Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Sur le vif

Mode islamique : Aïda Touihri dénonce l’approche colonialiste du problème (vidéo)

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 1 Avril 2016



Une partie de l’émission Le Grand 8 du jeudi 31 mars a été consacrée par un débat autour de la « mode islamique » après les propos de Laurence Rossignol. Les chroniqueuses se sont livrées à une passe d’armes pendant près de dix minutes. Deux camps se distinguaient très rapidement : Hapsatou Sy et Aïda Touihri d’un côté, et Roselyne Bachelot et Elisabeth Bost de l’autre.

Hapsatou Sy a défendu l’aspect universaliste de la mode sensée répondre aux envies des femmes au Sénégal, en Inde ou ailleurs. Elisabeth Bost lui a répondu expliquant que la mode devait « libérer les femmes ». Roselyne Bachelot a, quant à elle, mis en garde contre la banalisation d’une démarche « qui n’est pas marquée par la liberté ».

En face, Aïda Touihri estime qu’on ne laisse pas les femmes voilées s’exprimer sur le sujet. « Il y a une approche colonialiste du problème. (…) j’invite nos téléspectateurs et téléspectatrices à lire les témoignages de ces femmes parce qu’autour de cette table, il n’y en a pas qui parle ». La journaliste ajoute qu'« aujourd’hui, en France, porter un voile, ce n’est pas facile quand vous vous faites insulter, agresser », avant de regretter que les féministes ne prennent pas plus la défense de ces femmes. Un débat que la présentatrice Laurence Ferrari a préféré clore en montrant aux téléspectateurs, sans commentaires, le dessin de Plantu caricaturant les femmes voilées en terroristes.





Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Melen le 10/04/2016 20:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Signe d'asservissement nous a t-on dit. Rien que ça.
Un milliard de musulmanes seraient des oppressées et donc l'autre moitié, la masculine, serait des oppresseurs. Il faut se rendre compte de la théorie.
Le male musulman serait un arriéré qui soumettrait sa moitié.
Celle-ci parfaite demeurée qui ne saurait que lui obéir ne pourrait pas etre en mesure de penser par elle meme. Le summun de la misogynie. Elle ne vient souvent pas de qui l'on croit. Ca en est une parfaite démonstration.
Civilisation inférieure qui aurait besoin d'etre éduquée et émancipée par une civilisation supérieure.
Le male musulman qui fait subir à sa femelle un sort peu enviable n'ayant pas la faculté de s'en rendre compte étant arriéré, la civilisation supérieure doit lui en faire prendre conscience et le civiliser. Comme au temps des colonies. L'état d'esprit n'a pas changé depuis.