Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Points de vue

La Liberté, notre bien le plus précieux - Hommage à Samuel Paty

Rédigé par Abderrahim Bouzelmate | Dimanche 18 Octobre 2020 à 15:25

           


La Liberté, notre bien le plus précieux - Hommage à Samuel Paty
L’émotion n’est jamais bonne conseillère, mais lorsque des crimes aussi odieux que celui de vendredi sont commis contre un innocent, un enseignant, un éducateur, des générations qui seront bientôt appelées à prendre leur part de responsabilité dans un monde de plus en plus instable, nous sommes vite rattrapés par notre sensibilité humaine.

Monsieur Samuel Paty était un professeur d’histoire-géographie qui était passionné par la discipline qu’il enseignait. Il voulait amener ses élèves à réfléchir dans une époque où beaucoup de choses les poussent à s’abrutir. Il voulait former de futurs citoyens dignes de ce nom. Pour cela, il a été assassiné de la manière la plus cruelle et la plus lâche qui soit.

Nous lui rendons hommage aujourd’hui. Un hommage vibrant. Un hommage ému.

Après lui, nous nous engageons à continuer de défendre la Liberté, une Liberté sans limites, une Liberté tenace, une Liberté qui continuera d’effrayer les esprits mesquins et les âmes fanatiques.

Ce combat pour la Liberté doit être mené avec certitude, avec force, avec enthousiasme. Contre le fanatisme religieux, contre la droite extrême, contre les esprits barbares de tout bord. Monsieur Samuel Paty n’est pas mort en vain. Il a été assassiné, mais il n’a pas été vaincu. Le flambeau de la Liberté qui a glissé de ses mains est à présent entre les nôtres. Nous continuerons d’en éclairer notre monde, notre époque, notre jeunesse.

Monsieur Samuel Paty, recevez de la part de vos collègues, de vos élèves, de vos amis innombrables, le plus vibrant hommage qui soit. Vous êtes plus que jamais vivant. Dans notre cœur, dans notre esprit, dans nos pensées.

Vous avez combattu au nom de la Liberté : la cause la plus juste qui soit dans ce siècle tourmenté par les fanatismes religieux et politiques. Vous êtes notre héros, notre exemple, notre porte-drapeau. Merci, vous n’êtes pas mort en vain.

Les mots d'un collègue touché au plus profond de lui-même.

*****
Abderrahim Bouzelmate, auteur et enseignant, a publié a publié La crise de la nuance (Les Points sur les i, 2018), Al-Andalus, Histoire essentielle de l’Espagne musulmane (Albouraq Éditions, 2015), Dernières nouvelles de notre monde et Apprendre à douter avec Montaigne (De Varly Éditions, 2013). Avec Sofiane Méziani, il a publié De l’Homme à Dieu, voyage au cœur de la philosophie et de la littérature (Albouraq Éditions, 2015).

Lire aussi :
A l'heure des populismes politique et religieux, développons un esprit qui soit à la fois sain et critique

Et aussi :
Face à la barbarie, proclamons haut et fort la sacralité de la vie - Après l'attaque à Conflans, l'appel des imams de la paix
Attaque à Conflans - Français musulmans, levons-nous !
Un professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine, l’effroi unanime des musulmans de France exprimé
Gérald Darmanin : « C’est la grandeur des musulmans de France de constater qu'il existe des dérives au nom de leur religion »




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Premier Janvier le 20/10/2020 21:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il existe des libertés mais la liberté n'existe pas.
Pour dire une liberté on dit la liberté bien sur.
Mais on dit mal les choses.
Tout est là. Nous n'avons qu'un moyen très approximatif de dire les choses.
Il ne faut pas chercher ailleurs le problème des hommes.
Il se trouve dans le langage.

2.Posté par francois.carmignola@gmx.com le 22/10/2020 08:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand vous dites "la Liberté n'existe pas", vous pouvez vouloir dire deux choses différentes. Que la Liberté comme concept n'est qu'un mot utilisé par commodité et en aucun cas une chose existante à quoi on peut se référer dans l'absolu, ou bien que le principe d'être libre ne peut être que relatif à des situations particulières et en aucun cas un critère global d'appréciation de ces situations.

Les deux choses se ressemblent en fait, mais pas tout à fait. Comme vous dites on est "dans le langage" , et il faut quand même donner un sens aux mots.

Je vais vous la faire "Socrate": qu'est ce qu'"une liberté" mon cher ?