Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 





Finance éthique

Maroc : une conférence internationale de la finance islamique lancée

Rédigé par La Rédaction | Mardi 27 Novembre 2012 à 11:45



De plus en plus soucieux de proposer des offres bancaires conformes aux prescriptions islamiques, le Maroc accueillera la première conférence internationale de la finance islamique à Casablanca jeudi 29 novembre.

Les banques, les compagnies d’assurance et autres organismes financiers vont participer à cette manifestation, organisée par l’agence de communication Comesm. Des banquiers, assureurs, experts financiers et spécialistes de la finance islamique venus de Malaisie, du Bahreïn, des Emirats Arabes Unis, de Tunisie ou encore de France et du Luxembourg animeront les débats. Ils pourront ainsi faire part de leurs expériences dans ce domaine.

Pour l’heure, le royaume chérifien n’est qu’aux prémices de la finance islamique. Le gouvernement compte bien développer cette finance et s’attache actuellement à fixer le cadre législatif permettant de mettre en place les offres bancaires conformes à la charia.

Lire aussi :
Négrophobie : la Une choc de Maroc Hebdo sur « le péril noir »
Le Maroc en marche vers la finance islamique
La finance islamique fait ses premiers pas en Tunisie
Pourquoi la finance islamique peine à démarrer au Maghreb ?




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par non, tout taux d'intéret n'est pas usuraire(riba) le 28/11/2012 15:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la notion d’usure(riba) mal comprise,, les oulémas se sont encore trompés en interdisant le prêt bancaire à intérêts dont le principe n’a jamais été interdit au regard du hadith «des dattes empruntées sont payées par la même quantité»
Le Coran interdit catégoriquement l'usure (riba) qui est un des plus grands péchés par son caractère abusif et inéquitable Même la législation en France, tirée du droit musulman sous Napoléon Bonaparte, converti à l’Islam avant sa mort en prison, interdit tout taux d'intérêt usuraire. Il en est de même un peu partout dans le monde d’une manière générale, les banques centrales fixant le taux usuraire d’intérêt interdit aux banques commerciales Le poète HUGO était converti à l'islam (consulter Internet)
Les oulémas dans leur grande majorité, interdisent tout intérêt à payer ou à recevoir, quel que soit le taux. Ils n'ont pas pris en compte le hadith qui dispose:« une quantité de dattes empruntée est payable par la même quantité», Une illustration simple et claire permet de comprendre, la portée de ce hadith. Si par exemple, un commerçant en rupture de stocks, emprunte à son confrère mieux pourvu, une quantité de dattes pour dépannage temporaire, et décide après de les conserver, il devra alors régler à son créancier, une somme lui permettant de reconstituer exactement le stock prêté quelle que soit l’évolution des prix de dattes ou restituer à son prêteur, les mêmes quantités de dattes livrées S'il s'obstine à s’acquitter de sa dette par un règle...  

2.Posté par tout taux d''intéret n''est pas usuraire (riba), les ulémas se sont trompés encore le 28/11/2012 16:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon frère dans l'islam, Ibrahim,illettré en arabe, simple enseignant, vient de démontrer,(commentaire ci dessus) sur la base du coran etdes hadiths que tout taux d'intérêt n'est pas de l'usure ( 'riba ) Diazakoum moullah kayran pour cette démonstration claire et limpide
Il faut que ceux qui ont la preuve du contraire , présentent leurs arguments en se fondant comme lui, sur le Coran et les hadiths De la discussion, jaillit la lumière(proverbe arabe)
S'il n'y a aucune réaction justifiée de la part des internautes, , on doit considérer que Ibrahim a raison
La sunna, c'est ce que recommandait le prophète Mohamed(psl) mais la sunna, c'est aussi c'est aussi ce qu'il a vu faire ou entendu dans le domaine religieux de la part de ses contemporains,, sans réagir Son silence valait approbation de l'acte
J'ai lu dans un article rédigé par ce même Ibrahim sur Internet que la bete qui sortira de terre pour parler aux hommes,( Coran S7 -V26 dabatan minal ardh) c'est Eretz Israel dont le monde entier parle actuellement )
Là aussi, il faut que ceux qui ont le courage de le contredire présentnent leurs arguments

3.Posté par AS SIDIQ le 29/11/2012 15:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam
l'islam ce n'est pas de la philosophie ce n'est pas non plus un raisonnement par l'absurde le hadith du Prophète SAW est clair tout prêt doit être remboursé par la même mesure ou quantité

4.Posté par concept de finance islamique développé par les banques pour profiter de l''argent des musulmans le 29/11/2012 17:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le commentateur ci dessus n'a fait que citer le même hadith que Ibrahim sans essayer de donner un seul exemple d'application.
Pour le moment, c'est donc l'explication fournie en haut par le frère Ibrahim qui doit être retenue Elle est bien conforme au Coran et la sunna
le concept de finance islamique fait l'objet actuellement d'un matraquage médiatique par les grandes banques occidentales pour profiter hypocritement de l''argent des musulmans

5.Posté par AS SIDIQ le 03/12/2012 15:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pouvez nous donner l'explication du verset :
« Ceux qui mangent [pratiquent] de l'intérêt usuraire ne se tiennent (au jour du Jugement dernier) que comme se tient celui que le toucher de Satan a bouleversé. Cela, parce qu'ils disent : « Le commerce est tout à fait comme l'intérêt » Alors que ALLAH a rendu licite le commerce, et illicite l'intérêt. Celui, donc, qui cesse dès que lui est venue une exhortation de son Seigneur, peut conserver ce qu'il a acquis auparavant; et son affaire dépend d' ALLAH . Mais quiconque récidive... alors les voilà, les gens du Feu ! Ils y demeureront éternellement.ALLAH anéantit l'intérêt usuraire et fait fructifier les aumônes. Et ALLAH n'aime pas le mécréant pécheur. »
« Ô les croyants ! Craignez ALLAH ; et renoncez au reliquat de l'intérêt usuraire, si vous êtes croyants.Et si vous ne le faites pas, alors recevez l'annonce d'une guerre de la part d'ALLAH et de Son messager. Et si vous vous repentez, vous aurez vos capitaux. Vous ne léserez personne, et vous ne serez point lésés. » (Sourate 2 : La vache (Al-Baqarah), verset 275 - 279).

Abdullah Ibn Massoud (qu'Allah l'agrée) rapporte que le Prophète (paix et bénédictions sur lui) a maudit celui qui mange ce qui provient de l'usure et celui qui le donne à manger à autrui.
(Rapporté par Muslim).

6.Posté par AS SIDIQ le 03/12/2012 15:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je pense qu'il y a lieu de faire un éclaircissement car y a une confusion dans les termes :
l'usure désigne tout intérêt indépendamment du taux et
l'intérêt usuraire désigne un prêt à un taux abusif.
ALLAH a été clair IL a rendu le commerce licite et l'intérêt illicite ALLAH dit bien l'intérêt.
d'après Ibrahim c'est l'intérêt usuraire qui est interdit et non l'intérêt or en islam intérêt 1% = intérêt 100% car ni ALLAH dans le Coran ni le Prophète saw dans les hadis n'ont lié l'intérêt au taux c'est plutôt la traduction de la riba qui a été mal faite à travers intérêt usuraire or riba désigne tout simplement le surplus sur ce qui a été prêté donc l'intérêt, appelé la riba comme vous voulez elle restera toujours la riba.

7.Posté par AS SIDIQ le 03/12/2012 16:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Concernant le hadith que le frère a évoqué « une quantité de dattes empruntée est payable par la même quantité» je pense qu'il n'a pas bien cerné le sens car si tu empruntes 2 tasses tu dois rembourser 2 tasses, si tu empruntes X francs tu rembourses X francs c'est très clair. Toujours concernant les dattes le Prophète saw a dit si tu as des dattes de moindre qualité et que tu veux celles de qualité meilleure il ne faut pas donner par exemple 5 tasses et recevoir 3 tasses il faut vendre tes dattes et acheter ce que ton argent te permet. concernant l'inflation je suis d'accord avec lui car la monnaie n'a pas la même valeur plus les années passent mais ALLAH savait ça avant la création des cieux et de la terre mais IL a qu'à même interdit l'intérêt par contre pour les banques islamiques pour supporter les charges elles fixent des commissions sur les prêts comme frais d'étude de dossier par exemple mais on ne rembourses que le montant emprunté. les banques islamiques font des investissements avec partage des bénéfices et des pertes ce qui n'est pas le cas des banques occidentales.
Pour éviter l'inflation le meilleur moyen est de faire les transactions avec l'or comme au temps du Prophète saw mais vous allez me dire qu'on est au 21ème siècle et que le monde a évolué, c'est là qu'il y a problème car l'islam est compatible avec tous les temps et tous les lieux car c'est une religion divine qui vient d'ALLAH et celui qui a des doutes sur ça n'a qu'à revoir sa foi. l'inflation n'es...  

8.Posté par seul l'interet usuraire est condamné par le Coran et non celui non usuraire le 03/12/2012 22:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le frère As Sidiq fait une confusion entre intérêt usuraire et non usuraire
Si dans un verset Dieu condamne l''intérêt (riba), il ne peut s'agir que de celui usuraire,et non de celui non usuraire a partir du moment ou des versets condamnent l'interet usuraire
Si Dieu a fait proclamer par son Prophète(SAWS), ce hadith sur les dattes, il y a plus de mllle ans alors que seuls circulaient le dinar et le diram (monnaies en or et argent), c'est qu'il savait ce qui est à venir, l'inflation avec des billets de banque émis aujourd hui sans aucune garantie(or) comme c'est le cas pour le dollar ,l'euro , le yen et j'en passe
As Sidiq a évité délibérément de commenter l'exemple donné par Ibrahim (en haut) sur le prix des dattes qui a varié entre le moment du prêt et celui du remboursement
IL est certain que le musulman salarié qui ne peut achèter qu'à crédit sa maison, pour abriter sa famille en payant des intérêts sur 10,, 15,20 ans et plus , n'aura aucun compte à rendre a Dieu qui n'impose jamais à ses sujets des règles insupportables Tout musulman peut acheter à crédit aux meilleures conditions du marché, les biens dont il a besoin, en supportant des intérêts éventuellement C'est tout a fait admis par l'Islam(halal)
Ce sont aujourd hui, de grandes banques occidentales qui exploitent hypocritement ce créneau de la "finance islamique" pour profiter de l'argent des musulmans, par un matraquage médiatique. Voilà ce que semble ignorer As Sidiq
Mais, le Le Coran est aussi descendu pour des ge...  

9.Posté par Tout taux d'intérêt ( 1%, 5%, 100%) est bel et bien usuraire ( Sourate 2 versets 275-279) le 08/12/2012 10:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam
je reviens toujours sur l'explication que j'ai donné dans le msg N°6 :
l'usure désigne tout intérêt indépendamment du taux et
l'intérêt usuraire désigne un prêt à un taux abusif
Pour les occidentaux c'est l'intérêt usuraire qui est condannable mais en Islam c'est les deux.
ALLAH a été clair dans le verset IL a rendu le commerce licite (acheter,vendre et faire des bénéfices) et l'intérêt (riba, prêter avec un taux) illicite, ALLAH dit bien l'intérêt.
En islam ce n'est pas le taux qui rend la chose illicite mais le principe c'est à dire prêter avec un surplus lors du remboursement, en islam un intérêt d' 1% = intérêt 100% c'est riba.car ni ALLAH dans le Coran ni le Prophète saw dans les hadis n'ont lié l'intérêt au taux c'est plutôt la traduction de la riba qui a été mal faite à travers intérêt usuraire or riba désigne tout simplement le surplus sur ce qui a été prêté donc l'intérêt, appelé la riba comme vous voulez elle restera toujours la riba.
Pour l'exemple de la maison que vous avez donné concernant la location vente, en islam y'a une procédure à savoir : vous dites à " la banque islamique" le type de maison que vous voulez avec le plan et tous les détails la banque vous propose un montant et vous vous entendez sur le prix elle va construire la maison et vous la revendre avec un échéancier donc ici c'est du commerce, la banque va gagner un bénéfice au lieu de vous donner l'argent liquide et que vous allez rembourser avec des intérêts c'est la même chose pour tous les ...  

10.Posté par Tout taux d'intérêt ( 1%, 5%, 100%) est bel et bien riba ( Sourate 2 versets 275-279) le 08/12/2012 10:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
POURQUOI CERTAINS MUSULAMANS ONT DU MAL A ACCEPTER LE CARACTERE ILLICITE HARAM DES PRETS A INTERETS ? POURQUOI ?
On court à gauche à droite pour interprêter les versets et les hadith et chercher des fatawas qui nous arrangent parce qu'elles rendent licites les prêts à intérêt.
« Il n’appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois que ALLAH et Son messager ont décidé d’une chose (pour eux), d’avoir encore le choix dans leur façon d’agir. Et quiconque désobéit à ALLAH et à Son messager s’égare de toute évidence. » [Sourate 33 Verset 36]


11.Posté par TOUT INTERET N EST PAS USURAIRE conformément au Coran et au hadith sur les dattes le 10/12/2012 17:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Par vous exemple, vous avez faim et désargenté, un ami vous prête 5 euros pour acheter un sandwich
Plusieurs années après LA MEME SITUATION SE PRODUIT MAIS A L INVERSE
SEULEMENT ENTRE TEMPS LE PRIX DU SANDWICH A AUGMENTE, IL VAUT 10 euros
Si on se base sur le hadith "une quantité de dattes empruntée, est remboursée par la même quantité", vous devez rembourser à votre ami, un montant permettant d'acheter la même qualité de sandwich, c'est à dire 10 euros pour un emprunt initial de 5 euros C'est la justice et la raison qui l'exigent
Ce hadith a été bien édicté par un analphabète depuis plus de 1400 ans, en prévision de la période inflationniste que le monde connaît actuellement. ALLAHOU AKBAR
Le frère dans l'islam, Ibrahim,illettré en arabe, a bien raison dans ses explications (en haut)
TOUT INTERET N EST PAS USURAIRE(riba)

12.Posté par TOUT INTERET N EST PAS USURAIRE conformément au Coran et au hadith sur les dattes le 11/12/2012 00:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J' ajoute à ce précédent commentaire islamiquement bien fondé du reste que celui qui doit débourser 10 euros pour rembourser une dette initiale de 5 euros; refuse, c'est lui qui sera alors l'usurier en remboursant 5 euros L'économie qu'il aura réalisée 5 euros (10-5) est du riba(usure)conduisant à l'enfer
Pour comprendre ce que le Coran interdit à propos de l'usure(riba) Il faut raisonner en terme de pouvoir d'achat de la monnaie et non en terme quantitatif Voilà la raison pour laquelle les économistes parlent de franc courant par opposition à franc constant dans de pareils cas pour cerner l'impact de l'inflation












Votre agenda