Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Points de vue

Loi anti-foulard, loi anti-burqa, et après ?

Rédigé par Amara Bamba | Lundi 27 Juillet 2009 à 17:37

           

Ne nous faisons pas d'illusion : une loi contre la burqa ou une loi contre le niqab ne changera rien à la sécurité de la France. Une telle loi n'apportera rien de nouveau à la condition de la femme. Mais, incontestablement, cette nouvelle loi française visant exclusivement des citoyennes françaises de confession musulmane, sera un nouveau trophée au tableau de chasse des islamophobes français.



Il aura fallu trois salves pour toucher la cible. Les députés se sont acharnés. Françoise Hostalier a tiré la première en stigmatisant la burqa et le niqab. Jacques Myard les a criminalisés. André Gérin va les éradiquer. Isolé dans son propre parti, en quête de visibilité nationale, ce député communiste anti-burqa a trouvé une bien belle tribune.

Eric Raoult (UMP), rapporteur de la commision d'enquête parlementaire sur le port de la burqa.
Eric Raoult (UMP), rapporteur de la commision d'enquête parlementaire sur le port de la burqa.
Une question cependant : en ces temps de crise économique, pourquoi les législateurs français rivalisent-ils pour en découdre avec un sujet aucunement urgent et totalement marginal ? La raison essentielle est que la France a aimé la loi anti-foulard en mars 2004. Donc nos députés ont des raisons de croire que la France va adorer la loi anti-burqa.

Les sociologues expliquent que l'islamophobie ignore les clivages idéologiques entre gauche et droite. Au moment où la France a mal à son « identité nationale », M. Gérin a rallié des députés de tous bords. Pour ces hommes politiques qui se mêlent du fait religieux, il s'agit de « libérer la femme de la prison de la burqa » et d'assurer la sécurité de l'Etat.

Aucun de ces arguments ne résiste à l'analyse. Mais l'on sait que la « nouvelle islamophobie » ne s'attaque jamais à l'islam de front. Elle procède par des glissements sémantiques ou des projections comparatifs qui mettent en scène le fait musulman dans une atmosphère propre à le dénigrer, dans un rôle propre à le pervertir.

Des lois pour « libérer » le citoyen musulman

Depuis mars 2004, l'école publique est fermée aux filles portant un hijab. Elles arrivent le matin au portail du lycée puis retirent leur foulard pour l'enrouler comme une gifle avant de le ranger dans leur cartable. Un voile d'humiliation et de colère au milieu de livres qui parlent de République et de liberté.

Les filles qui peuvent se payer une école privée échappent à cette persécution quotidienne. La loi anti-foulard a dopé l'école privée islamique. Elle n'a rien apporté à l'école publique. Mais les islamophobes ont marqué un essai. Avec la loi anti-burqa, ils veulent le conclure. Et la partie n'est pas finie, car la burqa n'est certainement pas la dernière cible.

Nous aurons bientôt une loi anti-ramadan ! Elle permettra à l'Etat de rappeler la laïcité de l'école publique face à la recrudescence du nombre d'élèves observant le jeûne rituel musulman. Ce sera une question de santé publique, une question de sécurité alimentaire pour nos élèves qui, faut-il le rappeler, sont encore des mineurs.

Ensuite il y aura la loi anti-prénom ! Elle précisera et élargira l'expression de la neutralité de l'Etat et de ses représentants. Les prénoms comme Jihad, Muhammad, Abdallah, Ramatoullah, Fatiha, Islam, etc., seront interdits à tout agent de l'Etat, dans l'exercice de ses fonctions, en raison de leur signifiants religieux ostentatoires.

Ensuite une loi anti-hajj ! Plus tard une loi anti-zakat !, etc. Après tout, le but est noble. Puisqu'il s'agira, à chaque fois, de restituer sa liberté au citoyen musulman. Il s'agira de le débarrasser du fatras de règles moyenâgeuses auxquelles il est contraint pour être bon musulman. « Libérez le musulman », tel est aujourd'hui le cri de quelques députés français.

La musulmane qui porte le niqab ne répond pas à une injonction coranique. C'est chose admise. La chrétienne qui se retire dans un monastère ne répond pas à une injonction biblique. C'est évident. Mais l'une et l'autre agissent selon leur conscience, un droit protégé par la Constitution, même si elles choisissent de regarder la société à travers une lorgnette.

Parce qu'il s'agit de musulmans, une minorité mal représentée et sans défense, les islamophobes se montrent machiavéliques. Comme durant l'occupation allemande, ils bradent leurs principes républicains et adoptent des lois d'exception pour « protéger la patrie » ! Et ils distillent cette idéologie à coup de gros mensonges.

Les deux gros mensonges anti-burqa

En prônant la loi anti-burqa, les députés ambitionnent de libérer la femme musulmane : c'est un contre-sens trivial ! Car ces gens qui veulent « libérer la femme » veulent en même temps lui imposer son style vestimentaire. La contradiction est évidente mais elle semble acceptée, ce qui est classique : plus un mensonge est gros, moins il est discuté.

Ces députés néo-féministes, arc-boutés à leurs postes, siègent dans un Parlement à 80 % masculin. Des hommes qui cumulent et enchaînent des mandats depuis des décennies. S'ils se préoccupaient de la « liberté de la femme », il y a bien longtemps qu'ils auraient laissé leurs sièges à des femmes, souvent leur suppléante ! Mais vous n'y pensez pas !

Une loi anti-burqa pour « libérer la femme » repose sur le préjugé de la musulmane soumise à son homme comme une catin à son souteneur. Appliqué au cas français, ce fantasme est pure misogynie. Mais il habite le discours irresponsable et vulgaire de banlieusardes soumises à la pensée dominante et dont le putanat politique est désormais consommée.

Certains régimes ont des coutumes contraires à la libre expression des femmes. Ce n'est pas un secret. Or la France républicaine leur vend des armes. Elle installe des bases militaires dans leurs déserts pour veiller leurs cités où burqa et niqab tiennent le haut du pavé ! Nos députés se tiennent coi. Auraient-ils donc la « liberté de la femme » sélective ?

Ainsi, l'idée de « libérer la femme de la prison de la burqa » par une loi est une imposture parlementaire. Elle vise un groupe de citoyens en raison de leurs convictions religieuses. Elle repose sur un fantasme implicite devenu inavouable, un mensonge donc. C'est le premier gros mensonge sur la loi anti-burqa. Le deuxième mensonge concerne la sécurité !

La burqa n'a jamais troublé l'ordre public en France. Le niqab n'a jamais attenté à la sureté de l'Etat. Et pourtant, les anti-burqa accusent la burqa de menacer l'ordre public. « On ne voit pas le visage donc il y a un problème de sécurité. » Il serait peine perdue de relever l'ineptie que cache cette réflexion superficielle.

Et d'ailleurs, pourquoi la France serait-il le seul pays d'Europe à subir une telle menace ? Notre sécurité nationale serait-elle si fragile pour que nous soyons le seul pays de l'Union à mobiliser ses parlementaires sur un phénomène qui est plutôt général ? Cet argument sécuritaire est infondé. Mais comme d'habitude, il installe un climat de peur.

Une bonne raison d'avoir peur

Se cacher le visage pour sortir dans la rue n'est pas une tradition française, sinon les jours de carnavals. Le niqab et la burqa peuvent donc choquer en France. En revanche, aborder un phénomène social, à caractère religieux, à coup de mensonges idéologiques et de stratagèmes parlementaires est encore plus choquant pour la conscience citoyenne.

Indéniablement, le repli communautaire est la conséquence la plus certaine d'une loi anti-burqa. C'est une des leçons de la loi anti-foulard adoptée en 2004. Les « éradicateurs » de l'islam auront leur victoire. Et notre pays verra sa réputation de pays islamophobe confirmée.

L'actualité prouve que les injustices institutionnelles apportent de l'eau au moulin des tendances les plus extrêmes et les plus politiques parmi les mouvements musulmans. En ce sens, la spirale actuelle de lois inutiles visant les citoyens musulmans de France nous donne de vraies raisons d'avoir peur pour les années à venir.




Réagissez ! A vous la parole.
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

25.Posté par qq'un le 24/08/2009 01:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
nadia, parole d'une ignorante qui n'as surement pas lu le coran et qui ignore tout de sa propre religion, le voile fait partie de l'islam ma chere, le nikab et la bourka sont des choix personnels mais ce sont bien la des vetements de pudeur ! si t'as envie de prendre l'islam comme un vetement que tu mets quand tu veu c ton choix et tu en prendra les responsabilitées en temps voulu, mais tu n'as rien a dire sur les gens qui veulent vivre pleinement leur religion ! tu n'as aucun droit de les critiquer et encore moins de les traiter d'integriste islamiste ! vraiment n'importe quoi je comprends pas ces sois disant musulmans qui se permettent de critiquer leurs propre communautée, essaye de comprendre ces gens avant de les stigmatiser, tu fais la meme bétise que les non musulmans c un comble ! apprends ta religion ma pauvre ...

24.Posté par ERGUN le 23/08/2009 18:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Au nom de quoi notre pays à le droit d'interdire une tenue vestimentaire ?
Si ce n'est autre parcequ'elle est une tenu vestimentaire islamique, ou pour certain si vous voulez provenant des pays à majorité musulmanes...

Sécurité ? Règle de politesse ? Libérer la femme de la burqa ? et quoi encore ? ... ?

23.Posté par nadia le 22/08/2009 16:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En quoi le niquab ou la burka ou meme le foulard ont-ils quelquechose à voir avec l'Islam?
Je suis musulmane mais ce n'est pas aux fondamentalistes de m'imposer leur vision extrémiste de l'islam!Ce type de tenue n'a strictement aucun lien avec la pudeur,depuis quand Dieu nous ordonnerait-il d'etre pudique des pommettes ou du menton!!Alors quoi,il aura fallu attendre que nous ayons, nous Français musulmans, des images de pays théocratiques ou carrément intégristes pour savoir comment une bonne musulmane doit s'habiller?Susciter le regard des autres en s'habillant en fantome voilà bien ou se trouve l'impudeur...
Je refuse que les citoyens s'habituent à voir déambuler dans les rues des tenues importées d'Iran ou d'Afganistan et pensent qu'il est normal de ne pas voir les yeux d'une femme lorsque l'on discute avec elle!Si ces soi-disant "super-musulmanes"veulent imposer ce type de tenue dans les rues qu'elles aillent exprimer leur vision politique de la religion en Iran,en Afganistan ou dans un autre état Islamiste,là-bas elles n'attireront pas les regards sur leur silhouette!!!

22.Posté par ismahane le 21/08/2009 08:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam Aleikoum,
Effectivement j'ai une adresse mail mais je me permets de te demander avant pourquoi souhaites tu avoir mon adresse stp?
Bon Ramadan à tous! Qu'Allah agréé notre jeûne et entende nos prières inch'Allah.

21.Posté par qq'un le 21/08/2009 08:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ce ne sont pas des insultes, mais une contestation pr un pays qui n'accepte pas des gens qu'il a lui meme inviter sur son territoire et dont il a lui meme profiter de la main d'oeuvre, la question de la laicitée ne s'est pas posée lors de l'immigration, les hommes qui regroupaient leurs famille avec leurs femmes qui portaient le voile n'as pas porter atteinte a la laicitée, quand il fallait profiter des gens, la france n'as rien dit, pq parle t'elle mtn ? et si ça la dérange tant, pq ne ferme t'elle pas ses frontières, nous n'agissons pas ainsi avec les ressortissants français qui vivent ds nos terres natales, ns ne les obligeons a rien et ne les condamnons sur aucun plan, vs devez comprendre que les musulmans en ont marre d'etre attaqués et surveillés a leur moindre faits et gestes, si ils réclament de la nourriture hallal ds les écoles c un scandale, si une fille veut se couvrir les cheveux a l'école c un scandale et elle en est carrement bannie, si une parcelle de terrain est demander pr y construire une mosquée encore pareil, y'en a marre la, foutez nous un peu la paix ! de quoi vs avez peur qu'une femme couvre son visage, vs avez peur qu'elle braque une banque et se mette a courrir en nikab ? les snipers qui tiraient de manière gratuite pour tuer des gens en rue n'ont pas eu besoin de cacher leur visage pr ça, alors arretez votre parano maladive sur les musulmans et laissez les vivre sans aucune discrimination, je pense pas que ce soit la mer a boirre ! soyez un peu r...  

20.Posté par Paradox le 21/08/2009 07:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut avouer que ces politiciens sont encore plus forts et plus malins que je ne le pensais. Reussir si facilement et pendant des annees a devier le peuple des vrais problemes nationaux et inventer d'autres tout en pietinant et en crachant sur la liberte de l'individu, ces soi-disant "problemes" qui n'ont absolument rien avoir avec l'economie, la sante, l'education et la liste est malheurement trop longue. Chapeau messieurs/mesdames les politiciens car aussi incompetents que vous l'etes, j'avoue que vous meritez bien vos postes et vos salaires en passant votre emploi du temps a se foutre de la gueule d'un peuple qui jadis etait assez reveille et politiquement assez intelligent, mais qui devient de plus en plus abrutis, grace votre art de jongleurs de cervelles. Triste, tres triste.

19.Posté par Shayed le 20/08/2009 15:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam Alaykoum Wh WB
(ismahane) as tu une adresse email à me communiquer ? barak'Allahu Feek.

18.Posté par moimeme le 19/08/2009 18:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour, je ne suis pas d'accord avec rinoa

17.Posté par Oma le 19/08/2009 14:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ouh là! Doucement!
Avez-vous lu ce qu'écrit Ismahane et oma d'abord?
Je lis ici trop d'insultes pour ce pays où vous vivez. Et pour les Français. Les propos francophobes sont autorisés?
je ne contribuerai plus à ce courrier.
Cependant : rectification: la guerre de Troie a bien eu lieu (cf: les découvertes de Heinrich Schliemann à Hissarlik) et Charles dit Martel a bien arrêté une razzia, un raid que faisait l'émir vers le nord depuis l'Espagne ou plutôt le pays basque.
Mais ceci n'a RIEN a voir avec le sujet de l'article, je me permets de vous le faire remarquer.

16.Posté par chouari le 19/08/2009 12:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salamou 3alaykom mes frères et soeurs ,
je veux dire tout simplement vive l'islam et les musulmans

15.Posté par Saladin le 19/08/2009 10:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le fond de cette histoire est que les musulmanes qui se cachent derrière ces burqas sont des françaises de souche aux yeux bleus qui gênent le "substrat" de conscience collective catholique de ce pays. Elles ne supportent plus le regard, les invectives et les insultes de leurs semblables héritiers chrétiens. Et oui, une française d'origine vit sa religion et porte le voile plus facilement qu'une française de souche convertie. Et l'augmentation de ce nombre (converties françaises de parents français et de grand-parents français) inquiète le gouvernement. Petit rappel historique : comme la guerre de Troie, la bataille de Poitiers menée en 732 par Charles Martel contre les musulmans n'a jamais existé, elle est inscrite dans l'imaginaire collectif de la France. Martel n'a jamais stoppé les musulmans, il n'était, lui-même, pas chrétien et n'a jamais fait une seule "croisade" pour Dieu dont il se souciait que très peu.

14.Posté par qq'un le 18/08/2009 20:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je trouve tt ce racisme, cette xenophobie et cette stigmatisation systématique des musulmans completement effrayants, ces députés veulent sois disant libérer des gens sans meme leur demander leur avis, pq ne pas accepter les gens tels qu'ils sont, il y a des françaises de souche qui sont musulmanes et qui portent aussi le nikab, qu'allez vs faire avec elles ? les expulser de leur propre pays ? etes vous devenus dingue ? votre gouvernement vs distrait, vs manipule en innoculant ds vos coeur la haine de votre prochain afin de faire de vs ce qu'ils veulent et vs tombez bètement ds le panneau, on est au 21 è siecle et les mentalitées ne changent pas, il faut tjrs spolier son voison pcq il ne vit pas de la meme manière, pourtant les français qui vivent en terre musulmane ne sont pas traités de cette manière ! on ne les oblige pas a porter de voile a aller prier a la mosquer ni meme a se convertir a notre mode de vie ! nous sommes bien plus évolués et civilisés que vous ! vous en etes encore avec votre racisme archaique primaire et moyenageux, votre pauvretée d'esprit fait vraiment pitiée a voir, banissez la haine de votre coeur et arretez d'enfermer les femmes musulmanes ! c'est vous qui les privez de libertée d'enseignement de travail ! si la femme musulmane était vraiment enfermée vs ne les verriez surement pas en rue en train de se promener, vs etes vraiment ridiculs avec vos clichés

13.Posté par Oma le 18/08/2009 10:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que d'histoire! Que de réactions pour ce phénomène "minoritaire"!
Si le fait de se cacher le visage est si gênant et choquant c'est dû à la civilité française (et européenne d'ailleurs) et non à la religion. Ne pas confondre culture et religion et moi j'ajoute: civilité, règles de politesse.
Il est grossier de parler caché à quelqu'un, on doit pour communiquer se montrer. Je retire mes lunettes de soleil pour demander une baguette à ma boulangère; lui parler avec les yeux cachés est une telle grossièreté que je ne PEUX pas le faire, ça me gênerait terriblement d'être impolie à ce point!. Et pourtant je suis presbyte et enlever mes lunettes signifie une gêne visuelle pour moi.
de même ne pas regarder quelqu'un quand on lui parle est grossier: il ne faut pas baisser les yeux mais regarder le visage de l'autre. Baisser les yeux ne signifie pas" respect" pour nous, mais "mensonge, honte, culpabilité".
En effet nous avons tous entendu, enfant: "regarde-moi quand je te parle!" Et ne pas regarder les gens en face signifie pour tout Européen: mentir, biaiser, se dérober, ne pas vouloir dire la vérité..... celui qui se cache a quelque chose à cacher, il est donc coupable de quelque chose... voilà le fond de toute une éducation, de toute une civilité. Voilà pourquoi la burqa éveille une grande gêne et un malaise.
Idem ne pas enlever son chapeau ou sa casquette en parlant à une femme. On le/la soulève pour saluer, on ne salue pas quelqu'un avec la tête couverte.(même gêne et même malaise)
N...  

12.Posté par ismahane le 17/08/2009 13:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam aleikoum,
Je tenais rapidement à relever la remarque de Mme Rinoa que je salue pour son respect de la différence au passage.
Beaucoup de personne parle de la laicité à bien des égards, et particuliérement pour ce qui est du port du voile, et ici de la burqa. Il faut en fait faire attention la laicité, c'est stricto sensus la séparation entre l'Etat et l'Eglise ou la religion. Dés le moyen age, en fait, le racine du mot désignait déjà une séparation: laicité vient du mot laic qui désignait le peuple qui n'était pas des clercs. Au sens plus large, la laicité c'est la neutralité de l'Etat à l'égard des croyances religieuses, politiques et philosophiques. Il s'agit donc d'un respect des convictions de chacun. En ce sens, porter le voile ou la burqa ne va pas à l'encontre de la laicité (en soulignant que la loi de 2004 s'applique uniquement aux fonctionnaires de l'état dans les institutions républicaines et aux élèves dans les écoles publiques). Il ne faut d'ailleurs pas oublier que la Déclaration Universelle des droits de l'Homme et du Citoyen stipule dans un de ces articles (le 6 je crois,je ne me rappelle plus exactement) que chaque individu a le droit de vivre et d'exprimer sa religion dans l'espace public. En d'autres termes, porter la burqa dans la rue ce n'est pas porter atteinte à l'identité républicaine laique. Aprés, tout est question d'ouverture d'esprit je pense. On a le droit de se vêtir comme nous le souhaitons. Rappelons également que la burqa est un phénomèn...  

11.Posté par Rinoa le 17/08/2009 12:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis très déçue de voir ke en 2009, les gens ne s'entendent toujours pas, c'est sur tous le monde à une culture différente, mais ne confondons pas culture avec religion!
On n'a pas besoin de se caché derriere une burqa pour être bonne musulmane et respectable.
Et surtout arrêtons de vivre comme au 5 ème siècle... Je suis chrétienne et mon mari est musulman, je n'ai pas changé de religion pour autant, on s'aime et on respecte la religion de chacun et notre difference on en a fait une force. cela prouve que ne suis pas islamophobe mais je suis contre le port du voile et la burqa en france, nous somme en pays laïque et nous devons le resté.

1 2 3 4