Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Sur le vif

Indonésie : accusée de blasphème, une femme entrée dans une mosquée avec un chien échappe à la prison

Rédigé par Benjamin Andria | Vendredi 7 Février 2020 à 18:30

           


Indonésie : accusée de blasphème, une femme entrée dans une mosquée avec un chien échappe à la prison
En Indonésie, une femme accusée de blasphème pour être entrée dans une mosquée avec son chien et ses chaussures aux pieds a été reconnue coupable, mercredi 5 février, par le tribunal de Bogor, près de Jakarta. Elle a néanmoins échappé à une peine de prison du fait qu’elle souffre d’une maladie mentale sévère.

L’action de cette femme de 52 ans, filmée par une caméra de surveillance, avait déclenché, en juillet 2019, un tollé au-delà du district de Bogor où s’est produit l’incident, le chien étant considéré comme un animal impur pour une majorité de musulmans. Le tollé fut tel qu'il a poussé les autorités à lancer des poursuites.

Lire aussi : Le chien est-il impur en islam ? Non pour l'Union des mosquées de France, voici pourquoi

L’accusée, qui s'est déclarée catholique, a expliqué, rapporte l’AFP, qu’elle était entrée dans la mosquée parce qu'elle se sentait poursuivie et qu’elle avait entendu des voix lui disant que son mari se mariait à l’intérieur. Elle a accusé les responsables du lieu de culte d'avoir voulu convertir son mari. Elle avait ensuite frapper un agent de sécurité de la mosquée qui lui avait demandé de s'en aller. Son avocat a salué un verdict juste du tribunal, soulignant que sa cliente souffrait de schizophrénie paranoïde.

Lire aussi :
Malaisie : six hommes condamnés à de la prison pour avoir manqué la prière du vendredi
Indonésie : une femme en prison pour s’être plainte du bruit d’une mosquée




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Premier Janvier le 19/02/2020 15:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pauvre chien il n'a pas demandé à etre créé.
Ce racisme s'apparente un peu au spécisme (hiérarchiser les espèces)
Si dieu a créé des animaux impurs, c'est donc qu'il en aurait aussi créé de purs. Il y aurait les comme il faut et il y aurait les autres.
Cette marotte est basée sur cette histoire d'animaux à sabots fendus permis et sabots non fendus interdits.