Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Société

L'union sacrée des fédérations musulmanes de France contre Eric Zemmour

Rédigé par | Jeudi 18 Décembre 2014 à 13:41

           


Le concert médiatique autour des propos d’Eric Zemmour sur la déportation des musulmans de France bat son plein. Cette fois, ce sont les fédérations musulmanes qui donnent de la voix dans cette affaire.

Ensemble, dans un communiqué commun daté du jeudi 18 décembre, la Grande Mosquée de Paris, le Rassemblement des Musulmans de France (RMF) et l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), « profondément choqués », ont signifié leur indignation face à des propos injurieux qui « doivent être dénoncés avec la plus grande énergie » et ont « demandé à leurs avocats de se pencher sur l’opportunité d’assigner Monsieur Eric Zemmour devant les tribunaux compétents et de prendre toutes les mesures nécessaires dans ce sens ». Si une plainte collective est effectivement déposée, l’initiative serait alors inédite.

Eric Zemmour, « qui semble oublier les malheurs et la terrible souffrance de tous les peuples et groupes qui ont subi la déportation », « a déjà montré à maintes reprises ses exagérations malsaines », indiquent-elles, en rappelant sa condamnation en 2011 pour provocation à la haine raciale « après avoir justifié - avec des arguments des plus xénophobes et racistes - le contrôle au faciès et la discrimination à l’embauche ».

Les médias appelés à ne plus l'abriter

Son interview au Corriere della Serra, qui remonte à octobre dernier, a soulevé une vague d'indignation sitôt révélée par Jean-Luc Mélenchon cette semaine. L’Union des mosquées de France (UMF) a appelé, mercredi 17 décembre, « les forces vives de la nation à afficher, aujourd’hui plus que jamais, un front uni et solidaire pour faire barrage à toute alliance entre les extrémistes qui se nourrissent et se renforcent mutuellement par leurs comportements excessifs ».

Avant l’UMF, le Comité 15 mars et Libertés et SOS Racisme ont annoncé une plainte contre le chroniqueur de RTL et i>télé, dont les propos ont aussi été condamnés par le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve. Eric Zemmour s'est défendu, jeudi, sur les ondes de RTL, en parlant d'une « manipulation fantastique » autour de l'interview parce que le mot « déportation » n'a été prononcé ni par lui, ni le journaliste au moment de l'entrevue. Une défense lacunaire au regard des graves propos qu'il a tenus sur les musulmans, décrits comme « un peuple dans le peuple » par qui le « chaos » viendrait... Les voix se font nombreuses et toujours plus fortes pour réclamer l'interdiction d'antenne d'un réactionnaire xénophobe bien trop exposé à la lumière médiatique.



Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur


Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Newton le 19/12/2014 13:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sauf qu'Eric Zemmour n'a pas tenu les propos qu'on lui porte. Le journalsite italien l'a lui-même dit et il s'agit d'une pâle transcription de Mélenchon qui ne parle pas italien.

Vous qui dites subir les foudres de tout dès qu'un islamiste se fait exploser quelque part, vous êtes exactement en train de faire ce que certains vous font. PARLER SANS SE SOUCIER DES SOURCES.

2.Posté par lcdsm le 19/12/2014 15:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On n'a pas trop entendu ces associations pour dénoncer les crimes commis par leur coreligionnaires en Syrie, en Irak et ailleurs en Afrique. Dire qu'il faut chasser les musulmans c'est mal mais quand il se font tuer par d'autres musulmans c'est bien.... Je ne comprends pas tout??????

3.Posté par Julie le 19/12/2014 18:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
étant donné que le mot n'a pas été prononcé au cours de l'interview mais ajouté lors de la transcription de celle-ci par le journaliste italien, je ne vois pas, légalement parlant, comment une plainte contre Zemmour pourrait être instruite.
SI j'étais musulmane, j'aurais honte d'être représentée par de tels guignols, immatures et agressifs. Mais peut-être ne représentent-ils qu'eux-mêmes.