Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Points de vue

Moralité, l’ascenseur politique n’est pas en panne !

Rédigé par Iyad Abbara | Mercredi 9 Mai 2007 à 21:47

           

En finir avec « la société de castes et de ghettos » pour aller vers « une société ouverte, offrant des chances de rattrapage à ceux qui ont manqué la première marche ». Voilà un bel objectif exprimé par M. François Bayrou dans un texte de la motion d'orientation politique de l’UDF datée de fin décembre 2005 et dont il a fait l’un des thèmes de sa campagne présidentielle.



M. Bayrou est revenu sur ce thème à plusieurs reprises et d’une manière symbolique en assénant ses critiques au système de l’ENA. Ainsi, dans un déplacement à Reims le 02 avril, il déclare : « Il n'est pas sain que tous les responsables de la haute fonction publique et de pans entiers du secteur privé sortent du même moule ». M. Bayrou voulait ouvrir l’accès à ces hautes fonctions à d’autres voies et pour des personnes ayant fait leurs preuves. Il était persuadé que cette réforme changerait les mentalités et permettrait à une personne qui a le potentiel de « commencer comme ouvrier dans une entreprise et de finir PDG ». M. Bayrou pensait à l’Allemagne où M. Gerhard Schröder avait commencé comme ouvrier pour finir comme chancelier de l’état allemand.

M. Sarkozy, avocat de formation, n’a pas tardé de répondre avec ironie à M. Bayrou : « En ce qui me concerne, je ne suis ni énarque ni agrégé, ça me permet de ne pas être démagogique », par allusion au fait que Ségolène Royal est diplômée de l'ENA, et François Bayrou, agrégé de lettres.

M. Bayrou a-t-il raison ? L’ascenseur politique, une variante de l’ascenseur social, est-il vraiment bloqué ? Dans la République Française, tout citoyen (homme ou femme), a-t-il la même chance, en fonction de son potentiel, son travail et son mérite, d’accéder à des hautes fonctions de l’Etat ou à des postes de haute responsabilité et de décision politique quelque soit son origine, sa confession et sa formation initiale ?


Si on considère un groupe de personnes de nationalité française et identifiées par une caractéristique propre comme la religion, le pays ou la région d’origine, une langue et une culture, l’appartenance à une ethnie etc., un groupe communément appelé « communauté », quelle est la probabilité que cette communauté voie ses enfants emprunter l’ascenseur politique et monter aux étages supérieurs ? Quels sont les éléments intrinsèques, ne dépendant que de cette communauté, qui influent la montée de cet ascenseur politique ?


J’émets l’hypothèse que cette probabilité « P » est gouvernée par trois lois intrinsèques :
1. La loi du nombre : « P » croit proportionnellement au nombre de personnes d’une communauté. Autrement dit, plus les membres d’une communauté sont nombreux plus il y a de la chance que l’un d’eux parvient à monter avec succès.
2. La loi du temps : « P » augmente avec le temps d’installation d’une communauté en France. Autrement dit, plus l’ancienneté de l’installation ou le nombre de générations d’une communauté en France est grand, plus il y a de la chance que l’un de ses membres parvient à monter avec succès.
3. La loi de l’intellect : « P » augmente avec le niveau d’intellect. Autrement dit, plus des membres d’une communauté acquièrent des hauts niveaux études, des compétences et des expériences professionnelles, plus il y a de la chance que l’un d’eux parvient à monter avec succès.


Examinons maintenant les faits dans notre société française. Arrêtons-nous d’abord sur le cas de M. Nicolas Sarkozy. N’est il pas la preuve que l’ascenseur politique en France n’est pas en panne ? Voici un résumé de sa vie et de son ascension extrait de l’encyclopédie Wikipédia.

Nicolas Sarkozy est le fils d’un immigré hongrois, Paul Sarkozy de Nagy-Bocsa, issu d’une famille de la petite noblesse hongroise. Contraint à l’exil à l’arrivée de l’Armée rouge en Hongrie, Paul Sarkozy arrive en France en 1948. Il se marie en 1949 d’une fille de médecin parisien, juif séfarade convertie au catholicisme. Le petit Nicolas voit le jour à Paris en 1955.

Le jeune Nicolas commence ses études de collège au lycée public Chaptal. Il y redouble sa sixième, puis entre au lycée privé Saint-Louis de Monceau. Il obtient le Bac B en 1973 et sa famille s’installe à Neuilly Sur Seine. Après des études universitaires, il obtient une maîtrise de droit privé en 1978 et il soutient un mémoire de DEA en 1981. Entre 1979 et 1981 il entre à l’Institut d’études politiques à Paris mais il échoue à obtenir le diplôme de fin d’études à cause de notes éliminatoires en anglais. En 1981 il réussit à passer le certificat d’aptitude à la profession d’avocat (CAPA).


M. Nicolas Sarkozy est donc un enfant de la deuxième génération issue de l’immigration. Mais c’est un enfant de la République et la République le reconnaît comme un citoyen français à part entière. Et cette reconnaissance de la République est d’autant plus forte que M. Sarkozy n’appartient pas à une grande communauté installée en France depuis plusieurs générations, et ses parents ou grands parents n’ont pas combattu sous le drapeau français et n’ont pas payé de leur sang la liberté des français.

Et comme nous venons de voir, M. Nicolas Sarkozy a fait un parcours scolaire d’un élève moyen et a poursuivi avec des études universitaires pour atteindre et dépasser le niveau de « Bac+5 ». Cependant, c’était un parcours classique, le parcours de dizaines de milliers d’étudiants. Mais cela n’a pas empêché la République de lui reconnaître son potentiel, ses talents, son travail et son mérite.

La preuve est dans son ascension politique :
- Maire de Neuilly-sur-Seine à 28 ans de 1983 à 2002.
- Député des Hauts-de-Seine (6ème circonscription) de 1988 à 2002.
- Ministre du Budget (1993-1995) et de la Communication (1994-1995).
- Ministre de l'Intérieur (2002/2004).
- Ministre d’Etat, ministre l’Economie, des Finances et de l’Industrie (2004).
- Elu Président du Conseil Général des Hauts-de-Seine le 1er avril 2004.
- Elu président de l’UMP le 28 novembre 2004.
- De mai 2005 à mars 2007, ministre de l'Intérieur et de l'Aménagement du Territoire.
- Candidat UMP à l'élection présidentielle (14/01/07).
- Monsieur Sarkozy vient enfin d’être élu Président de la République Française.

Le cas de M. Sarkozy démontre bien que l’ascenseur politique fonctionne bien, et très bien même, dans la République Française. C’est d’ailleurs ce que confirme M. Sarkozy en déclarant après son élection : « La France m’a tout donné, le temps est venu pour moi de tout lui rendre ».

Regardons maintenant une autre situation. Il s’agit de ces millions de françaises et français de confession musulmane quelques soient leurs pays d’origines. Ces françaises et français sont déjà à la troisième ou quatrième génération. Ces françaises et français ont vu beaucoup de leurs parents, grands parents ou arrière grands parents combattre et mourir pour la France. Parmi ces françaises et français, il y en a de plus en plus qui font des études supérieurs et il y en a qui ont des parcours brillants. Venons-en au compte. Combien de maires ? Combien de députés à l’assemblée nationale ? Combien de ministres avec un vrai pouvoir ? Combien de ... ??? A moins que ces françaises et français soient génétiquement inaptes, force est de constater que l’ascenseur politique est bloqué pour cette « communauté ». Bien entendu, l’on peut faire le même constat pour d’autres « communautés ».

Moralité de l’histoire, le contre-exemple de M. Sarkozy démontre que l’ascenseur politique n’est pas en panne, mais il semble qu’il y aie plus de chance pour que l’ascenseur monte aux étages supérieurs si on est issu d’une famille aisée, on a des racines judéo-chrétiennes et on n’a pas d’origine dans une ex-colonie française !

J’espère que la nouvelle ère qui s’ouvre devant la France montrera que j’ai tort !




Réagissez ! A vous la parole.
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

19.Posté par elfahem le 07/11/2007 15:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
svp je cherche un bon avocat maghrebin pour qui puisse m aider a recuperer mes droits de la banque abn amro bank amaesterdan et le credit agricol france j etais victume d une escroquerie de 6.240.000 usd .nerci elfahem maroc melfahem@yahoo.fr

18.Posté par Le voyageur le 26/08/2007 10:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour, salam ;
Ce problème "d'ascenseur politique en panne pour les français de culture/tradition musulmane" est malheureusement sans issue immédiate. Le temps peut faire changer les choses à la longue, à force d'inlassables discours répétitifs sur l'égalité des chances, à force d'un conditionnement positif sur les enfants à venir, c'est tout. La seule autre possibilité que l'attente serait une énième révolution que nos esprits ramollis ( et censés peut-être ? ) ne feront pas et que tous frennent des quatre fers, en refusant l'idée même.
De toute façon, cette "révolution" ne viendrait probablement pas des politiques ( pour ne pas trop s'éloigner de l'article ) ; car même ceux qui ne sont pas des beaux-parleurs ne peuvent agir, entravés par les autres politiques et par les citoyens, aussi.
Paix sur chacun s'il en est.
Paix sur la France s'il en est.

17.Posté par msawri le 01/08/2007 15:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que François Bayrou soit sincère ou fasse appel à un jeu politique pour récolter des voix, il évoque une réalité notoirement connue, appliquée dans presque toutes les nations du monde. C’est pourquoi, d’accord avec M. Loup dans sa réaction ci-dessus, cet article est inutile, sauf que notre lieder n’insulte pas les français, plutôt, il leur dit la vérité. Les espoirs formulés dans les thèmes employés pour faire passer ses idées politiques ne seront jamais appliqués du fait que la nature humaine est ainsi faite. Les énarques sont issus d’une classe bourgeoise qui ne rêve sciemment ou non que de hautes fonctions pour sa postérité pour assurer la continuité des postes clés de l’état. Les Gérard Chroêders et les Nicolas Sarkozy ne sont que des exceptions C’est peut-être à ce titre que l’ENA a été c rée, choisir et préparer des hommes pour occuper les places à haute responsabilité. Ce qui manque à la France et partant à toutes les nations, c’est la justice sociale à tous les niveaux. Les africains et les nord africains sont non seulement exclus et marginalisés traités avec des sentiments d’animosité, j’ai aussi dernièrement lu des articles et assisté à un sondage sur les antennes de télévision que l’extrême droite ne cesse, sous de fallacieux prétextes de dénigrer les musulmans, soutenant encore que leurs lieux saints, mosquées et minarets représentent un grand danger pour la paix dans le monde. Vraiment, nous sommes encore loin de ce que veut nous faire miroiter François Bayrou...  

16.Posté par msawri le 01/08/2007 08:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je trouve tout a fait ridicule de poster un commentaire qui n'a rien avoir avec le sujet. Beaucoup de participants vont s'en apercevoir et vont réagir me traitant de fou présemtueux. Pourquoi ne pas publier que msawri reconnait avoir collé la première réaction pa erreur.

15.Posté par loop le 20/06/2007 03:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour messieurs et mesdames,

Je trouves cet article complètement inutile et même irresponsable. La France est un grand pays et les Français sont un grand peuple. Vous les insultez par votre ignorance.

Cet article n'a pour but que de faire monter la pression chez les Français d'origine maghrébine. C'est honteux.

Je trouves ces méthodes déplorables et tiens à vous le préciser. C'est pas très Français comme comportement qui célèbre la liberté et surtout la modération, je doutes que vous sentiez Français d'une quelconque manière. Cet article célèbre la haine des Français et de la France, c'est nul.

C'est à cause d'articles comme ça, en généralisant et stigmatisant que vous avez mis dans la tête de vos proix, les Français d'origine maghrébine qui sont votre gagne pain, des idées stupides. les français d'origine maghrébiens sont des victimes de vos instrumentalisations scandaleuses.

Faut il rappeler que vous avez fait le site de tariqramadan qui est tout aussi tendancieux !!

Leur communautarisme est votre intérêt, le nier est un mensonge qualifié.

Cet article n'a AUCUN CREDIT.

Je tiens à garder un anonymat relatif et souhaite pouvoir consulter des réponses claires de votre part.

14.Posté par NOURA125 le 13/06/2007 21:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salam 3aleykoum,

Je trouve l'article très intéressante ainsi que objectif, pour ma part en ce qui concerne le français et la française d'origine maghrébine ou de confessions musulmanes l'ascenseur politique et vraiment en panne.......malheureusement la personne d’origine maghrébine qui réussie dans cette soit disant ascenseur politique et plutôt l’arabe de service ou l’arabe qui est un clone qui fonctionne comme eux ….. Mais restons optimiste, car toutes personnes peut réussir avec égalité à gravir les échelons de préférence sans rentrer dans un cercle d'amis influent mais avec un travaille de mérite et de dur labeur, qu'on est un membre de notre famille qui c’est battue pour la France ou pas ce n’est pas obligatoires comme référence.
Pour la communauté musulmane un du travaille sur planche si on veut réussir mais inchallah ont réussira.

Merci à bon entendeur

salam

13.Posté par dorlouch le 13/06/2007 11:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis de la 3 eme génération, j'ai 33 ans, mon enfant est de la 4eme génération!!!
mes parents sont nés en France, mon grandpère a fait la 2nd GM et mon arrière arrière grand père a été tué à la 1ere GM!!!!!

Et je connais des personnes de plus de 40 ans qui sont d ela 3eme génération.
Arretez de croire que l'on vient tous de descendre du bateau !!!!

12.Posté par Younès le 22/05/2007 06:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je trouve ce décompte macabre d'un mauvais goût !!!
Bientôt vous allez chercher à savoir lequel des grand parent a tué le plus d'Allemands.
Le père, l'oncle, le fils, etc etc... Vous n'avez pas d'autres arguments ?
Alors faites comme moi: fermez vos g.... ! Merci qd même à l'auteur de ce article. Je trouve son angle très intéressant.

11.Posté par Happywiseman le 17/05/2007 10:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Juste pour corriger une erreur de chiffre. Une personne qui a eu son père tué durant la 2e guerre mondiale aurait aujourd'hui vers 65 ans et il peut à son tour avoir des enfants et même des petits enfants. Et si son père était tué durant la première guerre, elle aurait vers 90 ans. Mais même qui n'ont pas été tué, sont d'autant des soldats qui ont combattu pour la France.

Parfois ce n'est pas un père mais un oncle ou un cousin ou un proche de la famille. Donc, au-delà de l'aspect statistique, il s'agit d'une mémoire collective d'une communauté qui a travaillé, sué et sacrifié de ses enfants pour la "mère patrie" !

Les enfants de cette communauté méritent bien qu'on leur ouvre les portes en respectant leurs spécificités car ils sont bien capables à l'instar des autres citoyens d'apporter des grands services à leur pays.


10.Posté par Happywiseman le 17/05/2007 00:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam Farid,

Je ne comprends pas ce que tu cherches à prouver. Veux-tu dire que les centaines de milliers (plus d’un million sur les deux guerres) de musulmans originaires de l’Afrique Noire et de l’Afrique du Nord qui ont combattu pour la France et dont des dizaines de milliers sont morts sur le champs de bataille, n’ont pas de descendance en France ?!

En France il y a entre 5 et 6 millions de musulmans dont peut-être 2 à 3 millions de citoyens français. Veux-tu dire que ces français musulmans sont tous des nouveaux immigrés sans aucun lien avec leurs ancêtres qui ont combattu pour la France ? Et donc sans aucun droit à aucune reconnaissance particulière ? Personne ne dit cela dans la République, mais il fallait malheureusement passer par un film comme « Indigènes » pour mettre les projecteurs sur cette question.

Un jeune homme de 20 à 30 ans peut très bien être de la troisième génération et avoir un grand-parent combattant ou tué durant la deuxième guerre mondiale. Il peut même être de la quatrième génération et avoir un arrière gand-parent combattant lors de la première guerre mondiale et aussi un grand-parent combattant lors de la deuxième guerre mondiale. Tout comme un homme qui a la cinquantaine peut très bien avoir un parent combattant voire tué durant la deuxième guerre mondiale. Je n’ai jamais parlé d’un jeune de 20 ans qui a un père tué lors de la deuxième guerre mondiale !

Je ne suis pas historien mais les recherches historiques ne manquent pas sur ce sujet. Je t’...  

9.Posté par Farid D le 16/05/2007 17:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam Happywiseman,

Tu nous parles de la 3ème et 4ème génération, c'est à dire de jeunes gens de la 3ème ou 4 ème génération en France et qui doivent être pour les plus âgés d'entre eux d'une vingtaine d'années. Comment des jeunes gens dont les parents ont juste 40 ans ont' ils pu combattre et " mourir" pour la France ?

De plus, je reprends tes chiffres, 293 000 "indigènes" pour l'ensemble du maghreb prouvent que tous les jeunes issus de l'immigration n'ont pas un parent qui a combattu pour la France, loin de là. Aujourd'hui n'importe qui se revendique une filiation avec un parent qui aurait combattu pour la France, c'est du révisionnisme tout simplement.

Enfin, que 120 000 hommes soient venus pour travailler sur les routes et usines en France, quel rapport avec le fait de combattre pour la France ?

Cordialement

8.Posté par Happywiseman le 16/05/2007 16:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam Farid,

C'est pour le moins très étonnant ce que tu dis. Je t'invite à faire quelque recherches et tu verras par toi même.

A titre d'exemple, durant la première guerre mondiale, il y a plus de 90 ans (donc probablement des grands parents voire arrière grands parents), c'était vers 600 000 tirailleurs, goumiers et spahis venus du Maghreb, d'Afrique noire et de Madagascar pour défendre la France. Ils faisaient partie d'une armée de 8,5 millions de soldats mobilisés sous l'uniforme français.

Parmi eux, 293 000 soldats "indigènes" du Maghreb, leurs pertes, au bas mot, s'estiment à 38 000 soldats morts et disparus, dont 23 000 Algériens.

De plus, près de 120 000 hommes vinrent du Maghreb pour travailler sur les routes et dans les usines d'armement, formant la première vague d'immigration du Maghreb vers la France.

Et cela n'est que la première guerre mondiale. Je te laisse le soin de chercher pour la seconde guerre !

Fraternellement.



7.Posté par Farid D le 15/05/2007 16:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam,

Vous faites le parrallèle entre Sarkozy et :( je vous cite) : "millions de françaises et français de confession musulmane quelques soient leurs pays d'origines. Ces françaises et français sont déjà à la troisième ou quatrième génération. Ces françaises et français ont vu beaucoup de leurs parents, grands parents ou arrière grands parents combattre et mourir pour la France".

Une remarque, si les personnes dont vous parlez sont de la troisième , voire quatrième génération, comment ont-ils pu voir leur parents combattre pour la France ?
Il faut arrêter de dire tout et n'importe quoi. Dautant plus que ceux qui ont combattu pour la France n'étaient pas si nombreux. Aujourd'hui, chacun revendique le fait que son grand père a combattu pour la France, il faut arrêter ce révisionisme, pour que ceux dont les parents ou grands parents ont vraiment combattu pour la France puissent le revendiquer honnêtement.

1 2