plus manger de porc.

Et si il y en a qui ne sont pas contents, qu'ils aillent vivre dans un pays chrétien ! Nous sommes chez nous en France tout de même.

5.Posté par Aurelien le 17/02/2010 17:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mes amis Musulmans, grâce à Quick vous allez pouvoir être nos égaux devant le cholestérol et les mauvaises graisses, vous attraperez la même bedaine, et vous aurez le même arrêt cardiaque vers 55-60 ans ! C'est ça la mondialisation mes amis ;-)

6.Posté par Didi le 18/02/2010 01:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il ne s'agit pas d'imposer de la viande halal à tous les clients, mais ce serait bien pour ceux qui ne mangent pas de porc qu'ils mettent du bacon de dinde et du hot dog de boeuf au Quick et au Mc Donald's, parce qu'en général, au Quick et au McDonald c'est que du bacon de porc et du hod dog à la viande de porc. Mais en tout cas, j'ai jamais entendu parler de Quick halal, il y a bien des fast-food halal. Pour ceux qui mangent du porc, je pense pas qu'il soit nécessaire de servir la dinde à la place du porc, c'est comme si qu'on imposait la viande halal à tous les clients. Le mieux ce serait qu'ils proposent de la dinde pour ceux qui ne mangent pas de porc et du porc pour ceux qui en mangent.

7.Posté par Salami le 18/02/2010 02:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Quick est-il un service public soumis à la loi 1905 concernant la laïcité ?
Ou est-ce une entreprise privée libre de sa politique commerciale et capitaliste, et de ses choix de ventes ?


Aller, je vous aide: depuis 2007 Quick appartient a 98% a la Caisse des Depots et des Consignations, c'est a dire a l'Etat Francais.

8.Posté par Tâlib le 18/02/2010 10:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
As'salam (Paix),

@ Aurélien

Merci de votre remarque criante de vérité, et m'ayant fait sourire.

@ Didi

Vous écrivez :"Le mieux ce serait qu'ils proposent de la dinde pour ceux qui ne mangent pas de porc et du porc pour ceux qui en mangent."

Le mieux serait peut-être, selon vos remarques, de faire que les commerces privés et leurs politiques commerciales privées, deviennent des services publiques et donc qu'ils appliquent la loi 1905 et les lois républicaines leurs imposants de faire ce qu'ils ne souhaitent pas forcément faire.

Avez-vous rappeler à des magasins privés et/ou des entreprises privées, comment ils oivent travailler et quels produits, ils doivent vendre ?! Avez-vous demander au commerces privés cambodgiens, sénagalais, comoriens, juifs, russes, ... de ne pas vendre des produits importé de leurs pays d'origine ? Avez-vous demander au Mac Donaldsde vendre des kebabspar soucis du "respect des différences" ? Avez-vous demander à Mac Donalds et à Quick de vendre des "Sundays" et des "Softy", tous les deux ? Avez-vous demander à des commerces casherde vendre des produits halal, ainsi que du porc, et puis des insectes cuits et séchés, ... ?

Concernant la transformation d'un commerce privé comme Quick, en commerce public sous tutel du président français, c'est peut être en cours ... Qui sait ?! Pour information sur le sujet :

Un procureur belge s'intéresse à Frère, l'ami patron de Sarkozy
http://eco.rue89.com/2009/12/31/un-procureur-belge-sinteresse-a-frere-lami-patron-de-sarkoz...  

9.Posté par Combes le 18/02/2010 11:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Libre à chacun de choisir son restaurant en fonction du menu affiché.
Personne ne reproche aux restaurants végétariens de ne pas servir de viande, ni aux restaurants chinois de ne pas proposer de choucroute. Aucun élu n'a jamais dénoncé un communautarisme végétarien ou asiatique, c'est bien la preuve que cette campagne contre les "Quick hallal" est une nouvelle manifestation de racisme antimusulman.
Les chaines de restauration rapide sont des entreprises privées qui cherchent à augmenter leur chiffre d'affaire, Quick cible une clientèle musulmane, c'est son droit.
Quand j'étais minot, c'était poisson obligatoire à la cantine de l'école publique, selon les principes de l'église catholique. Je dis bien à l'école publique... et pas grand monde pour parler de communautarisme ou d'atteinte à la laïcité !

10.Posté par Tâlib le 18/02/2010 17:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
As'salam,

@ Salami

J'en étais déjà informé, la rédaction/publication de nos messages se sont croisées, et l'affaire est toujours d'actualité en 2010.

@ Combes

Merci de votre recul et point de vue objectif sur le sujet.

Was'salam.

11.Posté par pierre mistwood le 20/02/2010 10:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quick hallal ou Quick laïque ? Un grand débat de politique identitaire.

On ne s’ennuie pas en France. Voici qu’après la tenue vestimentaire laïque, la France est invitée à découvrir les vertus politiques de l’alimentation laïque.

De quoi s’agit-il ? Quick est une chaîne de restauration rapide, possédée par une filiale de la Caisse des Dépots et Consignations (qui cherche à la vendre depuis longtemps), comprenant 332 restaurants en France, et qui a ouvert, dans les quartiers 8 Quick hallal. Ces restaurants proposent des sandwichs au bœuf, au poulet, au mouton, au poisson, à la dinde fumée, mais pas de porc.

Scandale ! Un Quick sans porc trahit l’identité française, constitue une inadmissible discrimination à l’égard des mangeurs de porc. Très concernée par la dinde fumée, Marine Le Pen monte au créneau pour dénoncer une islamisation de la société. Elle est immédiatement suivie par un maire UMP et un socialiste qui repassent le même plat.

«C'est précisément parce que (le fast-food) ne laisse pas de choix aux clients non musulmans que cette attitude est inadmissible», a réagi le député UMP des Bouches-du-Rhône Richard Mallié. Le porte-parole du gouvernement Luc Chatel a souligné qu'il n'était «pas un fana du communautarisme».

René Vandierendonck, maire socialiste de Roubaix, ville où le seul fast-food en centre-ville est un Quick halal, ne se dit «pas gêné qu'il y ait une offre halal, mais ça va trop loin quand on ne propose plus que cela, cela devient discriminatoire». Il men...  

12.Posté par Tâlib le 20/02/2010 14:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
As'salam (Paix),

@ Pierre mistwood

Merci d'avoir partagé votre opinion que je trouve objective pour ma part, c'est à la fois appaisant et criant de vérité. Je souhaite, tout comme vous, que le débat "nationale" s'élève un peu, incha'ALLAH (Si DIEU le veut)

Cordialement.

13.Posté par Lagnostic le 22/02/2010 12:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et alors ?

Je ne suis pas musulman, je n'ai aucune obligation de manger ou ne pas manger telle ou telle nourriture. Je peux manger Casher, Hallal, etc, quelle importance ?
Les non-musulmans sont-ils interdits par une loi ou une religion quelconque de manger Hallal ?
Est-il catastrophique de ne pas trouver de bacon dans son hamburger ?
Les musulmans pratiquants font partie de notre société, qu'on le veuille ou non. Alors, pourquoi tant de levées de bouclier devant cet acte insignifiant ? (8 restos quick sur toute la France se mettent au Hallal, en regard des centaines de milliers d'autres restaurants, je vous laisse deviner l'enjeu...).
Vais-je interpeller la HALDE pour obliger la boucherie Hallal de mon quartier à me fournir de la viande "traditionnelle" sous prétexte que je suis obligé de faire 500 mètres de plus pour aller chez Jojo le boucher ? ?

Non mais restons les pieds sur terre un instant. Ce débat est sans substance, juste un Buzz de plus pour donner la parole à des politiques de peurs et de méfiance.

Sur ce je vais casser une croûte. Bon appétit.


14.Posté par joeblack le 22/02/2010 16:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ce qui dissent "ce n'est pas grave" ou "mais cela n'a pas d'importante ,il y a d'autre sujet plus grave "
se mette le doigt dans l'œil pour être aussi aveugle
ce genre de petit enveniment ne fait qu'augmente et confortée les effets communautaire que l'on voit naitre de plus en plus dans notre pays

vous voulez vivre dans un pays déchiré par les communautés et par les religions et bien continué à ne rien voir

mais le jour ou une ville ou un village entier marchera au rythme des loi islamique (ou autre ) vous serrez les premier à pleurer la république laïque

15.Posté par Tâlib le 23/02/2010 13:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
As'salam (Paix),

@ Lagnostique

Nombreux sont les paysans de France a égorger leurs animaux, et comme le souligne François Garaï: "(...) de nombreux paysans tranchent le cou de leurs poules pour les tuer. En Suisse, tous les jours, des centaines de gens pratiquent l'abattage tel qu'on l'interdit aux juifs et aux musulmans.". Le fait d'égorger la bête n'est pas reservé qu'aux musulman(e)s, avant l'implantation des industrielles de l'agro-alimentaires capitalistes pratiquant le sur-abattage et le stockage des bêtes industriels, nos vrais paysans de France non-musulman(e)s pratiquaient [i(et pratiquent encore)]i l'égorgement de leurs bêtes ... Et là, nul problème (!?)

En tout cas, vos précisions sont vraies, pour les non-religieu(se)x, manger ou pas de la viande halâlne devrait déranger en rien, c'est une simple viande égorgée et vidée de son sang, Maintenant, comme vous le soulignez et tout comme les musulman(e)s le font déjà, chacun(e) est libre de manger dans un commerce halâlou pas, la diversité de choix et de commerce en France, le permet.

@ Joeblack

Juste pour vous informer, le communautarisme existe déjà en France, mais l'hypocrisie de cette politique perverse en France prône d'un côté que cela ne doit pas exister, alors que d'un autre côté, cette même politique différencie et/ou stigmatise constament différentes communautés. Exemple : La communauté des gens du voyage, la communauté des jui(ves)fs de France, la communauté asiatique, la communauté des musulman(e)s, ...et en p...