Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Société

Harkis: Sarkozy souhaite que la France honore sa dette

| Jeudi 6 Décembre 2007 à 10:26

           

Après son retour d’Algérie mercredi, le président français a reçu des associations d’anciens combattants d’Afrique du Nord. Nicolas Sarkozy a souhaité que la France honore sa dette envers les harkis. Pour Bernard Coll, secrétaire général de l'association Jeunes Pieds noirs, «Le chef de l'Etat n'a pas eu le courage de son engagement de campagne électorale».



Nicolas Sarkozy, hier, a reçu des associations d'anciens combattants à l'Elysée
Nicolas Sarkozy, hier, a reçu des associations d'anciens combattants à l'Elysée
Hommage solennel de la nation


Il est légitime et juste que (les harkis) reçoivent l'hommage solennel de la nation", a déclaré M. Sarkozy, à l'occasion de la journée d'hommage annuel aux combattants morts pour la France pendant la guerre d'Algérie à l’Elysée.

M. Sarkozy a affirmé que sa génération devait "porter le discours de la réconciliation" entre la France et l'Algérie. Et ce "justement parce que ma génération n'a pas connu les souffrances que vous avez connues", a-t-il dit mercredi soir.

"Pour les harkis aussi, si les accords d'Evian ont scellé la fin des hostilités militaires, ils n'ont pas marqué la fin des souffrances. D'autres épreuves, douloureuses, sont venues s'ajouter aux peines endurées au cours de huit années de guerre", a-t-il affirmé.

"Pour la France, il s'agit aujourd'hui d'une question d'honneur. Il faut réparer les fautes qui ont été commises", a poursuivi M. Sarkozy.

Le président français faisait allusion au sort réservé aux supplétifs musulmans de l'armée française en Algérie pendant la guerre (1954-1962).Après les accords d'Evian du 19 mars 1962, plusieurs dizaines de milliers de harkis avaient été assassinés par le FLN. Des dizaines d'autres milliers avaient rejoint la France pour y être souvent parqués dans des camps de transit.

Mobiliser tous les moyens


Nicolas Sarkozy a affirmé que "pendant très longtemps, les harkis n'ont pas bénéficié de mesures qui auraient permis d'assumer dignement leur insertion au sein de la communauté nationale".

"Les conséquences en sont encore visibles aujourd'hui" "et les jeunes ont particulièrement souffert".

Aussi, "pour les enfants de harkis (...) j'ai demandé au gouvernement de mobiliser tous les moyens pour mettre en œuvre une politique de formation, une politique individualisée d'accès à l'emploi, une politique d'accès au logement, une politique particulière d'accès à la fonction publique", a déclaré le président, en revendiquant cette politique de "discrimination positive".

Le président a également rendu hommage à "toutes les victimes civiles" de la guerre d'Algérie, "de toute origine et de toutes confessions", à "ceux et celles qui ont laissé leurs biens de l'autre côté de la mer".

Ce genre de lâcheté politique, on y est habitué depuis 45 ans


La plupart des associations de harkis reçues mercredi soir à l'Elysée ont fait part d'une certaine déception après le discours de Nicolas Sarkozy.

"On attendait la reconnaissance de la responsabilité de la France dans l'abandon et la relégation des harkis, ce qui n'a pas été le cas", a regretté Saïd Merabti, président de l'association AJIR (Association justice information et réparation pour les harkis). "Je pensais qu'il y aurait quelque chose d'important. Ca veut dire que le combat continue".

Il a cependant noté des éléments positifs dans le discours de M. Sarkozy, quand il a évoqué une discrimination positive à l'égard des enfants de harkis qui ont subi une "discrimination négative".

Le secrétaire général de l'association Jeune Pied-noir Bernard Coll a regretté qu'on "continue le système qui existait auparavant, celui d'une fausse reconnaissance, une reconnaissance en catimini mais pas une reconnaissance publique. »

"Le chef de l'Etat n'a pas eu le courage de son engagement de campagne électorale, puisqu'il avait dit: si je suis élu président de la République, je veux reconnaître la responsabilité de l'Etat dans l'abandon et le massacre des harkis", a-t-il ajouté. "Ce soir, il vient d'assassiner les gens qu'il promettait de sortir de l'oubli. Ce genre de lâcheté politique, en France, on y est habitué depuis 45 ans".

"Il m'a positivement impressionné", s'est en revanche félicité Abdellatif Moussa, président de l'association régionale de Picardie pour les musulmans français, lui-même fils de harkis. "Il a levé un certain nombre de tabous. Il faut travailler à la réconciliation entre les deux rives de la Méditerranée. Il a annoncé quelques mesures très concrètes pour les enfants de harkis".

"J'aimerais bien que l'Etat français reconnaisse le génocide des harkis", a commenté pour sa part Djebabla Lamri, porte-parole national du Comité de liaisons des harkis, en reconnaissant toutefois que les mesures annoncées en faveur des enfants de harkis allaient dans le bon sens.




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par obiwan le 12/12/2007 15:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce sera juste pour donner bonne image comme ça on pourra profiter du pétrole gratis

2.Posté par Daniel Jardine le 15/01/2008 19:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
http://tunisie-harakati.mylivepage.com
La guerre est toujours un très mauvais souvenir, elle a en permanence sa souffrance, ses victimes, ses vainqueurs......des injustices ont lieux des deux côtés. Il est parfois difficile d'accepter certains choix, certaines décisions,........mais qui sommes nous pour juger ainsi ? Puis il y a des fatalités que notre Sarkozy national refuse de modifier par une simple intervention.
Il est regrétable de voir que notre président de la république refuse de soutenir en réclamant sa liberté, la femme d'un français détenue à l'étranger.

3.Posté par bekouche le 12/02/2008 21:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la France ne respecte pas les droits du citoyen , des parsonnes qui ont combattu pour elle pour une grande nation
c'est regretable qu'un président de la république promet et ment en même temps.
il ne peut y avoir de confiance entre l'Etat et le peuple de cette maniére.
c'est une grande lacheté de sa part, et j'espere qu'il va corrigé sa faute dans les municipales.
à bientôt.

4.Posté par affoun le 24/03/2008 18:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour ,
j'ai bien comlpris le disours que Mr Nicolas SARKOSY je remercie tous ceux qui se sont mobiliser afin que ce discours soit dit et entendu par tous et concrétisé. Etant fille de Harkis, j'ai moi-mêmevu autour de moi et subi cette discrimination injustifiée et il est temps que nous montrions à tous que chacun de nous à sa place dans la société tant dans le monde du travail , que le logement... J'aimerai savoir si il ya du nouveau quant aux mesures prises par Nicolas SARKOSY;

MERCI DE ME REPONDRE

5.Posté par salard nora le 09/10/2008 09:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour,je ne sais pas a quel personne demande de l'aide .
JE SUIS FILLE DE HARKI ,je voudrais savoir si je peux obtenir une aide pour etre titulariser dans la fonction public vu que je suis contractuelle dans les lycees et surtout pouvoir demenager j'habite dans le vaucluse je suis mariee et j'ai 4 enfantsmerci de m'aider ou de me diriger .

6.Posté par hassaine moustapha le 13/01/2009 15:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je suis harkis a mon sang
j'ai habite a marseille, et je suis pomp

7.Posté par benaissa le 31/03/2009 18:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
moi meme enfant de harkis,ou sont les promesses , et les mesures de monsieur nicolas sarkozi envers les harkis,dans le calme bien sur, il faut de nouveau s immobiliser le plus rapidement possible, et de faire en sorte que toutes les associations de harkis de france s immobilisent , immobilisons nous, nous sommes toujours la enfants , petits enfants, arrière petits enfants,redescendons sur la route pour de nouveau nous faire entendre, bougeons.

8.Posté par derdiche le 16/07/2009 08:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour,
je suis fille de harkis, j'ai 50 ans, je me suis battu pour me former seule, j'ai une licence Administration Economique et Social, à mes frais en formation continue, aucune prise en charge acceptée par la préfecture. A ce jour en CDD depuis 4 ans. Je souhaite faire la formation d'infirmière où il manque tant de personnel car j'ai 4 ans d'expérience en Maison dacceuil Spécialisé en qualité d'AMP, j'ai encore demandé hier à la préfecture de Forcalquier la possibilité d'intégrer un IFSI pour la rentrée, toujours dans l'attente. Depuis deux ans je demande une prise en charge pour une VAE, rien de l'attente, toujours ça, en fait on enttend que les enfants de harkis meurent on les fait patienter.
Merci de me lire, de me comprendre, de me répondre et de m'aider.

9.Posté par MORAD DU VAR le 09/02/2010 21:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je voudrais seulement juste rafraichir la memoir .................OU dire a tous ceux qui ne sont pas au courant,qu'a fait notre cher gouvernement pour (200000 OUI 200000 HARKIS ENROLE DANS L'ARMEE FRANCAISE DE 1954 A1962) il y en a eu 40000 qui sont rentrès en metropole, au nom des 160000 MORTS OU DISPARUS ,je pense que la FRANCE ET SONT GOUVERNEMENT pourraient faire des efforts envers ceux que l'ont surnoment les;;;;;;;;;;;;;; oubliers de L'HISTOIRE

10.Posté par moh chacal le 07/12/2010 22:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi meme fils de harkis abandonne par la france et les francais en generale en 1962 pere emprisonne nous mere frere et soeure dans une situation catastrophique meme les cousins et oncle ne veulent plus de nous meme a se jour si se n est a un degre superieure ici en algerie la situation est plus compliquee qu en france . depuis maintenant 45 ans toujour la france et les politiques francais sont pareil . plusieurs ecris a l embasade au president SARKOSI aux associations de harkis mais aucune reponse NEGATION TOTAL meme de la part de la comunaute de harkis mersi