Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Sur le vif

Arabes et antisémitisme : Georges Bensoussan poursuivi par la justice

Rédigé par | Jeudi 26 Janvier 2017 à 17:57



Arabes et antisémitisme : Georges Bensoussan poursuivi par la justice
« Dans les familles arabes en France, et tout le monde le sait mais personne ne veut le dire, l’antisémitisme, on le tète avec le lait de sa mère. » Les Arabes, des antisémites de naissance ? L’auteur de cette déclaration choc, poursuivi pour « provocation à la haine raciale », a été jugé mercredi 25 janvier au tribunal de grande instance de Paris.

L’historien Georges Bensoussan, responsable éditorial du Mémorial de la Shoah, poursuivi par plusieurs associations antiracistes dont le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), a pu compter sur le soutien d’Alain Finkielkraut. C’est lors de l’émission Répliques que produit l’académicien sur France Culture que les mots ont été prononcés en octobre 2015.

Georges Bensoussan s’était d’abord défendu en les attribuant faussement au sociologue Smaïn Laacher. Devant la cour, il a assuré qu’il parlait d’une « transmission culturelle » et non « par le sang » de l'antisémitisme. Une explication qui ne convainc pas. Dans une tribune, le président de la Ligue contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) Alain Jakubowicz, partie civile dans cette affaire, de tels propos « servent la surenchère extrémiste qui électrise notre pays ». « Dire que dans "les familles arabes", on tète l'antisémitisme "avec le lait de la mère", c'est produire, en plus du mensonge, de l'exclusion et du rejet. Non, il n'existe pas "d'antisémites de naissance" », écrit-il.

Le CCIF, pour sa part, dénonce un « essentialisme ». « Ce procès est l’occasion de tracer une ligne rouge et de rappeler les limites de tels discours : celles décrites par les lois qui régissent notre pays », indique l'association à l'origine du signalement du parquet. Le verdict est attendu pour le 7 mars.

Lire aussi :
Shoah : ces musulmans qui protégèrent les juifs en terre d'islam




Réagissez ! A vous la parole.
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

24.Posté par Melen le 05/02/2017 14:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'imam Khomeiny, le neuvième siècle, les Emirats arabes unis. Vous etes vraiment perché.
Je n'en ai strictement rien à secouer.
Je suis un français en France qui parle en son nom.
Quand bien meme je serais croyant que Machin ou Bidule ai pu dire ai pu valider une chose ou son contraire concerne ces personnes. Et personne d'autre.
Ce que vous dites par exemple, il faut tuer, si j'étais croyant je ne m'imagine pas faire comme vous le faites en dire que c'est à valider.
Pas plus qu'en tant que non croyant je ne peux y adhérer.
Contrairement à vous je suis normal.
Vous etes vraiment cinglé. Vous avez vraiment un grain.

23.Posté par /0o0/il le 05/02/2017 14:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le sujet n'est pas la coran en effet, mais je suis parti de la sourate 5/51, entre autres, en me posant la question : peut-on à partir d'elle en induire qu' elle est un facteur nous conduisant à avoir une vision coranique subliminale anti judéo-chrétienne ?
Nous sommes bien, ne vous en déplaise en plein sujet; malgré vos invectives sur ma croyance !
Mais qui êtes vous donc pour porter un tel jugement ? Seul Allah sait et ne vous substituez pas ni à sa puissance, ni à sa miséricorde, ni à sa clémence !
Restez à votre modeste place, en ne laissant pas votre hypocrisie vous égarer !!!

22.Posté par Melen le 05/02/2017 14:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Machin ou Bidule a dit que.
C'est quoi ces conneries.
Je ne suis pas musulman je ne connais pas les personnes que vous citez.
Mais quel rapport avec le coran. Ces personnes ne sont pas le coran, ils sont des hommes.
Que Machin ou Bidule ait pu dire une chose ou une autre pardon je n'en ai rien à faire.
Parlez à une personne, moi en l'occurrence et lui dire Machin ou Bidule à dit que, c'est la première fois qu'on me la fait celle là.
Ils ont dit que, ben moi je dis le contraire, c'est mon droit.
Libre à vous de valider qui vous voulez mais n'avez pas à l'imposer. A moi en tout cas vous n'allez pas m'imposer de penser et de dire. Je dis et pense ce que je veux.
Trouvez d'autres personne pour imposer mais s'agissant de moi vous pouvez vous brosser.
Machin à dit que, je m'en tamponne.

21.Posté par Melen le 05/02/2017 14:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le sujet c'est la racisme. Pourquoi parlez vous du coran. Les deux n'ont aucun rapport.
On vous parle du Camembert vous parlez du Roquefort.

20.Posté par Melen le 05/02/2017 14:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est quoi ces conneries.
On n'a rien à faire des paroles des livres saints, elles sont des paroles rapportées par les hommes plusieurs années après la mort des prophètes.
Vous etes complètement barré comme mec.
Vous etes radicalisé ou vous avez un problème psychologique.
Redescendez sur terre.
Le coran comme n'importe qu'elle autre spiritualité est un récit qui doit lui meme etre raconté, expliquez et pas à lire de façon littérale. C'est l'Histoire des évènements dans une époque. Y sont incorporés des personnages ayant existé ou pas, des mythes, des légendes, des métaphores...etc.
Reprenez vous parce que quand on lit vos écrits on pense de vous que vous etes anormal ou intégriste.

19.Posté par Melen le 05/02/2017 14:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dites. Vous relevez par et en mais le sujet de l'article est le racisme, pas le coran.
Je viens de m'apercevoir que vous etes complètement hors sujet.
Vous me faites discuter d'un sujet qui n'a strictement rien à voir.
Vraiment aucun rapport.
Vous etes vraiment perché, ça ce confirme.
Vous etes un chouia intégriste mais aussi complètement à l'ouest.
J'en reste là donc sur cette histoire de croire ou ne pas croire, de situer dans le temps ou pas.
Vous laissez l'impression aussi l'impression de vouloir confirmer que Arabe égale raciste avec l'argument du coran.
Arabe égale musulman et donc raciste.
Vous etes rance comme personne.
Soit vous etes un raciste, Arabe égale personne musulmane égale coran égale raciste.
Soit vous etes un intégriste, l'islam égale apostasie égale crime et tout le tralala.
Un des deux.
Ce qui est certain c'est que vous ne donnez pas l'envie d'etre cotoyé.
Des profils, discours comme le votre on s'en passe.

18.Posté par Melen le 05/02/2017 13:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je n'ai pas écrit ce que vous dites.
J'ai écris que l'on avait pas conscience de la mort et que pour que quelque chose existe il faut en avoir conscience.
Idem pour la vie, etre c'est juste avoir conscience des choses qui nous entoure. lorsque l'on dort on n'est mais on n'en a pas conscience, etre est une allusion, ce qui nous entoure n'est qu'illusion, c'est nous qui faisons exister les choses, les etres, sans ça rien n'existe, je suis athée je raisonne en athée, mais etre athée c'est aussi raisonner en croyant, je suis bien obligé d'admettre que rien n'est vrai, que tout n'est qu'illusion et que malgré tout pour pouvoir vivre je suis obligé d'admettre le contraire, que c'est n'est pas une illusion puisque c'est vivre qui fait exister les choses les etres et pas le contraire.
Si vous etes croyant moi je suis la vierge, puisque le propre d'un croyant c'est de croire que la mort n'est pas la mort, que c'est un état on ne peut rien dire de ce qu'est la mort, juste que c'est le contraire de la vie. Si vous étiez croyant vous iriez dans mon sens or vous compris et vous pensez que quand on n'est mort la vie n'est pas et inversement.
Et moi qui suis athée je dis le contraire, que rien n'est vrai, que l'on ne sait rien et que Dieu peut exister comme toutes les choses, les etres que l'on fait exister en étant, vous meme etes mais vous n'existiez pas pour moi avant de vous avoir trouvé ici.
C'est vous qui me faites exister et inversement. Rien n'est vrai que la conscience que l'on ...  

17.Posté par /0o0/il le 05/02/2017 12:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Certains oulémas perçoivent dès le ixe siècle la peine de mort pour apostasie comme une règle.
Hadith n°14 d’Ibn Mas`ûd sur "l'inviolabilité du sang du Musulman" :
« Il n'est pas licite de faire couler le sang du musulman, sauf s'il s'agit d'un des trois coupables que voici : le fornicateur dont le mariage a été consommé, le meurtrier qui subira le sort de sa victime, et l'apostat qui se sépare de la communauté musulmane. »
L’érudit Ibn Rajab affirme :
« Tuer dans chacun de ces trois cas est consensuellement admis par les musulmans. »
L'imam Khomeini a argué de ce principe pour émettre une fatwa de condamnation à mort contre l'écrivain britannique Salman Rushdie.

16.Posté par /0o0/il le 05/02/2017 12:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Précision : "Celui qui change de religion, tuez-le" (al-Bukhârî 6311, 6524, at-Tirmidhî 1458, an-Nassâ'ï 4059).

15.Posté par /0o0/il le 05/02/2017 11:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@tintin. Vous faites du révisionnisme sémantique ! Les "savants de l' islam" ont toujours eu une position constante sur le sujet !
"Celui qui change de religion, tuez le" !
hadith du prophète rapporté par Bukhari et Muslim .
Le 8 mai 2009, un article est paru dans le quotidien en ligne Al-Awan, intitulé “Le déroulement de la réunion finale de l'Assemblée islamique du Fiqh (jurisprudence)” Avec en sous-titre ces sinistres mots arabes : ” ãä ÈÏøá Ïíäå ÝÇÞÊáæå ! ” “Celui qui change de religion doit être tué.”

Voici quelques extraits de cet article :



“Les “Oulemas” islamiques (autorités religieuses) qui se sont réunis lors de la 19ème session de l'Assemblée islamique du Fiqh à al-Shariqah (EAU) du 26 au 30 avril 2009, ne se sont pas écartés de la tradition historique quant aux apostats et aux adeptes de fois non islamiques. Les textes qu'ils ont produits à la fin de leurs réunions ont réitéré la maxime classique : ‘Celui qui change de religion doit être tué , Man Baddala Deenahu Faqtuloohu.’ De même, aucune modification n’a été apportée à l’édit du 7ème siècle [mis en vigueur pendant la période du premier califat à Médine, 632-661) qui proclama : « expulsez les juifs et les chrétiens d'Arabie ! » Ces documents sont disponibles sur le site Web de l'Assemblée islamique du Fiqh, une branche de l'OCI (l'Organisation de la Conférence Islamique.)

"D’après l'Assemblée, la liberté religieuse est garantie dans l'Islam. Aux conditions suivantes toutefois: 'Cette liberté doit être protégée...  

14.Posté par /0o0/il le 05/02/2017 11:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Votre titre trompeur ?
Poursuivi "en" justice, et non "par" la justice ne serait-il pas plus exact ?

13.Posté par Tintin le 04/02/2017 17:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pardon mais je vous trouve plus que bizarre.
Sois vous etes un troll, sois vous adhérez à une drole d'idéologie.
En islam est une phrase qui ne veut rien dire.
On adhère ou pas à une religion dont des religieux ont fixé un dogme. Pour des algériens qui se convertissent au christianisme par exemple, on appelle ça des convertis et pas des apostats.
Apostat est un terme religieux pour dire d'un croyant qu'il ne l'est plus.
Il est un terme qui a une connotation radicale, les guerres saintes relatées dans les monothéismes ou daesh aujourd'hui l'ayant rendu indicible.
Quitté une religion pour une autre ou devenir athée ça s'appelle etre un chrétien (ou autre) ou un non croyant pour un athée.
Personne plus aujourd'hui mis à part des originaux, des religieux n'utilise le terme apostat.
Idem pour des tas d'autres mots.
Mécréant pour désigner un croyant d'une autre religion que la sienne. C'est un mot qui appartient aux monothéismes mais que des citoyens normaux n'utilisent pas.
On dit chrétien s'il à choisi de devenir chrétien, ou bouddhiste s'il a choisi de devenir bouddhiste mais on ne dit pas mécréant dans le langage courant.
Il y a des mots qui malgré le fait qu'ils puissent se trouver dans les livres monothéistes ne sont pas pertinents à utiliser car ils ont une connotation péjorative.
Libre à vous d'etre un chouia intégriste, libre à vous de choisir d'adopter le langage que vous voulez mais vos appréciations ne valent que parce que vous y adhérez.
Vous devriez penser à change...  

12.Posté par /0o0/il le 01/02/2017 15:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
et la preuve ontologique de l'existence de dieu......MAIS PUISQUE VOUS ME DITES :
quand je suis, la mort n'est pas
quand la mort est je ne suis pas........sophismes tout ça, non ?

Mais en islam, il est interdit au croyant de contextualiser, sinon il devient apostat en contredisant le dogme (postulat) du coran "incréé" !
Et on connaît les conséquences islamiques de l'apostasie !!!
D'où ma question initiale sur l'antisémitisme coranique ......

11.Posté par Melen le 01/02/2017 11:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce que je veux dire c'est que le mot Dieu est juste un mot pour le dire. Rien de plus.
Se définir comme croyant ou se définir comme non croyant c'est exactement la meme chose.
Je peux juste dire que rien n'est vrai, mais je ne peux pas décrire ce qui est vrai puisque rien n'est vrai.
Voilà. Parler de Dieu c'est donc juste dire que rien n'est vrai, et que c'est vrai.

10.Posté par Melen le 31/01/2017 13:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dieu ne pas etre et avoir été autrement ça impliquerait qu'il ne serait qu'un simple mortel et donc qu'il est comme toute les choses de la vie, qu'il n'existe pas puisque mourir l'implique.
S'il n'était pas incrée ça poserait aussi la question de savoir qui l'aurait créé.
Il ne peut donc qu'etre qu'incréé. immortel, immuable, permanent.
Dieu ne peut qu'etre incréé et par extension sa parole, pour le sens de ses paroles par contre il en est autrement, puisque ce sont les hommes qui lui donne un sens ou un autre. On n'en revient à ce que je disais plus haut.
Sachant que tout est vrai mais que rien n'est vrai,
On ne peut que croire.
Si en permanence on garde en tete que rien n'est vrai, on ne peut pas vivre.
La parole de Dieu ne peut donc qu'etre immuable, autrement c'est admettre que la conscience que l'on a des choses n'existe pas, or elles ne peuvent qu'exister, sans ça on ne peut pas etre.
Sachant que Dieu est une invention humaine (une vérité pour ceux qui y croient)
admettre que la parole de Dieu est temporelle c'est aussi dire de Dieu qu'il n'existe pas. c'est le situer dans le temps, si on le situe dans le temps, c'est obligatoirement en faire un début et une fin.
Dire le contraire, il est intemporel c'est admettre également qu'il existe.
Donc il est obligatoirement incrée, autrement ça revient à dire que l'on croit en une autre entité que lui qui l'aurait crée, meme chose, si l'on dit le contraire qu'il a été crée, ça pose aussi la question de savoir par qui il aurai...  

1 2 3