Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Religions

Achoura, trait d’union entre judaïsme et islam

Par Kamel Meziti*

Rédigé par Kamel Meziti | Vendredi 23 Novembre 2012 à 00:08

De nombreux musulmans effectuent le jeûne d’Achoura, suivant en cela la Tradition prophétique. Celle-ci enjoint les croyants à ne manger ni boire durant les 9e et 10e jours du mois lunaire de muharram, perpétuant ainsi symboliquement « le jeûne des prophètes ».



Achoura, trait d’union entre judaïsme et islam
‘Ashura (1) (littéralement « dix », en arabe), ou Achoura, est célébrée le 10e jour de Muharram (premier mois du calendrier musulman).

Il s’agit d’une fête islamique qui, tout en étant antérieure à l’islam dans les différents récits qu’elle commémore, lui est intrinsèquement liée. C’est ce qui explique sa célébration par le Prophète, qui lui a conféré une solide base de légitimation comme en témoignent les nombreuses sources scripturaires.

Ce que commémore l’Achoura est variable, selon les hadiths pris en compte : l’expiation d’Adam et Ève, après leur « chute » sur Terre aurait aussi eu lieu ce jour ainsi que l’accostage de l’arche de Noé (Nûh) ; le salut d’Abraham (Ibrahim) sauvé du feu de Nemrod ou encore celui de Jonas (Yûnus) sauvé des entrailles de la baleine… Autant d’épisodes prophétiques qui auraient eu lieu en ce jour.

Pour autant, l’une des explications authentifiées, corroborant l’importance de cette fête, sur la base des sources scripturaires islamiques, tient à la nature même d’Achoura, considérée, à juste titre comme un trait d’union entre le judaïsme et l’islam.

En effet, selon la Sunna (Tradition prophétique), le Prophète Muhammad, en 622, va à la rencontre des juifs de Médine le jour du Yom Kippour, fête de l’expiation durant laquelle ils jeûnent.

Lorsqu’il leur en demande la raison, ces derniers répondent qu’il s’agit de commémorer « le jour où Dieu donna la victoire à Moïse et aux fils d’Israël sur Pharaon et ses hommes ». Se réclamant des anciens prophètes bibliques, Muhammad affirme être « plus en droit » de jeûner ce jour. Dès lors, le Prophète ordonne aux musulmans d’observer le jeûne ce jour-là, lesquels ne saisissent pas immédiatement pourquoi ils doivent perpétuer cette tradition juive. Le Prophète leur répond alors humblement qu’il considère Moïse comme « plus proche » d’eux, intégrant ainsi Achoura dans la sacralité de l’islam.

Un an plus tard, pour confirmer sa filiation spirituelle à la tradition de Moïse, le Prophète Muhammad recommande aux musulmans de jeûner deux jours, les 9e et 10e jours du mois de Muharram qui marquent Achoura pour éviter que soient confondues les fêtes musulmane et juive.

Dans son affirmation d’être « plus en droit de jeûner ce jour là que les juifs », Muhammad s’inscrit dans la lignée des anciens prophètes bibliques, démontrant clairement l'importance de la continuation prophétique dans la mission dont il se réclame (2).

Notons au passage que le jeûne d’Achoura devient surérogatoire avec l’institutionnalisation du jeûne du mois de Ramadhan en l’an 2 de l’Hégire (624). Il est à préciser toutefois que le mois de Muharram est l’un des quatre mois sacrés de l’islam, où les musulmans sont encouragés à observer des jeûnes volontaires (les autres étant : Rajab, Dhul Qa’dah, et Dhul Hijjah).

L’importance du jeûne d’Achoura, même s’il demeure recommandé est attesté par la Tradition islamique dans un célèbre hadith :
« Quant au jeûne du jour de ‘Ashura, j’espère qu’Allah l’acceptera en tant qu’expiation pour l’année qui l’a précédé. » (Sahih Muslim)

La spécificité d’Achoura tient au fait qu’elle a souvent été qualifiée de « journée entre joie et douleur », selon l’approche sunnite ou chiite.


Notes
1. Dénommé aussi « Achouré », en Turquie, ou encore « Tamkharite », au Sénégal.
2. L’islam considère Noé, Abraham, Jésus et Moïse comme faisant partie des cinq plus grands prophètes « doués de constance » (oulou al-azm) de l’humanité, Muhammad venant parachever tous les messages divins antérieurs, en tant que Sceau de la prophétie.


Cet article est issu de Philippe Haddad, Nicolas Senèze et Kamel Meziti, Les Fêtes de Dieu, Yahweh, Allah (Éd. Bayard, 2011).

* Kamel Meziti, historien, est secrétaire général du Groupe de recherche islamo-chrétien (GRIC), ancien directeur du culte musulman de la Marine.





Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par lr407 le 23/11/2012 11:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L’Imam a rappelé qu’au terme de treize années de persévérance dans l’appel à l’adoration de Dieu seul et au bannissement des mauvaises pratiques et fausses croyances en vogue avant l’avènement de l’Islam, et après de longues années de souffrances endurées par le Prophète et le groupe réduit de croyants qui faisaient cohésion autour de Lui, face aux agissements et complots des mécréants de Qoraiche, Dieu avait ordonné aux fidèles d’émigrer de La Mecque, berceau du Prophète, vers Médine afin de poursuivre la mission de diffusion du message divin. Il importe de nos jours de tirer les enseignements de cet important événement de l’histoire de l’Islam, a dit l’Imam, considérant que tout musulman est appelé à accomplir dans sa vie d’autres formes de «Hijra», sorte d’éloignement et de distanciation par rapport au mal, à commencer par le rejet du doute pour la certitude, de l’illusion pour la réalité et de la paresse pour l’action bénéfique, en vue de faire œuvre utile dans sa vie et apporter sa contribution pour faire prévaloir la voie du bien dans ce monde.

2.Posté par Dhulfikar le 25/11/2012 01:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Yom Kippour est le jour du grand Pardon. Il ne célèbre pas vraiment la victoire de Moise et la sortie d'Egypte des enfants d'Israel. Cet évènement se commémore par la Pessah et les Juifs ne jeûnent pas ce jour, mais s'abstiennent de manger tout ce qui est à base de blé.

3.Posté par maryam le 26/11/2012 05:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
nous estimons que le Yazid de ce siècle, ce Yazid que nous devons affronter à la manière de Karbala, à la manière de l’Imam Hussein (AS) est le projet américain. Car ce dernier menace notre région, usurpe nos richesses, viole nos lieux saints, nos symboles saints. Cet affrontement restera notre première priorité. Et je vous mets en garde contre les tentatives de transformer l’ennemi en ami et l’ami en ennemi. Comme c’est le cas avec Israël qu’on tente de montrer comme un ami. Sauf que la nature tyrannique, raciste, criminelle, despotique de l’entité sioniste a embarrassé l’Occident, ses guerres à Gaza ou contre les Palestiniens, et aussi contre le Liban ont dévoilé le visage monstre d’Israël, et donc toutes leurs tentatives, leurs efforts à montrer le monstre comme un agneau sont vains. Car Israël est incapable de jouer leur jeu en raison de sa nature meurtrière !

Alors qu’au fil des jours, l’Iran apparaît de plus en plus comme étant l’ami des Musulmans , l’ami des peuples opprimés, la preuve ce qui s’est passé en 2006 (guerre des 33 jours au Liban), en 2009 (guerre Plomb durci contre Gaza) et aujourd’hui en 2012 (guerre contre Gaza). L’Iran a prouvé qu’elle était une puissance courageuse, audacieuse, inébranlable, fidèle dans ses engagements, modeste et humble. Et quand la république islamique d’Iran vient au secours des pays opprimés, elle le fait par devoir moral, elle ne demande rien en échange. Et donc je mets en garde contre tous ceux qui veulent défendre l’image d’Is...  

4.Posté par maryam le 26/11/2012 05:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salam pourplus d'informations sur le jeune d'ashura


http://www.al-imane.org/forums/showthread.php?t=4982


5.Posté par maryam le 26/11/2012 05:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


le jeune du jour d'ashura

http://www.al-imane.org/forums/showthread.php?t=4982&page=10&p=70472#post70472

6.Posté par maryam le 26/11/2012 05:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qu'Allah accepte vos condoléances pour le martyr de Sayed Aba Abdellalh, Sayed al Husseyn, chabab ahl el Jenna, que certains veulent faire oublier, pour lui substituer un évènement qui n'a JAMAIS eu lieu à la même date, à savoir l'émigration de Rassoulou Allah, avec le guide professionnel Abi bekr, (rien à voir avec Ibn abiQouhafa, le futur calife, et père d'Aïcha qui était déjà à Médine, qu'il avait rejointe avec Omar.

Rien à voir aussi avec la PÂQUE juive, qui célèbre la sorte d'Egypte, qui a eu lieu au printemps.

Assalamou 'ala al Husseyn,
Assalamou 'ala awled Al Husseyn,
Assalamou 'ala ashâb al Husseyn,
Assalâmou 'ala al'arwâhi allatî hellet bifinâ'ika.

Allahuma Salli 'ala Mouhamadin wa 'ala âlihi attyibîn attâhirîn

7.Posté par Lucien Mengel le 04/11/2014 13:14 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que des mythes et mythologies qui attachent les cultures les unes aux autres :-)
Vous n'avez pas des yeux pour voir plus loin que la dictature des religions castratrices? Nous n'avons pas besoin de croire dans les mythes politico-religieux.