Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 

Communiqués officiels

Expulsion d’un imam : le CFCM vigilant vis-à-vis des personnes s'autoproclamant imams

Rédigé par Mohammed Moussaoui | Vendredi 8 Janvier 2010 à 23:36

           


Le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) a pris note de l'expulsion d’un imam de nationalité égyptienne qui pratiquait de manière itinérante dans le département de Seine-Saint-Denis et qui,
selon le ministre de l'Intérieur M. Brice Hortefeux, se livrait à des prêches « appelant à la lutte contre l'Occident, méprisant les valeurs de notre société et incitant à la violence ».

Le Conseil Français du Culte musulman saisit cette occasion pour rappeler que l’immense majorité des imams de France œuvre pour la promotion des valeurs de fraternité et du respect mutuel, loin de toute forme d’extrémisme ou d’intolérance.

Le caractère isolé de ce cas d’espèce n’empêche pas le CFCM d’appeler les présidents d'associations gérant des lieux de culte à l’extrême vigilance face à l’exploitation de leurs lieux par des personnes dont les comportements ou les propos peuvent porter atteinte à l’ordre
public et au principe du « vivre ensemble », auxquels les musulmans de France sont profondément attachés.

Le Conseil Français du Culte Musulman rappelle que les discours tenus au sein des lieux de culte musulmans lors des prêches, notamment ceux du vendredi, ne sauraient porter des expressions de haine ou d’intolérance qui n’ont en aucun cas leur place en islam. Les fideles musulmans ont la responsabilité collective et individuelle d’exiger la sérénité et la retenue en ces lieux de prière et de recueillement.

Le CFCM s'est toujours montré vigilant vis-à-vis des personnes s'autoproclamant imams. Cette expulsion rappelle encore une fois de plus l’urgence d’une action forte et concertée pour améliorer la
formation des imams et leurs statuts. Le renforcement et la mise en place de structures dédiées à cette formation sur le territoire national est plus que jamais d’actualité.

Fait à Paris, le 8 janvier 2010.

Mohammed MOUSSAOUI
Président du CFCM





Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Musulman,Citoyen,Electeur,Conscient le 09/01/2010 13:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que tout le monde se rassure,la sedition ne viendra pas du CFCM (Conseil Francais du Cirage de pompes Massif) dont les membres,deja bien entraines a cirer les pompes d'Hassan 2,de Bouteflika,Zeroual,et Mohamed 6,ont montre une habilite hors pair a se taire,se soumettre,ne rien faire et bien cirer les pompes de leurs maitres actuels ,aussi ignobles et inacceptables que soient leurs propos,ou leurs actions (plus rares).
Les gens qui pretendent parler au nom de l'Islam,ou l'enseigner,ou le precher,ou le representer en France se doivent d'etre francais, a moins qu'il s'agissent d'autorites unanimement reconnues ,point barre!La raison en est que les musulmans francais sont,bien logiquement plus au fait de ce qu'ils vivent et de ce qu'il se passe dans leur pays.D'autre part,les musulmans francais sont culturellement,politiquement et socialement francais ,ils ont donc une vocation naturelle a s'occuper de leur affaires chez eux,sans avoir pour cela a se livrer a un cirage de pompes permanents pour justifier a leurs maitres leur "francite".Une grande partie des problemes lies a l'Islam en France est lie a l'importation de doctrines debilisantes et arrierees comme le wahabisme et le salafisme et de certains pseudo imams et intellectuels chasses de chez eux,ou n'ayant pas les "cojones" d'y combattre et qui viennent en France profiter le la naivete et de l'incredulite des musulmans francais!
Sarkozy devrait donc congedier le CFCM et laisser les musulmans francais se doter,eux meme,d'un...  

2.Posté par abdelkader le 10/01/2010 08:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salam alaykoum

je suis vraiment étonné par se communiqué ! un imam se fait expulsé manu militari sans procés sans avoir été condamné sans avoir eu la possibilité de se défendre ! et cela n'étonne personne !! mais qu'est devenue la présomption d'innocence ?!! un pédophile un assassin à droit à cette présomption tant qu'il n'a pas été condamné par un tribunal compétent ! mais quand il s'agit d'un imam hop la ! comme par enchantement toutes ces belles valeurs républicaines disparaissent avec la baguette de Hortefeux vous transformez qui vous voulez en ce que vous voulez et tout le monde gobent l'histoire sans soucis et on rempli les avions (qui sont en ces périodes un peu vide ce qui donnera du boulot aux compagnies aériennes) ! Purée j'en reviens pas !!! alors n'importe qui pourra être taxé d'imam qui prêche la haine et renvoyé chez lui !!! Quoi de mieux pour donne un coup de main crapuleux à son tendre ami besson dont le débat par en cacahuète : "ben ! voila finalement l'identité nationale c'est pour cela qu'on en débat, vous voyez bien qu'il y a des imams..... pas trop catholique..."
Et le cfcm au lieu de demander des explications pour fermer une porte qui s'ouvre un peu trop souvent, ils soutiennent et prétendent qu'il y a des imams véreux engager par des associations musulmanes ! alors je dis à quand l'expulsion de moussaoui et de sa clique je crois que la personne ne les pleurera après les bêtises qu'on entend de leur part !

Imam de France et de navare attention à ce que ...  

3.Posté par Michel 69 - Citoyen français électeur et conscient le 10/01/2010 18:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi expulser seulement l’imam ?

Dans un interview donné au « Point », le 08/01/10 (http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2010-01-08/expulsion-d-un-imam-radical-boubakeur-tout-un-chacun-peut-s-autoproclamer-imam/920/0/411653) Dalil Boubakeur nous explique que n'importe qui peut faire office d'Imam, puis il regrette que ce ne soit pas l'Etat qui donne des cartes d'imams : il regrette donc que l'Etat français ne soit pas un Etat...islamique!

Moi pas!

Un imam "autoproclamé" est donc la règle et non l'exception.

De plus, il nous explique qu’ "En règle générale, c'est un groupe qui désigne, ou accepte, que l'un de ses membres assume cette charge. Sa seule prérogative est de diriger la prière devant les fidèles et de dire à haute voix ce que les autres écouteront. Sa fonction est celle d'un directeur de prières qui peut être plus ou moins compétent. Certains groupes exigeront, parce que ses membres sont eux-mêmes très instruits, quelqu'un de très compétent. D'autres seront moins regardants."

Nous pouvons donc conclure, d’après ce que nous a appris le Recteur de la Mosquée de Paris que dans ce cas précis : l'imam islamiste radical, Ali Ibrahim El Soudany a donc été choisi par des groupes, eux-mêmes radicauxet islamistes, pour conduire leur prière. (il n’est donc pas étonnant que les fidèles qui écoutaient ses prêches ne les trouvent pas « radicaux » !)

Alors la question essentielle, à poser à Brice Hortefeux, est la suivante :

Pourquoi Brice Hortefeux a-t-il expulsé, seulement ...  

4.Posté par Michel 69 - Citoyen français électeur et conscient le 11/01/2010 18:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ abdelkader : Ne soyez pas étonné, en France, lorsque quelqu'un est en situation irrégulière (ce qui était le cas de cet imam), imam ou pas imam, on a parfaitement le droit d'expulser le clandestin en question vers son pays d'origine.

Dans ce cas, on ne peut que s'étonner que cette expulsion n'ait pas eu lieu plus tôt ; et encore une fois qu'il n'y ait pas eu plus d'expulsés, car non seulement les musulmans qui l'ont choisi (et ne trouvent pas ses prêches radicaux), sont, de fait, sont susceptibles d'être dangereux, mais cet imam clandestin a forcément bénéficié de complicité pour venir et vivre en France.