Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 

 


Sur le vif

Rejoindre le « califat », l'appel fou qui indiffère les musulmans

Rédigé par | Mercredi 2 Juillet 2014 à 06:00

           


Rejoindre le « califat », l'appel fou qui indiffère les musulmans
L'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) se prétend être le guide de la communauté des croyants, la oumma. Pour appuyer cette volonté, le groupe radical, qui s’est emparé de larges territoires en Syrie et en Irak, a annoncé, dimanche 29 juin, la création d'un « califat ».

L’EIIL, qui se fait désormais appeler Etat islamique, appelle les musulmans du monde entier à prêter allégeance à leur chef Abou Bakr Al-Baghdadi, rebaptisé « calife Ibrahim ».

Cet homme, né en Irak en 1971, est un ancien d'Al Qaïda. Le groupe qu'il dirige a revendiqué de nombreux massacres depuis 2013, année de son intervention en Syrie. La dernière parmi les plus importantes en date concerne l'exécution supposée, en juin, de 1 700 soldats irakiens chiites, cibles favorites de l'EIIL.

Non, nous n'assisterons pas à la vue de hordes de fidèles d'Allah défendre la cause d'EIIL.

« Vous n'avez aucune excuse religieuse pour ne pas soutenir cet Etat. Sachez qu'avec l'établissement du califat, vos groupes ont perdu leur légitimité. Personne ne peut ne pas prêter allégeance au califat », a estimé l’EIIL, qui a appelé par la suite les musulmans à émigrer vers « la maison de l'islam » et à accomplir « le jihad ».

Le « calife Ibrahim », qui cherche, par cette annonce des plus symboliques en plein mois du Ramadan, à recruter de nouveaux combattants, veut la oumma à ses pieds. Entre l'étonnement amusé, l'incrédulité et l'indifférence, les musulmans dans leur quasi-ensemble prennent sans mal cet appel pour ce qu'il est : délirant. Il est en revanche bien plus difficile à gérer pour les populations vivant dans les régions sous contrôle de l'EIIL, confrontées à une grave situation d'insécurité dans un Irak et une Syrie en plein chaos.

Lire aussi :
Irak : l’ayatollah Sistani appelle à prendre les armes contre l’EIIL
L'Irak plongé en plein chaos, le pouvoir dépassé
Al-Qaïda 2.0 en Syrie : recomposition locale de l'islamisme djihadiste


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur


Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par oumaazedine le 05/07/2014 13:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
tandis que les peuples musulmans luttent pour se libérer de la dictature imposée par les armes, un nouveau groupe nous vient pour annoncer son califat par les armes et pour établir son califat par les armes, déclarant, par pur mensonge, qu’on doit obéir et prêter allégeance
ce califat, n’est qu’une fiction et l’allégeance présumée a été faite par des inconnus à un inconnu. notre bien aimé Omar ibn al-Khattab, qu'Allah l’agrée, dit, comme le rapporte al-Boukhari : « Quiconque prête allégeance à un homme sans la consultation des musulmans, on ne fait pas allégeance ni à lui ni à celui qui lui a fait allégeance. »
sans oublier de dire que tous les évènements actuels en Irak sont partis, d’injustice, de violence, de dictature , depuis Saddam Houssein, jusqu’à l’occupation américaine, jusqu’au gouvernement de maliki chiite, soutenu par l’Iran. Tous ceux-là sont les responsables directs de ce qui se passe en Irak.

2.Posté par MalcolmX le 15/07/2014 15:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam aleykum,

Le prophèete Alayhi salat wa salam à dit "celui qui prends le pouvoir par les armes et est nommé calife c'est un devoir pour les croyants de le suivre"
Donc "oumaazedine" je ne serais pas aussi catégorique que toi...

3.Posté par oumaazedine le 17/07/2014 13:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salam akhi malcomx
En résumé, l'etat islamique est une obligation divine, établi pour la première fois par
notre Prophète bien-aimé (saaws) en 622 et abolit en 1924, laissant derrière lui une
riche et rayonnante histoire de 1302 années.
Les conceptions fondamentales islamiques, "aquida," sont la base pour le,système islamique, sa civilisation, ses normes. "Al aquida" est aussi la seule base pour,établir les lois de l'etat islamique,la Oumma doit choisir un seul Khalifah pour la diriger. Cette,obligation n'est nulle part accomplie, car chacun des dirigeants de plus de cinquante« etats » du monde Musulman défend bec et ongles son trône et n'aspire nullement à,représenter l'ensemble de la Oumma. L'etat islamique ne doit pas être associé seulement
à une nation précise ou un peuple particulier. De même l'etat islamique n'adopte pas une,école de pensée islamique , au détriment des autres écoles. L'etat islamique n'est donc ni arabe, ni perse, ni pakistanais, ni afghan, ni saoudien, ni hanafi, ni chafi'i, ni jaafari. Il est l'etat islamique,sans aucun adjectif le limitant à un groupe particulier d'individu. Il est au service des,musulmans du monde entier,et des citoyens non Musulmans.Une autre condition, qui découle de la définition de la Maison de l'Islam , est que la sécurité intérieure contre les dangers provenant d'autres nations doit,être garantie par l'etat islamique et non par des puissances non-islamiques.ce qui se fait a notre epoque et lorsque l'etat est au service de tous l...  

4.Posté par oumaazedine le 18/07/2014 12:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Allah ne nous a pas ordonné d’appeler à un état islamique – Sheikh Najmi

http://youtu.be/K3IA8DEc_Cg