Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 






Sur le vif

Fréjus : la mairie gèle ses aides à un centre social pendant le Ramadan

Rédigé par Lina Farelli | Vendredi 25 Mai 2018



Fréjus : la mairie gèle ses aides à un centre social pendant le Ramadan
Contre ce qu’il appelle « une optique communautariste inacceptable », le maire FN de Fréjus David Rachline a décidé, vendredi 25 mai, de geler la subvention municipale à l’intention du centre social de la Gabelle, un quartier où une mosquée a finalement pu ouvrir malgré de nombreuses contestations de la mairie.

Pour justifier sa décision, cet élu de l’extrême droite, un proche de Marine Le Pen, a dépouillé l’affiche du centre social, relevant la présence d'un croissant islamique et d'horaires de distribution coïncidant avec la rupture du jeûne chaque vendredi du mois du Ramadan ainsi que le soir du 27e jour de jeûne. David Rachline y a vu une interpellation « spécifiquement orientée vers les fidèles de ce lieu » alors même qu'il est explicitement indiqué que les repas sont « ouverts à toutes personnes dans le besoin », comprenons musulmanes ou non.

Selon ses propos rapportés par France Bleu, « il n'y a évidemment aucune position de principe contre les "repas solidaires" et toute action en faveur des plus démunis, indépendamment de leur religion. Mais la distribution de cadeaux ne se fait pas le soir de Noël durant la messe ! La distribution de cadeaux ou le repas se font de manière totalement laïque à l'adresse de tous les habitants de la commune dans le besoin. Là, c'est bien différent et explicite ».

Sur Twitter, David Rachline affirme ne pas vouloir céder face à « ce type d’événements qui bafouent la laïcité et encouragent le communautarisme ». Alors que certains félicitent sa décision, d’autres la condamnent et qualifient ses propos de « haineux ». Dorénavant, selon le maire, « un point sera rapidement fait » avant de réaffecter la subvention d’environ 300 000 euros que la municipalité consacre aux trois centres sociaux de la ville. Pour lui, le but de cette démarche consiste à éviter que l’argent public soit utilisé « pour céder aux sirènes du communautarisme dans certains quartiers de la ville ».




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Adnan le 25/05/2018 18:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ouvert à tous il est écrit. C'est quoi cette histoire de Noel et de messe.
Je ne connais pas beaucoup de non catholiques qui vont à la messe. Meme si doit arriver remarque.

2.Posté par Sonia le 25/05/2018 19:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En tant que féministe je suis contre les hommes aux cheveux ras ayant un embonpoint.
Ca n'a strictement aucun rapport mais je viens de lire un homme féministe qui évidemment dit ce qu'il pense des femmes et de ce qu'elles portent les femmes.
Moi je fais le contraire. Il n'y a pas raison merde alors.
En tant que féministe je suis aussi contre les chemises blanches des hommes. Et les vestes noires aussi. Allez hop.
Dorénavant je commencerais toujours mes phrases ainsi. En tant que féministe.....

3.Posté par Barman le 25/05/2018 20:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne suis pas sur que le terme cadeau convienne.
Don conviendrait mieux, le mot cadeau c'est plus pour les anniversaires ou les fetes commerciales.
Ici il est question de démunis et ils viennent pas chercher des cadeaux. C'est ridicule. Par contre les gens en font cadeau, mais ils donnent, c'est un don gratuit, sans raison.

4.Posté par Artiste le 26/05/2018 13:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Noel est religieux mais les cadeaux absolument pas. Une messe c'est lorsqu'il y a un imam qui preche et fait des sermons.

5.Posté par Sauvignon le 26/05/2018 21:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il a le racisme sournois.
Il a du lire Rethorique et persuasion de Gorgias.
Aujourd'hui on ne peut plus dire son racisme de façon cash sans risquer de plaintes et avoir affaire à la justice.
C'est un peu moins vrai à l'endroit des musulmans puisque c'est du soir au matin mais bref.
Raciste est devenu une discipline à part entière. Il faut avoir de l'éloquence et savoir le dire de façon sournoise.
Comme monsieur Bouvet qui gère la laicité au gouvernement par exemple.
La photo de madame Pougetoux (pour ceux qui ne la connaisse pas, elle porte un voile) avec le message suivant, à l'Unef la convergence des luttes est bien entamée. C'est la présidente du syndicat université Paris-sorbonne qui le dit. Ca c'est du racisme sournois.
Ou la dessiner avec un faciès de singe, au choix.
De nos jours il faut etre un vrai artiste pour pouvoir véhiculer son racisme. Il devient ainsi un racisme républicain.
Monsieur vous avez un problème avec les musulmans.
Mais absolument pas. Vous ne trouverez jamais chez moi de propos à caractère raciste ou anti musulman. Vous pourrez chercher vous n'en trouverez pas un.
Il faut avoir le racisme sournois, fourbe et avoir de l'éloquence.
Les Arabes tetent le racisme avec le lait de la mère.
J'ai dit les Arabes. Hu! Hu! Mais enfin c'est un malentendu, je voulais dire les salafistes bien évidemment. Mais qu'ils sont betes, excusez-moi je ris, vous etes très drole. Hu! hu!
Je ne suis pas musulman, lorsque je les défend je me dis parfois mon dieu, j'espère qu...  

6.Posté par Rodrigo le 26/05/2018 21:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les trotskystes infiltraient autrefois les syndicats étudiants les salafistes semblent avoir pris le relais.