Connectez-vous S'inscrire






Livres

Cachée sous mon turban : l'histoire poignante de Nadia Ghulam, dix ans dans la peau d'un homme

Reçu à Saphirnews

Rédigé par | Vendredi 1 Mars 2019



L'avis de Saphirnews

« Je n'avais que 9 ans, mais le temps de l'enfance était révolu. » C’est par ses mots saisissants que Nadia Ghulam débute, dans Cachée sous mon turban, le récit de sa jeune vie passée en Afghanistan, traversée par plusieurs guerres civiles qui mèneront, en 1996, à la prise de pouvoir des Talibans.

© Nadia Ghulam/L’Archipel
© Nadia Ghulam/L’Archipel
Premières victimes de leur pouvoir répressif, les femmes à qui les droits, même les plus élémentaires, ont été bafoués.

Pour contourner l’interdiction faite aux femmes de travailler, et parce qu’il faut bien subvenir aux besoins de la famille quand son chef n’est plus en capacité de le faire, Nadia Ghulam, défigurée par les affres du conflit, s’arme de courage et choisit à l’âge de 11 ans d’endosser une nouvelle identité, celle de son frère mort, non sans risque si son secret venait à être dévoilé… Ainsi, pour ne pas voir son corps se transformer (et la trahir) en pleine période de croissance, elle aplatit sa poitrine ou encore effectue de nombreux jours de jeûne.

Turban sur la tête, celle dont la vie a tristement basculé en 1992 après le bombardement de son domicile, réussira à tenir le rôle de Zelmaï durant dix ans. « J’ai une fille qui à elle seule vaut autant que sept garçons ! », note sa mère, qui n’a jamais réellement fait le deuil de son fils unique. Nadia Ghulam, qui vit aujourd'hui en Espagne, offre un beau témoignage de résistance comme de résilience à travers un livre captivant qui vaut la peine d’être lu.

Cachée sous mon turban : l'histoire poignante de Nadia Ghulam, dix ans dans la peau d'un homme

Présentation de l'éditeur

Tous les matins, il conduit la prière à la mosquée. Tous le respectent et l'écoutent avec attention, bien que sa voix soit fluette et son corps fin. C'est un bon musulman, généreux et droit. Ce qu'ils ignorent, c'est que sous ce turban ne se cache pas un imam, mais une jeune fille qui tremble à chaque fois qu'un taliban l'approche, craignant que son secret ne soit éventé.

Cachée sous mon turban raconte l'incroyable histoire de Nadia Ghulam. Défigurée, à huit ans, lors du bombardement de sa maison, cette jeune Afghane se voit très vite dans l'obligation de subvenir aux besoins de sa famille. Mais comment faire, sous un régime qui interdit aux femmes de sortir de chez elles ?

Sous l'identité de son frère mort, Nadia va se faire passer pour un garçon, accédant ainsi à l'instruction et à une certaine indépendance... au risque de tomber amoureuse. Une double vie périlleuse qui durera dix ans. Une histoire de courage et de renaissance, dans un pays dévasté par la guerre.

L'auteure

Nadia Ghulam est née à Kaboul en 1985. Malgré les dangers et les privations que représentait la guerre civile en Afghanistan et le régime taliban qui en a découlé, elle a toujours gardé intact son amour pour la poésie et la littérature. À présent, elle vit et étudie en Espagne.

Nadia Ghulam, avec Agnès Rotger, Cachée sous mon turban, L'Archipel, février 2019, 240 pages, 20,99 €


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur


Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Terry Barton le 17/03/2019 23:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour, je m'appelle "TERRY BARTON" et je viens des Etats-Unis. Je suis marié depuis 7 ans avec Ruben. Les choses ont commencé à devenir laides et nous avons eu des disputes et des disputes presque à chaque fois. La situation a empiré au moment où il a demandé le divorce ... J'ai fait de mon mieux pour le faire changer d'avis et rester avec moi, mais tous les efforts ont été vains. J'ai plaidé et tout essayé, mais rien ne fonctionnait encore.

La percée est venue quand quelqu'un m'a présenté ce merveilleux et génial lanceur de sorts qui m'a finalement aidé ... Je n'ai jamais été un fan de ce genre de choses, mais j'ai décidé d'essayer à contrecœur parce que j'étais désespéré et que je n'avais pas d'autre choix ... Il a fait des prières spéciales et a utilisé des racines et des herbes ... Au bout de 2 jours, il m'a appelé et était désolé pour tout le traumatisme émotionnel qu'il m'avait causé, il est retourné à la maison et nous continuons à vivre heureux. quel miracle merveilleux Baba Egbe a fait pour moi et ma famille.

Je lui ai présenté beaucoup de couples ayant des problèmes à travers le monde et ils ont eu de bonnes nouvelles ... Je crois fermement que quelqu'un a besoin de son aide. Pour toute aide urgente, contactez Baba Egbe par e-mail à l'adresse suivante: babaegbetemple@gmail.com ou par WhatsApp au +7 (926) 512–8701.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne sont pas tolérés et seront donc supprimés. Idem pour les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article.