Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Archives

La « rebelle » de l’UMP dénonce la « dérive droitière » de Sarkozy

| Mercredi 28 Décembre 2005 à 10:21

           

Annonçant sa très probable candidature à l’élection présidentielle de 2007, la députée UMP des Yvelines Christine Boutin s’est dite inquiète quant à la « dérive droitière » du président de l’UMP Nicolas Sarkozy. Se définissant comme une « rebelle » au sein de son parti, Christine Boutin affirme incarner l’aile sociale du parti de droite.



Christine Boutin
Christine Boutin
La « dimension sociale » de l’UMP sera incarnée, lors de la présidentielle de 2007, par Christine Boutin, députée des Yvelines. C’est en tout cas ce qu’affirme cette dernière, se positionnant en pourfendeuse de la « dérive droitière » de son président Nicolas Sarkozy. En effet, c’est la « dérive très droitière et sécuritaire à l'UMP qui personnellement [la] gêne beaucoup ».

Au quotidien français Libération, Christine Boutin affirmait hier : « Je ne supporte plus la dérive droitière de l'UMP qui, à chaque nouveau problème, apporte une réponse sécuritaire. Moi, je suis une femme de droite et je veux que mon camp gagne. Mais si on continue comme ça, on va renforcer Le Pen ! » Sur Europe 1, la députée a encore précisé : « La seule chose qui m'empêcherait d'aller à la présidentielle -mais je prendrai ma décision en septembre ou en octobre-, c'est un risque réel de Le Pen. A moins qu'il y ait un infléchissement important et que l'UMP prenne en compte cette dimension sociale ». En 2002, la candidature de Christine Boutin avait recueilli 1,19 % des voix.

« Je pense que Nicolas Sarkozy a choisi pour l'instant de se positionner très à droite et si vraiment il a envie de devenir président de la République, il va falloir qu'il change » a expliqué Christine Boutin. Car selon elle, cette position « va peut peut-être marcher au premier tour, mais pour un deuxième tour, je ne pense pas que ça puisse convenir ».

Opposée à la présence policière dans les écoles, proposition du ministre de l’Education Gilles de Robien qu’elle juge « scandaleuse », et favorable à la réglementation des échanges peer to peer, Christine Boutin se veut l’avocate des droits des prisonniers ainsi que des chômeurs. « Il y a sans doute des fraudeurs, mais c'est peanuts par rapport au nombre de demandeurs d'emplois réels. Ce n'est pas possible de stigmatiser les gens de cette façon !» s’est-elle insurgée en faisant référence au décret paru en catimini la veille de Noël et qui permet de fouiller les dossiers fiscaux des demandeurs d’emploi afin de mettre à jour d’éventuelles fraudes.




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par ghestin le 28/12/2005 14:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je propose à Mme Boutin de quiter l'UMP et de rejoindre F Beyrou à l'UDF . Cela fera les pieds à M Beyrou . Elle pourait également rejoindre le parti socialiste , elle ferait un beau tandem avec Ségolène . Je préfère toutefois ségolène qui , femme de gauche , tient des propos de femme de gauche .
Madame Boutin est l'incarnation de la droite la plus bête du monde . Elle m'énerve depuis de nombreuses années avec ses propos cathos réacs et niannians .

2.Posté par nour el houda le 28/12/2005 15:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Royal est une réac finie , c'est l'esprit même de la philosioniste tendance cercle léon blum , elle est sous la botte et l'influence directe d'un extrémiste comme Dray , il faut arrêter de rêver , le PS c'est le Likoud aujourd'hui...Bouttin a des position sociales qui l'honnorent , j'ai eu affaire à elle lors de l'affaire du foulard , c'est une vraie démocrate , qui haits les coups de force , les interdits et surtout la dictature des lobbys , je crois sincérement à son discours , comme à celui de Villepin d'ailleurs , et les deux conaissent parfaitement notre condition , notre culture et nos attentes.

3.Posté par JANCAP le 29/12/2005 23:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La France demeure majoritairement un pays colonialiste et raciste, malgrè les clairvoyances de la Révolution (1789-1794), de la IIème République et les avancées sociales dues à la classe ouvrière. Elle est toujours dirigée, économiquement et politiquement, par les descendants des colonialistes at autres esclavagistes, alliés à leurs affidés pour séduire le peuple et lui donner une illusion de supériorité à la fois raciale et humaniste (!). D'où le paradoxe de notre République avec sa devise Liberté-Egalité-Fraternité et sa pratique inégalitaire constante, tant dans les ghettos des banlieues -colonies délocalisées- que dans les DOM-TOM ou dans ses anciennes colonies. "La Mère Patrie" pratique la politique des "mères maquerelles", avec mépris et condescendance qui conviennent. Elle a jeté aux orties depuis longtemps les avancées humanistes des Conventionnels de 1792. On ne peut impunément proclamer des principes et les combattre dans les faits avec l'aide des intellectuels néoréactionnaires ou pseudo-philosophes, sans préparer une explosions sociale et, je l'espère, une "Révolution froide".
L'avenir et le rayonnement de la France réside dans "ce petit peuple de gauche" qui a dit non à l'Europe ultralibérale, qui refuse le néo-esclavagisme de la mondialisation sauvage et veut toujours croire à la devise Liberté-Egalité-Fraternité de notre République. Il ne lui manque que des représentant éclairés, humanistes, pour offrir de nouvelles perspectives au pays et aux nations: progrè...  

4.Posté par Charles le 03/01/2006 11:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je crois qu'avant de critiquer quelqu'un il faut apprendre à le connaître. Christine BOUTIN est une femme courageuse, qui défends le plus faible. Arrétez de reparler du PACS, car ce qu'elle prévoyait s'est réalisé alors que tout le monde à l'époque, disait qu'elle allait trop loin. Elle vous dérange car c'est une femme forte avec des convictions et tous ceux qui ont appris à la connaître, le reconnaisse.