Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Etats-Unis : la justice saisie d'une fausse agression islamophobe

Rédigé par | Mardi 27 Décembre 2016 à 13:18

           


Tribunal de New York ©Wikipedia
Tribunal de New York ©Wikipedia
Largement relayée par la presse américaine, l’agression à caractère islamophobe de Yasmin Seweid était en réalité un canular mais bien des Américains de confession musulmane s'inquiètent des répercussions de cette histoire.

Début décembre, en rentrant chez elle après avoir dépassé son couvre-feu, Yasmin Seweid portait plainte contre trois hommes qu’elle aurait clairement identifié. Désignés comme des « supporters de Donald Trump », ses agresseurs l’auraient attaqué dans le métro au motif qu’elle était musulmane. « Ils m'ont traitée de terroriste, m'ont dit de dégager de ce pays et de retirer mon p***** de foulard avant de me l'arracher de force », racontait la jeune New Yorkaise de 18 ans.

L’histoire fait vite le buzz. La victime présumée s’est même exprimée sur les réseaux sociaux : « Cela me déchire le cœur qu'un si grand nombre de personnes ait décidé de rester passif tout en me regardant me faire harceler verbalement et physiquement par ces porcs dégoûtants. »

Après des suspicions de la police, l’étudiante passe aux aveux et avoue avoir tout inventé. « Rien ne s'est passé, et il n'y avait pas de victime », a rapporté une source policière au Daily News. Poursuivie pour faux témoignage et entrave à la justice, Yasmin s’est présentée le 15 décembre au tribunal la tête rasée, sans hijab. Une punition que lui auraient infligée ses parents. Elle admet avoir menti par crainte de ses parents, qui désapprouvent sa relation avec son petit ami. Yasmin Sweid risque un an de prison pour chaque chef d’accusation.

Cette accusation mensongère inquiète les communautés musulmanes, qui refusent de voir cet hoax pour atténuer la réalité de l'islamophobie aux Etats-Unis. Selon les statistiques de la police, les crimes haineux signalés dans à New York ont plus que doublé le mois dernier. Plus de 43 cas ont été signalés, contre seulement 20 en novembre 2015.

Lire aussi :
#IAmMuslimNYC : la mairie de New York en campagne contre l’islamophobie
Plus de 300 musulmans signent une lettre ouverte à Donald Trump
New York : des adolescents musulmans tabassés devant une mosquée
Islamophobie : 2015, la pire des années depuis 2001 aux Etats-Unis




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Nino Scoraglia le 29/12/2016 08:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'islamophobie est tellement forte que les musulmans sont obligés d'inventer des agressions pour justifier leur propagande victimaire. Ca fait je sais pas combien de fois qu'ils nous font le coup... Chaque fois que la situation est tendue, au lieu d'apaiser, ils en remettent une couche en inventant des agressions (et je parle pas des fausses victimes syriennes photgraphiées en... Egypte lol) Concretement, depuis le temps que les musulmans pleurnichent et que leurs assos s'acharnent à monter des coups bidons pour se victimiser et mediatiser le moindre tag sur une mosquée, on a toujours pas le moindre fait significatif demontrant cet islamophobie. On nous parle toujours d'augmentation des "crimes" (le CCIF comptabilise même des reglements de compte entre racaille pour gonfler les chiffres) mais quand on compare, ils restent toujours inferieurs à ceux touchant les autres communautés, ce sont les juifs et les chrétiens qui sont le plus victimes de haine et dans l'ecrasante majorité des cas de la part de musulmans... Mais on essaie de nous faire croire l'invers. Même comme c'est le cas ici ou ils sont pris en flagrant delit de mensonge, ils continuent de pleurnicher et s'inquietent des consequences de ce mensonge... C'etait en fait pour se proteger de l'intolerance de ces parents mais il a fallu qu'elle accuse ces faux agresseurs d'être des supporters de Trump ! Et non cocotte, c'est pas trump qui te fait peur ou te menace le plus, c'est ta propre communauté de debiles mentaux ...