Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Sur le vif

Islamophobie : plus de 500 actes en Espagne en 2017, la majorité en Catalogne

Rédigé par Benjamin Andria | Lundi 5 Mars 2018 à 15:31

           


La mosquée de Tarragone (Catalogne) a été profanée suite aux attentats de Barcelone en août 2017.
La mosquée de Tarragone (Catalogne) a été profanée suite aux attentats de Barcelone en août 2017.
Au moins 546 actes islamophobes ont été enregistrés en Espagne en 2017. Selon un rapport publié vendredi 2 mars par la Plateforme citoyenne contre l’islamophobie (PCCI), plus de la moitié des attaques anti-musulmanes recensées (386) ont été commises par le biais des médias et d’Internet.

L’association, fondée en 2011 par le Centre culturel de Valence, le Mouvement contre l’intolérance et la Junta Islamica, souligne l'existence de nombreux messages hostiles aux musulmans provenant d'hommes politiques ainsi qu'une prolifération de « fake news » qui ont pour but d’attiser la haine contre l’islam et ses fidèles.

21 % des attaques ont ciblé des femmes tandis que 7% ont visé des mosquées et des centres islamiques du pays. L'islamophobie ne touche pas que des personnes de confession musulmane : l'association a ainsi répertorié 4 % d'attaques visant des non-musulmans.

Une majorité des actes islamophobes hors médias et Web (160) ont été recensés en Catalogne (31,8 %), province où les attentats à Barcelone et à Cambria se sont produits en août 2017. La plupart des violences (171) ont d’ailleurs été commis dans la période suivant les tragiques attaques terroristes.

L’Andalousie regroupe, quant à elle, 13,7 % des actes islamophobes, suivie par la région de Valence (12,5 %) et Madrid (10,6 %).

A titre de comparaison, la France a officiellement recensé 121 actes islamophobes en 2017 mais, après les attentats de 2015 et 2016, le bilan faisait état respectivement de 905 et 580 actes. De son côté, l'Allemagne en a enregistré près de 1 000 en 2017.

Lire aussi :
Près de 1000 actes islamophobes recensés en Allemagne en 2017
Espagne : un jeu-concours fictif organisé pour mesurer l'islamophobie (vidéo)
Espagne : après Barcelone, des mosquées profanées à Madrid, en Catalogne et en Andalousie




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Logik le 05/03/2018 19:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Coollll Saphirnews . Toujours à la pointe de l'actualité ( mais seulement quand elle vous arrange! )

http://www.lepoint.fr/societe/tariq-ramadan-aurait-usurpe-ses-titres-universitaires-05-03-2018-2199771_23.php

2.Posté par Pinot le 05/03/2018 23:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Aurait. Ca c'est du journalisme.
Rien ne vous empeche d'ouvrir un site et d'y mettre ce que vous voulez dedans Leroy. Ainsi vous y trouverez ce qui vous plait.

3.Posté par Pinot le 05/03/2018 23:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si vous voulez un Le Point pourquoi vous n'allez pas sur Le Point Leroy.
Ainsi vous n'aurez pas besoin de dire ailleurs ce n'est pas comme Le Point.

4.Posté par Pinot le 05/03/2018 23:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Trouve t-on l'article dont il est question ici, à savoir des actes islamophobes en Espagne sur le journal Le Point Leroy.

5.Posté par Louvel le 06/03/2018 00:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comment se fait-il que l'on dise français et pas arabes français.
Comment se fait-il que lorsqu'ils sont chez nous ils ne sont pas des arabes et lorsqu'il sont ailleurs ils le deviennent.
Les arabo musulmans dit-on lorsque l'on parle d'eux quand ils sont dans leurs pays.
Le monde arabe dit-on.
Français est une nationalité, mais arabe n'est pas une nationalité.
Meme chose pour les noirs d'ailleurs.
Les américains disent les africains-américains.
Chez nous en France on fait comme si on ne voyait pas les couleurs.
C'est moins vrai pour les juifs envers qui on mentionne leur culture. On ne dit pas il est d'origine marocaine ou polonaise mais il est d'origine juive.
L'arabité c'est un faciès. Il faut dire les choses comme elles sont. C'est aussi une langue.
Ca peut etre une confession aussi. Bref c'est une origine mais c'est aussi une culture.
Pareil pour noir ou juif. Lorsque l'on lit des patronymes meme sans voir une personne on sait déceler une origine.
Il y a une autre dimension. Un noir peut s'appeler Georges ou s'appeler Mouloud.
Etre noir ce n'est pas qu'etre noir. C'est etre de confession ou de culture diverses.
Idem pour juif. Il peut etre athée et avoir un nom à connotation juive ou etre pratiquant et avoir un nom très européen.
Un individu peut cocher toute les cases en meme temps ou aucune.
Il peut meme etre raciste, exécrer ce qui vient de ses propres origines et vouloir les effacer aussi chez ceux qui les perpétue.
J'arrete là parce que personne n'ignore ce que je...