Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Obono imaginée en esclave : Valeurs actuelles condamné pour « injures à caractère raciste »

Rédigé par Lina Farelli | Mercredi 29 Septembre 2021 à 16:15

           


Obono imaginée en esclave : Valeurs actuelles condamné pour « injures à caractère raciste »
Un an après son récit scandaleux dépeignant Danièle Obono en esclave, l'hebdomadaire Valeurs actuelles a été condamné, mercredi 29 septembre, pour « injure publique envers un particulier à raison de son origine ».

Le directeur de publication du magazine d'extrême droite Erik Monjalous, le directeur de la rédaction Geoffroy Lejeune, et le rédacteur de l'article i[« Obono l'Africaine »], Laurent Jullien, i ont été condamnés à une amende de 1 500 euros chacun et à verser 5 000 euros de dommages et intérêts à la députée LFI de Paris.

Les prévenus avaient expliqué, lors de l'audience fin juin, avoir voulu pointer « le déni » du courant dit racialiste auquel Danièle Obono faisait selon eux partie « vis-à-vis de l'esclavage opéré par des Africains vis-à-vis d'autres Africains ». Sans succès. Le procureur avait estimé que « des injures racistes travesties sous l'apparence de la création » sont « tout aussi dangereuses que l'attaque frontale ».

L'élue a très vite réagi sur ses réseaux sociaux pour saluer la décision. « Justice est rendue. Les racistes sont condamnés. Merci à tous et toutes pour votre soutien », a-t-elle écrit. « Aux fachos, aux haineux, aux rageux : "Obono l'Africaine" insoumise vous emmerde. On y est, on y reste, on ne partira pas. Et à la fin, c'est nous qu'on va gagner. »




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par francois.carmignola@gmx.com le 30/09/2021 07:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On peut se permettre à l'occasion de rappeler ceci:
http://www.slateafrique.com/1933/intellectuels-africains-traite-negriere-responsabilite

Valeurs Actuelles a voulu mettre ceci en bandes dessinées, alors que cela n'était pas possible, sauf à insulter vulgairement, ce qui fut condamné.
En revanche, Danielle Obono comme descendante d'Africains est partie prenante de la chose mais du mauvais côté, et le mémoriel se partage donc.

Et si on arrêtait ?

2.Posté par Premier janvier le 30/09/2021 21:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Madame Obono n'est pas une africaine. Elle est française.
Elle est noire mais n'est pas africaine. Un endroit. L'afrique est un endroit pas une couleur.
Un endroit égale une couleur ça n'existe pas. Il n'y a que la couleur elle même qui puisse être la couleur. Egalement il y a que les endroits eux mêmes qui puissent être des endroits.
Madame Obono ou mesdames X ou Y sont un individu et pas des individus.
Les noirs ne sont pas tous les noirs.
Un esclave existe ou a existé mais elle n'est pas une esclave. A moins de pouvoir le prouver. Qui est le maître, pourquoi... Elle n'est pas libre. Qui l'en empêche et pourquoi le fait t'il.

3.Posté par Premier janvier le 30/09/2021 21:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce n'est pas évident à commenter.
J'ai voulu dire, madame Obono est bien sur d'origine africaine. Et par extension noire. Mais elle aurait pu être blanche. A moins de considérer des noirs et des blancs qu'ils ne puissent être que des noirs ou que n'être que des blancs.
Son identité n'est pas noire. Elle est madame Obono, elle n'est pas madame noire.

4.Posté par Rond LEDARON le 01/10/2021 07:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Valeurs actuelles n'est qu'un organe national-ssioniste qui appelle à la division de la France en tapant systématiquement sur les non européens et l'Islam .Enlevez leur ces sujets et l'ennui les frappera.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne sont pas tolérés et seront donc supprimés. Idem pour les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article.