Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Société

Ghaleb Bencheikh s'explique après la polémique née autour de ses propos sur le voile

Rédigé par | Vendredi 1 Février 2019

« Je pense fondamentalement que le voile est une atteinte à la dignité humaine dans sa composante féminine. » Face à la polémique née de ces propos tenus auprès de Marianne, le président de la Fondation de l'islam de France Ghaleb Bencheikh s'exprime et s'explique.



Ghaleb Bencheikh s'explique après la polémique née autour de ses propos sur le voile
« Je pense fondamentalement que le voile est une atteinte à la dignité humaine dans sa composante féminine. Ce n’est pas cela l’élévation spirituelle. » Ces quelques mots de Ghaleb Bencheikh, tirés de son interview avec le magazine Marianne en date du 24 janvier, n’ont pas manqué de provoquer une polémique parmi des musulmans en France.

Alors, avec de tels propos, serait-il un « allié objectif des islamophobes », comme certains de ses détracteurs l'affirment sur les réseaux sociaux ? Lors d’un échange avec le public venu assister, jeudi 31 janvier, à la présentation des vœux de la Fondation de l’islam de France, son nouveau président a été interpellé sur ce sujet. Une occasion toute trouvée pour le théologien de revenir sur ses propos et de les éclaircir.

Ce qu’il s’est dit lors de la cérémonie de vœux de la Fondation de l’islam de France - Avec la FIF, Ghaleb Bencheikh plaide pour « que plus jamais le vocable islam ne soit synonyme d'épouvante »

L’affirmation d’un « respect absolu » de choix personnels

C’est avec fougue que Ghaleb Bencheikh, qui n’a jamais caché son avis tranché sur le voile, s’est d'abord défendu d’avoir manqué de respect aux femmes musulmanes et à leurs « choix personnels ». « De deux choses l'une : respect absolu pour les choix métaphysiques et spirituels des uns et des autres, sans aucun stigmate et je ne m'autoriserai jamais à entrer par effraction dans la conscience des uns et des autres, et notamment des unes et des autres », souligne-t-il.

Plus tôt, il affirmait que si « le président de la FIF n'a pas vocation à ester en justice » face à des affaires d’islamophobie, il ne s'insurge pas moins des attaques commises contre des musulman-e-s, se disant « prêt à se jeter dans la fosse aux lions s'il le faut ». « Nous sommes dans un État de droit. Donc à chaque fois qu'il y a une atteinte à l'intégrité physique et morale de quiconque, il faut saisir la justice systématiquement. »

« Ouvrons des débats au lieu du torrent d'injures »

Ghaleb Bencheikh s'explique après la polémique née autour de ses propos sur le voile
« En même temps, sans être macronien, je trouve aussi qu'il y a eu un travail de culpabilisation de ces consciences », estime le théologien. « Ma conviction profonde comme homme de foi, c'est que cette affaire-là (le voile) n'est pas si nécessaire pour compromettre et la scolarité et le travail, (...) l'avenir, le bonheur et l'épanouissement de nos compatriotes coreligionnaires femmes », fait-il valoir, avant d’ajouter que « cette affaire du voilement des filles a été réglée au lendemain du recouvrement des indépendances de quasiment tous les pays musulmans, ça n'a jamais été un problème ».

« Je dis ce que je pense juste de dire. Ouvrons des débats, trouvons les espaces de discernement, de l'intelligence, de la confrontation des idées au lieu du torrent d'injures et de menaces de mort », plaide, à juste titre, Ghaleb Bencheikh.

A ceux qui le traitent d'apostat, l’islamologue choisit de leur répondre en prononçant la profession de foi - la shahada -. « Et aucune force dans le monde ne saura me l'enlever car je le crois fondamentalement, c'est gravé dans mon cœur ! », conclut-t-il sous les applaudissements nourris de l'assemblée.

Mise à jour : Affaire du foulard à Creil : Ghaleb Bencheikh regrette ses propos sur le roi du Maroc Hassan II

Lire aussi :
Ghaleb Bencheikh : Avec la FIF, « je m'engage à venir à bout de l'extrémisme par la culture et l'éducation »
Ghaleb Bencheikh : L’extrémisme est le culte sans la culture ; l’intégrisme est la religiosité sans la spiritualité


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur


Réagissez ! A vous la parole.
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

26.Posté par Fatima le 20/04/2019 20:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La fille de harki que je suis à un message à faire passer.
Que les politiques cessent de nous racoler. Merci.

25.Posté par Fatima le 20/04/2019 20:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis fille de harki.
Je suis, comme madame Bougrab moi aussi kabyle et je saisis parfaitement le sens de ses discours ( je n'ai pas dis comprend, hein)
Les de souche maghrébin on s'en passe. Merci.
On en à largement assez avec nos de souche à nous.
On en a meme à revendre.
P'tain! Je m'intègre.
Je crois que ça y est, je suis intégré. Ou le contraire. Je n'en sais rien.
A vrai dire je ne sais pas bien sur quel pied danse la France et je ne crois que personne à ce jour ne saurait le dire vraiment. Bref.
Intégré. Pas intégré. Peu importe. A vrai dire je m'en fous.
Je dis ce que je pense. Ici le thème est le foulard islamique.
Foulard islamique qui serait une atteinte à la dignité.
Monsieur Bencheikh dit son opinion.
Pour lui une femme portant le foulard n'en est pas une.
C'est ce qu'il dit en résumé.
Je vais aller plus loin que lui.
Je pense, mais c'est une analyse personnelle, que les femmes, ou qu'elles se trouvent sur la planète, et chez nous comme ailleurs, sont perçues comme étant, non pas des femmes mais comme devant tenir ce role (femme)
Si une femme existait elle serait toutes les femmes.
Et c'est une impossibilité.
On attribue un role à un sexe juste.
Par exemple ici, une femme se doit de ne pas porter le foulard islamique.
Pourquoi.
Parce que certains dont monsieur Bencheikh estiment que c'est une atteinte à la dignité.
N'importe ou. N'importe quand. Ou pourquoi. Peu importe. Le foulard islamique est une atteinte à la dignité.
Ce n'est pas n'importe qui qui le po...  

24.Posté par Pas glop le 04/02/2019 18:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pas la peine de s'expliquer, sa position sur des habits préconisés dans le coran et par l'envoyé d'Allah est très clair. Ce pédant pensait juste que ses déclarations dans un journal raciste passeraient inaperçues chez les musulmans qui pour lui sont des illettrés, alors il s'est laché.

23.Posté par Kate le 04/02/2019 16:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vive le voile de l Amour!

22.Posté par Mous le 04/02/2019 15:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il a raison quand il critique les musulmans, même son prédécesseur Chevenement était moins pire que lui qui se prétend musulman.

21.Posté par Mous le 04/02/2019 15:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut bien qu'il mange et paie le crédit de ses villas et apparts parisiens.

20.Posté par Mous le 04/02/2019 15:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si j'écoute ce gars, le prophète pbsl et les compagnons ont attenté à la dignité de leurs épouses et des musulmanes, et les savants aussi depuis des siècles jusqu'à aujourd'hui, mais heureusement pour les racistes lui il est là pour nous ouvrir les yeux (et visiblement il est bien payé pour).

En tous cas c'est pas moi qui irait à "ses cours"...

19.Posté par Mous le 04/02/2019 14:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si avec ça il n'a pas encore droit à sa une du point, du figaro ou de valeurs actuelles il ira encore plus loin, pourquoi pas en traitant le prophète pbsl de tyran et les mères de croyants de je ne sais quoi.

18.Posté par Mous le 04/02/2019 14:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il appelle au débat! Quand c'est qu'ils débattent les gens comme lui? Lui comme des politiques, des journalistes....ont leur entrée dans les journaux et à la télé, vivent dans leurs bulles et font leur business! Et pour débattre il faudrait au moins qu'il tienne des propos basés sur au moins quelques éléments religieux ou une foi, et non qu'ils sortent juste des âneries pour faire à un appel du pied aux plus offrant$.

17.Posté par Mous le 04/02/2019 14:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@martin mohamed

Si vous prétendez à quelque chose de l'islam, quelque soit votre tendance vous feriez mieux de changer de références pour des références ayant au moins un lien minuscule avec l'islam, plutôt que d'argumenter avec les articles de journalistes français suffisants, les femmes rebeus ou iraniennes fans du fashion "uniformisation culturelle", ou encore ceux des dictateurs sanguinaires du panarabisme.

En l'état pour un musulman vous êtes ridicule et vous n'avez pas l'once d'une quelconque objectivité.

16.Posté par Mous le 04/02/2019 14:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Est ce que ce succédané d'aspirant d'une quelconque pseudo-représentativité autoproclamée de musulmans, sait qu'il parle de la sorte sur le prophète (pbsl) et ses femmes? Ou cherche t-il juste à vendre un prochain livre ou à être plus souvent invité à la tél€?

15.Posté par karimdz le 03/02/2019 21:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand on connait la proximité de Bencheikh avec fikencrotte ou encore bhl, il ne faut pas s étonner de son discours pro islamophobe.

Il n a rien d un savant musulman, on peut lui reconnaitre l'art de la réthorique, mais son discours abonde dans le sens de ceux qui ne cessent de critiquer et dénigrer l islam.

14.Posté par Bouboule le 03/02/2019 17:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je pense que n'a pas grande valeur.
On peut meme dire que ça n'en a aucune.
Une atteinte à la dignité humaine pas davantage lorsque ça émane d'un autre et que c'est un jugement.
Si l'on est tyranisé pour le porter c'est une atteinte à la liberté, c'est une violence mais ça ne fait pas du foulard qu'il en devient une infamie et une atteinte à la liberté humaine.
Etre tondue n'a rien de dégradant si on a choisi de l'etre.
On peut estimer que c'est hideux mais ça n'enlève rien à la féminité d'une femme si elle meme se trouve féminine ainsi.
Les femmes étaient d'ailleurs tondue à la libération afin qu'il soit su de tous ce qu'elles avaient fait (etre amante de l'ennemi) mais ce n'était pas le fait de les tondre qui était une atteinte à leur dignité.
Mais etre tondu n'est ni une atteinte à la dignité ni le contraire.
C'est avant tout soi meme qui devons dire si l'on se sent digne ou indigne, émis par d'autres ce n'est qu'un jugement de valeur sans grande importance.
Dire d'une pratique ou d'une autre qu'elle est une atteinte à la dignité si elle est pratiquée de son gré c'est émettre une opinion qui nous est propre mais la dignité n'a rien à voir dans l'affaire.
Si on le fait de son gré mais que malgré tout l'autre estime que c'est une atteinte à la dignité, c'est qu'il estime de la personne qu'elle n'a pas les facultés de savoir se rendre compte de ce qu'elle s'inflige, qu'elle a un raisonnement qui lui fait défaut et que par extension il faudrait la rééduquer, lui inculquer d...  

13.Posté par Lolo le 03/02/2019 16:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les faits sont une question de perception. La vérité n'est pas la vérité. Rudi Giuliani à propos de l'affaire russe. J'ai retenu car j'ai beaucoup aimé. Ce monsieur doit etre philosophe. Monsieur Bencheik dit son opinion personnelle. C'est très bien. Dans Marianne par contre pas bravo (lol)
Son opinion est une question de perception.
Si une femme était toutes les femmes ça se saurait. La réalité, la vérité de grands philosophes antiques ce sont penchés et depuis toujours l'homme croit la saisir tandis qu'elles sont insaisissables. Les femmes pas besoin de tuteurs pour leur dire ce qu'elles doivent penser
Bref. Chacun à ses convictions, ses points de vue. Le voile n'est pas nécessaire, nombre de musulmanes n'en portent pas, il n'existe pas de bonnes ou mauvaises pratiques.
Chacun à sa conception de ce qu'est etre un croyant, on peut croire, ne pas etre pratiquant et estimer que les cérémonies, les discours, les supports vestimentaires ou matériels sont des artifices inutiles.
Ou le contraire. Des cérémonies qu'elles ont du sens, des supports qu'ils comptent, des messes qu'elles sont essentielles etc....
Par contre qu'un autre vienne juger des pratiques des autres n'est pas possible à moins d'admettre et de valider que les autres puissent également le faire.
Par exemple une musulmane voilée (ou une non musulmane d'ailleurs) qui jugerait d'une autre musulmane que sa pratique personnelle n'est pas tolérable parce qu'elle en une autre que la sienne.
Avec un tel principe il pourra...  

12.Posté par Bouboule le 03/02/2019 15:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est marrant Martin Mohamed, vu des chez nous lorsque ce sont des témoignages de lambda de politiciens voire de dictateurs qui évoquent négativement le voile ce n'est pas une utilisation de l'islam à des fins politiques.
La laicité ce n'est pas je parle négativement d'une pratique religieuse ou d'une autre donc je suis légitime, la laicité c'est la séparation. Vous citez des idéologues, des militants, des dirigeants étrangers, des témoins évoquant leurs opinions ou expériences, bref des commentaires n'ayant aucun rapport les uns avec les autres si ce n'est des positions anti laiques, l'évocation négative d'une pratique religieuse qui ne concerne que leurs adeptes. Dès lors que les pratiquants d'une religion respectent la laicité (la séparation) leurs pratiques ne regarde qu'eux.

1 2