Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 

Finance éthique

Bruxelles, future capitale européenne de la finance islamique ?

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 29 Novembre 2012 à 16:16

           


Après Londres, Paris ou encore le Luxembourg, c’est au tour de Bruxelles de vouloir devenir une référence en matière de finance islamique en Europe. C’est du moins la volonté affichée de Benoît Cerexhe, ministre bruxellois de l’Economie et du Commerce extérieur.

« Quand on voit ce que font la France, le Luxembourg et le Royaume-Uni pour attirer l’économie musulmane, Bruxelles ne peut pas rester les bras ballants … On doit aussi avoir notre part de ces investissements. Le contexte bruxellois va aussi jouer en notre faveur : un tiers de la population bruxelloise est musulmane. On assiste à la multiplication de la production de produits halal à Bruxelles », a-t-il déclaré à La Libre Belgique le 22 novembre.

« La finance islamique pesait 700 milliards de dollars en 2008 et 1 100 milliards de dollars en 2011… De 2003 à 2007, elle a progressé à un rythme de +15 % par an au niveau mondial, poussée par le dynamisme économique des pays du Golfe et de l’Asie du Sud-Est », a-t-il assuré, à l’heure où la Région bruxelloise s’apprêtait à mener une mission économique « très stratégique » dans les pays du Golfe afin d’attirer à terme des banques islamiques dans la capitale belge.

L'objectif sera principalement de « faire passer le message auprès des organismes de régulation de la finance islamique que Bruxelles est, comme centre politique de l'Europe, la ville idéale pour approcher les institutions européennes. Ces organismes pourront faire du lobbying auprès d'elles dans le but de pouvoir influencer la législation financière. Ce point est notre priorité », précise M. Cerexhe.

A la recherche de solutions pour faire face à la crise économique qui secoue l'Europe, le ministre se dit prêt à faire du lobbying pour attirer des fonds d'investissement en provenance du Golfe. Les caisses ont bien besoin d'être renflouées.

Lire aussi :
Halal : Al Farooj s’installe en France grâce à la finance islamique
HSBC réduit ses activités de finance islamique
Finance islamique : un secteur en pleine expansion pour 2012
La finance islamique séduit les cabinets d’avocats




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par concept de finance islamique développé par les banques pour profiter de l''argent des musulmans le 04/12/2012 11:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la notion d’usure(riba) mal comprise,, les oulémas se sont encore trompés en interdisant le prêt bancaire à intérêts dont le principe n’a jamais été interdit au regard du hadith «des dattes empruntées sont payées par la même quantité»
Le Coran interdit catégoriquement l'usure (riba) qui est un des plus grands péchés par son caractère abusif et inéquitable Même la législation en France, tirée du droit musulman sous Napoléon Bonaparte, converti à l’Islam avant sa mort en prison, interdit tout taux d'intérêt usuraire. Il en est de même un peu partout dans le monde d’une manière générale, les banques centrales fixant le taux usuraire d’intérêt interdit aux banques commerciales Le poète HUGO était converti à l'islam (consulter Internet)
Les oulémas dans leur grande majorité, interdisent tout intérêt à payer ou à recevoir, quel que soit le taux. Ils n'ont pas pris en compte le hadith qui dispose:« une quantité de dattes empruntée est payable par la même quantité», Une illustration simple et claire permet de comprendre, la portée de ce hadith. Si par exemple, un commerçant en rupture de stocks, emprunte à son confrère mieux pourvu, une quantité de dattes pour dépannage temporaire, et décide après de les conserver, il devra alors régler à son créancier, une somme lui permettant de reconstituer exactement le stock prêté quelle que soit l’évolution des prix de dattes ou restituer à son prêteur, les mêmes quantités de dattes livrées S'il s'obstine à s’acquitter de sa dette par un règle...  

2.Posté par Seul l"intérêt usuraire'riba) est condamné par le Coran et non celui non usuraire, les ulémas se sont trompés le 04/12/2012 11:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le frère dans l'islam, Ibrahim,illettré en arabe, simple enseignant, vient de démontrer,(commentaire ci dessus) sur la base du coran etdes hadiths que tout taux d'intérêt n'est pas de l'usure ( 'riba ) Diazakoum moullah kayran pour cette démonstration claire et limpide
Il faut que ceux qui ont la preuve du contraire , présentent leurs arguments en se fondant comme lui, sur le Coran et les hadiths De la discussion, jaillit la lumière(proverbe arabe)
S'il n'y a aucune réaction justifiée de la part des internautes, , on doit considérer que Ibrahim a raison
La sunna, c'est ce que recommandait le prophète Mohamed(psl) mais la sunna, c'est aussi c'est aussi ce qu'il a vu faire ou entendu dans le domaine religieux de la part de ses contemporains,, sans réagir Son silence valait approbation de l'acte
J'ai lu dans un article rédigé par ce même Ibrahim sur Internet que la bete qui sortira de terre pour parler aux hommes,( Coran S7 -V26 dabatan minal ardh) c'est Eretz Israel dont le monde entier parle actuellement
Là aussi, il faut que ceux qui ont le courage de le contredire présentnent leurs arguments