Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Economie

Quick halal : « des restaurants normaux », dont les ventes ont doublé

Interview du PDG de Quick

Rédigé par Propos recueillis par Hanan Ben Rhouma | Jeudi 2 Septembre 2010 à 14:19

Le business du halal, évalué à plus de 5,5 milliards d'euros, intéresse de plus en plus d'industriels dont Quick. Dès mercredi 1er septembre, 22 de ses restaurants vendront désormais des burgers halal. Le succès commercial des huit restaurants tests a tôt fait de convaincre le président de Quick France, Jacques-Edouard Charret, qui a tenu une conférence de presse, mardi 31 août, pour dresser un bilan extrêmement positif sur la période de test. Il revient sur sa décision pour Saphirnews.



Jacques-Edouard Charret, PDG du groupe Quick France.
Jacques-Edouard Charret, PDG du groupe Quick France.

Saphirnews : Vous avez dressé un bilan extrêmement positif de la période de test puisque vous maintenez l’offre halal dans 8 restaurants et l’étendez à 14 autres. Prévoyez-vous déjà une extension à d’autres restaurants ?

Jacques-Edouard Charret : Non. Clairement, nous ne prévoyons pas l’extension de l’offre certifiée halal au-delà de ces 22 restaurants. Pourquoi ? Simplement parce que nous avons défini des critères qui sont extrêmement précis. Aujourd’hui, il n’y a pas en dehors de ces 22 restaurants, qui représentent 6 % du parc des restaurants Quick, d’autres qui répondent parfaitement à ces critères.

Pouvez-vous nous rappeler les critères choisis ?

J.-E. Ch. : Le premier critère est la part des ventes réalisée par les burgers à base de poisson dans les ventes totales du restaurant. On voit dans l’ensemble des 22 restaurants choisis que le poids de ces burgers est plus de deux fois supérieur à celui de la moyenne nationale. Le deuxième critère est le faible poids des produits à base de bacon dans les ventes. Le troisième est la variation de la fréquentation très forte dans les périodes pré-, pendant et post-Ramadan. Enfin, le quatrième critère est géographique : avoir à moins de 10 minutes en voiture une alternative sur un Quick standard.

Concernant le troisième critère, qu’avez-vous constaté justement ?

J.-E. Ch. : On n’a pas une énorme expérience mais on a regardé ce qui se passait bien avant la mise en place du test. Là, c’est le premier Ramadan qu’on vit avec l’offre halal, donc on découvre tous les jours des choses nouvelles mais ce qu’on peut dire, c’est que ces restaurants voyaient, pendant la période de Ramadan, une baisse très significative de leur chiffre d’affaires avant qu’ils ne proposent de la viande certifiée halal. Aujourd’hui, c’est un peu différent mais dans le passé, ce constat était très net : on voyait un pic avant, un creux pendant et un pic après le Ramadan.
Aujourd’hui, je ne peux pas répondre précisément à cette question parce que, pour en avoir parlé avec le franchisé de Roubaix, il était lui-même surpris puisqu’il réalise un chiffre d’affaires assez conséquent, évidemment essentiellement en fin de journée.

Cela conduira-t-il ces restaurants à fermer plus tard ?

J.-E. Ch. : Il y en a qui ont effectivement élargi les horaires d’ouverture. Mais cette décision est laissée vraiment à la libre appréciation de chacun des franchisés ou des directeurs de restaurant en fonction de sa zone de chalandise locale.

Quant au critère géographique, est-ce une façon pour vous de faire taire les attaques contre Quick ?

J.-E. Ch. : Très clairement oui. C’est une façon de répondre vraiment aux besoins de gens qui voudraient impérativement manger chez Quick et en aucun cas manger de la viande halal et leur offrir une alternative pas trop éloignée. C’est vraiment une manière d’apaiser les tensions et c’est la même démarche qui fait que l’on va vendre, d’ici à la fin de l’année, ce burger emballé individuellement, qui est simplement réchauffé en restaurant.
C’est là aussi pour répondre à une éventuelle demande de quelqu’un qui voudrait impérativement manger un burger à base de viande non halal dans un de ces 22 restaurants.

Justement, il y a un élu UMP qui a une nouvelle fois porté plainte pour « discrimination ». Que répondez-vous à ce type d’accusation ?

J.-E. Ch. : On a effectivement déjà porté plainte contre nous deux fois et, dans les deux fois, les affaires ont été classées sans suite, que ce soit par le procureur de la République de Lille ou celui de Créteil.
Ce que je trouve intéressant, c’est que le procureur de la République de Lille a motivé sa décision en plus de l’avoir classé sans suite, en disant que la volonté de Quick de proposer une gamme de produits halal correspondait à une adaptation commerciale du marché qui était déjà réalisée à Roubaix par certains concurrents. Il a écrit et reconnu que notre démarche avait été transparente vis-à-vis des consommateurs, c’est-à-dire qu’on ne prend personne en défaut. Troisième point qu’il a reconnu, c’est que le consommateur a le choix entre les produits halal et non halal puisque la totalité de la gamme des produits sans viande reste disponible dans ces restaurants de même que la bière. Dernier point : il n’y a pas d’intention malveillante de la part de Quick d’opérer une distinction entre des consommateurs et d'en exclure certains.
L’élu (UMP de Bry-sur-Marne, ndlr) est convoqué au tribunal de grande instance de Créteil pour répondre au chef d’accusation de « provocation à la discrimination et à la haine raciale ». Il a déposé une nouvelle fois plainte contre Quick pour « discrimination », mais je suis assez serein parce que, concrètement, quand on observe ces restaurants, ils sont ouverts à tous et on interdit l’entrée à personne.

Avez-vous des chiffres à nous délivrer ?

J.-E. Ch. : Globalement, Quick va très bien avec, au premier semestre 2010, une croissance à deux chiffres. Mais sur les 8 restaurants tests, la croissance de chiffre d’affaires a été beaucoup plus spectaculaire, puisqu’on a doublé les ventes en moyenne.
Ce doublement des ventes s’explique par deux choses : la très forte croissance du nombre de clients mais également celui du ticket moyen puisque sont venues dans ces restaurants des familles avec enfants qui ne venaient pas auparavant.
Pour vous donner une idée, ce sont des restaurants qui étaient autour de 1,5 million d’euros de chiffre d’affaire et qui atteignent aujourd’hui 3 millions d’euros en moyenne.

Concernant la certification halal, quelles garanties apportez-vous aux consommateurs musulmans ?

J.-E. Ch. : On a vraiment mis toutes les chances de notre côté. On a essayé de faire cela avec un maximum de sérieux.
D’abord, nous ne travaillons qu’avec des fournisseurs français : Socopa pour tout ce qui est viande de bœuf et MoyPark pour tout ce qui est volaille. Ces deux fournisseurs font appel, pour la certification, d’un côté à la Grande Mosquée d’Evry, de l’autre côté à la Grande Mosquée de Paris, qui sont sérieux.
L’autre chose, c’est que nous avons mis à disposition aux consommateurs qui le souhaitent, sur simple demande, l’ensemble des certificats, sachant que c’est non pas un certificat valable à l’année, mais bien un certificat qui ne correspond qu’à une livraison, au lot qui a été effectivement livré au restaurant.

On sait que vous n’êtes pas une organisation philanthropique [sourires], mais votre démarche permet en quelque sorte de légitimer la présence des musulmans en France. Prévoyez-vous de faire de la communication à l’échelle nationale ?

J.-E. Ch. : Honnêtement non, on ne prévoit rien. On ne veut pas faire de ces Quick des restaurants différents. Ce sont des restaurants normaux, tout à fait habituels, qui ont une caractéristique : ils vendent des produits à base de viande certifiée halal. A ce titre, les 22 restaurants bénéficieront de la même communication que l’ensemble du réseau Quick. C’est uniquement de la communication locale sur le point de vente et non en dehors. Cela ne reste que 22 restaurants sur 366, soit 6 % du parc.






Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Pascal Hilout, né Mohamed le 03/09/2010 12:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En effet, les Quick Halal sont des magasins tout à fait normaux.

Ce qui n'est pas normal, ce sont les prescriptions juives et islamiques qui font la différence entre nourriture pure et nourriture impure.

Ce sont ces lois religieuses qui, lorsque des rabbins et des surveillants de la mosquée mettent leurs nez dans nos cuisines et celles de Quick, interdisent qu'on prépare les nourritures pure et impures dans la même cuisine avec les mêmes ustensiles, sur les mêmes grills. Quick, à travers ses magasins halal balisera un peu mieux nos ghettos sociaux qui sont renforcés par nos interdits religieux. C’est comme s’il n’y avait pas assez d’exclusion !

Les prescriptions juives et islamiques sont séparatistes et ségrégationnistes. Ce ne sont pas les marchands des temples qui les ont inventées : c’est la Torah et c’est le Coran. Il y a deux mille ans, un juif très célèbre a renvoyé ces prescription à leur antiquité et osé donner un bon coup de pied dans les étales du Temple, mais il y a encore des retardataires : des millions de juifs et plus d’un milliard de musulmans qui n’ont encore rien compris.

C'est pour cela que Résistance Républicaine s'organise pour cibler les lois religieuses et non pas leurs premières victimes transformés en vecteurs reproducteurs : les croyants.
Les marchands du Temple et de la Mosquée profitent de la manne que représente la "beurgeoisie" et lui offrent des balises visibles de très loin, y compris dans nos médias. Mais il n'y a pas de quoi être fier car le h...  

2.Posté par Ahmed né Ahmed pour mourir Ahmed le 04/09/2010 02:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'aime bien lire un discours qui a du mal à s'assumer...
C'est bon mon ami, tu peux nous le dire que tu pense croire en l'Amour tout en te faisant passer pour un charmant laïque.
Mais bon, parler de la Bible sans l'avoir lu est une bien triste démarche.

Alors je vais essayer d'utiliser mes "d'yeux" pour voir. Et je vais tout faire pour suivre cette merveilleuse injonction que nous livre le Rappel Sublime : raisonner. Comme ça je te dirais comment on fait.

Prends garde de prendre des références que tu ne maîtrise pas et que tu semble bien loin de comprendre.

Mais en tout cas, merci de nous donner l'occasion de voir ce que cela fait de revenir en l'an 496...
Si Dieu le veut, on essaiera de te raconter ce qu'est un livre puis peut être qu'on arrivera à t'expliquer ce que c'est que l'algèbre, les algorithmes (qui ont été particulièrement utile à la réalisation de ce site), comment fait-on une horloge ? etc. Enfin bref, tous ces machins trucs obscures que des fidèles du Coran mais aussi de la Torah et de l'Évangile ont inventé malgré le fait qu'ils n'ont peut-être "point d'yeux pour voir" !

Pour revenir sur le sujet principal de l'article, il est extrêmement intéressant de voir comment Quick, de manière assez éloquente, a permis de faire surgir des profondeurs de l'ignorance intolérante (vous savez celle qui dominait une partie de l'Europe et que les anglo-saxons appellent à juste titre "Dark Age") des attitudes à la fois ridicules et inutiles.

Alors que certains semblent faire "l'effr...  

3.Posté par argaz6 le 04/09/2010 23:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ahmed né Ahmed pour mourir Ahmed mdr
concernant pascal tu dit "" lorsque des rabbins et des surveillants de la mosquée mettent leurs nez dans nos cuisines et celles de Quick,"" je te dit que c'est ta méconnaissance des chose et une certain haine de la religion qui te fait dire sa les musulman n'ont jamais rien demander a Quick si Quick le fait ce n'est pas pour t'enerver mais pour gagner de l'argent . Et jusqu'a preuve du contraire la viande halal reste de la viande ,le halal ne la rend pas magique ou ne change son gout un athé comme un chretient peuvent en manger . Halal ou pas halal sa reste la meme viande pour un non musulman, Tout se boucan derrière le halal cache en realiter une vision plus destructif qui a trait tout ce qu'il y a d'islamique.

4.Posté par MPHilout le 05/09/2010 16:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En effet Ahmed, né Ahmed qui mourra Ahmed même si son pseudo est Argaz (Homme en berbère), vous avez raison et tort :

Vous avez raison, la viande halal n'a rien de particulier par rapport à la viande non halal, mais ce qui est bizarre c'est que les musulmans comme Ahmad, ne mangeront jamais la viande haram surtout si elle a été en contact avec les mains d'un boucher qui traite du cochon dans la même boucherie.

Ce sont les musulmans et l'islam qui vous donne tort et vous avez même honte de vous l'avouer. La viande harâm est très différente de la viande halâl. Vous le savez très bien et vous êtes obligé de vous mentir, car vous ne pouvez pas me mentire à moi

عليكم أن تنبذوا الوفاق والإتفاق على النفاق يا آل محمد أو أحمد

5.Posté par Gassama le 06/09/2010 15:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comment une démarche purement commerciale ciblée sur une partie de la population peut-elle suscitée une telle gêne ? Personne ne force personne à manger ou pas Halal, il y a bien des musulmans qui continueront à manger Quick non halal, et ceux qui qui prenaient un filet poisson, pourront déguster des burgers à viandes en leurs âmes et confiance... A croire que lorsqu'on s'intéresse vraiment à l'Islam de manière positive en ayant de telles démarches, ça en frustre plus d'uns ... Qui divise qui ? Qui sème la zizanie ? A croire que tous les musulmans de France ont forcé Quick à avoir cette démarche alors qu'on sait tous à qui ça profite réellement.... enfin bref il faut que bien qu'ils y aient quelques clowns qui jouent le rôle de l'opposition, ça serait pas drôle sinon !

6.Posté par pas dupe le 06/09/2010 23:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quick appartient à la Caisse de Dépots et consignations, organisme public de l'Etat français - important de le préciser- ceux qui "oublient délibéremment" de le préciser,politiques-médias-Quick- soufflent sur le chaud et le froid, jetant de l'huile sur le feu ,sur le dos des musulmans qui n'ont rien demander, faisant tout pour diviser les français,entre eux, la preuve, l'apéro"anti-islam" a été autorisé, l'apéro géant interdit, cherchez l'erreur!!!

7.Posté par nabil le 07/09/2010 17:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salam

il y a une erreur sur l'article, vous dites :
Dès mercredi 1er septembre, 22 de ses restaurants sont certifiés halal.


aucun restaurant Quick n'est certifié halal, aucun organisme de certification n'a de contrat avec Quick (la preuve mr Charret nous indique qu'il y a de la bière alcoolisé dans les restaurant qui vont vendre des viandes "halal"), ce sont les viandes que Quick achètent qui sont censé être halal, merci a Hanan Ben Rhouma de rectifié pour éviter la désinformation (non intentionnel).
Dommage qu'ils n'ont pas pris des organismes de certifications sérieuses j'aurais bien gouter le "tentation hot pepper" :)

8.Posté par htn le 07/09/2010 19:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Nabil

Bien vu, Nabil ! Merci pour votre vigilance.
Cet écart de langage risquait effectivement d'entretenir la confusion.
Que les choses soient claires : non, les restaurants Quick ne sont pas halal, oui ses burgers sont halal (selon Quick).
La correction a été apportée dans l'article. Merci à vous.


9.Posté par DPY le 20/09/2010 09:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour à tous,

Juste un petit mot pour dire ceci : chacun à le droit de vivre en répuplique libre et égaux. Maintenant, si chacun peut choisir ce qui le rend heureux, n'est-ce pas la notre liberté ?
ce qui me chagrine un peu, lorsque l'on lit les commentaires ou d'autres articles sur ce sujet, c'est que la religion, qui pour moi est un don du coeur, divise souvent... Cela devrait être le contraire... Humains, nous sommes tous égaux et libres de choisir de vivre en paix avec nos voisins... Alors, restons ouvert !

Belle journée,

Delphine

10.Posté par MPHilout le 20/09/2010 16:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@DPY

Delphine,

C'est bien si les religions pouvaient refluer dans le coeur, leu lit naturel.
Elles submergent des pans entiers de notre vie et interdisent certains produits du terroir d’atterrir dans mon assiette ou dans mon verre et c’est ainsi que mon enfant ne peut pas goûter avec le vôtre par crainte d’ingérer des bonbons ou du gâteau où il y pourrait y avoir des traces de porc ou d’alcool.

Les religions à interdit, comme le judaïsme et l’islam, érigent des murs de séparation et de lamentation entre les êtres. Il nous faut être de bonne foi, pour abolir leurs interdits une fois pour toute et c’est ainsi que les êtres pourront manger, se reproduire et se faire enterrer ensemble, côte à côte et non pas dans des ghettos, à part ou à l’écart.

La bonne foi, c’est aussi simple que cela