Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Le chef de Daesh Abou Bakr Al-Baghdadi annoncé mort par les Etats-Unis

Rédigé par Saphirnews | Dimanche 27 Octobre 2019 à 14:50

           


« Abou Bakr Al-Baghdadi est mort. » Cette déclaration est celle de Donald Trump, faite dans une allocution depuis la Maison Blanche dimanche 27 octobre.

Le président américain a fait l'annonce de la disparition du chef de l’organisation terroriste Etat islamique lors d’un raid de l’armée américaine menée dans la nuit dans la région d’Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie. L'analyse de l'ADN a confirmé l'identité de l'homme recherché dont le corps « a été mutilé dans l'explosion ».

« Il est mort comme un chien, comme un lâche », a déclaré à plusieurs reprises Donald Trump, qui a précisé que le raid a tué un « grand nombre » de combattants dans les rangs de l’EI. Le président a remercié la Russie, la Turquie, la Syrie, l’Irak et les Kurdes pour leur soutien lors de ce raid.




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Mythopasmytho le 29/10/2019 18:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Encore une fois le suprémacisme us qui a fomenté ce conflit fait mine de n'en etre que l'observateur.
Ce Bagdadi n'était rien ni personne, il n'était au départ qu'un sunnite belliqueux à l'endroit d'un pouvoir chiite sectaire installé par les us.
Pourquoi les us se melent t-ils de la politique intérieure des Etats, pourquoi ont t-ils fait interdire le parti Baas laique et installé le pouvoir chiite qui discriminait les sunnites.

2.Posté par Mythopasmytho le 29/10/2019 19:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce monsieur était très ordinaire. Il a été emprisonné par les us, s'est ensuite évadé et à eu un esprit de revanche. Mais il n'était rien ni personne. Qu'un sunnite irakien sectaire et tribal qui a su faire se rallier des irakiens ou non irakiens afin qu'émerge un pouvoir sunnite. Il était certes radical, criminel et hégémonique mais pas plus que certains Etats. Il est mort, c'est très bien, mais il ne faudrait pas en faire une consécration us, une conquete car rien n'est résolu.

3.Posté par Mythopasmytho le 29/10/2019 19:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Lorsque l'on estime qu'une alliance avec la secte Saoud est la politique essentielle afin que soit préservée la stabilité du Moyen orient on n'est pas en mesure de la ramener.

4.Posté par Mythopasmytho le 29/10/2019 19:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qui aux us suite à l'invasion de l'Irak va répondre des millions de morts irakiens.
Circulez il n'y a rien à voir. Et les memes de se poser en grand démocrates.

5.Posté par francois.carmignola@gmx.com le 31/10/2019 19:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
D'abord l'Etat islamique fut au niveau des nazis, sans les camps d'extermination, mais avec l'extermination des yézidis et le massacre de civils fuyants Mossoul, plus les meurtres perpétrés par des enfants, on est bien dans la violence extrême, comme quoi le très pacifique moyen orient cosmopolite n'est pas essentiellement à l'abri de ce genre de crimes.

Ensuite, si on peut attribuer à l'Amérique une part du fléau, c'est à celle d'Obama qu'on doit l'évacuation d'Irak de l'armée US, sans avoir formé assez les "chiites sectaires". L'Etat Islamique fut crée immédiatement et fit perdre à l'humanité 5 terribles années et encore ce n'est pas fini.
En tout cas, on ne remerciera pas Obama pour les 300 morts et blessés à Paris, on ne se soucie vraiment que de ce qui vous concerne.