Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Archives

Clandestini Corsi condamné pour des attentats racistes

| Mercredi 18 Octobre 2006 à 10:36

           

Les 12 membres de Clandestini Corsi ont été condamnés, hier par la cour d’assises spéciale des mineurs de Paris, à des peines de prisons fermes pour sept attentats commis en 2004 à l’encontre de la communauté maghrébine de Corse. Compte tenu du caractère raciste des actes commis, le tribunal n’a retenu aucune circonstance atténuante pour ces jeunes, souvent mineurs au moment des fais. Ils ont donc écopés de peines allant de six mois à sept ans d’emprisonnement.



Sept attentats à caractères racistes sont à l’origine de la poursuite judiciaire contre ces jeunes membres de Clandestinie Corsi, groupuscule créé début 2004 en s’étant fixé pour but de « ralentir le trafic de drogues » sur l’île de Corse. Le procès des jeunes membres de Clandestini Corsi s’est ouvert, à la cour d’assise des mineurs de Paris, le lundi 2 octobre à huit clos.

L’avocate générale Delphine Dewailly a insisté sur le caractère raciste des attentats, réclamant des peines d’emprisonnements comprises entre six mois et huit ans. La cour a été particulièrement stricte sur les peines infligées, ne tenant pas compte du jeune age des protagonistes et même de la minorité de deux d’entre eux lors des faits. Le verdict a été rendu publiquement hier. Les douze membres de ce groupuscule clandestin, âgés aujourd’hui de 19 à 31 ans, ont donc écopés de six mois à sept ans d’emprisonnement pour des attentats commis dans les environs de Bastia en 2004. Trois des accusés, dont un mineur, ont écopé de sept ans de prison, trois autres de six ans, et trois autres de cinq ans dont deux avec sursis. Les trois derniers, parmi lesquels un mineur, ont écopé de deux ans dont six mois ferme.


Caractère raciste

L'accusation a retenu la motivation raciste des jeunes accusés qui ont reconnu les faits. Dans leurs communiqués, les auteurs des attentats dénonçaient « le comportement d'une certaine minaurité (sic) magrhébine (resic) qui instaure une forme de délinquance urbaine qui se fait de plus en plus présente sur l'île. »

L’enchaînement des évènements racistes durant cette période est impressionnant. Le 19 mars 2004, une charge de faible puissance explose à Bastia au lendemain de bagarres entre des lycéens d'origine maghrébine et corse. L'acte est revendiqué trois jours plus tard par "I Clandestini Corsi" : "Les clandestins corses". Le 30 mars, dans une lettre adressée à la police, le groupe annonce son intention de « s'attaquer aux communautés extérieures vivant sur l'île ». Le 22 mai 2004, le drapeau du consulat du Maroc, dans la banlieue de Bastia, est enlevé et brûlé. Le lendemain, une boucherie appartenant à une famille marocaine est endommagée par un attentat à Porto-Vecchio (Corse-du-Sud).

Le 7 juillet 2004, Clandestini Corsi revendique trois attentats commis le 1er juillet contre une banque à Biguglia et deux commerces appartenant à des Maghrébins à Bastia.

La maison en construction d'un artisan d'origine maghrébine est partiellement détruite le 3 septembre 2004 par un engin explosif à Biguglia. Le 19 juillet, cette maison avait déjà été la cible d'une tentative d'attentat et des inscriptions "Terre Corse, les Arabes dehors",ont été découvertes sur les murs, signées d'un "Mouvement Clandestin Anonyme" (MCA).

Le 12 septembre 2004, un attentat est commis contre la voiture d'un Marocain à Bastia. "la drogue dehors" et le sigle "MCA" sont découverts sur l'immeuble voisin.
Le 17 septembre 2004, un gérant de station-service d'Ajaccio d'origine marocaine est tué par balles. Le mobile raciste n'est à ce jour pas encore établi. Le lendemain, le véhicule de fonction d'un employé du consulat du Maroc fait l'objet d'une tentative d'attentat à Biguglia.
Le 25 octobre 2004, des tirs surviennent contre un local de prières musulman à l'Ile-Rousse, en Haute-Corse.

Le 26 novembre 2004, Cinq jeunes soupçonnés d'appartenir au groupuscule armé Clandestini Corsi sont mis en examen à Paris, portant à 14 le nombre total de mis en examen dans ce dossier. Le lendemain, un attentat est commis contre l'imam de la mosquée de Sartène.

Lors d’une conférence de presse clandestine effectuée en novembre 2004, les membres de Clandestini Corsi ont affirmé que le groupe n'était « ni nationaliste, ni raciste » et que leur objectif était de « ralentir le trafic de drogue » sur l'île. Clandestini Corsi affirmait dans un communiqué vouloir « stopper l'immigration qui ronge l'île depuis trop d'années déjà ». Ils poursuivent : « Nous félicitons le mouvement clandestin anonyme pour leur opération contre le domicile d’un Maghrébin à Biguglia ». Clandestini Corsi, qui explique que son combat « n’est pas à but raciste » mais « pour la survie du peuple corse », avait, lui, revendiqué le 7 juillet trois attentats. « Il est inadmissible que cette racaille s’enrichisse sur notre terre », écrivait le groupe clandestin, menaçant la communauté maghrébine en Corse : « Ils seront touchés à leur domicile privé et des éliminations physiques seront perpétrées contre les plus réticents. »


Lors d'un déplacement en Corse le 7 octobre, Jean-Marie Le Pen, le président du Front national, a exprimé son soutien aux accusés. « On a assimilé les plasticages des Clandestini Corsi à du racisme lorsqu'il n'y avait qu'une réaction de désespoir de jeunes gens qui refusent de voir leur culture disparaître », a-t-il déclaré devant des sympathisants de son parti.





Réagissez ! A vous la parole.
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

17.Posté par Jean-Claude le 26/02/2007 10:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A Pipoland

Occuper quel pays? si vous parlez de la France n'oublier surtout pas une chose, c'est la France qui a fait appel à eux (algérien, tunisiens, marocains....) pour participer à la guerre pour défendre la France et pour reconstruire le pays d'après-guerre.

Et beaucoup y ont laissé leur vie!

Alors s'il vous plaît cessez de dire n'importe quoi!

Et autre chose, j'ai vu dans un reportage que ce sont les marocains, la cible de certains Corses et que EUX ne peuvent pas sortir comme ils l'entendent...


J.C

16.Posté par pipoland le 26/02/2007 09:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Clandestini Corsi??s est mal de defendre sont identité?
si la france etait aussi nationnaliste il y aurait la meme chose en france au moin en corse ont peut ce balader seul la nuit sans etre inquiété;comme dit un corse dans un reportage? l'agerie a voulu sont indépendance et maintenant...ils vont occuper d'autres pays

15.Posté par loveusekiss le 08/02/2007 11:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je connais l'une des 12 personne.c'est une personne cher à mon coeur et je suis forcément triste de savoir sa surtout quand on le connais et qu'il a la joie de vivre et pas envie d'avoir des souci judiciaire et un lourd passé derière lui en sortant.j'approuve pas se qui a été fait même si parfois on c'est que beaucoup de gens approuve!ne les jugées pas trop vite sa aurai pû etre un de vos proches a leur place!!même si vous etes pas ok avec moi au moin ne les mettaient pas tous dans le meme sac!!!

14.Posté par Sarah le 26/01/2007 16:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai habité également en corse durant 5 année, j'habite aujourd'hui en banlieu parisienne.
On peu dire ce que l'on veut je me sentais beaucoup plus en sécurité à Bastia que dans cette banlieu pourris, ou je ne peux sortir qu'accompagner et en voiture...

Je connaissais très bien l'une des personnes qui à pris 6 ans de prison, je ne savais pas qu'il faisait partis de se groupe, et n'avait VRAIMENT rien d'une personne raciste (je le répète je suis marocaine). L'état à voulu donner des peines exemplaires à ces jeunes, je trouve ça vraiment dommage d'en arriver là, la justice Français à besoin de ça ?
Mr Regoli, à donc 6 ans de prison, ces actes doivent être punis, mais ses actes étaient aussi par manque de maturité. Une personne a été tué, c'est à la personne ayant commis ce crime de payer, Mr Regoli, n'aurait pas fait le moindre geste de violence.

JE suis désolé de raisoner comme ceci mon oncle à eu sa voiture bruler, les jeunes ont été pris sur le fait par la police, ils ont eu le droit uniquement à 2h de garde à vue ! C'est donc pour moi comparable à un attentat contre un bien... La justice est vraiment mal fait, je trouve ça vraiment triste !

13.Posté par fatima le 11/01/2007 15:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je vis moi meme en corse et j'ai pu constater l'ampleur des dégats qu'ont commis, i clandestini corsi, ce groupe revendiquant "soi disant", que leurs actes ne sont aucunement raciste, est purement et simplement animé
par la haine qu'ils ont envers les étrangers, et je pense que le comportement des jeunes de banlieu n'est nullement comparable au leurs.
Pour en revenir au message de pierre du 18/10/2006 sachez qu'il n'a jamais été question de vie humaine lors des émeutes de 2005 contrairement au meurtre du gérant de la station service qui à perdu la vie pour la simple et bonne raison qu'il était marocain.
De plus bon nombre de français "pure souche" fesait parti des émeutier, mais il se sont avant tout attaquez à la france et son système qui les laisse pour compte, il n'est donc pas cas ici d'acte raciste mais simplement de violence urbaine ou les dégat endommagés ne furent que materiel.
je pense donc que les clandestin corse se cachent derriere le fait d'etre contre la drogue pour casser de l'arabe.
Tout sa pour dire que leurs actes étaient purement raciste, et je pense qu'ici également la responsabili

12.Posté par Fabien le 21/12/2006 21:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les agréssions des corse sur des magrébins ne sont pas des agression raçistes,juste de la légitime defense.
En effet vu mon expèrience,je sais tres bien que les magrébin on commencé a foutre
la merde,comme il le font partout en france.
Je trouve que cotrairement a ce que pense Faride la justice est à 2 vitesses,
mais dans l'autre sense.
En effet dans la ville d'ou je viens 2 magrébin ont tué 2 filles "gauloise",et on sait tres
bien qu'il sagit d'un crime raçiste.
Le problème cette affaire a ete jugé comme un déli et non comme un crime.
Ces 2 jeunes n'ont eu que 2 ans de prisons.
Dans ma ville encors une fois,des magrébins ont inscendiés une eglise,les flics font exprés de ne pas les retrouvés.
A Chambérie ont condané a 5 ans de prison des jeunes "blancs" pour avoir incendié
une mosqué,or ceci est moin grave que d'assassiner de jeune fille sans défences.
En conclusion la justice est plus clémente avec les magrébins.
Dans les banlieus française les magrébin et les noir on le droit d'agresser des" blans" et ceci en toute impunité sans jamais étre jugé.En effet les dirigants de notre pays ferme les yeux sur ce raçisme anti blancs dont son victime mes frères celtiques habitants les banlieux.
Certaint rapeur noir font l'apologie du raçisme antiblans sans que sos raçime ou le mrap fasse le moidre commentaire.
Pour finir il est evident que les "blancs" n'ont pas le droit de ce défendre,aussi bien médiatiquement que juridiquement,et pour moi ceci est un scandale....  

11.Posté par onesta le 22/10/2006 14:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et le silence complice et assassin de lien social venant de nos dignes représentants nationaux et anti-racistes professionnels, qui laissent crever TOUS nos frères dans une misère immonde, vous en CONCLUEZ quoi vous, les bons penseurs ?
Puisque des jeunes corses ont soulevé un point majeur du fonctionnement français, ces ghettos et les conséquences de son post colonialisme. Et que les jeunes maghrébins n’ont pas été autorisés à s’exprimer en toute liberté. Moi je vous propose, non pas de nous contenter d’une poignet bouc émissaire, mais de regarder à loupe ce problème qui nous concerne tous mes frères.
Cette affaire est politique pour la justice ; commerciale pour la LDH rien d’autre et vous tombez tous dans le piège. C’est bien continuer à regarder le doigt du sage qui vous montre la lune, pendant que les puissants toutes origines confondues, continuent à s’essuyer les pieds sur votre dos et à vous diviser pour mieux faire fructifier leur démoniaque entreprise………..Pauvres de vous, victimes de votre ignorance et d’une conscience de mouton au rabais, que vous cautionnez par votre culpabilité de colonisés………Quand est ce que vous allez enfin sortir de cette névrose collective ??? Quant ‘est ce que vous allez enfin vous émanciper de ce traumatisme national décadent ????????? pfffffffffffff vous me faites tous pitié, comment l’esprit de Massoud, la Grâce de sa clairvoyance n’a t-elle pas réussi à vous atteindre…. Pauvres de nous condamnés avant tout, par votre aveuglement unila...  

10.Posté par Pierre le 19/10/2006 09:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A Farid

C'est sûr que les actes des jeunes des banlieues sont beaucoup plus graves .

Raisons :
- par leurs quantités , attentats , incendies , haines , assassinats , persécutions d'individus indigènes . Résultats tout le monde vous fuit , autour de vous le vide .
- la plupart de vos actes correspondent à une guerre civile contre les indigènes .

Mais vous avez raison vous gagnez des collaborateurs zélés vous défendent .

9.Posté par Farid le 19/10/2006 09:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A Pierre,

Comment pouvez-vous raisonnablement mettre sur un même niveau des jeunes brûleurs de voitures avec des terroristes ?
Vous nous dites mêmes que les actes des jeunes de banlieues sont plus grave que les actes terroristes corses.
Votre raisonnement traduit un aveuglement idéologique très orienté qui reprends les thèses de nos réactionnaires médiatiques patentés ( Finkelkraut, Bruckner, Adler, BHL,Taguieff,etc...) et des mouvements d'extrême droite.

8.Posté par Pas possible le 19/10/2006 04:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cela dit, il est vrai qu'à l 'adolescence (certains étaient mineurs à l'époque des faits) on est très influençable. Les médias et l'éducation ont leur part de responsabilité...

7.Posté par Pas possible le 19/10/2006 04:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ces "jeunes" corses sont, au même titre que certains jeunes de banlieue, des racailles donc pas de pitié pour eux ! Comme pour l affaire halimi, il y a eu mort d'homme à cause d'un racisme manifeste. Mais comme il ne faut pas généraliser les gens de banlieue donc idem pour les corses.

6.Posté par Pierre le 18/10/2006 23:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette condamnation de jeunes à des peines très durs est à mon avis une insulte , une provocation , un mépris pour les corses .
Nos jeunes des banlieues qui ont incendié plus de 30000 voitures , des usines , des écoles , des maisons individuels , qui ont agressé , tué des français n'ont eu aucun procès , inculpations . A croire que toutes leurs agressions contre les français sont un détail ( je reconnais nous sommes un peuple coupable ).
Ces quelques jeunes corses qui s'inquiètent pour l'avenir de leur identité , pays ont peut-être eu une mauvaise réponse avec les attentats .
Mais les condamner à des peines de prisons aussi importantes quand on a été incapable de condamner les jeunes des banlieues pour des actes encore plus graves , c'est du délire , de la trahison .
J'espère que les corses demanderont des comptes à notre gouvernement qui n'est capable que de trahir les siens .

5.Posté par Farid le 18/10/2006 11:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout Simplement honteux,

Est-il encore nécessaire de démontrer que nous assistons une fois de plus à un traitement à deux vitesses.
Ces terroristes Corses ont été condamnés à des peines allant de 6 mois à 7 ans d'emprisonnement. Une véritable gageure. La vie de maghrébins ou plutôt de musulmans n'a apparemment pas grande valeur. 6 mois de prisons pour une individu appartenant à une organisation terroriste qui est passée aux actes, alors que dans le même temps certains jeunes gens dans les cités sont condamnés à des peines plus lourdes pour des vols ou des bagarres. C'est une honte.
Même ceux qui sont revenus de Guantanamo, après avoir internés, torturés, humiliés, sans aucun motif, ont été emprisonnés en France dès leur retour sans qu'aucune charge n'ait pu être retenue contre eux; sinon de s'être trouvé en Afghanistan au moment de l'invasion en toute illégalité de ce pays par les forces US.
Que pouvons-nous attendre de la justice Française ?

1 2