Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Religions

Belgique : l’Aïd al-Adha 2020 à l’épreuve face au Covid-19 et aux interdictions de l’abattage sans étourdissement

Aïd el-Kébir 1441/2020

Rédigé par | Jeudi 30 Juillet 2020 à 13:25

           

Avec l’interdiction de l’abattage sans étourdissement en vigueur en Wallonie et en Flandre, les musulmans de Belgique vont avoir le plus grand mal à célébrer dans tous ses aspects l’Aïd al-Adha tel qu’ils l’ont longtemps connu. Le contexte sanitaire lié au Covid-19 n'arrange rien à la situation.



© Pixabay/S. Hermann & F. Richter
© Pixabay/S. Hermann & F. Richter
A l’approche de l’Aïd al-Adha, qui sera célébré cette année du vendredi 31 juillet au dimanche 2 août, c’est le casse-tête pour les musulmans qui souhaitent avoir des moutons abattus selon le rite excluant l’étourdissement préalable. La Flandre puis la Wallonie ont interdit cette pratique depuis le 1er janvier 2019 pour la première région, le 1er septembre pour la seconde, tant dans les abattoirs temporaires et agréés.

Pour les musulmans de Wallonie, ce sera donc le premier Aïd el-Kébir depuis l’entrée en vigueur de l’interdiction et les protestations de l’Exécutif des musulmans de Belgique (EMB), qui défend mordicus l’étourdissement préalable comme un rite incontournable pour un abattage labélisé halal, n’y ont rien fait. Ses actions en justice avec le Conseil de coordination des institutions islamiques de Belgique (CIB)* n’ont pas abouti à ce jour aux résultats escomptés.

La région de Bruxelles-Capitale, dernier bastion fragile pour l’abattage rituel

La possibilité est offerte aux particuliers en Wallonie et en Flandre d’organiser l’abattage à domicile mais une demande d'autorisation doit être adressée auprès des autorités communales au minimum deux jours avant l’abattage. « Ces dernières se réservent le droit d’accepter ou non la demande, conformément à leurs propres réglementations », rappelle l‘EMB, citant l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA). Par ailleurs, l’abattage à domicile ne dispense pas les sacrificateurs de l’étourdissement préalable des animaux, « dans le respect des décrets flamand et wallon relatifs au Code du bien-être des animaux ».

Aujourd’hui, seule la région de Bruxelles-Capitale permet le sacrifice sans étourdissement. « Les particuliers sont invités à prendre contact avec des professionnels (bouchers) qui sont les seuls à bénéficier des services de l’abattoir agréé situé à Anderlecht », signifie encore l’EMB.

Néanmoins, face à l’insuffisance de l’offre par rapport à la demande, tous les musulmans ne pourront pas avoir de moutons pour la fête du sacrifice. Aucun abattoir temporaire n'est en effet aménagé dans la région cette année encore. Quant à l'abattage à domicile, il y est strictement interdit depuis 2018.

L’EMB indique avoir multiplié les contacts avec les autorités auprès de qui il a été « très clair sur sa position concernant l’abattage rituel sans étourdissement ». L’institution « continuera à mener les discussions afin de permettre à la communauté musulmane à vivre sa religion dans les meilleures conditions, dans le respect de la loi et des convictions de chacun-e ».

Vigilance pour les prières collectives

Quant aux prières collectives du vendredi et de l'Aïd, les musulmans sont appelés à la plus grande vigilance compte-tenu du contexte de pandémie du Covid-19. Avec l'obligation de la distanciation physique entre les fidèles, les rassemblements organisés pour l'Aïd sont appelés à être limités, voire même annulés.

Ainsi, face à la recrudescence des contaminations dans la province d’Anvers, l'EMB enjoint l’ensemble des mosquées locales « à garder portes closes durant la prière de Fajr (prière de l'aube) et à regrouper les prières de Maghreb (coucher du soleil) et de Ichaa (tombée de la nuit) à l’heure de celle de Maghreb, et à ne pas y organiser la célébration de la prière de la fête du sacrifice ce vendredi 31 juillet 2020 ».

*Le CIB est une plateforme citoyenne composée d’institutions, fédérations, organisations et coupoles de la communauté musulmane de Belgique : le Rassemblement des musulmans de Belgique, la Diyanet de Belgique, la Fédération islamique de Belgique, la Fédération des mosquées albanaises de Belgique et l’Association islamique africaine de Belgique.
.
Lire aussi :
L’Exécutif des musulmans de Belgique appelle à l'annulation des lois d’interdiction de l’abattage rituel
Belgique : l’interdiction de l’abattage rituel sans étourdissement en vigueur en Wallonie
Belgique : l’interdiction de l’abattage rituel dans les abattoirs temporaires confirmée en Flandre

Et aussi :
Par temps de Covid-19, comment faire la prière de l’Aïd al-Adha à la maison ?
Aïd al-Adha 2020 sous Covid-19 : de la prière à l’abattage, les musulmans appelés à « l’extrême vigilance »


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur


Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par bullet le 30/07/2020 17:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Amis moutons, tous aux abris !!!

2.Posté par Premier Janvier le 01/08/2020 18:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi aussi je préfère le poisson bullet. Lol.

3.Posté par Premier Janvier le 10/08/2020 19:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Longtemps je me suis dit, pourquoi cette espèce plutôt qu'un autre.
Pourquoi ceux-là et pourquoi pas d'autres.
Les beaux. Les bons. Bref les utiles.
Puis j'ai découvert que d'autres s'étaient dit la même chose.
Ce n'est pas la cause des animaux qui en vérité nous occupe.
Nous ne faisons que valider ce que nous avons déjà validé.
On se parle à nous mêmes.
Les beaux. Les bons. Les utiles.
Les moches. Les dégueulasses. Les nuisibles.
Les cafards c'est dégueulasse. Les biches c'est mignon. Les araignées ça ne sert à rien etc.
J'aime les animaux. Oui moi non plus.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne sont pas tolérés et seront donc supprimés. Idem pour les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article.