Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Grande-Bretagne : un homme condamné pour avoir appelé à stériliser et gazer les musulmans

Rédigé par Lina Farelli | Vendredi 10 Août 2018



Grande-Bretagne : un homme condamné pour avoir appelé à stériliser et gazer les musulmans
La Cour de de la Couronne de Swansea, au Pays de Galles, a condamné, jeudi 9 août, un individu raciste ayant appelé à stériliser et à gazer les musulmans à 16 mois de prison.

Entre le mois de mars et d’août de l’année 2017, Jonathan Jennings, 34 ans et originaire de Carmarthenshire, au sud du Pays de Galles, a publié une série de messages sur diverses plateformes dont les réseaux sociaux ciblant, entre autres, les musulmans. Il a appelé à la stérilisation forcée des musulmans, a suggéré que Hitler était né 100 ans plus tôt et que tous les musulmans devraient être gazés.

Empruntant l’idée de l’un de ses semblables, emprisonné quelques mois avant lui, il a même avancé qu’une journée de bombardement des mosquées aurait été... une bonne idée. La communauté juive, qui se trouvait également dans sa ligne de mire, a été appelée à changer de comportement si celle-ci ne tenait pas à connaitre les mêmes sorts que les musulmans.

Outre la communauté musulmane, Jonathan Jennings a également craché son venin sur des personnalités publiques et politiques dont les positions ne lui convenaient pas. Il a ainsi appelé à l’exécution de la militante anti-Brexit Gina Miller en mars 2017 et a menacé de tuer Jeremy Corbyn, le leader du Parti travailliste, s’il venait à être élu Premier ministre.

L'homme a plaidé coupable pour 10 chefs d’inculpation le 20 juillet dernier. Pour Deb Walsh, directrice de la division de lutte contre le terrorisme au sein du Service des poursuites judiciaires de la Couronne (CPS), « la haine de Jonathan Jennings à l’égard des musulmans » s’est induite en une « animosité envers toute une communauté ». Elle s’est félicitée de cette condamnation qui, selon elle, « reflète la gravité de ses crimes ».

Lire aussi :
Attentat déjoué contre les musulmans : l'assassinat de Médine était en projet
Projet d'attentat antimusulman : incompréhension après la libération du leader du groupe terroriste d'extrême droite




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne sont pas tolérés et seront donc supprimés. Idem pour les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article.