Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Sur le vif

« Race noire » : la bourde du ministère de la Justice sur l'alerte enlèvement

Rédigé par Saphirnews | Mercredi 19 Octobre 2016



« Race noire » : la bourde du ministère de la Justice sur l'alerte enlèvement
Une alerte enlèvement a été lancée dans la soirée du mardi 18 octobre pour retrouver Djenah, un bébé de quatre mois, enlevé par son père à Grenoble. L’homme s’est finalement rendu à la police le lendemain matin à la police. Mais pendant la nuit, la description de l’homme en fuite a suscité une polémique car il a été décrit comme un « individu de race noire ».



Les réactions se faisant vive sur les réseaux sociaux, le ministère de la Justice a modifié la description en évoquant « un individu à la peau noire » avant de finalement opter pour une autre formulation, celle d’un individu « de couleur noire ».

Dans la nuit, Pierre Januel, le porte-parole du ministère a expliqué sur Twitter que « certains termes du message, repris précipitamment, étaient évidement inappropriés, regrettables et très rapidement modifiés ». « Nous comptons néanmoins sur votre mobilisation pour diffuser l’alerte et les recherches. », a-t-il ajouté.

L'alerte enlèvement a été déclenché pour la 19e fois en France depuis sa mise en place, à chaque fois avec succès.

Lire aussi :
La France, « pays de race blanche » : le racisme de Nadine Morano s'expose (vidéo)
Le mot « race » supprimé des lois
La palme du racisme en Europe décernée à la France




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Melen le 19/10/2016 16:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un homme de couleur noire ou de couleur blanche ça ne se dit pas, ça n'existe pas. .
Si on peint un homme en vert, il est de couleur verte, mais il n'est pas un homme vert.
On dit un homme noir ou un homme blanc. L'adjectif couleur est inconvenant.
L'adjectif peau est en trop et inconvenant lui aussi.
Quand à race noire, no comment.

2.Posté par Melen le 19/10/2016 16:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Par contre pour cheveux noirs, il pourrait s'agir d'un homme qui s'est teint les cheveux. La le mot couleur pourrait avoir du sens. Bizarrement on n'utilise pas le mot couleur.

3.Posté par dem le 23/10/2016 08:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Blanc de peau", "homme de couleur",..., sont des expressions françaises qui ne datent pas d'hier et qui n'ont rien de choquant, elles ont juste été tuées par le politiquement correct, qui pousse bêtement à ne plus oser dire les choses comme elles sont.
Par contre, encore employer le terme"race" relève de la plus grande ignorance ainsi que d'une incompétence et d'une incompatibilité à travailler dans le service de communication du ministère. Et personne pour relire et corriger!?!
"De type africain", comme il est utilisé dans les commissariats de police, est un terme approprié.

4.Posté par Melen le 23/10/2016 17:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un homme blanc implique que ça peau soit blanche. Les termes couleur ou peau sont en trop. Homme de couleur est un terme inepte. Il ne dit rien, n'a pas de sens.
Type africain ne dit rien non plus, un tunisien est un africain mais il n'est pas noir. On dit homme noir. Tout simplement.