Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Religions

CFCM : la date des élections fixée au 8 juin prochain

Rédigé par Assmaâ Rakho Mom | Lundi 28 Janvier 2008 à 16:02

           

Réuni dimanche 27 janvier à Paris, le conseil d'administration du Conseil français du culte musulman (CFCM) a fixé la date des prochaines élections devant désigner les représentants de l'islam de France au niveau national comme au niveau régional au dimanche 8 juin 2008.



Selon l'article 5.1 des statuts du Conseil français du culte musulman (CFCM), "le renouvellement des membres de l’assemblée générale intervient tous les trois ans à l’exception de la première assemblée générale qui est renouvelée au bout de deux ans. Les membres sortant sont rééligibles ou reconductibles, selon le cas. La date est arrêtée par le conseil d’administration sur proposition du bureau avec un préavis de six mois. Les élections sont organisées par les CRCM sous la responsabilité et le contrôle du CFCM".

Un tel renouvellement est intervenu il y a bientôt trois ans par le biais d'élections organisées le 19 juin 2005. Un scrutin qui avait alors vu la victoire des fédérations à dominante marocaines, la Fédération nationale des Musulmans de France (FNMF), dirigée par Mohamed Béchari, en tête, avec 19 sièges, suivie de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF), créditée de 10 sièges, tout comme la Grande mosquée de Paris.

Dalil Boubakeur, recteur de la Mosquée de Paris et président du CFCM
Dalil Boubakeur, recteur de la Mosquée de Paris et président du CFCM

'Moratoire sur la loi de 1905'

Le recteur de la Grande mosquée de Paris et président en exercice du CFCM Dalil Boubakeur a par ailleurs annoncé ce lundi 28 janvier être candidat à sa propre succession. M. Boubakeur est président de l'instance représentative des musulmans de France depuis sa création en 2003.

Candidat pour un troisième mandat, le Dr Dalil Boubakeur a déclaré ce lundi à l'Agence France Presse (AFP) être partisan d'un "moratoire sur la loi de 1905" concernant la séparation des Eglises et de l'Etat, et plus précisément s'agissant du "financement des lieux de culte et tout ce qui tient à la structure des cultes". En clair, le président du CFCM s'est prononcé en faveur du maintien de la politique des équipes municipales cédant aux associations cultuelles des baux emphytéotiques et laissant les fidèles financer les constructions de mosquées.

Fouad Alaoui, vice-président du CFCM et secrétaire général de l'UOIF
Fouad Alaoui, vice-président du CFCM et secrétaire général de l'UOIF

'Sortir des querelles de personnes'

Outre la candidature de Dalil Boubakeur à la présidence du CFCM, est également en lice son éternel rival et secrétaire général de l'Union des organisations islamiques de France Fouad Alaoui, ainsi que Haydar Demiryurek, représentant le Comité de coordination des musulmans turcs de France (CCMTF). Un quatrième candidat, d'origine marocaine celui-là, serait aussi sur les rangs mais son nom n'est pas encore connu.

Les quatre candidats devraient de toutes les manières présenter leur programme aux alentours du 30 mars, a précisé Dalil Boubakeur, estimant pour sa part qu' "il faut sortir des querelles de personnes qui ont fait trop de mal au CFCM et voter pour des programmes".

"C'est aux fidèles de financer les mosquées" a quant à lui déclaré Fouad Alaoui au quotidien français Le Monde, promettant de "faire fonctionner le CFCM pour qu'il sorte de sa léthargie". "Le CFCM a été trop frileux sur les sujets de société alors même que la République est aujourd'hui moins frileuse envers les religions", a ajouté le vice-président du CFCM.

Bilan maigre

Pourtant, hormis la mise en place des aumôniers militaires et pénitentiaires, le bilan du CFCM cinq ans après sa création est bien maigre. Et les querelles de personnalités et autres rivalités entre courants et nationalités marocaine et algérienne entre autres paralysent le fonctionnement de l' institution. De même, la Fondation des oeuvres de l'islam, présidée par Dalil Boubakeur et présentée en octobre dernier, paraît être engourdie. Elle est pourtant censée aider "à gérer les oeuvres de l'islam en France et contribuer au financement du CFCM"




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Ben le 29/01/2008 05:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
UNE QUESTION
La collectivité territoriale de Mayotte , demeure-t-elle non concernée par ces élections?

2.Posté par fadela le 29/01/2008 13:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dejgel Boubacoeur va nous apporter une pléthore de mosquées mais toujours à 20 mille lieux sous terre.
Ses propositions vont nous faire économiser beaucoup d'argent :
à la place de l'adhan on chantera la marseillaise, vive la respoubliq
à la place du imam il y aura deux grosses baffes retransmettant la prêche de la mosquée de Paris
...

3.Posté par Abdallah le 31/01/2008 13:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam Aleykom

Les CFCM et CRCM sont virulés et ceci depuis leur création...
Je m'explique:
Ce sont des outils créés en toute pièces par le ministère de l'intérieur pour tout savoir et tout contrôler à propos de la communauté musulmane de France .
Certains musulmans attiré par le pouvoir et l'appât du gain s'y sont précipité la tête devant.
Bien sûr les autorités leur ont miroité quelques avantages pour les y attirer.
Résultat de la course il s'y sont précipité et bien sur se sont disputé à coup de ...

C'est la même ranguène et la même politique appliqués par les colons surtout dans l'Algérie française.
Les autorités françaises ont choisit les plus vils des musulmans (arabes) ceux qui sont à sa botte et qui sont prêts à trahir leur corréligionnaires pour les mettre à leur tête et leur faire faire le sale boulot...

Bien sûr ce snouveaux notables de la épublique ne seront pas d'accord et diront qu'il faut organiser l'islam de France et que ces outils (cfcm & crcm) nous pouvons en faire ce que nous voulons ...
Cela fait 5 annés qu'is existent... cela suffit...

Lisez sii vous voulez "Marianne et Allah " de V. Geisser
ou l'article de Frank Fregosi:
http://www.saphirnews.com/-Il-appartient-peut-etre-aux-musulmans-de-concevoir-une-organisation-alternative-_a3381.html
Salam

4.Posté par sam le 02/02/2008 18:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
esselemou alykom,
Il s'agit là sujet important et les intervenants doivent nous informer et non nous poluer.
Il ne s'agit pas de voumir je ne sais trop quoi pour dire au final n'importe quoi.
Si pour la création des CFCM et les CRCM l'état est intervenu c'est simplement parceque les musulmans sont incapables de s'organiser. Incapables de se mettre d'accord.
Oui l'état trouvera, surement, des interêts et alors...
Apropos de BOUBAKER j'ai moi aussi fait partie des ces gens qui l'on denigré, il n'est pas un imam, loin de là, il n'est pas un sein, loin de là, mais permettez moi de vous dire qu'il est très fort. loin dsiteevant tout ces patits uoifiste et fnmfiste....
Aujourdhui l'heure est gràve et chacun doit assumer SA responsabilité loin de ces discours creux
salutatios

5.Posté par CFCM TV le 22/04/2008 13:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Source : www.cfcm.tv

La grande mosquée de paris ne participera pas aux prochaines élections du cfcm

Le samedi 11 avril 2008, la Fédération Nationale de la Grande Mosquée de Paris (FNGMP) s’est réunie dans le cadre d’une réunion du bureau exécutif pour débattre de sa participation ou non aux prochaines élections du Conseil Français du Culte Musulmans (CFCM) prévues le 8 juin 2008.

Il semblerait, selon nos sources d’information, qu’à l’unanimité, il a été décidé que la FNGMP ne participera pas aux élections du mois de juin, et, que cette dernière gèlerait dés à présent sa participation aux instances du CFCM.

Lire la suite....