Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Sur le vif

« La liberté est l’affaire de tous » : une BD pour dénoncer la loi antiterroriste

Rédigé par | Vendredi 17 Novembre 2017



« La liberté est l’affaire de tous » : une BD pour dénoncer la loi antiterroriste
« Lutter contre les actes terroristes ne fait pas débat. Préserver nos libertés en mérite un. » L’Observatoire de l’état d’urgence, un regroupement d’organisations et de syndicats crée en janvier 2016 pour « sortir de l’état d’urgence permanent et dénoncer l’inscription de ses mesures liberticides dans le droit commun », a mis en ligne une bande dessinée vendredi 17 novembre afin de dénoncer la loi antiterroriste, en vigueur depuis le 1er novembre.

Sur deux planches concoctées par la dessinatrice Mirion Malle, la BD intitulée « La liberté est l’affaire de tou-te-s » invite le lecteur à se mobiliser contre une loi qui met en péril les libertés de tous, à travers la fable de la grenouille cuite.


« Il est plus que jamais nécessaire de monter au créneau pour défendre les droits et les libertés fondamentales contre l’instauration d’un état d’urgence permanent qui risque de saper les fondements de la démocratie au prétexte de défendre celle-ci », fait part l’Observatoire de l’état d’urgence, qui regroupe la Ligue des droits de l’Homme (LDH), le Syndicat de la magistrature (SM), le Syndicat des avocats de France (Saf), l’Observatoire international des prisons (OIP) et le Centre de recherches et d’études sur les droits fondamentaux (Credof).

Lire aussi :
Attentats déjoués, mosquées fermées… le bilan officiel de l’état d’urgence en chiffres
Extrême droite : l’état d’urgence ne concerne pas seulement les terroristes qui s’affilient à l’islam !
État d’urgence dans le droit commun : l’exception devient la règle avec la loi antiterroriste
La société civile vent debout contre l'état d'urgence


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur


Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Miamou le 18/11/2017 00:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La liberté est l'affaire de tous. Ben non! Autrement il n'y aurait d'islamophobie sur le service public. C'est du matin au soir dans nos médias.

2.Posté par Milouda le 19/11/2017 18:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On ne dit plus la république française, on dit le régime français. Elle s'est de toute façon toujours assis sur les droits de l'homme. Elle passe de l'officieux à l'officiel juste.
La convention européenne des droits de l'homme est elle aussi une énorme fumisterie.
Les droits de l'homme n'ont toujours été qu'un faire valoir et aujourd'hui encore ne sont que cela.

3.Posté par Milouda le 19/11/2017 20:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Des milliers de réfugiés sont morts en tentant de rejoindre l'Europe. Lorsqu'ils y parviennent on les gercle.

4.Posté par Milouda le 19/11/2017 23:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Des musulmans sont visés parce que musulmans.
Souvenez-vous. Merah a visé des musulmans en avançant l'argument qu'ils étaient des musulmans qui tuaient des frères.
On a dit des victimes juives qu'elles étaient visées parce que juive.
On a dit des victimes qu'elles étaient visées pour attaquer notre mode de vie
Mais jamais on a dit que des victimes musulmanes qu'elles étaient visées parce que musulmanes.
Et pourtant elles ont été visées pour cela.
Pour politiques et médias les musulmans ne sont que des victimes collatérales.
Ils ne sont pas de 'vraies' victimes autrement dit.
C'est le principe de la loi anti terroriste, la suspicion des musulmans, le contrôle au faciès des basanés.
On ne peut pas etre en meme temps victime et bourreau. Les basanés sont donc de potentiels ennemis, c'est ça le logiciel.
C'est pareil ailleurs dans le monde remarque. On a jamais entendu déplorer les victimes sunnites venant de nos médias.

5.Posté par Milouda le 19/11/2017 23:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
.....C'est le tweet d'émilie Frèche qui m'a fait y penser. Celle qui dans une émission n'est pas juive puis dans une autre l'ai devenue, bref une mythomane parmi tant d'autres.
Les musulmans (les individus en général) ne peuvent pas etre en meme temps victimes et bourreaux. C'est inconcevable pour les gens.

6.Posté par Milouda le 20/11/2017 00:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les basanés ne sont pas de vraies victimes mais ils ne sont pas de vrais français non plus.
On a un logiciel raciste.