Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Points de vue

Refus de Médine au Bataclan : la République en échec ?

Rédigé par | Vendredi 21 Septembre 2018 à 19:00

           


Refus de Médine au Bataclan : la République en échec ?
Finalement, la sentence est tombée : Médine, à la vue de ses textes, ne se produira pas au Bataclan. Bien que cette décision permette d’apaiser un débat qui avait démarré il y a quelques mois de cela, elle n’a pas pour autant marqué la victoire des républicains, pour plusieurs raisons.

D’abord, Médine, qui est artiste, exprime, à travers ses textes, une forme de liberté d’expression qui lui est propre. Lui empêcher l’accès au Bataclan revient en réalité à empêcher cette libre expression d’être proclamée qui plus est sur une scène aussi mythique que le Bataclan. Alors que ce lieu, qui abrite plusieurs de nos souffrances et de nos maux collectifs, devrait être celui de la diffusion d’un message de paix et d’amitié, on s’est attardé sur les T-shirt portés par l’artiste et la provocation dont il faisait état.

Mais oublie-t-on, à tort, que la liberté d’expression permet également d’utiliser la provocation ? D'autant que la provocation de Médine visait à mieux éduquer sur l’islam puisqu’il écrit clairement que le vrai jihad s’exerce sur soi-même. Alors quoi de mieux, dans ce lieu désormais historique, que résonne les paroles d’un artiste engagé contre le terrorisme et contre les extrémismes ?

On devrait laisser Médine exprimer sa rage contre l’extrémisme

Il faut ensuite noter que la République ne peut plus laisser de côté ses enfants de confession musulmane. Il faut désormais accompagner et laisser s’exprimer ces Français et amortir les frustrations qu’ils pourraient accumuler du fait de polémiques répétées ne faisant que nourrir une théorie du complot abracadabrantesque et des idéaux qui ne peuvent pas converger vers le vivre ensemble républicain.

Aussi, n’est-il pas nécessaire d’inviter Zemmour pour dire que le nom de tel chroniqueur n’est pas assez Français ou de soutenir que l’immigration venant du Maghreb est un poids économique pour la France ou encore agiter le spectre de la laïcité pour en faire l’outil de répression contre une partie de notre population alors qu’il s’agit en réalité d’une liberté fondamentale garantissant et assurant la liberté de conscience.

Car qui gagne dans cette équation visant à ne pas laisser Médine se produire au Bataclan ? La France ? Les victimes ? Non. Certainement pas. Il s’agit encore d’un groupe terroriste qui a organisé, planifié et perpétré ces attentats en France et a assassiné plusieurs de nos frères citoyens français. Alors que l’on devrait laisser Médine exprimer sa fraternité, sa rage contre l’extrémisme, on le réduit à ne pas se produire en raison de ses choix artistiques.

La République doit faire son deuil pour mieux combattre Daesh

Le Bataclan recule évidemment sous le poids de la polémique publique suscitée par certains médias ayant couvert à outrance un fait pourtant républicain. Mais voilà, nous nous retrouvons encore bloquer par des mécanismes intellectuels qui paralysent la société plutôt que de la laisser avancer.

Médine au Bataclan était un élément important du deuil de la République. Il fallait que les terroristes qui ont perpétué les attentats entendent qu’en réponse à leur jihad de la haine, c’est un jihad de la compassion qui est en cours au Bataclan. Ces terroristes avaient besoin d’entendre qu’ils avaient été battus et combattus par le peuple Français.

Malheureusement, la République n’a pas pris les devants.


Asif Arif
Asif Arif est avocat au Barreau de Paris, auteur de plusieurs ouvrages sur l’islam, le terrorisme... En savoir plus sur cet auteur


Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par François Carmignola le 21/09/2018 21:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est plutôt Médine qui est en échec sur ce coup là. Quand à sa rage contre l'extrémisme, on aimerait pouvoir encore le vacciner pour. Piquant n'est ce pas?

2.Posté par Premier Amendement le 21/09/2018 23:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
les français n'aiment pas les libertés individuelles ni la liberté d'expression
surtout venant d'un arabe !!
ils trouverons toujours des excuses pour avoir raison
ce sont des communistes façon chinois

3.Posté par Lepante le 22/09/2018 00:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La liberte d´expression et la liberte individuelle islamiques autorisent sans doute les caricatures de mahomet...

Effectivement les supremacistes ont toujours raison, a coup d´AK 47 si necessaire.

Par contre le traitement chinoix des terroristes serait effectivement une bonne idée pour la France...Ca permettrait a certains de ravaller leurs doubles standards.

4.Posté par Christian Aubrée le 22/09/2018 09:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le peuple français ne combat pas l'EI avec un "djihad de la compassion" (!!), mais avec des actions politiques,légales et, ne vois déplaise, laïques.

5.Posté par Nemo le 22/09/2018 11:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tous les artistes bon chique bon genre peuvent toujours continuer a ce produire au bataclan lieu de fête.......
les spectateurs danser tortiller des fesses sur la scène du Crime … sauf Medine pars que ces paroles vous choc ,en fin de compte vous les français vous en avez rien a foutre de ceux qui sont morts, vous avez aucun respect

6.Posté par Danielle Bordet le 22/09/2018 14:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Médine au Bataclan était un élément important du deuil de la République. Il fallait que les terroristes qui ont perpétué les attentats entendent qu’en réponse à leur jihad de la haine, c’est un jihad de la compassion qui est en cours au Bataclan."
Non mais par hasard, il ne se ficherait pas de notre figure le sieur Arif ? Vu sa manière d'appréhender le réel je plains ses clients et je doute de ses compétences à cerner les dossiers ! Si la situation n'était si dramatique il y aurait matière à rire devant un tel aplomb, une telle inversion des valeurs, un tel art de la taqqya ! Une petite remarque : il aurait fallu écrire "perpétré" et non "perpétué", amusant lapsus au demeurant.

7.Posté par François Carmignola le 22/09/2018 16:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Mon premier costume de scène c'était mon masque de Scream"
suivi "tout ce que je voulais faire c'était le bataclan"...
Bien trouvé, mais ambigu, et cette ambiguité est voulue, on a sa dignité.

C'est comme "vous allez pas nous la faire, même Verlaine a tiré sur Rimbaud",
qui n'est pas du tout un éloge de l'homosexualité bohème... Allez comprendre.

Sinon, effectivement, les paroles publiques et accessibles à tous (https://www.paroles.net/medine) n'ont pas à être interdites, juste à ne pas être appréciée par tous et partout.

8.Posté par A.Dufret le 22/09/2018 20:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ah ah ah il est gonflé celui-là. "crucifions les laïcards", paroles de paix, d'amour et de "djihad intérieur" de "compassion"
La République a fait son deuil justement, ce n'est pas pour cela qu'elle doit accepter qu'on crache sur ses morts.
Quand un mec est l'élève de Moncef Zenati qui prêche que les Yésidis, persécutés par Daesh sont des "adorateur de satan", donc hors humanité, quand un mec se fait le représentant d'une association qui met sur son site des éloges de Qaradawi, soutien du terrorisme et de El Banna, théoricien de la conquête islamiste, et bien ce mec ne se produit pas dans une salle où 90 jeunes ont trouvé la mort du fait du terrorisme, non monsieur.

9.Posté par François Carmignola le 23/09/2018 09:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le pauvre poète maudit Médine fut victime du grand espoir de l'année 2012, lors de l'élection en Egypte des "démocrates chrétiens musulmans", autrement dit des frères musulmans. Il s'associa ces années là publiquement à ce qui provoque son discrédit complet.
https://www.liberation.fr/checknews/2018/06/12/le-rappeur-medine-est-il-ambassadeur-de-l-association-havre-de-savoir_1658562

"Havre de Savoir" est ce qu'on lui reproche et qui provoque son discrédit complet. Non pas son interdiction au demeurant: simplement son maintien hors de ce dont il n'aurait jamais du sortir: l'ambiguité.

10.Posté par Christian Aubrée le 26/09/2018 21:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Non. Une misérable provocation en échec. Tant mieux

11.Posté par Airguitare le 24/11/2018 16:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai aimé l'article. Les commentaires par contre, tout est à jeter.