Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Des rassemblements en hommage à Clément, tué par l’extrême droite

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 6 Juin 2013 à 11:58

           


Les réactions de la classe politique pleuvent depuis l’agression mortelle à Paris dont a été victime Clément Méric, un militant d’extrême gauche de 18 ans tabassé par des skinheads, mercredi 5 juin.

De nombreux rassemblements sont programmés toute la journée du jeudi. Les étudiants de Sciences Po Paris où le jeune homme étudiait en première année organisent un hommage en sa mémoire à 12h dans l'école rue Saint-Guillaume, dans le 7e arrondissement.

Un second hommage est prévu à 17h dans le lieu même de l’agression, dans le quartier de Saint-Lazare, à l’appel des syndicats dont Solidaires étudiant-e-s dont Clément était membre.

Les partis politiques se sont également saisis de cette affaire. Le Parti socialiste et le Parti communiste ont relayé l’appel à rassemblement initié par le Parti de gauche pour 18h30 à la place Saint-Michel.

Le président François Hollande en visite au Japon, a condamné jeudi « avec la plus grande fermeté l'agression » et déclare avoir « donné des instructions les plus fermes pour que les auteurs de cet acte odieux puissent être interpellés dans les plus brefs délais ».

Le Front national a décliné toute responsabilité d'un « acte épouvantable et odieux » qu'elle condamne et refuse l'amalgame. Les trois agresseurs, dont une femme, sont à ce jour en fuite.

Lire aussi :
Un militant d’extrême gauche tué par des shinheads à Paris[




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par None37 le 06/06/2013 17:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Info BFM TV : Selon un agent de sécurité d'un magasin dans lequel se promenaient ces jeunes, le groupe de jeunes d’extrême-gauche auraient commencés à provoquer celui d’extrême-droite et auraient également été à l'origine des coups de poings. Les jeunes nationaux étant plus musclés, l’altercation auraient tournés en leur faveur.

Comme quoi, la violence ne se situe pas qu'à l'extrême droite, rappelez-vous du cas de l’aéroport de Nantes, squattés par des gauchistes. N'étaient-ils pas violents lorsqu'ils utilisaient des barres de fer pour tabasser les policiers ?