Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Société

Des bagagistes musulmans renvoyés pour la « sûreté de l’Etat. »

| Vendredi 20 Octobre 2006 à 01:31

           

Quatre bagagistes musulmans ont saisi le tribunal administratif de Pontoise contre une décision de la préfecture de Seine Saint Denis qui équivaut à un licenciement. En effet, ils se sont vus retirer leur badge d’accès aux zones sensibles de l’aéroport Roissy Charles De Gaulles sous le prétexte d’une « attitude pouvant mettre en cause la sûreté de l’Etat », selon Jean François Cordet, préfet de Seine Saint Denis.



Quatre des bagagistes qui se sont vus retirer leur badge d’accès aux zones sensibles de l’aéroport Roissy Charles De Gaulle ont donc saisi, ce jeudi, le tribunal administratif de Pontoise. « Un référé en suspension de la décision du préfet de retirer leur habilitation pour cause de confession musulmane a été déposé » hier après midi, déclare l’un des avocats des employés, Me Daniel Saadat. Une autre plainte pénale contre X a été déposée hier, au nom de la CFDT, auprès du procureur de la République de Bobigny, pour « discrimination ».

licenciements

« Des procédures de licenciements sont en cours, car sans badge ils ne peuvent pas travailler », a souligné Me Moutet, un autre avocat des bagagistes. Aucun motif n'a été, selon lui, invoqué, à l'exception que les bagagistes, maghrébins, n'ont « pas démontré qu'ils avaient un comportement 'insusceptible' de porter atteinte à la sûreté aéroportuaire ».

Plusieurs dizaine de bagagistes musulmans travaillant à l’aéroport de Roissy Charles De Gaulles se sont vus retirer leur habilitation à pénétrer dans des zones de sécurité, sous prétexte d’avoir « une attitude pouvant mettre en cause la sûreté de l’Etat », écrit Jean François Cordet, préfet de Seine Saint Denis, dans des lettres envoyées aux employés. Selon ce courrier, ces bagagistes auraient « un comportement personnel » considéré comme « incompatible avec l’obtention d’une habilitation ». Cette habilitation permet aux employés d’atteindre la zone sous-douane, réputée sensible en terme de sécurité, car proche des pistes de l’aéroport. La non obtention de cette habilitation entraîne automatiquement un licenciement. Dans la même lettre, le préfet somme aux employés de s’expliquer sur leur comportement, sans donner de détails ou de précisions quant aux faits reprochés. Ces lettres ont commencé à être envoyées à partir d’avril 2006.

Le Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF) aurait accompagné plusieurs de ces salariés à une « audition » dans les locaux de l’aéroport, à la sous-préfecture de Roissy. Les questions posées aux employées, témoigne le CCIF, ont été : « Est-ce que vous pratiquez la religion musulmane ? », « Est-ce que vous faites votre prière ? » et « avez vous déjà entrepris un pèlerinage à la Mecque ? » « Au terme de ces entretiens, plusieurs personnes se sont vues notifier le retrait de leur badge sans aucune espèce d’explication ou de justification. » explique le CCIF. Plusieurs dizaines de musulmans ont donc été de facto, licenciés.


Vigipirate

Selon Jacques Lebrot, sous-préfet chargé de la zone aéroportuaire de Roissy, ces décisions ont été prises à l'issue d'une enquête de l'Unité centrale de lutte antiterroriste (Uclat) qui a duré plusieurs mois et a conclu que plusieurs personnes présentaient un risque « de vulnérabilité ou de dangerosité » pour la zone dite sensible de l’aéroport. Jacques Lebrot a assuré que le retrait des badges était indépendant de la confession musulmane des employés. Il a déclaré que « Le risque terroriste est très important en France. (...). Pour nous quelqu'un qui va passer des vacances plusieurs fois au Pakistan, cela nous pose des questions », a-t-il dit. « Nous sommes en niveau de Vigipirate rouge, donc il y a une recherche de gens qui pourraient porter préjudice à la sûreté de la zone », a-t-il ajouté. Le CCIF de son côté, dénonce «une chasse aux employés musulmans.»

La CFTC Air France a déposé un préavis de grève pour le 23 octobre pour dénoncer la gestion de ces badges et leur attribution au niveau de l'ensemble du personnel. « Il suffit que vous n'ayez pas payé une contravention ou votre pension alimentaire pour que votre badge soit retiré! », déclare Alex Pesic, secrétaire général de la CFTC, précisant que la grève n'a rien à voir avec cette affaire.




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par elham le 20/10/2006 09:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
on fiche, puis on sanctionne les gens selon le MO des annés 40.

9 musulmans/10 font le ramadan (sondage csa), le prefet n'a qu'à virer la quasi totalité des employés de roissy.

Ok pour l'action judiciaire, mais l'affaire est tellemnt grave qu'il faut aller encore plus en avant et porter l'affaire sur le terrain politique jusqu'à obtenir la tête du prefet.

2.Posté par ML le 20/10/2006 10:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Aujourd'hui on licencie des musulmans pour le simple fait d'être musulman.

Quand ces musulmans demandent ce qu'on leur reproche, les services de l'Etat ne leur réponde rien mais seulement : 'à vous de prouver votre innocence' !!

Mais où vit-on ? Quelle détestable injustice, quelle détestable mépris, quelle detestable islamophobie..

3.Posté par Quand on ne sait pas....... le 20/10/2006 15:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Arretons de ce sentir toujours victime.....des bagagistes en arret maladie pendant le ramadan, pendant juillet Aout pour se rendre en Arabie Saoudite....est-ce une attitude Islamique...

4.Posté par sasa le 20/10/2006 21:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pourqoui ne pas saisir la HALDE ?

5.Posté par perplexe le 22/10/2006 00:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


La ALDE n' a rienb à voir avec ce problème !

La sécurité de l'État prime tout.

Ce n'est pas parce qu'ils sont musulmans que ces badges ont été retirés à leurs porteurs mais
parce que la DST avait des doutes.

Il faut faire confiance à la justice


On annonçait, en fin de semaine, que 43 bagagistes de Roissy et d’Orly s’étaient vu retirer leur badge d’accès aux pistes, pour raisons de sécurité. Ces 43 bagagistes étant musulmans, les milieux islamistes se sont emparés de l’affaire en criant à l’islamophobie. Certains en ont même profité pour remettre sur le tapis la fermeture de salles de prières illégales dans les aéroports.

Samedi matin, Monsieur Nicolas Sarkozy, ministre de l'Intérieur, a justifié la décision de retrait des badges en expliquant : « Il y a 43 personnes à qui nous avons retiré l'habilitation. Il n'y avait là aucun délit de sale gueule. Il y avait des éléments précis qui nous amenaient à leur interdire l'entrée sur la surface d'un aéroport ».

Les badges en question permettent l’accès aux zones sous sûreté, aux pistes et aux avions et leur attribution ou leur maintien fait donc, tout naturellement, l’objet d’enquêtes de sécurité. Il nous revient qu’au cours des enquêtes effectuées ces derniers mois, il est apparu que certains bagagistes, de religion musulmane, fréquentaient des mosquées ou salles de prières radicales, ou étaient connus pour leurs positions et sympathies fondamentalistes voire pour des comportements jugés « suspects » par les services de police et de re...  

6.Posté par mehdi le 22/10/2006 09:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand perplexe dit:
>>>
Il faut faire confiance à la justice.
>>>

je dit NON, c'est de la pure démission citoyenne. Il faut forcer la DST à fournir les preuves de ce qu'ils avancent. Si c'est vrai que les individus ont fréquenté des medersas au Pakistan, afghanistan, OK il n'ya rien à dire...

Par contre, se réfugier derrière le secret d'état et dire " je fais confiance à la justice et la sécurité d'état prime tout", c'est la porte ouverte vers l'arbitraire: Proces d'Outreau, affaire Dreyfus, Proces MacCarty et j'en passe...

Quand il ya uniquement des comportements suspects genre: opinion avérée islamiste, amities pour la cause du Hamas, tenue vestimentaire "à l'afghane" etc.., j'admet qu'il est tres difficile de fournir des preuves mais qu'il faut se méfier de ces gens, mais il faut se méfier aussi des apparences: Les terroristes du 11 Sept avaient tous l'air de 1ers de la classe, bien rasés, propres sur soi, éduqués etc.. on ne sait jamais.. c'est ca le pire.

7.Posté par rescapé le 23/10/2006 20:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci à saphirnews de m'avoir compris

8.Posté par Wesh le 29/10/2006 14:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher(e) Perplexe, tu me laisses perplexe par l'ampleur de ta naïveté. Dans tous les cas, il est clair que vous sous-estimez l'intelligence des terroristes. Pour moi, dans le contexte actuel, le seul fait que ces gens se présentent comme des musulmans dans un aéroport, suffit à ne pas les soupçonner. Vous qui avez la science infuse et qui voulez nous donner des leçons de politique, essayez vous de nous expliquer que les islamistes violents se présentent sur l'aéroport avec leur barbe, leur nom et adresse avec une grande assiduité à la mosquée du lieu ? wesh, tu les as pris pour ki toi! ho!!! Vous ne connaissez tellement pas ces gens là que vous les prenez pour plus cons qu'ils ne sont. Et finalement c vous qui passez pour un c.... Wesh! Je l'ai dit... presque!

9.Posté par Yenamarre le 02/11/2006 11:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Depuis que sarkozy est au pouvoir, la dictature bas son plein. Ce pyromane doit être sanctionné à juste titre, exprimons nos voix en 2007.

10.Posté par mesurejustifiée le 04/11/2006 19:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est effectivement tres difficile de distinguer parmis les français musulmans ceux qui défendent ou combattent notre République.
Dans ce débat l'injustice qui peut être commise envers des personnes innocentes , au nom de la sureté de l'Etat , est malheureusement légitimée par la gravité des enjeux : il s'agit ici d'éviter que des avions ne se transforment en bombes volantes ou en missiles auto-guidés. Comment combattre la guerre sainte sans offenser les musulmans ? D'ailleurs ne serai-ce pas aux musulmans de combattrent leurs fondamentaux ? On peut se demander pourquoi le silence de la communauté ?
Par contre on entend fort et clair les indigènes de la République....

11.Posté par cémoi le 14/11/2007 14:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c koi le terrorisme, quel amalgame voulu fait on pour ne ps déclarer son incompétence a combattre l ennemi. cette ennemi emmergent crée par l'arrogance et l ignorance de certains pouvoirs politiques; pourkoi ne ps declarer haut et fort sa disposition a traiter avec son ennemi, le considerer comme un ,partenaire et redistribuer les cartes de ce monde. c la seule solution viable