Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 

 


Sur le vif

Algérie, Maroc, Tunisie : le nombre de visas vers la France drastiquement réduit

Rédigé par Lina Farelli | Mardi 28 Septembre 2021 à 11:30

           


Algérie, Maroc, Tunisie : le nombre de visas vers la France drastiquement réduit
C’est une mesure de rétorsion que la France choisit de en place envers le Maroc, l’Algérie et la Tunisie. Le chef de l'Etat a en effet décidé en août de diviser par deux le nombre de visas délivrés aux ressortissants algériens et marocains et de 30% pour les Tunisiens en prenant 2020 comme année de référence car ces trois pays du Maghreb refusent de reprendre leurs ressortissants en situation irrégulière, rapporte Europe 1 mardi 28 septembre.

« Je vous confirme cette information. (…) En 2018, nous avons adopté la loi asile et immigration (...) Le frein à cette efficacité et aux reconduites effectives, c’est le fait que des pays refusent les laissez-passer consulaires. A partir de là, on a eu un dialogue avec certains pays du Maghreb, puis des menaces. Et aujourd’hui on met ces menaces à exécution », a fait savoir le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.

Entre janvier et juin 2020, environ 63 000 visas ont été délivrés, pour 96 000 demandes, soit un taux de délivrance de 65 %. Dans le cas de l’Algérie, 7 731 obligations de quitter le territoire français (OQTF) ont été ordonnés par la justice française entre janvier et juillet 2021 mais seuls 22 sont repartis chez eux, soit à peine plus de 0,2 %. Dans le même temps, 74% de visas ont été accordés. Emmanuel Macron a donc demandé aux services consulaires du Quai d’Orsay du durcir les conditions d'obtention du visa et de ne délivrer pour les six prochains mois que 31 500 visas maximum pour les ressortissants algériens.

Les chiffres sont similaires pour le cas du Maroc et de la Tunisie. Du côté du royaume chérifien, alors que 77 % des visas ont été émis, 3 301 OQTF ont été ordonnés, mais seulement 80 ont été mis à exécution, soit 2,4 % sur les six premiers mois de l'année 2021. Quant à la Tunisie, 3 424 OQTF ont été accordés mais seules 131 personnes ont été expulsées, soit 4 %.

A quelques mois de l'élection présidentielle, alors que le thème de l'immigration prend une place démesurée dans le débat public, cette décision, qualifiée d'« inédite » par Gabriel Attal, est tout sauf anodine.




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Premier janvier le 28/09/2021 21:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si un jour je décide de me tirer de France en douce on me signifie ensuite que l'on ne voulait pas de moi. Je comprends ça. C'est n'importe quoi. Surement il y a quelque chose qui m'échappe. Il me semble que je n'appartiens qu'à moi même pas à l'Etat. Aux Etats. Nous appartiendrions à un Etat et nous ne le saurions pas. Ou bien alors je suis le seul à ne pas le savoir. Mais si j'ai bien compris il me semble lire là une dinguerie. Moi je suis un français en France mais je ne suis pas une marchandise, un objet. Je suis un français en France juste parce que l'on nous appelle comme ça. Mais je suis juste une personne qui n'est personne.
Je m'en vais, on me signifie ensuite que l'on ne voulait pas de moi, je suis choqué. J'ai dû mal comprendre.

2.Posté par Premier janvier le 28/09/2021 21:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A moi, que personne ne me récupère. Foutez moi la paix. Non mais ça ne va pas!

3.Posté par Jean-Daniel Leroy le 29/09/2021 15:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Premier Janvier, si vous n'appartenez qu'à vous-même, renoncez donc à toutes les aides que vous verse l'Etat...

4.Posté par Premier janvier le 30/09/2021 20:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur Leroy. Dans ma phrase remplacez français par congolais, péruvien ce que vous voulez. Je dis que je ne revendique rien, je ne peux pas donc contester.
Tiens j'ai trouvé ça c'est à vous. Heu non merci!
Je dis mon sentiment juste, je dis juste une appréciation, laissez moi en dehors de ça je vous prie.
Que personne ne le récupère. Merci. Je n'appartiens qu'à moi même.
Je fais parti de la société juste parce que je ne peux pas me trouver quelque part. Idem pour vous.
Si un jour je m'en vais, la France doit absolument me récupérer. Hé ho! Z'avez pas un peu, man dieu quelle perte. Un français. Man dieu un français. Et à la louche 67 millions d'entre nous. C'est ce qu'elle intime aux autres Etats. Cette chose est à vous. Un français est à la france. N'importe ou il puisse se trouver il appartient à la france. Si ça ne s'appelle pas être un objet ça s'appelle comment.
%oi que personne ne me récupère. Qu'on me fiche la paix.

5.Posté par Rond LEDARON le 02/10/2021 05:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est évident que nous sommes dans un calcul politique cynique, avec un bilan que va donner l'exécutif qui se gargarisera de "juguler l'immigration grâce à ses actions". Savonner la planche du RN et de ses thèmes récurrents relatifs aux immigrés et musulmans,tel est l'objectif d'un pouvoir qui veut se faire réélire.
Les français seront-ils des "Veaux" (dixit de Gaulle) en se prenant au jeu de la démagogie ?
Nous le serons dans le prochain épisode intitulé : " donnez moi votre suffrage"