Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Points de vue

Contribution du CFCM aux travaux de la mission d’information parlementaire sur le voile intégral

Rédigé par Conseil français du culte musulman | Jeudi 15 Octobre 2009 à 02:16

           


Monsieur Le Président,
Monsieur Le Rapporteur,
Mesdames et Messieurs les Députés,

La Mission d’information sur la pratique du port du voile intégral sur le territoire national a invité les membres du Bureau exécutif du Conseil français du culte musulman (CFCM) à s’exprimer sur cette question.

La contribution que je m’apprête à vous exposer est le fruit de réflexions partagées par l’ensemble des membres du Bureau exécutif du Conseil français du culte musulman, représentant l’islam de France dans sa diversité et sa richesse.

Mon exposé portera sur la nature de la pratique du port du voile intégral, sur sa perception par la société et sur les risques qui résulteraient de l’instrumentalisation du débat sur cette pratique.

Au sujet de la nature de la pratique du port du voile intégral

La pratique du port du voile intégral que vise votre mission revêt une connotation religieuse quand elle est adoptée par des femmes musulmanes au nom d’un avis religieux, certes minoritaire.

Selon cet avis propre à certains pays, la femme doit se couvrir totalement en présence d’hommes autres que son époux et des membres de sa famille. Par voie de conséquence, elle agit de même lorsqu’elle est dans l'espace public.

Se fondant sur l’avis de la grande majorité des théologiens musulmans, le CFCM considère que le port du voile intégral n’est pas une prescription religieuse. Il s’agit plutôt d’une pratique religieuse fondée sur un avis minoritaire.

Cette position du CFCM, faisant état de la nature du port du voile intégral du point de vue strictement normatif au sein de la religion musulmane, ne doit pas être un motif pour incriminer celles qui le portent.

Par ailleurs, dans notre République laïque, il est du libre arbitre de toute personne de se conformer ou non à une norme, y compris si celle-ci est prescrite par sa propre religion.

Le CFCM considère que, pour assurer dans la sphère publique un meilleur vivre-ensemble, il est essentiel au-delà des impératifs de l’ordre public que chacun prenne en compte, dans l’exercice de sa pratique religieuse ou culturelle, la perception de cette pratique par le reste de la société. En même temps, il est admis que dans cette sphère chacun doit reconnaître à l’autre le droit à la différence.

En ce qui concerne le nombre de femmes portant le voile intégral, deux services d’un même ministère semblent avancer deux résultats complètement différents : 367 et 2 000. Dans tous les cas, cette pratique reste extrêmement marginale sur le territoire national.

Selon Raphaël Liogier, professeur de sociologie à l’IEP d’Aix-en-Provence, les enquêtes menées par l’Observatoire du religieux montrent que « le niqab (en France), loin d’être imposé, est plutôt un voile hyper volontaire, celui du choix assumé, parfois contre l’entourage ».

Au sujet de la pratique du port du voile intégral et de la dignité de la femme

Peut-on qualifier cette pratique comme dégradante pour la femme et l’associer, en toute généralité, à une forme d’asservissement et d’abaissement sans se heurter au problème épineux de l’appréciation des convictions religieuses et des pratiques culturelles ?

Au sujet du port du voile intégral et de la sécurité

Qui peut affirmer aujourd’hui que le port du voile intégral a engendré un problème de sécurité sur le territoire national ?

Tous, y compris ceux qui défendent le port du voile intégral, s’accordent à dire que les femmes qui le portent doivent accepter de dévoiler leur visage lorsque la sécurité l'exige. Elles doivent également le faire pour vérification de leur identité, par exemple devant les agents des services publics, les guichets de banque ou les caisses de magasin.

De l’avis des juristes, il est difficile d’invoquer la sécurité pour justifier une incrimination générale du port du voile intégral. En effet, malgré son caractère ponctuel, le décret n° 2009-724 du 19 juin 2009, qui introduit l’article (R.645-15) dans le Code pénal incriminant le port de cagoules au sein ou aux abords immédiats d’une manifestation sur la voie publique, fait actuellement l’objet d’un recours contentieux en annulation devant le Conseil d’État.

La loi ne peut imposer à la vie privée des personnes que des interdictions limitées et strictement proportionnées à un but d’intérêt général.

Il y a risque d’instrumentalisation du débat sur le port du voile intégral

Dès l’expression de votre souhait de mise en place d’une commission d’enquête parlementaire sur le port de la burqa et du niqab sur le territoire national, un débat s’est ouvert sur cette pratique et a pris des proportions inattendues.

Les musulmans dans leur ensemble se sont trouvés de plus en plus confrontés à des amalgames, qui ont pour conséquence la stigmatisation de toute une religion.

Le président de la République, conscient de cet état de fait, a tenu, lors de sa déclaration devant le Parlement réuni en congrès le 22 juin 2009, à Versailles, avant d’évoquer la question de la burqa, à ramener le débat sur les vrais enjeux en disant : « (…) Nous ne sommes pas menacés par le cléricalisme. Nous le sommes davantage par une forme d’intolérance qui stigmatiserait toute appartenance religieuse. Je le dis en pensant en particulier aux Français de confession musulmane. Nous ne devons pas nous tromper de combat. Dans la République, la religion musulmane doit être autant respectée que les autres religions. »

La tournure prise par le débat contribue à stigmatiser la religion musulmane et à faire naître un sentiment d’injustice chez ceux qui sont hostiles au port du voile intégral. D’ailleurs, plusieurs personnalités que vous avez auditionnées, dont le président de la Fédération nationale de la libre pensée et le président de la Ligue des droits de l’homme ont exprimé des sentiments similaires.

D’autres acteurs politiques de premier plan ont fait part du même sentiment. Ainsi, le Commissaire à la diversité et à l’égalité des chances, évoquant le débat sur l’interdiction du port du voile dans les établissements scolaires, a dit : « Plutôt que de s’attacher à résoudre ces difficultés, on a centré le problème sur les comportements et les pratiques d’une partie de la population. »

Dans un autre registre, de nombreux citoyens ne comprennent pas l’emballement médiatique sur ce débat comme ils ne comprennent d’ailleurs pas le silence inexplicable face à la montée inquiétante des actes racistes et islamophobes.

En décembre dernier, à Arras, plus de 500 tombes du carré musulman du cimetière militaire Notre-Dame-de-Lorette ont été profanées, alors que les musulmans célébraient la grande fête d’Aïd Al-Adha.

Doit-on rappeler que ces soldats, dont les tombes ont été profanées, se sont sacrifiés pour que la France fût et demeure libre ? Aujourd’hui, ceux qui ont insulté la mémoire de ces hommes, mais également la mémoire de la France, ne sont toujours pas identifiés. En dix-huit mois, ce carré a subi trois profanations, qui ont touché 54 puis 138, puis 500 tombes !

Les attaques contre les mosquées se sont multipliées.
Des femmes de confession musulmane ont été prises à partie et publiquement humiliées.

De nombreux citoyens s’interrogent sur l’indifférence de la représentation nationale face à ce problème.

Le Conseil français du culte musulman profite de cette occasion pour demander solennellement la mise en place d’une commission d’enquête ou d’une mission d’information, dont l'objectif serait de « dresser un état des lieux sur la montée de l’islamophobie, de mieux comprendre le phénomène et de définir des propositions afin de lutter contre ces actes qui menacent la cohésion nationale et le vivre-ensemble ».

Notre propos ne doit pas être interprété ni comme un reproche ni comme une critique de votre mission d’information.

Mais vous conviendrez avec nous que les débats de société qui se focalisent uniquement sur les comportements et les pratiques d’une frange de la population et ignorent les menaces qui pèsent sur cette même population sont mal vécus par celle-ci.

Sans évoquer les difficultés liées à la recherche des fondements juridiques d’une loi interdisant le port du voile intégral, on peut se demander si interdire dans le seul but de rendre invisible le voile intégral dans l’espace public est réellement une solution au problème posé.

Au sein du CFCM, nous prônons l’information, le dialogue et la pédagogie.

Quand les imams de France promeuvent l'islam de la modération, du juste milieu, cela ne peut que porter ses fruits et cantonner ce phénomène marginal. Il faut rester confiant sur les valeurs qui animent et unissent les musulmans de France. Nous espérons que cette mission d’information prendra en compte nos préoccupations. Notre propos n’est en aucun cas de légitimer ou non le port du voile intégral. Notre priorité est de veiller à la non-stigmatisation de l’ensemble des musulmans de France, et de défendre le vivre-ensemble et la cohésion nationale des amalgames dont se nourrissent les extrémistes de tous bords.

Nous souhaitons, encore une fois, que la raison l’emporte.


Paris, le 14 octobre 2009.
Mohammed Moussaoui
Président du CFCM





Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par chayR le 15/10/2009 09:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
as Salam 'alay-koum

Bravo l'avis du CFCM : "...le port du voile intégral n’est pas une prescription religieuse... "
Alors pourquoi en tartiner une feuille au format A4 pour pratiquement dire le contraire,
et d'accuser les "méchants" qui veulent voir disparaitre le voile islamique du territoire français ?

Deux vraies questions :

- Pourquoi le C.F.C.M. ne confirme-t-il pas qu'un voile, intégral ou pas,
n'est absolument pas mentioné, ni prescit par le qour'an, Parole du Dieu Unique ?

- Pourquoi ce même Dieu n'est pas même cité une seule fois dans l'article précédent ?

Le Dieu Unique existe dans la religion de l'islam ? Je commence à en doûter sérieusement.

as Salam 'alay-koum wa rahmatou- l lahi wa barakatou-hou
chayR abou riyaD
.

2.Posté par Tâlib le 15/10/2009 12:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
As'salamoualaykoum,

Dans l'attente d'une publication rapide sur "Saphirnews" de la réponse officielle du gouvernement ... incha'ALLAH.

Qu'ALLAH ta'ala augmente notre endurance/patience, Amîne.

Was'salamoualaykoum.

3.Posté par Tâlib le 15/10/2009 12:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour les lect(rices)eurs passi(ves)fs et acti(ves)fs :

Mise en garde :

La personne sous le pseudonyme de "chayR abou riyaD" est ce que l'on nomme un "coraniste". Afin de conforter ses passions et son égo, elle privilegie de prendre ce qui lui convient uniquement dans le Coran, en faisant des pseudos-interprétations des versets qui n'irait pas dans le sens quelle voudrait, et cette personne rejette la Sounna.

Qu'ALLAH préserve de l'égarement les musulman(e)s croyant(e)s véridiques et repentant(e)s, Amîne.

4.Posté par AmatALLAH le 16/10/2009 15:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
As salamou'aleykoum,

Merci Tâlib!!!! C'est vraiment ahurissant de lire des choses comme celle écrite par "chayrR abou riyad"!

Quant à moi, je mets le niqab et pourtant je ne suis pas une partisane du bida: non non non.... je suis pas une innovatrice en matiere religieuse! Cela (le niqab) existait bel bien durant la vie du prophete (Sallal LAHOU 'aleyhi wa salam). Les femmes du prophete (sws) se voilaient le visage! Des savants et des sahabas comme ibn Abbass (ra) ont exhorté les femmes à se voiler le visage! Les hadiths qui le prouvent ne manquent pas!

Alors craignons ALLAH et faisons attention à ce qu'on dit sinon nous le regretterons atrocement!!!!! Des idées pleines d'ambiguités comme "...le port du voile intégral n’est pas une prescription religieuse... " me choquent!!! Que dis-je...pleines d'ambiguités...?......Qu'ils craignent DIEU plutot que de craindre des humains!!!!

Ps: dis moi "chayrR abou riyad", puisque tu ne suis que ce qui est écrit litéralement dans le coran, alors dis moi comment tu fais la priere? car à ce que je sache, il n'est écrit nulle part dans le coran que la priere de sobh est faites 2 rakats ou bien celle de dhohr de 4 rakats? je suis bien curieuse de savoir alors comment est-ce que tu pries puisque tu sembles mettre de coté la Sunna!!!
A moins que tu ne suives la Sunna que lorsqu'il s'git de la prière et lorsqu'il s'agit du voile tu fais l'aveugle? TaqiLLAH! Crains ALLAH dans tes paroles!!!!! Quand on ne sait pas, on se tait!!!! ON SE Taiiiiitttttt...  

5.Posté par Mostafa le 17/10/2009 11:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sur la vidéo ci-jointe on voit la conférence-débat organisée par le comité de vigilance et d'action contre l'islamophobie qui avait pour thème : "Le niqab n'est pas le voile"

http://www.dailymotion.com/video/xaodpg_cnci-conference-sur-la-burqua_webcam

6.Posté par Mehdi_ 51 le 20/10/2009 08:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le niqab la burka et le voile intégral sont des bidra ( innovations )
bidra dalala wa koulou dalala fi nar .

7.Posté par Hisham le 21/10/2009 12:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ah bon le niqab est une bid3aa donc aisha radhiallaho 3anhaa faisait une bid3aa en cachant son visage et les autres femmes des sa7abas faisaient des bid3aa aussi donc ,a mon avis mehdi c'est TOI la bid3aa va apprendre ta religion inshallah et je dis bien inshallah car c'est pas donné a tout le monde de vouloir apprendre la religion

‘Aïcha, la mère des croyants(radhi Allahou 'anha) rapporte : "Il arrivait que de gens passent près de nous alors que nous étions en état de sacralisation en compagnie du Prophète. Lorsqu'ils arrivaient à hauteur de l'endroit où nous nous trouvions, nous tirions notre voile au-dessus de notre visage. Et lorsqu'ils s'éloignaient, nous découvrions notre visage." (rapporté par Abou Daoud,n°1829)

Asmâ bint Abî Bakr (radhi Allahou 'anha) rapporte : "Nous cachions nos visages des hommes [autres que mari et parents proches] " (Rapporté par Al-Hâkim qui l’a jugé sahih d’après les conditions d'Al-Boukhari et Muslim.Authentifié par Ibn Khuzayma, Sahih Khuzayma 4/203. Al albani l’a qualifié de sahih, Irwa’ al-ghalil, n°. 1023.)

et quand a ceux qui sont mort pour la france CHATIMENT d4ALLAH que leur tombe soit soullié pour s'etre battu pour un pays de mécréants ils ont désobei a allah et son prophete pour sallier et rendre service avec ceux qui ont renier allah et son prophete chatiment d'ici bas la france leur fais comme des chiens maintenant et leur tombes sont profanés et sont souiller qu'est ce qui espérer


8.Posté par chayR le 24/10/2009 02:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
a°s Salam

je cite : "et quand a ceux qui sont mort pour la france CHATIMENT d4ALLAH que leur tombe soit soullié pour s'etre battu pour un pays de mécréants ils ont désobei a allah et son prophete pour sallier et rendre service avec ceux qui ont renier allah et son prophete chatiment d'ici bas la france leur fais comme des chiens maintenant et leur tombes sont profanés et sont souiller qu'est ce qui espérer "

C'est ce que l'on appelle "insulte à la République".
Si vous ne retirez pas ce texte de ce cite, je porterai plainte devant les authorités compétentes.

chayR abou riyaD.



9.Posté par moutawa le 26/10/2009 11:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salam alaikoum
je cite"En ce qui concerne le nombre de femmes portant le voile intégral, deux services d’un même ministère semblent avancer deux résultats complètement différents : 367 et 2 000. Dans tous les cas, cette pratique reste extrêmement marginale sur le territoire national."
tout ce debat et ce batage mediatiq pour quoi! 2000 croyantes !
2000 femmes voilées font peur a 50 million de francais...! je rêve...
je deplore cepandant la mauvaise foi du CFCM qui lutte contre l interdiction du"voile integral" simplement par peur d'etre confronter dans l avenir à l interdiction pur et simple du voile "integral ou pas"
Mr Moussaoui ayez le courage qu a eu notre super et noble messeger"MOUHAMAD SAW"quant il s etait tenu devant toute la mecque pour proclamer l unicité d ALLAH .
courage à toutes nos soeurs qui se voilent le visage.AmatALLAH
thanks to u hisham for ur hadiths sahih.

WA SALAM ALAIKOUM


10.Posté par Tâlib le 26/10/2009 14:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
As'salam,

b[Bréve réponse pour l'égaré républicain ChayR, sans attente d'une quelconque réponse de sa part]b

Portez plainte devant les autorités compétentes, mais sachez que ce n'est pas une insulte à la république française.

Lorsque l'auteur du commentaire écrit "pays mécréant", est-ce faux ? Est-ce que la laïcité ou la république démocratique serait religieuse ?

Lorsqu'il écrit "ils ont désobei a allah et son prophete pour sallier et rendre service avec ceux qui ont renier allah et son prophete chatiment d'ici bas la france leur fais comme des chiens maintenant et leur tombes sont profanés et sont souiller"Ceux qui auraient (d'après l'auteur du commentaire)désobéit, sont bien des musulmans ? Ceux qui auraient renier (d'après l'auteur du commentaire)seraient des français républicains et laïques, donc ayant bien renier l'existence de Dieu ? Est-ce les tombes des concernés ne sont pas profaner, sans réactions réelles du gouvernements français ? Je rappelle au passage que les arabes sont sémites, est-ce que ces profanations ne sont pas des actes antisémites ?

Je vous laisse ces deux textes républicains pour vous instruire un minimum :

“Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple, et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs” (Article 35 de la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen).

“Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit d...  

11.Posté par chayR le 26/10/2009 18:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A bon lecteur !

Trop tard, la plainte est déposée. Sachez deplus que chayR abou riyaD ne répond pas aux indigents intellectuels qui veulent lui donner leçon. Qu'ils commencent donc à apprendre le français et .. l'arabe.

12.Posté par Tâlib le 27/10/2009 11:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ chayR

Vous écrivez : "Trop tard, la plainte est déposée. Sachez deplus que chayR abou riyaD ne répond pas aux indigents intellectuels qui veulent lui donner leçon. Qu'ils commencent donc à apprendre le français et .. l'arabe."

Et un des indigent sourie face au fassiq qui lui répond (sourire) comme l'autorité compétente qui a dû prendre la plainte, doit en sourire. Question d'apprendre le français, pour votre instruction en la matière, je constate que dans les deux lignes de votre commentaire du "24/10/2009 02:50", deux fautes de français s'y trouvent, vous écrivez : "Si vous ne retirez pas ce texte de ce cite, je porterai plainte devant les authorités compétentes"
En français, il vous faut écrire "de ce Site" et non pas "de ce Cite", et il vous faut écrire "Les autOrités compétentes" et non pas "les autHorités compétentes". Question de langue arabe "a°s Salam" n'existe pas avec ou sans petit rond, et avec ou sans majuscule, ce n'est qu'une retranscription phonétique, donc en langue arabe "a°s Salam" s'écrit : " السلام ".

Au revoir Mister chayR

13.Posté par umm Sayfuddine le 27/10/2009 11:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Assalamu 'aleykum warahmatullahi wa barakatuh

[Reponse à chayR abou riyaD] Tu fais partie des gens qui font tout pour faire plaisir aux kouffars avec ses fausses interprétations du Qur'an, tu es bon pour passer dans l'émission de "ce soir ou jamais" sur france 2 toi ! Où ils invitent toujours ceux et celles qui crachent leur venin sur l'islam pour plaire au grand public!!!..Mais pour qui tu te prends? Ibn 'abas (ra) ? Restes tranquille avec tes interprétations à la noix et arrêtes d'égarer les ignorants et ceux qui cherchent la VERITE. Que vas-tu gagner à porter plainte contre ton frère en Allah, Crainds Allah !!! Que tu sois un "intellectuel" ou je ne sais quoi, ETRE MUSULMAN c'est avant-tout aimer pour frère ou sa sœur ce que l'on aime pour nous-même! et le prophète (saws) a dit si tu ne fais pas ça alors tu n'a la FOI (toi qui te pretent être musulman).

Je t'invite à (réellement) étudier le qur'an et la sunna du prophète (saws) et de suivre la voie des pieux prédécesseurs.






14.Posté par chayR le 10/11/2009 16:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
as Salam 'alayki ya @ummSayfuddine,
Merci de ton commentaire qui prouve que je fais au moins plaisir à des milliard de gens [kouffars] avec mon interprétation du Qour'an qui faute de PREUVES du contraire ne saurait être tenue pour fausse. Pour ce qui est de la télévision, je ne regarde jamais cette lucarne.
Pour qui je me prends? Pour moi-même, un élève du Professeur Muhammad Hamidullah dont la traduction a servi de base à celle de feu le roi Fadh d'Arabie Saoudite et dont les copies sont honteusement falsifiées sur Internet, sans que cela ne dérange personne. Bien sûr, les musulmans ont foulés au pied la Parole du Dieu Unique et l'on remplacée par des versions frelatées et grossières :
- en incorporant notamment des notes au textes en français.
- et pour ce qui est de l'arabe, c'est pire, puisqu'ils disent eux-même ne pas saisir de nombreux termes et expressions du Qour'an à commencer par le commencement : a, l, m.
Enfin si comme tu le dis, "être MUSULMAN c'est avant-tout aimer [son] frère ou sa sœur..." eh bien dans sens je ne serais pas un si mauvais musulman que cela, puisque je m'interdis de verser dans l'oreille de ces frères et soeurs, des paroles qui ne sont que des associations au Dieu Unique, chose la plus détestable à ses yeux. Enfin, je ne me prétens pas "musulman", mais "mouslim" qui est un mot arabe qui n'a rien à voir avec "musulman" sa pseudo traduction française. Mais c'est un autre débat.

as Salam 'alayki wa rahmatou-l lahi wa barakatou-hou
chayR abou riyaD.
...