Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Cinéma, DVD

« Michou d’Auber » de Thomas Gilou

Rédigé par Assmaâ Rakho Mom | Lundi 5 Mars 2007 à 11:43

           

« Juste de l’affection, pas trop d’amour » avait dit la dame de l’Assistance publique. Pourtant Gisèle et Georges vont s’y attacher, au petit Messaoud. Au point de vouloir l’adopter.



« Michou d’Auber » de Thomas Gilou

Messaoud

Dur dur de s’appeler Messaoud dans le Berry des années 60 ! Et Gisèle (Nathalie Baye), qui accueille des enfants placés à l’Assistance publique le sait bien. Alors pour Messaoud (Samy Seghir), qu’elle accepte de prendre avec elle, ce sera décoloration et changement d’identité. Aux yeux de son époux Georges (Gérard Depardieu), ancien militaire, et de tout le village, Messaoud sera Michel, fils de mineur du Nord, ou Michou pour les intimes. Excepté l’instituteur et le curé, personne n’est au courant du secret de Gisèle. Jusqu’au jour où les échos lointains d’une histoire tragique qui se joue en Algérie retentissent jusque dans le village et y ont des répercussions.

L'histoire en fond

Les « événements » d’Algérie constituent l’arrière-plan de ce film aussi touchant que drôle. Cette guerre qui ne dira son nom et ses horreurs que bien plus tard apparaît ici au gré des discours du Général De Gaulle et des méfaits des ex-militaires proches de l’OAS, témoignant de rapports complexes qu’entretient la France avec son histoire coloniale.

Histoire vraie

Exceptionnel. C’est le terme qu’il faut pour qualifier le jeu des principaux acteurs. Nathalie Baye campe avec brio le rôle d’une femme blessée mais pragmatique, tandis que Gérard Depardieu, sans tomber dans le pathos, reste tout simplement impressionnant de sincérité et de justesse dans la peau de cette homme bourru mais affreusement délicat. Quant à Samy Seghir, comment ne pas succomber à sa petite bouille d’Arabe décoloré quant il fait si forte impression dans son duo avec « le Georges » (Gérard Depardieu).

Michou d’Auber de Thomas Gilou, est tiré d’une histoire vraie, celle de Messaoud Hattou, co-scénariste du film.




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par duteb le 11/03/2007 13:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai vu cette adaptation, elle est le miroir de ce que j'ai vécu, j'ai fait l'objet du même sort mon émotion est si grande que je n'ai pas trop de mots pour exprimer mon immense reconnaissance à Messaoud, Thomas Gilou, Gérard Depardieu et Nathalie Baye, qui par leur grand professionalisme ont sut raconter cette histoire qui est la mienne.
Je suis d'origine Kabyle comme Messaoud, Mon Papa est de Bougie en Kabylie, il a luté pour l'indépendance de son pays pendant plusieurs années et nous a confié à notre mère qui nous a confié à son tour à l'assistance publique comme Messaoud.................................................
A bientôt de vous lire

2.Posté par Cohen le 27/04/2007 03:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Aidez moi à retraçer la vie de ma grand_mère. L'histoire de Michou D'auber a fait ressurgir en elle toute une vie, au combien dure mais belle et intéréssante. Elle est née en 1930, à l'age de 11 ans elle est partie en Algérie. Elle y est restée jusqu'à l'age de 14 ans... A son retour en Normandie sa mère l'avait "oubliée", elle avait eu un petit garçon avec un soldat américain et elle été partie vivre aux états_unis en la laissant en France avec ses grands_parents...J'ai du mal a etre concise tant ce passé fait autant parti de ma vie...Je vous en pris donner une réponse à ces quelques lignes afin que ma grand_mère continue à faire vivre tous ses souvenirs et que tous ses proches entendent ce qu'elle aimerait leur raconter.