Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Culture & Médias

Harry en immersion, un documentaire qui divise

Rédigé par Leïla Belghiti | Vendredi 16 Avril 2010

Le reportage tant attendu de Harry Roselmack sur « les fondamentalistes musulmans » s'est fait la part belle de l'Audimat, mardi soir, en rassemblant 1,5 million de téléspectateurs (22,1 % des audiences).



Harry Roselmack et cheikh Salim Abou Islam, imam à la mosquée Ibn Baz de Marseille et un des principaux protagonistes du documentaire.
Harry Roselmack et cheikh Salim Abou Islam, imam à la mosquée Ibn Baz de Marseille et un des principaux protagonistes du documentaire.
Harry était donc en « immersion » à Marseille, cette fois, après avoir farfouillé « Derrière les murs de la cité » de Villiers-Le-Bel, en région parisienne, une émission diffusée en novembre dernier, peu avant le tournage du reportage sur « les fondamentalistes musulmans ».

Le journaliste vedette de TF1 nous a fait découvrir des « fondamentalistes » finalement pas si dangereux que ne pourrait se l'imaginer le citoyen ordinaire. « Du moment qu'ils n'explosent pas dans la rue, ça va ! » pourrait-on presque dire. Et pour cause, depuis les fameux attentats du 11-Septembre, les musulmans, et particulièrement ceux dont la pratique est par trop visible – l'imam Salim à la bonne barbe, par exemple – sont vite catalogués par les médias danger numéro un.

Roselmack aurait, dans son reportage, quelque peu innové dans le traitement médiatique infligé à cette composante de la population. D'emblée, il précise s'intéresser aux « salafistes qui ne représentent que 12 000 fidèles sur les 5 millions de musulmans de France ».

Une empathie journalistique qui libère la parole

L'émission a fait couler beaucoup d'encre, déjà depuis que le journaliste s'était vu accusé de kidnapper en compagnie de son « ami » Djamel, un sympathique « salafi » de 23 ans, le mouton de l'Aïd pour les besoins du reportage. Une accusation infondée selon l'intéressé, qui en veut à des journalistes jaloux prêts à lui flanquer des bâtons dans les roues.

A la vision du documentaire, on constate en effet que Harry n'a fait que suivre son protagoniste sur le lieu de l'abattage et ne l'a en rien « obligé » à des fins de sensationnalisme : on voit davantage un Djamel soucieux de se conformer à la lettre à la Tradition prophétique mais qui renvoit, par devers lui (l'innocence du jeune apprenant en islam empli de sa nouvelle foi ?), irrémédiablement au cliché du « mouton dans la baignoire »... Scandale.

Montage soigné, parole libérée, Harry prend le temps d'observer, d'écouter, de questionner sans heurter ni vouloir « coincer » ses interlocuteurs. Le journaliste développe une vraie attitude d'écoute et d'empathie, réussit à gagner leur confiance, et parvient à se faire inviter chez les uns et les autres.

Résultat : un film sur le vif, au fur et à mesure des rencontres, au plus près des visages et des lieux. Abattage illégal du mouton, port de la burqa, conversion, prosélytisme, polygamie, non-mixité... En toute bonne foi, les quatres « frères », drapés de blanc, répondent à tout. Leur message : qu'on les laisse tranquillement pratiquer leur religion – ou plutôt leur vision jusqu'au-boutiste de la religion ?, serait-on tenté de dire.

En voix off, le journaliste dresse en effet un bilan mitigé : « Quelle place pour Djamel et ses frères salafistes dans une République dont ils n’acceptent pas toutes les règles ? Peut-on imaginer qu’ils puissent un jour renoncer à ce qui les coupe irrémédiablement des valeurs de la France ? Peut-on imaginer un jour une société française sans préjugés à leurs égards, sans fantasmes et sans craintes ? »

Communautarisme : la faute aux débats stériles lancés par l'État ?

À y voir de plus près, la trame n'est pas si sorcière qu'elle n'y paraît. Encadré par Bernard Rougier, islamologue, auteur de  Qu'est-ce que le salafisme ?, le documentaire résume la pensée du chercheur, retranscrite dans une interview parue en janvier 2009 dans le magazine L'Expansion : « Le salafisme, c'est l'analyseur de la crise du lien social : partout où celui-ci se délite, il s'introduit pour recoder la réalité sociale en termes religieux. (...) Le danger réside dans cette tentation : céder la gestion du social aux imams salafistes pour obtenir la paix civile. » Harry et son chercheur renverraient donc la balle aux institutions publiques.

« On entretient beaucoup de fantasmes autour du salafisme qui, finalement, ne permettent pas de l'étudier de manière objective », estime Mohamed-Ali Adraoui, chercheur et enseignant à Sciences-Po, spécialiste du salafisme. Pour lui, les salafis, loin de former une secte, s'inscrivent dans un « puritanisme musulman », un courant de pensée qui se donne pour objet de « restituer la voie des pieux prédecesseurs ». Ainsi donc, basta les affaires politiques. Pour preuve qu'ils ne s'y intéressent pas, « la majorité des salafis pense émigrer un jour ou l'autre vers un pays ''musulman'' », note le jeune chercheur.

Constat : ni blanc ni noir

Au lendemain de la diffusion du documentaire, les téléspectateurs sont partagés : « J'ai aimé l'émission mais Roselmack essayait d'enfoncer les musulmans, et l'imam n'aurait pas dû refuser la parole à sa femme », fait remarquer Najma, une saphirnaute. « Et Djamel, je suis tombée sous le charme !... »

« Au début je n'y ai pas cru, je pensais que c'était une fiction et qu'ils allaient le dire à la fin... mais non ! », commente Aurélien. « Et il n'est pas sûr que ce reportage soit bénéfique pour les musulmans "normaux" de France, car automatiquement des amalgames vont être faits », prévient-il. « Je crois aussi que quelques intervenants vus dans ce reportage nécessitent d'urgence un placement en hôpital psychiatrique ! », ironise-t-il.

Tâlib se veut interrogateur : « Monsieur Roselmack est en accord avec son éthique de vie et son boulot, les musulman(e)s dans ce reportage sont-ils réellement en accord avec les enseignements de l'islam ? Si l'un monte un spectacle et show télévisuel, qui sont les acteurs principaux et conscient(e)s de ce spectacle et show télévisuel ?! »

Mehdi a, lui aussi, visionné le documentaire, et se dit « blasé » de tant de bruits sur les musulmans : « Qu'on nous fiche enfin la paix ! », lance-t-il, comme pour résumer le ras-le-bol de sa communauté de foi.





Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par mustapha le 16/04/2010 01:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
APPEL AUX IMAMS/
Ce reportage télévisé c'est du venin , de la haine distillée en show médiatique, et cet imam est un fanatique borné, un abruti et un ignard qui détruit l'islam et salit les musulmans !
l'islamophobie s'amplifie à la vue de ces salafistes débiles et obscurantistes. C'est malheureux, meme l'imam de Bordeaux qui était l'autre jour sur france2 face à la xénophobe d'extreme droite lepen était minable et faible ce qui a donné du punch à cette femme fille de son pére qui deverse sa haine des musulmans sous pretexte de defendre la France. Meme Tareq Oubrou le moins mauvais des imams se prend pour un grand intellectuel et accepte de débattre avec l'extrémiste de Finkelkraut sur France culture et se fait manipuler et ridiculiser avec ses concéssions creuses et molles. Tous les imams de France devrait arretter de faire les clowns face à des politiques, des journalistes et des intellectuels redoutables et haineux qui les piegent et s'en servent pour humilier les musulmans. Que chacun assume ses responsabilités , imman face à pretres ou rabins, intellectuels face à intellectuels, politiques face à politiques, et non pas un brave ou débile imam face à d'autres vocations et proféssions qui visent les musulmans et les stigmatisent. Arrétons le massacre ! Imams restez dans votre mosquée et cessez de servir d'épouvantail !
MUSTAPHA

2.Posté par Abdelmajid le 16/04/2010 12:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Mustapha:

Salam Aleykum Wa Ramatoullah,

Frère je t'enjoins à mesurer tes propos qui seront lu par beaucoup, et à demander pardon au Seigneur pour avoir calomnié tes frères musulmans, même si ceux ci ont une autre vision dans leur pratique de l'islam que la tienne. Ils n'en restent pas moins tes frères en Allah. L'islam est tel un arbre qui a plusieurs branches, dont la sève a la même source. La plus grande des innovations (bi'da) est: " LA DIVISION ". Notre Prophète Muhammad(saw) a toujours enjoint à l'unité des croyants et non son contraire.

i[« Ô vous, les croyants ! Evitez de trop conjecturer sur autrui : certaines conjectures sont des péchés. N’espionnez pas ! Ne dites pas de mal les uns des autres. Un d’entre vous aimerait-il manger la chair de son frère mort ? Non, vous en auriez horreur ! Craignez Allah ! Allah est celui qui revient sans cesse vers le pécheur repentant ; Il est miséricordieux. » (Sourate 49 Al Hujurat /Les appartements - verset 12)]

Qu'Allah nous guide - Amine

3.Posté par Musulmane le 16/04/2010 15:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam aleykum wa Rahmatoullah,

Je suis d'accord avec toi frère Abdelmadjid, restons unis. Le musulman et le frère du musulman.
Par Allah vous n'entrerez pas au paradis jusqu'à ce que vous croyiez et vous ne croirez pas tant que vous ne vous aimerez pas les uns les autres.

Que Allah guide toute la oumma.

4.Posté par Mustapha le 16/04/2010 17:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher frere Abdelmadjid,
C'est une maniere de dire à mes freres imams refuser de répondre aux questions des médias qui visent à décrédibiliser notre belle religion, je suis en colere contre les manipulations des journalistes et la naiveté de certains de nos freres , nous devons nous dire la vérité m^me amer, la franchise et la vigilance sont un devoir !

5.Posté par seb le 16/04/2010 21:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mustapha : pour le moment ce sont les gens comme toi qui casse du sucre sur le dos des musulmans et de l'islam, alors va apprendre ta religion et reviens dire quelque chose de censé , que celui qui crois en Allah et au jour dernier qui disent du bien ou se taisent : hadith prophétique ..

6.Posté par le vrai islam le 17/04/2010 21:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salam3aleikom,

Avant tout,je jure par Allah,que les propose qui vont suivre ce ne sont rien d'autre que le vrai visage de l'Islam.
Il faut que l'Etat francais sache que l'Islam n'est pas la pour faire du mal aux gens,meme aux non-musulman,je dirai meme que c'est asbolument interdit.
Que l'on porte la barbe,ou que la femme soit entierement voilée,nous ne sommes pas la pour faire du mal,parce que notre Religion nous l'interdit,meme de faire du mal aux animaux !
Louange à Allah,nous avons des oulamas (savant) qui nous conseil,nous orientent vers ce qu'il y a de meilleurs.
Regardez les conseil des savants lorsqu'on leur pose la question,à savoir "comment se comporter en France" !!
Le Salafisme prone un retour aux textes fondamentals,oui,mais cela inclu le respect des non-musulmans,de leurs biens,ainsi que de leur personnes.
Je jure par Allah,si les non-musulmans connaissaient vraiment la realité de l'Islam (je parle du vrai Islam,non pas celui de 2010,arranger selon les desirs de certains.) ils n'auraient pas peur.
Derniere chose,la cause majoritaire de ce phenomene,ce sont la télévision,les medias,et les politiciens,qui ont salit l'Islam,a cause de quelque fait de musulmans égarés (tuerie,bombe,attentant...) que les savants salafi d'Arabie saoudite ont unanimement condamnés!! tout ceux-ci c'est INTERDIT ! meme les attentas-suicides etc...
Plein de chose se disent a la TV,les gens regardent et croient TOUT ce qu'on leur raconte.
Comme le disaient souvent "les guignols de l'info" au debu...  

7.Posté par Mariame le 18/04/2010 22:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Article complet, merci pour ton article Leïla ! Voici ma contribution au débat :

http://www.hijabandthecity.com/2010/04/apres-dora-lexploratrice-harry-roselmack-chez-les-fondamentalistes/

8.Posté par Chahira le 20/04/2010 17:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam alaikoum,

Bon article mais j'ai un autre point vue un peu plus critique sur le reportage. voir mon article sur mon blog d'infos, rubrique "La langue de Chat" : www.lejournaldechat.com

9.Posté par Muslima le 21/04/2010 20:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam aleykoum. Personellement je n'ai pas du tout aimé les discours et le comportement de cette imam. Il renvoie une mauvaise image aux musulmans notemment lorsqu'il ne laissait pas parler sa femme. Cela m'a vraiment dérangé. Djamel, Mash'Allah que peut on dire de lui à part qu'il est... . Bref, passons! J'ai quand même apprécié le reportage.