Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Economie

Ô France, que serais-tu sans immigrés ?

Une journée sans immigrés prévue pour le 1er mars 2010

Rédigé par | Lundi 23 Novembre 2009 à 01:24

           

Marre d’être présentés comme des « problèmes » pour la société, les immigrés, leurs enfants et tous ceux qui veulent protester contre la politique d’immigration du gouvernement sont appelés à ne pas consommer et ne pas travailler le 1er mars 2010. Plus de 5 000 personnes ont d’ores et déjà rejoint le réseau via Facebook, et leur nombre ne cesse de croître de jour en jour. Nadir Dendoune, un des porte-parole du collectif « La journée sans immigrés, 24 h sans nous », explique l’initiative pour Saphirnews à quelques heures d’une conférence de présentation, mardi 24 novembre.



Ô France, que serais-tu sans immigrés ?

Saphirnews : D'où vous est venue l'idée d'organiser cette « journée sans immigrés »? Combien de personnes regroupe le collectif à ce jour ?

Nadir Dendoune : C'est un projet collectif. Des citoyens, venant de tous horizons, non partisans, ont décidé de s'unir et de créer un collectif « La journée sans immigrés, 24h sans nous ».
A ce jour, 10 comités se sont créés en province, rejoints par des chercheurs, des politiques, des syndicats, de grandes associations comme RESF (Réseau éducation sans frontières), ainsi que de nombreux citoyens.
Les derniers propos de Brice Hortefeux ont été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase : en septembre dernier, lors de l'Université d'été de l'UMP, le ministre de l'Intérieur avait lancé goguenard : « Quand il y en a un, ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes. » Hortefeux posait alors pour la photo avec un militant d'origine maghrébine.
Mais les dérapages verbaux ne sont pas l'apanage de la droite, on pourrait citer Manuel Valls (PS), qui regrettait qu'il n'y ait pas assez de « Blancs » dans sa ville, ou Georges Frêche qui remarquait que l'équipe de France soit « black-black-black ».
Disons juste que, ces dernières années, il existe un climat nauséabond, une parole qui se banalise, et ce jusqu'au plus haut sommet de l'Etat, des discours de plus en plus stigmatisants.

Quels sont vos objectifs ? Que souhaitez-vous dénoncer ?

N. D. : Nous voulons ainsi exprimer un véritable ras-le-bol de voir les immigrés utilisés par les politiques comme des boucs émissaires en période de crise économique et d’élections.
Nous appelons les immigrés, les Français solidaires et conscients de l’apport de l’immigration à notre pays, qu’ils soient issus de l’immigration ou non, à cesser de consommer et/ou de travailler le 1er mars 2010. Pour la première fois, nous décidons de ne pasn participer à la vie de la Cité.

Pourquoi la date du 1er mars ?

N. D. : Elle marque le cinquième anniversaire de l’entrée en vigueur du Code de l’entrée du séjour des étrangers et du droit d’asile (CESEDA), qui instaurait une immigration « choisie » sur des critères économiques.

Que souhaitez-vous démontrer à travers l’organisation d’une telle initiative ?

N. D. : Ce boycott vise à montrer que les immigrés sont une richesse au sens propre et au sens figuré, des éléments moteurs de l’économie et de la société.
Le mot immigré est devenu presque une insulte. On espère que le regard porté par une partie de la société sur l'immigré et l'immigration change. Nous voulons rétablir la vérité. Nous en avons assez que certains politiques et certains médias mentent aux Français, en faisant croire que l'immigration est un problème.
Il n'y a qu'à prendre les premiers trains ou métros pour comprendre qui est la France qui se lève tôt. Mais on pourrait également se rendre dans les hôpitaux, dans les administrations, etc. Les immigrés font marcher la France, ils ont de la dignité mais ils ont l'impression qu'en retour ils n'obtiennent pas la reconnaissance qu'ils mériteraient.


Voir le site La journée sans immigrés




Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur


Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Musulman,Citoyen,Electeur,Conscient le 23/11/2009 08:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tres bonne initiative! Je note deja la date sur mon agenda! Egalement que tous les francais qui en ont marre de cette derive raciste et facisante s'inscrivent sur les listes electorales avant le 31 Decembre 2009 et votent massivement contre l'UMP et ses derives petainistes lors des prochianes elections et des suivantes!!!!

Non au racisme,non au facisme,Liberte,Egalite,Fraternite!!!!!

2.Posté par sergio le 23/11/2009 09:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ca c'est génial. Moi je suis fils d'immigré espagnol. On ne me traite pas d'immigré sauf quand je donne mon prénom SERGIO. Ma soeur qui a deux filles a choisi de leur donner des prénoms "bien français" ou soit disant afin d'éviter les problème que nous avons rencontré dans la bonne banlieue chique du 91 où nos parents ont été gardien d'immeuble pendant presque trente ans et où je vis aujourd'hui moi-même!!! Cette idée d'un jour sans nous me plait beaucoup et je vais en faire la pub. Bravo bravo bravo !!! Il faut notre pays se réveille enfin poiur assumer son histoire afin de regarder son avenir correctement. Je n'ai pas d'enfant mais quand on aura un si c'est un garçon je lui donnerai le nom de mon père defunt ! Et alors ?

3.Posté par Skitiwi le 23/11/2009 18:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
L’idée est intéressante mais je trouve qu’il manque un point intéressant à étudier : pour moi il est primordiale de définir les indicateurs, des paramètres qui permettront de mesurer la réussite d’une telle opération ; je pense par exemple à :
-Nombre d’employés qui n’ont pas travaillé.
-Pourcentage de baisse du CA de certaines sociétés.
… Etc
C'est un travail laborieux , bon courage...  

4.Posté par chayR le 23/11/2009 20:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
as Salam 'alaykoum

L'immigration, comme l'émigration concerne le "politique" dans le sens où ces mouvements de personnes influent sur la vie économique d'un pays.

Une immigration incontrolée, puisque c'est d'elle qu'il s'agit, est un danger pour une nation quelconque dans le sens où les gouvernants se doivent de prévoir (donc financer) les infrastructures pour recevoir les ressortissants d'autres nations qui souhaitent venir travailler dans le pays.

Le cas de la France :

En 1974, suite au "choc pétrolier" l'Allemagne fermait la plus part de ses bureaux de recrutement de travailleurs immigrés ; alors que la France, quant à elle, maintenanait ses nombreux bureaux, comme ceux de l'Espargne, du Portugal, ou de la Turquie GRANDS ouverts.

L'organisme qui controlait les flux migratoires à cette période était l'O.N.I. (Office National d'Immigration) dont le siège était à Paris. Pour faire simple :

les contrats de travail - qui ne trouvaient pas preneur au sein de la communauté des travailleurs, opérant sur le territoire national, inscrits à l'ANPE récemment créée par le président Giscard d'Estaing, c'est à dire des français et des immigrés déjà présent en France - étaient envoyés par la valise diplomatique aux ambassades de France à l'étranger pour que les annexes de l'O.N.I. à l'étranger, puissent recruter du personnel selon les critères fournis par les employeurs (ex. Peugeot, Renault, Michelin...).

En accord avec les gouvernements locaux, des fonctionnaires français et des personne...  

5.Posté par Nessbeal le 24/11/2009 04:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Franchement je trouve que c est une operation tres interessante a faire d un point de vue socioeconomique pour faire l analyse et le constat de notre poid economique dans la societe.Mais il faudrais se poser une question les enfants d immigres sont francais donc je ne pense pas qu il faut les introduire dans les immigres. Concernant la question de l immigration je pense qu il faudrais en priorite tout faire pour integre les clandestin sur le sol francais en fermant les frontieres la france ne peut pas continuer a recevoir des gens si elle n est plus capable de les assumer donc priorite a l integration qu a l immigration.

6.Posté par dealnet le 24/11/2009 10:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Génial.

je pose ma journée. il est conseillé de ne rien consommer, pas de viande pas de pain (faites les courses la veille !!! )

Vive les sms gratuits, transferez à vos contacts arabes, chinois, espagnoles, maliens....

7.Posté par Tâlib le 25/11/2009 15:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
As'salam,

Racisme, crise identitaire, fatalisme, plainte, victimisation, boucs émissaires des maux des uns et des autres, ...

@ Nadir Dendoune

Vous écrivez :"Nous appelons les immigrés, les Français solidaires et conscients de l’apport de l’immigration à notre pays, qu’ils soient issus de l’immigration ou non, à cesser de consommer et/ou de travailler le 1er mars 2010."

Ceux et celles que vous nommez "immigrés" sont des gran-parents et des parents, la plupart sont aujourd'hui à la retraite après avoir construit la France, ils n'en sont que locataires pour la majorité, et ils sont regroupés dans les quartiers.

Pour ce qui est des français(e) de diverses origines ..., ils(elles) n'ont d'origine que l'appellation, un ou deux mois de vacances dans le pays de leurs parents et grand-parents, et de nombreux insultes en dialecte.

Ce genre d'initiative, sans remettre vos bonnes intentions, amplifie d'avantage la crise identitaires des jeunes français(e)s de certaines origines. Un peu comme les associations "SOS Racismes", "Mrap", ... ont été les outils d'une certaine politique, et ce genre d'association a amplifié la crise identitaire des concerné(e)s.

Pour ma part, je suis français d'origine polonaise (troisième génération)et je ne met pas toute les septs secondes, mes origines en avant dans le but de me victimiser et de me faire plaindre. Je met en avant le fait que je suis musulman et que je vis en France. Pour les musulman(e)s français(e)s de diverses origines, il faudrait rappeler ...  

8.Posté par Fup le 26/11/2009 19:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui les sms gratuits sont autorisés, sauf pour ceux qui font shabbat. Au fait c'est un quel jour ?

Une video de la conférence de presse du Collectif une journée sans immigrés :

http://www.dailymotion.com/video/xb9z7n_1er-mars-2010-une-journee-sans-nous_news

9.Posté par kadox le 27/11/2009 09:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est une initiative, et l'action est mieux que l'immobilisme.il s'agit à priori d'un engagement civique puisque que cette démarche appelle toutes les consciences.

10.Posté par tito le 10/12/2009 17:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
selem
pour moi y a le pour et le contre
il faut fair preuve d'inteligence c a dire ne pas etre + mal vue que sa au yeux des francais
donc ne rien bloquée rien casser ext
apres c tres delicat a moin d'allez devant les mairie ump l'elysée ext
dsl pour les faute
bonne chance je serai avec vous ss faute inchallah

11.Posté par alexendre le 26/11/2010 05:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je propose 365 jours par en sans immigrés, ça se serait vraiment cool!!