Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 

 


Société

La restauration de la stèle vandalisée en hommage à l'Emir Abdelkader promise

Rédigé par Lina Farelli | Lundi 7 Février 2022 à 08:00

           

L'acte de vandalisme constaté samedi 5 février à Amboise sur la stèle représentant l'Emir Abdelkader a été vivement dénoncé jusqu'au sommet de l'État.



La restauration de la stèle vandalisée en hommage à l'Emir Abdelkader promise
La cérémonie de dévoilement de la stèle en hommage à l'Emir Abdelkader ne s'est pas déroulée comme prévue samedi 5 février. La ville d'Amboise a eu la mauvaise surprise d'apprendre que la sculpture, installée depuis fin janvier tout près de l'emblématique château, a été découpée à la meuleuse quelques heures avant sa présentation officielle.

La responsabilité de l'extrême droite est largement pointée du doigt dans cet acte de vandalisme. Ce dernier a provoqué une pluie de réactions indignées, aux premiers rangs desquelles on trouve celle de Benjamin Stora.

Dans l'optique d'œuvrer à une réconciliation des mémoires francaises et algériennes, l'historien avait preconisé l'installation d'une stèle commémorative en l'honneur du chef militaire qui s'est longtemps battu contre l'entreprise coloniale en Algérie au XIXe siècle. « L'Emir Abdelkader a eu plusieurs vies. Il a combattu la France bien sûr mais il a été aussi un ami de la France. Ceux qui ont fait ce geste ne connaissent rien à l'histoire de France, ce sont des analphabètes, des incultes qui ne savent pas ce qu'a été l'émir », a-t-il souligné.

Un « acte lamentable de bêtise »

L'Elysée, qui soutient l'action mémorielle réalisée à Amboise, n'a pas manqué aussi de réagir. « Rappelons-nous ce qui nous unit. La République n'effacera aucune trace ni aucun nom de son histoire. Elle n'oubliera aucune de ses œuvres. Elle ne déboulonnera pas de statues », a signifié à l'AFP Emmanuel Macron.

Il s'agit là d'un « acte lamentable de bêtise, quand on sait l’envergure politique et humaine de ce personnage, par ailleurs demeurant grand croix de la légion d’honneur », a exprimé via Twitter le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le jour même de la tenue de la première édition du Forum de l'islam de France (FORIF).

« Cette dégradation scandaleuse de la stèle à Abdelkader atteste une nouvelle fois que ceux qui veulent effacer une partie de notre Histoire, faire disparaître des personnages, faire silence sur des moments importants... ne sont pas ceux qu'on croît », a dénoncé Alexis Corbière, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon.

L'hommage a tout de même été maintenu dans la ville où l'emir fut emprisonné quatre ans entre 1848 et 1852. La mairie a promis de restaurer l'oeuvre de Michel Audiard. Une enquête a été ouverte par le parquet de Tours pour « dégradation grave de bien destiné à l’utilité publique et appartenant à une personne publique ».

Lire aussi :
Une stèle et des expositions en mémoire à l’Emir Abdelkader sur les bords de la Loire
Colonisation et guerre d'Algérie : face aux défis de la réconciliation mémorielle, les réponses du rapport Stora




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Abdoulaye le 16/02/2022 11:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chuuuuut...!!!! L'islamophobie n'existe pas en France, ni la guerre de conquête de l'Algérie, ni l'émir Abdelkader que ceux qui ont saccagé son image ne connaissent sans doute même pas.