Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Libye : Tripoli aux mains des insurgés

Rédigé par La Rédaction | Lundi 22 Août 2011 à 10:29

           


Depuis l'opération « Sirène » lancée samedi 20 août sur la capitale libyenne, les rebelles ont atteint dans la nuit de dimanche à lundi la place Verte, un lieu symbolique où les partisans du régime avaient l'habitude de se rassembler.

Mouammar Kadhafi reste introuvable. Il serait toujours dans sa résidence. Deux de ses fils, Mohammed Kadhafi et Seif al-Islam ont été arrêtés par les rebelles.

Les combats continuent autour de la résidence du colonel. « Je vous mets en garde. Des poches de résistance (des forces pro-Kadhafi) sont toujours localisées dans et autour de Tripoli », a prévenu Mahmoud Jibril, l'un des principaux responsables du Conseil national de transition (CNT, organe politique de la rébellion).






Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Farid Mnebhi le 22/08/2011 14:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L’oligarchie militaro-politique algérienne en position critique.
Pour avoir soutenu bec et ongles Kadhafi, le régime algérien se trouve, aujourd’hui, dans une position bien inconfortable.
Comment pourrait-il justifier son choix d’avoir permis et encadrer l’envoi de mercenaires du Polisario et autres algériens et ressortissants d’Afrique subsahararienne, via son territoire, pour épauler les troupes pro-Kadhafi ?
Plusieurs sources d’informations ont même rapporté qu’un bataillon du Polisario est retourné dare-dare en Algérie ces derniers jours, de peur de se faire prendre par les forces anti-Kadhafi.
Il est certain qu’Alger mais aussi Caracas et Pretoria devront répondre devant le peuple libyen de leurs actes irresponsables. Un déni de démocratie et de liberté. Les algériens se souviennent d’octobre 88, les Kabyles du printemps berbère en mars 1980 et les musulmans algériens du holdup électoral de janvier 1992 et des morts, blessés, torturés, violés et tristesse que tous ces évènements ont engendrés. Et la liste n’est pas exhaustive.
Avec la chute du système Kadhafi, l’Algérie se retrouve totalement encerclée par des pays démocratiques. La Tunisie et la Libye à l’Est, le Mali et le Niger au Sud, la Mauritanie et le Maroc à l’Ouest.
D’ailleurs, le Sud algérien est totalement sous contrôle des terroristes de l’AQMI. Au Nord du pays, notamment la Kabylie, l’Algérois, les Aurès et l’Oranais, les groupes islamistes armés sèment la terreur.
Il ne lui reste donc plus que le Nord algérien...