Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Psycho

Najjet : « Mon mari n’accepte pas mon premier enfant »

Rédigé par Lalla Chams en Nour | Mercredi 26 Novembre 2014 à 06:00

           


« Salam, je voudrais avoir de vos conseils, merci de me lire et de me répondre.

Voilà, j’ai un enfant d’un précédent mariage. Divorcée depuis sept ans, je me suis remariée en 2013. J’ai un enfant avec mon mari. Mon problème c’est qu’il n’accepte pas mon premier enfant. Il le dispute tout le temps, le punit constamment pour un rien. Ce sont des conflits tous les jours.

J’ajouterai que quand il s’est installé chez moi (j’ai toujours tout géré, même avant d’être avec mon mari), je l’ai accepté comme tel, c’est-à-dire sans travail, sans permis, et avec sa maladie.

Au début du mariage, il était attentionné envers mon enfant et moi. En deux ans, il n’a pu trouver qu’une formation de quatre mois et depuis plus rien. Il ne cesse de répéter qu’il n’aime pas ma ville, ni ma maison, ni ma famille. II répète sans cesse qu’il souhaiterait déménager ailleurs.

J’aime ma maison : certes, elle est à mon nom mais je me dis que si je déménage ce sera à nos deux noms. Il profitera de me balancer des méchancetés quand il se mettra en colère, du genre c’est chez moi, casse-toi ! Je précise qu’on s’est mariés religieusement mais pas civilement. Il ne veut pas.

Je me dis qu’il a beaucoup de choses à changer dans son comportement envers mon fils de 6 ans. Souvent il lui dit : « Je ne suis pas ton père, je m’en fous de toi, je ne t’aime pas… » Il le punit sans raison parfois toute une journée dans sa chambre.

J’en pleure, je ne supporte plus mon mari. Des fois je souhaiterais qu’il parte pour me retrouver seule avec mon fils, mais je suis coincée car il me dit : je partirai avec notre bébé de 5 mois.

Donc je patiente, on est tous les deux pratiquants mais il perd la foi à petit feu. Aidez-moi à trouver une solution, à y voir clair, merci. » Najjet

Lalla Chams en Nour, psychanalyste

Voilà une situation bien délicate, car votre devoir de maman est de protéger votre fils, qui, semble-t-il, subit un harcèlement moral de la part de son beau-père. Les propos tenus à un enfant de 6 ans sont scandaleux, il est regrettable que votre mari ait oublié les recommandations et l’attention très particulière que le Prophète accordait aux orphelins, lui-même ayant été orphelin.

Votre fils n’est pas orphelin, mais votre mari a accepté, en vous épousant, la présence de cet enfant, il doit se remettre en question et réfléchir à son comportement.

Quant au chantage de retrait du bébé, cela est tout aussi scandaleux de sa part d’ignorer à quel point un bébé de cet âge a besoin de sa mère. Quel égoïsme et quel ignoble chantage ! Êtes-vous si démunie que vous acceptiez de vous laisser impressionner par ce genre d’argument ?

Cependant, dans vos propos, point peut-être l’une des raisons de votre mésentente. Si vous êtes restée très attachée à votre famille et qu’il ne s’y sent pas bien accueilli, cela a pu jouer un rôle dans son découragement et son envie d’aller ailleurs.

Pour le bien-être de vos enfants, il est important que vous essayez de trouver quelqu’un qui peut vous aider à y voir clair dans votre situation, d’approfondir et de vous amener tous les deux à « grandir », à dépasser vos ressentiments pour considérer l’essentiel, et ce qui vous a rapprochés.

La rubrique « Psycho », qu’est-ce que c’est ?

Des psychologues et psychanalystes répondent à vos questions. Musulman(e)s du Maghreb ou de France, professionnel(le)s actif(ve)s exerçant en cabinet, ils réfléchissent à votre problématique et tentent de vous éclairer à travers leur expérience professionnelle et leur pratique spirituelle. Ils peuvent vous aider à y voir plus clair en vous-même ou à mieux décrypter le comportement des personnes de votre entourage.
Ils ne sont pas médecins, même si on les désigne parfois comme des « médecins de l’âme », mais leur rôle est de vous aider à trouver en vous-même la meilleure réponse à vos interrogations sur vos relations aux autres, votre conjoint ou conjointe, vos parents, vos frères et sœurs, vos amis, vos collègues de travail, vos voisins...
Alors, n’hésitez pas, interrogez-les, ils tenteront de vous répondre en s’éclairant des plus belles pensées de l’islam.
Contactez-les (anonymat préservé) : psycho@saphirnews.com





Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par DIALLO le 26/11/2014 12:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour moi le seul conseil que j'ai à vous donner et de dialoguer avec votre mari.

c'est toi la femme, parfois on dit que l'homme a plus de responsabilités que la femme, mais si dans certaines circonstances la femme trouve que son mari n'assume ses responsabilités, la femme devra prendre l'initiative de bien communiquer avec son mari sur les points qui rendent difficile leur vie ensemble.

il faudra agir avec tact et discuter sur les points tout en essayant de trouver une issue avec la satisfaction des deux conjoints.

2.Posté par Laila le 26/11/2014 12:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam ou haleykoum,

C'est difficile comme situation. Ma soeur a vécu la même chose. Elle a pris sur elle. Comme dit ma mère "Sberr a bennti"…

Les enfants sont de toi. Tu ne peux pas pénaliser le second au détriment du premier et vice versa…

Il va te falloir du courage. Dire à ton mari que la situation t'est insupportable et que le petit est trop jeune et qu'il n'a rien demandé…Il ne peut pas payer pour ce que tu as fait toi…

Courage ma soeur. Tu vis en France. Il existe des lois pour protéger les enfants. Il ne peut te menacer de le prendre et réellement le faire. Tu es la mère. Donc parles lui. s'il ne comprend pas ou qu'il ne veut pas comprendre…protèges tes enfants avant tout.

Kheir inch'Allah

3.Posté par Amoneti le 27/11/2014 00:28 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam ah El koum,

J ai mal pour toi...très sincèrement Allah y sabhek...j ai divorcé aussi avec 2 enfants et j ai eu un petit dernier avec mon mari...il y a 2 choses...soit ton mari a un mal être car il ne travaille pas et donc n assume pas son.

4.Posté par Onclesab le 28/11/2014 19:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Selem arlecoum ma soeur.
Ton mari vie mal sa situation, mais en aucun cas tu dois le laisser faire du mal a ton ou tes enfants.
Si tu trouve son comportement injuste oppose toi avec force et certitude.
Soit une mère et non pas une femme soumise dans ces conditions la !!
Tu as le droit au jugement et en AUCUN ca tu dois le laisser faire !!!! Réagit, reprend toi vite tu es responsable de ton enfant devant la stupidité de cet homme.
Je te donne raison de ne pas déménager, il dort chez toi et sa il faut le dire.
Tu assumes et je voudrais avoir une femme comme toi de ce coté la.

Courage et oppose toi de ta conscience et de ton corp s'il le faut. Montre lui que c'est ton enfant, car il te le repprochera quand il sera grand et surtout si sa le perturbe.
La patience c'est une qualité pas une faiblesse comme si mal dit dans les commentaires du dessus. Patiente après avoir agit et non pas, n'agit pas et patiente !!!
Reveille toi ma soeur, c'est la meilleur chose.

5.Posté par samsara le 06/12/2014 00:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si ce que tu dis est reel, balance le aux services sociaux et vire le de ton appartement!

Comment peux tu accepeter que quelqu un maltraite ton enfant. Le pauvre petit, il va etre marqué à vie et il t en voudra tard.
Qu Allah te donne du courage et de la force.

6.Posté par Farid le 09/12/2014 15:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très chère soeur

Sans vouloir acroitre votre désarroi permettez-moi de vous dire que si votre mari ne s'amende pas, mon conseil est le suivant : Quittez le très vite après en avoir discuté sérieusement avec lui.
En effet, cet homme a manqué à deux devoirs moraux: a) il ne fait pas preuve de compassion envers un enfant (Yatim). b) Il ne vous aime pas suffisamment pour accepter d'être le père par procuration du fruit de vos entrailles né d'un mariage légitime.
En tout état de cause faites preuve de patience dans l'épreuve (Sabr), de courage et de Foi. Dieu récompense les Patients (Essabirine).