Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Sur le vif

De l'islam en Europe... Colloque à Strasbourg

Rédigé par La Rédaction | Lundi 29 Mars 2010 à 11:38

           


De la formation des cadres, de l'éducation religieuse et de l'enseignement du fait religieux : quel état des lieux pour l'islam en Europe ? La problématique, moultes fois soulevée dans les coulisses des établissements cultuels en France et ailleurs, sera cette fois étudiée lors d'un Colloque international, rassemblant quelque 150 chercheurs, personnalités politiques et religieuses, au Conseil de l'Europe à Strasbourg, ce lundi 29 et ce mardi 30 mars.

Sous le patronage du secrétaire général du Conseil de l'Europe, ce colloque est notamment initié par la Grande Mosquée de Strasbourg, en collaboration avec le Conseil de la communauté marocaine à l'étranger.

«Le processus de sécularisation de l’islam dans les pays européens, marqués par une "laïcité culturelle" et l’émergence de nouvelles générations de musulmans européens, remet au centre du débat, les concepts de valeurs, d’éthique et de modèles de transmission », indique le communiqué.

En France, les imams sont issus de formations variées, parfois sous influence étrangère. Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur, s'était saisi de la question en créant le CFCM (Conseil français du culte musulman), chargé de prendre le dossier en main. Pour l'heure, peu d'avancées.






Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Djamel Dabeldi le 30/03/2010 13:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Juste un mot sur le CFCM : "Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur, s'était saisi de la question en créant le CFCM (Conseil français du culte musulman), chargé de prendre le dossier en main".

Cette information est fausse, en aucun cas M. Nicolas Sarkozy n'a "créé" le CFCM. J'ai personnellement participé à plusieurs réunions de travail qui ont conduit à sa constitution, et en sa présence.

Le projet de CFCM a été initié par ses prédécesseurs au Ministère de l'Intérieur et à commencer par M. Chevènement ; ont suivi ensuite MM. Joxe, Vaillant et Sarkozy. Tous ont suivi de près les travaux de la future institution et les ont soutenus en y participant directement et personnellement, sans exception. En revanche, celui qui a voulu à tout prix - y compris celui d'une implication personnelle et d'une volonté indéniable - le faire aboutir en faisant coïncider la date de sa constitution effective (création) et le calendrier de son propre mandat ministériel, c'est bien M. Sarkozy.

Au regard de la sclérose constatée de l'institution, toute nouée et immobilisée par l'enjeu politique qu'elle peut représenter aux yeux des différentes institutions musulmanes qui la
parainne
et la compose, à force et à défaut de pouvoir individuellement la contrôler, l'adage peut donner ici toute sa voix :
c'est à ses fruits que l'on reconnaît l'arbre.


En effet, quels ont été les fruits de l'action finale et décisive de M. Sarkozy dans cette affaire du CFCM ? En premier lieu, au moment même , précisemme...