Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Economie

Des entreprises plus rentables grâce la diversité des salariés

Un atout économique

Rédigé par | Vendredi 10 Décembre 2010 à 15:13

Inédit en France. La diversité des ressources humaines, dès lors qu’elle est bien managée, rend les entreprises plus rentables de 5 à 15 %, selon les types d’activité. Les séniors, les femmes, les personnes handicapées et les minorités visibles ont un réel impact positif sur la performance économique de l'entreprise selon une étude en France réalisée par le cabinet Goodwill Management pour IMS‐Entreprendre pour la Cité.



Des entreprises plus rentables grâce la diversité des salariés
Depuis quelques années, nombreux sont ceux qui considèrent la diversité comme un atout pour les entreprises. Cependant, aucun chiffre ne venait prouver cette idée. C’est désormais chose faite grâce à une étude quantitative (à télécharger plus bas), parue le 30 novembre 2010 et qui devrait vite faire parler d’elle dans le monde entrepreneurial.

Celle-ci, réalisée par Goodwill Management, un cabinet de conseil en performance économique responsable, pour l’association IMS‐Entreprendre pour la Cité, a été possible grâce à un partenariat de poids avec quatre grandes entreprises françaises que sont Axa, L'Oréal, Orange et Vinci. Ces dernières ont ouvert leurs portes à une équipe de chercheurs durant un an et demi afin d'analyser l'impact des séniors, des femmes, des personnes handicapées et des minorités visibles sur la productivité sur la base de facteurs déterminants pour le bon fonctionnement de l'entreprise tels que les compétences, la motivation ou encore le taux d'absentéisme.

Cette étude va bien au-delà des discours. Elle confirme, par des chiffres, la relation positive entre performance économique et diversité. « La diversité des ressources humaines, dès lors qu’elle est bien managée, crée de la valeur et de la richesse pour l’entreprise. Elle augmenterait la rentabilité de 5 à 15 %, selon les types d’activité », souligne IMS dans un communiqué.

« Sur la base d'une cartographie innovante modélisant les facteurs pouvant impacter la productivité, Goodwill Management a évalué l'influence des différentes catégories du capital humain : genre, âge, handicap, nationalité ou origine ethnique, sur cette productivité », explique le cabinet sur son site Internet.

Une politique de gestion de la diversité essentielle

Parmi les huit conclusions tirées de l’enquête, les équipes les plus diverses sont également les plus performantes et « l’impact de la diversité sur la performance économique dépend fortement de la mise en place d’une politique de gestion de la diversité. »

Les résultats de l’étude ne s’appliquent pas forcément à toutes les entreprises, nuancent les chercheurs. Toutefois, ils sont fort encourageants. L’étude balaye par la même occasion des préjugés liés à certaines catégories de travailleurs. Ainsi, à compétence égale, « les salariés seniors ne sont pas moins productifs que les juniors » et ne sont « pas plus chers », « la performance des travailleurs handicapés n’est pas inférieure à celle des autres salariés » et « hors maternité, les femmes ne sont pas plus absentes que les hommes. »

Quant aux minorités visibles, qui regroupent les immigrés et les Français d’origine étrangère, « il est économiquement plus rentable pour l’entreprise de se doter d’une politique de prévention des discriminations que de risquer une condamnation » notamment depuis la création, fin 2004, de la Haute Autorité de lutte contre les discriminations (HALDE) et « la diversité des origines se traduit par une baisse de l’absentéisme et du turn-over. » De quoi encourager les entreprises à recruter sans idées reçues.




Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur


Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par ledaron le 11/12/2010 12:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La diversité de recrutement est forcément un atout que beaucoup de pays ont compris ( USA,Canada,Grande Bretagne,Emirats Arabes unis etc..).Tirer avantages du meilleure potentiel de chacun et dehors de tout clivage éthnique est pour grand nombre de sociétés un gage de reussite dont peuvent se passer les "boites" françaises ( pas toutes )",boites" pour qui l'idéologie l'emporte sur le pragmatisme".Boites" qui se plaigent et geignent à longueur de temps sur le déclin de la France.L'histoire coloniale de la France et sa digestion très lente et difficile est un des facteurs qui concourent à la stagnation économique.Car se priver de talents n'a jamais été bénéfique.Ces talents partent ailleurs pour s'épanouir et nous connaissons tous quelques personnes qui ont dues s'expatrier pour prospérer et faire prospérer.Le conservatisme français ( sauf sur le plan des moeurs) est prégnant et fossilise toutes dynamiques à même d'inverser une tendance lourde.Le marasme!! Marasme économique ( crise oblige) mais aussi marasme psychologique qui alourdi un climat passablement médiocre.

Les décideurs le comprendront-ils peut être et rangeront-ils leur idéologie passeïste de coté ? Il faut l'espérer car la tendance au repli nombriliste est une donnée non négligeable.

2.Posté par Aurelien le 13/12/2010 16:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette manie qui consiste à sous-entendre que les entreprises françaises sont racistes est l'apanage des faibles et des ratés, qui tentent par ce biais de trouver une excuse à leur propre échec.
Les gens issus de la "diversité" qui réussissent, et il y en a beaucoup, bizarrement ne tiennent pas ce type de discours.

3.Posté par ledaron le 13/12/2010 22:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Présenter l'arbre de la reussite ne doit pas cacher la forêt d'échec.Il y'a une réalité incontournable appelé discrimination,cette réalité que nient ceux qui, gonflé d'orgueil nombriliste refuse de voir est mesurée scientifiquement par des études, des testings des témoignages etc..Les gens dit de la diversité partent par centaine ( mais aussi de jeunes diplomés nationaux ) voir ailleurs et offrir à d'autres économies leurs talents.Faire l'autruche ( futur emblême national ?) n'a jamais fait avancer les problématiques..

4.Posté par Aurelien le 14/12/2010 12:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Certes. Enfin je ne pense pas que les problématiques avancent beaucoup plus avec le syndrôme de la victimisation, qui est en quelque sorte une autre manière de faire l'autruche ;-)

Certains s'estiment victimes de racisme, à tort, car ça les arrange, plutôt que de se remettre en question concernant leurs compétences ou leur attitude, c'est ce que je veux souligner, car des spécimens comme ça j'en ai vu défiler quelques uns au cours de ma carrière.

Les testings, les sondages et les témoignages n'ont rien de scientifiques. Ils sont basés sur le ressenti et les émotions, un "feeling" bon ou mauvais, entre 2 personnes. Il est vite facile avec ces méthodes contestables de taxer quelqu'un, ou une entreprise, de raciste ou de discriminant alors qu'il ne l'est pas.

5.Posté par ledaron le 15/12/2010 14:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dénier une réalité vécue par certain, par manque d'empathie est une chose.Evacuer l'idée même de possible cas de discriminations en est une autre.A moins de vivre au pays des Bisounours, monde idéal si il en ai,toutes sociétés génèrent en leur sein des inégalités et injustices plus ou moins avouables.Il est évident que la France qui se présente comme le leader en matière de liberté et d'égalité (et singulièrement sa population qui fait sienne ses chimères théoriques) à quelques difficultés à appréhender la dichotomie entre la théorie et la pratique.Votre réaction est symptomatique et conforme à l'idéalisation que vous vous faites du mythe français,idéalisation émotionnelle et forcément subjective.