Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Politique

Cacophonie au CFCM, nouvelle plainte en vue contre Copé

Rédigé par | Jeudi 10 Janvier 2013 à 17:45

Depuis la dernière annonce du retrait de la plainte du Conseil français du culte musulman (CFCM) contre Jean-François Copé, rien ne va plus. Alors que Mohammed Moussaoui confirme publiquement la position de son instance en faveur du chef de l’UMP, Abdallah Zekri a affirmé, jeudi 10 janvier à Saphirnews, qu’il ne s’est pas encore rangé aux côtés du président du CFCM, estimant avoir besoin de « clarifications » après les non-excuses publiques de M. Copé tenues la veille.* D'autres musulmans s'activent pour déposer une nouvelle plainte.



M. Moussaoui confirme, jeudi 10 janvier, le retrait de la plainte du CFCM contre Jean-François Copé.
M. Moussaoui confirme, jeudi 10 janvier, le retrait de la plainte du CFCM contre Jean-François Copé.
Après bien des valses-hésitations, Mohammed Moussaoui a confirmé, jeudi 10 janvier, le retrait de la plainte du CFCM. « J'ai appelé Abdallah Zekri, et on s'est mis d'accord sur le retrait de la plainte déposée », a-t-il indiqué, rappelant que les termes du communiqué ont été arrêtés avec son accord.

Contacté par Saphirnews ce jeudi, le président de l’Observatoire français contre l’islamophobie du CFCM affirme pourtant ne pas avoir pris une décision définitive quant au retrait ou au maintien de la plainte, instruite à Draguignan, dans le Var. « J’ai été présent à la rédaction de ce communiqué commun mardi, il a été signé mercredi après-midi. Mais entre-temps, il y a eu un problème », nous indique M. Zekri, en faisant référence aux déclarations de M. Copé mercredi matin. « Pour le moment, je n’ai pris aucune décision », ajoute-t-il.*

Une nouvelle plainte en vue

L’annonce officielle du retrait de la plainte par M. Moussaoui est raillée au sein de la communauté musulmane. Abderrahmane Dahmane, ex-conseiller à la Diversité à l'Elysée, fait visiblement partie des musulmans les plus remontés. « Les responsables musulmans sont des lâches. Ils veulent être reconnus par les politiques aux dépens de l’intérêt des musulmans », nous déclare-t-il d’un trait. « C’est scandaleux ! »

Outre le CFCM, M. Copé en prend aussi pour son grade. Rappelons que ses mauvaises relations de M. Dahmane avec le député-maire de Meaux sont aussi à l’origine de son limogeage du poste de conseiller de Nicolas Sarkozy en mars 2011. Peu avant le débat sur l’islam et la laïcité, celui-ci avait alors déclaré que « l'UMP de Copé, c'est la peste pour les musulmans ».

Des « excuses à huis clos » fustigées

Près de deux ans après cette sortie médiatique, il n’a pas changé d’avis sur celui qui est devenu récemment le président de l’UMP. « Ce personnage ne cesse de stigmatiser la communauté musulmane et personne ne dit un mot, il est dans une politique de séduction de l’extrême droite », fustige M. Dahmane, qui dénonce les « excuses à huis clos » présentées au siège du CFCM, d’autant que le chef de l’UMP a clairement déclaré, mercredi à la presse, n’avoir fait part d'aucun regret lors de son entretien avec M. Moussaoui et M. Zekri.

Avec Mohammed Salah Hamza, recteur de la mosquée Myrrha, dans le 18e arrondissement de Paris, Il annonce son intention de déposer prochainement une plainte contre M. Copé et appelle tous les citoyens musulmans et responsables associatifs à se joindre à cette action en justice. « Nous ne saurions nous contenter de plats "regrets" à huis clos aux allures de manœuvres purement politiciennes de la part de M. Jean-François Copé, a fortiori à l’aune de nouvelles élections à la présidence de l’UMP. Il lui appartient de présenter des excuses ! Oui, des excuses publiques à l’égard de l’ensemble des musulmans de France », fait-il savoir dans un communiqué.

Reste maintenant à attendre si la démarche annoncée si vaillamment par M. Dahmane va aboutir ou s’il ne s’agit, somme toute, que d’une opération de communication sur une affaire qui suscite l’intérêt des médias.

CCIF : le CFCM s’est décrédibilisé dans cette affaire

Du côté du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), la décision d’une plainte doit être « réfléchie » et non « impulsive ». « Le CCIF a choisi de répondre à l’histoire du pain au chocolat par la dérision. Cette option n’est pas suffisante mais elle était nécessaire pour montrer le ridicule de la démarche de Copé (…), pas digne des hautes responsabilités de l’Etat », nous indique Samy Debah.

Si une plainte du CCIF n’est pas encore à l’étude, le président de l’association estime qu’« une fois de plus le CFCM s’est décrédibilisé. En outre, si l'institution souhaitait montrer qu'elle est indépendante, ses prises de position dans cette affaire ont reflété le contraire ». M. Copé a eu une « attitude lâche » en faisant croire au CFCM qu’il allait « rendre publics ses regrets ». « Il regrette les conséquences de la polémique suscitée par ses propos mais pas ses propos et il les redira », poursuit M. Debah. Le CFCM « ne peut pas, à longueur de temps, écrire des communiqués pour dénoncer les actes islamophobes et, en même temps, passer l’éponge face à l’attitude caractérisée de Copé ».

Au nom de l'Observatoire contre l’islamophobie, M. Zekri peut-il se désolidariser de la décision de M. Moussaoui ? Sa position définitive est désormais attendue.

Mise à jour vendredi 11 janvier : Contacté par nos soins, Abdallah Zekri a affirmé s'être finalement rangé derrière Mohammed Moussaoui, affirmant que Jean-François Copé ne mérite pas d'être « à l'origine d'une division du CFCM ».

Lire aussi :
CFCM vs Copé : pourquoi le CFCM retire finalement sa plainte
Rétro 2012 : les musulmans maltraités dans une France plus islamophobe
Pour l’Aïd, Copé va être servi par Dahmane
Islamophobie : le CCIF répond à Copé par l'humour et l'action
Un proche de Sarkozy limogé pour sa critique de l'UMP
Débat sur l’islam : le coup de colère d’un militant UMP musulman


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur


Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Omar le 10/01/2013 22:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dahmane est ancien conseiller de Sarkozy (limogé par son maitre) a l'idée de déposer plainte non content du retrait de celle du CFCM !
Ce monsieur je n'ai pas peur de le dire est un arriviste qui essaie d'instrumentaliser les musulmans pour ses propres intérêts !
J'ai bien peur qu'il n'ait de musulman que le nom.
Je ne fait en aucun cas la promotion du CFCM, mais Dahmane ne leur arrive pas à la cheville !
Il n'a pas protesté quand Sarkozy parlait de racailles, de karcher et de moutons égorgés dans les baignoires ?
On peut lire ici son portrait :
http://www.aredam.net/demon-islamisme.htm

2.Posté par moulay alaoui le 11/01/2013 08:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
cher frere Omar
Personne n est dupe sur les attentions des uns et des autres , ni le passee de telle personne par rapport aux autres y compris Dahmane et ses relations avec l ex-president Sarkozy sauf il a eu le courage de quitter l UMP avec son ami Zakri a cause de certain Cope
non plus les Moussaoui et sa federation RMF ( le rassemblement des Marocains de France, finance par le Makhzen marocain) étaient l organe de compagne électoral de Nicolas Sarkozy
Ce qui explique le retrait de plainte exige par leurs patron Sarkozy
Aujoud'huit on doit replacer le debat: ce que veulent les musulmans de France?
un CFCM des bioui oui au solde des politiques racistes et a la botte de Rabat et Alger?
ou un CFCM defendant avec force les interets de notre communauté ? loin d 'etre le cas
Alors laissons les Dahmane, le CCIF, et les autres expriment nos colères
Musulmans de France exprimez vous contre ces auto proclames représentants des Musulmans qui confisquent notre parole
Moussaoui, RMF,CFCM............ dégagez

3.Posté par Djamila le 11/01/2013 12:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les beni oui,oui de service utilise les musulmans comme marche pied pour promouvoir leur carrière,alors à quand la dissolution du CFCM,un appendice de la communauté totalement inutile et contre productif
Pourquoi tergiverser sur le depot de plainte.Avant Copé ,il y a eu des wagons de petites paroles assassines envers les musulmans parce que les musulmans ne bronchent pas.Meme le CCIF hésite,alors qu'il devrait etre en première ligne des qu'un facho se permet de dépasser la ligne rouge.Dans cette affaire,tous le monde a été lamentable ,y compris les responsables musulmans de tout bord.
L'histoire de le prendre à la dérision,en riant de moi-meme avec ceux qui me traine dans la fange ,ce sera sans moi.J'ai ma fiertéet mon intégrité,ce qui n'est pas le cas de tous visiblement.

4.Posté par Abdelmalik le 11/01/2013 16:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un petit rappel de base en droit : en France, c'est le Procureur de la République qui a le choix de poursuivre ou pas une personne mise en cause dans une plainte. Que le CFCM retire sa plainte n'a aucune importance (sauf moralement) puisque si Monsieur Copé doit être poursuivi dans le cadre d'une infraction pénale cela regarde en premier lieu le Parquet, représentant la société française, et non plus la ou les victimes.

5.Posté par omar le 11/01/2013 20:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A moulay alaoui,

tt à fait d'accord, mais s'associer à ce Dahmane serait une faute !
J'ai un ami qui l'a eu au téléphone, il n'arrete pas de dire qu'il est haut fonctionnaire, que personne n'a ainsi quitté l'ump ... Mon ami lui a dit que M. Zekri l'avait fait aussi. Dahmane a dabord répondu que Zekri n'était pas à l'ump puis sur l'insistance de mon ami il a finit par dire que Zekri n'était pas comme lui un dirigeant de l'UMP ...
Personne ne connait la véritable raison de son départ de l'UMP, allez savoir pourquoi. C'est facile de dire que c'était pour défendre les musulmans alors que Sarko, Guéant et tte la clique n'ont cessé de taper sur les musulmans ! La Dahmane nous fait croire que seul Copé attaque les musulmans. Ce monsieur sens le souffre et il risque de bruler les gens qui vont travailler avec lui ... Et Dieu est le plus savant !
Salam

6.Posté par Djamila le 11/01/2013 20:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Abdelmalik,
Je ne suis pas juriste mais il me semble qu'on peut se porter partie civile pour faire aboutir notre plainte.
De plus se mettre à plat ventre ,en retirant sa plainte à la première visite de Copé ,nous fait rappeler les relents nauséabonds du temps des colonies et de leur bachagas.On sait tres bien que les juges sont partis pris et que tres souvent ,tuer un arabe ne vaudra meme pas de la prison;au pire 6 mois avec sursis et donc pas d'incarcération.
Enfin,il y a la cour européenne de justice et j'en passe.Faire tout pour faire manger son chapeau à ses fachos qui n'ont de compte à rendre à personne ,en tapant sur le musulman pour faire fructifier son électorat vaut mieux que s'ecraser comme un sous-homme

7.Posté par Abdelmalik le 11/01/2013 21:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Djamila,
Le fait pour une victime de se porter partie civile à un procès pénal c'est pour demander et tenter d'obtenir des dommages et intérêts. Une façon pratique d'obtenir des sous pour certaines associations qui se portent assez facilement partie civile dans des procès touchant au racisme ou d'autres mots se terminant par ...phobe ou ...mite.

8.Posté par Djamila le 11/01/2013 21:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut bien que l'argent aille quelque part à savoir des poches d'un pourri vers d'autres poches moins pourris...,j'appelle cela tout de meme une oeuvre d'utilité publique.Et le facho est condamné dans certains cas ,ce qui était le but recherché en soi.Apres les commanditaires et les batailles de clochers sur un os à ronger,nous les musulmans de la base ,ça nous passe bien au-dessus à partir ou le facho en mal de carrière a été roulé dans la farine