Mercredi 18 Février
Ah ! Moul chech, le pote de mon père ! Ca fait des années que je ne l’ai pas vu. Nous, les maghrébins, nous avons la fâcheuse manie de donner des surnoms qui commencent toujours par Moul. En fait, le vrai nom de Moul chech est Monsieur El Baghdidi El Chaihouari el Messaoudi El i i i i i mais on le surnomme Moul Chech car il ne quitte jamais sa chéchia de sa tête.

En plus de donner des sobriquets, notre politesse nous conduit toujours à demander des nouvelles de toute une famille.
Alors, là, c’est sûr, j’en ai au moins pour une demi-heure avec lui.

« Comment vas-tu, Malika ?... Et ton père ?... Et ta mère ?... Et ton frère ?... Et tes enfants ? »

Heu ! Bah qu’est ce qui lui fait penser que j’ai des enfants ? Faudrait d’abord que je me trouve un mari !!! A mon avis, c’est mon âge ! Il a voulu être poli et minimiser les risque d’oublier quelqu’un.

Fffff ! Bon ! Je ne vais pas me lancer dans une prise de tête avec le topo habituel : « A ton âge, Mariée, les enfants et tatati et tatata ». En plus, mes parents m’ont toujours demandée de ne jamais contrarier les personnes âgées alors je vais lui répondre qu’ils vont bien et pis, je lui ajoute que mon mari est au boulot. Vaut mieux mentir beaucoup que pas assez, non ?

Je quitte enfin, mon ex-voisin pour me rendre chez Moul Hainout (Monsieur Magasin), surnom donné à l’épicier. N’empêche que je serais curieuse de connaître le surnom qu’on me donne dans ce quartier.

Bien que Moul Hainout soit à 500 mètres de la maison, je décide de m’y rendre en voiture. La flemme d’y aller à pied.

Ca y est ! Chui arrivée et… Aiyayaille ! Quelle idée de venir en voiture. Il n’y a qu’une seule place de parking disponible mais faut faire un créneau. Je déteste cette manœuvre. Tartaga n’a pas la direction assistée alors, du coup, je mets au moins un quart d’heure à chaque fois.

Bon ! Allez hop ! Je mets mon gilet jaune et je place le petit triangle rouge pour prévenir les automobilistes, qui arriveraient derrière moi, que je vais me garer. Allez ! C’est parti !

Voilà ! Vite fait, bien fait ! Mais, avant de rentrer dans le magasin, je vais tout de même remettre mon triangle dans mon coffre. Quoique pour repartir, tout à l’heure…

Oulala ! Y’a du monde chez Moul Hainout. Qu’est ce qui se passe ? Ya un mariage ou quoi ? Comment faire pour doubler sans se faire remarquer ?

« Excusez-moi. Je ne me souviens plus si j’étais avant vous ou après vous ? »

Marde, ço morche po !

Alors que nous étions, tous, en train de faire la queue pour régler nos petites courses, nous sommes interrompus par l’hurlement d’une voix masculine.

« Yahooooo »

Yahooooo est le nom commun à tout le monde car, nous, les maghrébins, lorsque l’on interpelle une personne, on crie Yahoooo. Pis chaque individu se retourne et demande :

« Qui moi ? »

« Non ! L’autre »…

« Qui moi ?… Non l’autre…. Qui Moi ? Non, l’autre »
Et ainsi de suite, jusqu’à ce que l’on trouve le bon interlocuteur.

Chaque client demande, alors, au type, s’il s’agit bien de lui.
Apparemment, ce n’est pas lui, ni lui, ni elle…

Hmmmm… J’ai l’impression que c’est avec moi qu’il veut parler. Hmmm. Si si ! C’est moi puisqu’il ne reste plus que moi.

L’épicier lui demande confirmation :

« Mais avec qui veux tu vraiment parler ? »

« Avec Moul Célibataire ! »

Heu !
Malika K.
Rédigé par Malika K. le Mercredi 18 Février à 22:58 Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Tape-moi Blinklist Furl Reddit Newsvine Y! Blogmarks Technorati Meneame Viadeo Pinterest
Mercredi 4 Février
Alors que je m’imaginais faire des emplettes aux Galeries Lafayette avec les 15000€ que je n’aurais jamais, je suis interrompue par un appel inattendu !!!

Anouar Népanoir ! Anouar Népanoir ! C’est ANOUAR NÉPANOIR !

A N est de retour ? « Mon google à moi c’est toi » est revenu ! Moi, j’y comprends rien ! Dès fois, y me donne des nouvelles pis des fois, y m’en donne plus. Pourtant c’est gratuit de tenir informé quelqu’un !
Ah ! Les mecs ! Tous des radins, surtout en messages.

Il est vraiment chelou, A N ! Toutes les trois semaines, il m’envoie un mail et toutes les quatre semaines, j’ai droit à un coup de fil. Et entre temps, ya rien ! Que dalle ! Wailou !
Mais pourquoi les mecs nous donnent des nouvelles par intermittence au lieu de nous appeler, tous les jours, à la même heure ? Bon ! P’tête pas à la même heure mais au moins tous les jours ?!

En tout cas, d’après mon agenda, à la minute où il interrompait mon rêve, cela faisait trois semaines, deux heures et quinze secondes que je n’avais pas reçu d’appel de sa part. Bizarre ! Logiquement, le contact téléphonique, entre nous deux, s’effectue toutes les quatre semaines. Bizarre ! Il est en avance d’une semaine.

Ololo ! Ca sonne ! Ololo ! Qu’est ce que je lui dis ? Mais surtout qu’est ce que je ne lui dit pas ? Parce que je dois faire très attention lorsque je m’exprime.
Un jour A N m’avait expliquée la raison pour laquelle il me laissait sans nouvelles plusieurs semaines. D’après lui, c’est le temps nécessaire qu’il me faut pour que je réfléchisse sur mes gaffes. Pfff ! N’importe quoi !
Ah ! Les mecs ! Toujours en train de raconter n’importe quoi.
Bo ! Allez ! Décroche !

« Oui, allo ? »

Marde ! C’est pas comme ça qu’il aurait fallu répondre. J’aurais du décrocher avec une voix un peu plus… féminine. Bo allez ! Je raccroche !
Faut que je chauffe ma voix avant qu’il ne me rappelle… Oui allo ? Non ! C’est pas bon !... Oui allo… Oui allo… Oui allo. Mouai ! Comme ça, c’est parfait. C’est bon ! Je peux lui envoyer un texto.

« Ca y est ! Je suis prête ! A tout de suite. »

Hmmm ! Qu’est ce qui se passe ? Pourquoi le téléphone ne sonne t-il pas ?
Allez A N ! Appelle ! Apelle !
Ah ! Ca y est !

« Oui, allo ?... »

Bizarrement, nous n’avions rien à nous raconté. Nous avons discuté sur ce que je devenais et ce qu’il devenait, et, depuis le temps que nous nous n’étions pas parlé, il n’y avait eu aucun changement dans nos vies respectives.

Ayayaille ! La conversation se termine et moi, je veux continuer.
Ayayaille ! Le blanc total ! Le truc que je déteste !!! Au téléphone, il ne faut jamais rester sans rien dire sinon, l’autre, y raccroche.
Faut trouver quelque chose, très vite.
Ah ! Je sais ! Je le questionne sur son sujet favori. Le loto foot !

« C’est super facile ! Tu choisis une liste de 7 ou de 15 rencontres de football. Après, tu fais des pronostiques sur les premiers matches de la liste. Et si tu veux avoir, plus, de chances de gagner, tu peux jouer des doubles ou des triples. Ensuite, tu mises ta grille en fonction de tes combinaisons. Tu analyses les statistiques domicile-extérieur de tous les matchs déjà joués mais ATTENTION faut tenir compte des statistiques des équipes et non de leur renommée, sinon, tu risques de te planter… »

Ololo ! Pourquoi lui ai-je parlé foot ? J’ai toujours pensé que les problèmes de communication entre les hommes et les femmes étaient à cause du foot. Cela est maintenant démontré et confirmé.

«…Tu analyses, aussi, les courbes de progression et les série en cours et tu compares toutes les équipes des championnats français, ligue 1, ligue 2, national, et européens, première league, calcio, liga, bundesliga…. pourcentage domicile-extérieur en tenant compte que des données sportives, performance domicile - extérieur… »

Aie ! J’ai mal à ma tête !

« … Le pourcentage de 1N2, la série consécutive et les absences consécutives de 1N2. Les classements… et les côtes les plus élevées pour choisir tes bases et les petites côtes pour trouver les bons coups à jouer… »

J’en peux plus !!! Je veux raccrocher !!!

« La dernière fois, j’ai misé un euro et j’ai faillit gagner 15000€. Tu comprends ? »

15OOO ! J’ai bien entendu ? Il a dit 15000 € ! Bo ! Allez ! A mon tour de blablater.

«Oui ! Oui ! J’ai bien compris ! Tu sais, moi aussi, je m’intéresse beaucoup au foot. J’ai pu lire dans le journal l’Equipe que, cette semaine, le stade de France devrait jouer contre la ligue 1. Pourquoi, tu rigoles ?... Ah Bon ! Le stade de foot n’est pas une équipe ? Incroyable ! Mais où va l’argent de nos impôts ? Bref ! Y va y avoir un match et celui qui gagnera, rencontrera Ti Elle Si. Pourquoi tu rigoles ? »

Chelsea, ça se prononce bien Ti elle Si, non ?

« C’est vrai que mon accent « so british » n’est pas terrible mais c’est parce ce que je ne suis pas maquillée. Attends, je me mets du rouge à lèvre, ça va régler mon problème. Bref ! Dans le magazine, et ben, y’avait Karim Benzema en première page et ololo, qu’est ce qu’il est boooooooo ! Heu ! Mais pas plus beau que toi puisque c’est toi le plussss meilleur de toute la teeeerre. »

Oups ! Quelle idée de dire que Benzema, il est beau. Le truc à ne pas dire à un mec ! Voilà ! J’ai encore gaffé. Ca y est, chui fouttue et la sentence sera sans appel. C’est sûr, je vais être une nouvelle fois punie. Il ne répondra plus à mes appels pendant 3 jours et il va me laisser réfléchir pendant quatre semaines.

Ahhhh ! Au secours ! Veux pas être punie ! Veux pas être punie…
Malika K.
Rédigé par Malika K. le Mercredi 4 Février à 15:45 Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Tape-moi Blinklist Furl Reddit Newsvine Y! Blogmarks Technorati Meneame Viadeo Pinterest
Mercredi 7 Janvier
Manifestation samedi 10 janvier au départ de République. Mobilisons-nous !!!!
Samedi dernier il y a eu 50000 manifestants sur 6 millions de musulmans en France... Julia Boutros a raison : "Win al Malayin".
Bon ! Nouvel aventure de Malika K, histoire d'évader un petit peu notre esprit.


Voilà ! Ca fait cinq minutes que je tourne en rond et Anouar Népanoir ne m’a toujours pas recontactée. Depuis que je me suis levée, je lui ai laissé dix messages. Un message toutes les demi-heures. Il va penser que je m’acharne sur lui mais m’en fou ! Et là, je dois lui téléphoner dans… Elle est où la calculette ?

J’ai appelé à 15H07 et il est 15H12. Ca fait donc 5 minutes. Je dois le rappeler à 15h37 et il reste… 37 moins 12… faut attendre encore 25 minutes. Fffff ! C’est trop long !
Heu un SMS d’Anouar !

« Tu m’as appelée ?»

Il est pas sérieux ? Il se fiche de moi !!!! Je le rappelle mais… Dans dix minutes pour respecter le harcèlement.

« Sèlèm Anouar. Ffff ! Je suis encore sur ton répondeur ! Yen a marre ! Bon ! Je t’appelle pour te dire que tu m’as laissée un SMS où tu écrivais : « tu m’as appelée ?». Bien sûr que je t’ai appelé !!!! Bref ! Je voulais seulement te signaler que tu as commis une faute d’orthographe. En effet, je viens de vérifier la grammaire française sur Internet et il y a écrit que le participe passé du verbe s’accorde avec le complément d’objet direct lorsque celui-ci précède le verbe avoir. Donc, appelé c’est é et non é e puisque le COD dans la phrase « tu m’as appelé » c’est meuh apostrophe et que le meuh c’est toi. Voilà, c’est tout mais c’est beaucoup… Heu ! Quand je dis que meuuuuh c’est toi, ça ne veut pas dire que je te prends pour une vache. Bon ! J’attends ton appelle. Il est 15h40 »

Je n’arrive pas à expliquer pourquoi, nous, les nanas, on n’arrête pas d’appeler notre amoureux. Le pire c’est que, tant qu’il ne décroche pas, on continue de laisser des messages de désespérées. C’est bizarre. Je crois que c’est à cause de notre horloge biologique. C’est elle qui nous pousse à adopter ce type de comportement.

Bon ! C’est l’heure. Faut que je lui laisse un nouveau message mais cette fois-ci, réfléchissons stratégie.
Mouai, je sais !!!!!

« Anouar Népanoir, tu connais le film « Matrix ? ». Tu sais le film où le héro, Néo, découvre que le monde dans lequel il vit n’est qu’un monde virtuel et que pour en sortir et revenir dans le monde réel, il faut qu’il décroche le téléphone lorsque celui-ci sonne. Et ben, tu ne sauras jamais ce qu’il m’arrive ? Ce matin, je me suis levée dans une nouvelle matrix. Si si ! C’est vrai ! Et tu sais ce qu’il faut faire pour me sauver ? Et bien, faut que tu fasses comme dans le film. Un coup de fil et puis c’est bon alors appelle ! Au fait, dans le film, le héro est amoureux de Trinity. Donc, moi, je suis Trinity et toi tu es Néo. Bon ! Je vais envoyer un mail aux scénaristes pour leur dire qu’il faut que dans le prochain film, Néo demande la main de Trinity. Je te rappelle dans une demi-heure pour te dire ce qu’ils en pensent. »

Voilà ! Ca fait une demi-heure que je tourne en rond et il ne m’a toujours pas rappelée. Allez ! Rebelote mais cette fois-ci en baratinant.

« Anouar Népanoir ! Tu ne sauras jamais ce qu’il m’arrive ? Hier, Augustin, il portait une chéchia. Tu te rends compte, le PDG d’une boite américaine qui se met à porter une chéchia ! Ololo ! Je suis dans une Matrix ! Je suis dans une Matrix. Apelle ! Appelle ! »

Voilà ! Ca fait une demi-heure que je tourne en rond et il ne m’a toujours pas rappelée.
Ah ! Le téléphone sonne !

« Farid !… Oui, je suis surprise ! Je ne m’attendais pas à ton appelle ! Bien sûr que ça me fait plaisir mais j’attends… En fait, je dois raccrocher car j’attends… »

Ololo ! Y comprend rien ! Blablabla blablabla blablabla…

Voilà ! Enfin, il a raccroché. Bon ! Plus qu’à vérifier le répondeur pour voir si je n’ai pas de message d’Anouar.
Evidemment ! Ya que dalle ! Comme d’hab !

Je suis fatiguée de réfléchir stratégie pour obtenir un simple appel. Et pis d’abord, s’il souhaitait réellement me parler, il l’aurait fait depuis longtemps. Chui sûre qu’il en voit une autre. A tous les coups, il est marié. Ca y est ! Je deviens paranoïaque. Oulala mes nerfs montent !!!!

Bon ! S’il ne m’appelle pas c’est parce qu’il a une copine ou bien il se fiche pas mal de moi ou bien c’est parce que moi, je suis d’origine… et que lui, il est d’origine… ou bien c’est parce que, tout simplement, il est malade… Nan ! Nan ! Une paranoïaque ne pense pas comme ça !... ou bien c’est parce que… ou bien c’est parce que…
Ahhhhh ! Y m’énerve !!!! Y m’énerve !!!! Je le rappelle !

« Anouar ! Encore ta messagerie ! Yen a marre ! Bon ! Rappelle-moi ou… ch’téclate »

Ah enfin, mon téléphone sonne. Les mecs, y nous zappelle que quand ils flippent. Faut toujours leur faire du chantage. Bon ! Jui réponds parce que j’en crève d’envie mais faut que je la joue vénèr. Je lui montre que je suis vraiment en colère.

« Qu’est ce que tu veux ?... Non ! Chui trop énervée pour te dire sèlèm ! Et pourquoi tu ne me réponds pas quand je t’appelle ? Je suis sûre que tu le fais exprès ! Et pourquoi, tu ne me rappelles que maintenant ?.... Ah bon ! Té au travail ! Une réunion ! Bah moi, je suis en RTT. J’avais oublié ! Je pensais qu’on était le week-end. Padon, m’sieur ! R’commencerais plus, promis !... »

Ste honte ! Comment faire pour rattraper ce coup là ? Je sais ! Je redeviens gentille et je lui cède tout tout tout.

« Nan ! Pas possible ! Ne t’appeler qu’une fois par jour ? C’est pas possible pour moi… »
Malika K.
Rédigé par Malika K. le Mercredi 7 Janvier à 13:35 Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Tape-moi Blinklist Furl Reddit Newsvine Y! Blogmarks Technorati Meneame Viadeo Pinterest
Samedi 3 Janvier
Pas de nouveau texte ces temps-ci car les infos concernant les palestiniens m'ont fait perdre mon humour alors mobilisons nous, tous ensemble, pour que cesse le massacre !!!!
Malika K.
Rédigé par Malika K. le Samedi 3 Janvier à 12:04 Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Tape-moi Blinklist Furl Reddit Newsvine Y! Blogmarks Technorati Meneame Viadeo Pinterest
Mardi 16 Décembre
Ah ! Faut que je me dépêche !!! Je ne veux pas arriver en retard à mon rendez-vous avec Anouar Népanoir. Mais ça y est, je ne l’appelle plus par son vrai prénom. Chui contente ! Je lui ai trouvé un surnom qu’il kiffe à mort parce que les mecs aiment trop que les nanas leur donnent des p’tits noms mignons. J’ai, donc, imaginé un sobriquet qui correspond tout à fait à sa personnalité. Mouai ! Anouar, c’est un trop grand intellectuel. Y sait tout sur tout et y comprend tout sur tout. J'étais obligée de lui trouver un truc génial.
En fait, j’ai déniché son nouveau surnom lors de notre premier rendez-vous, en l’écoutant m’expliquer le fonctionnement d’un frigidaire et le premier principe de la thermodynamique. Mais le déclic est venu lorsqu’il m’avait fait l’analyse de texte d’une chanson des années 90. Je me souviens encore de ses paroles.

«… Lorsque Lagaff chante : Oh ! Qu’il est beau le lavabo, il est laid le bidet. Ce qu’il faut comprendre c’est… ».

Du coup, maintenant, je l’appelle « mon google à moi, c’est toi » et il kiffe graaaave !

Bon ! Faut y aller là ! Vite ! Vite ! Plus qu’à vérifier que je n’ai rien oublié et c’est parti. J’ai bien mis mes chaussures à mes pieds et mon manteau sur mon dos. Mon sac est bien là et mes cheveux sont bien sur ma tête. C’est bon ! Je peux partir. Quoique… mon portable !!! Il est où ?

« IL EST OU ? Ahhhhhh ! J’ai perdu mon portable. Ahhh ! Mon cœur ! Ah ! Gueulbi ! Je vais mourir si je ne le retrouve pas ! Y’a toute ma vie dedans ! Wahou ! Snif snif !!!! Je sais pas où il est !!! Wahou ! Snif snif !
TOUFIK ! Fais sonner mon portable ! Je crois que tu me l’as volé ! »

Oups ! Marde ! Je devrais arrêter d’accuser mon petit frère à tord. Cela dit, c’est de sa faute, il avait qu’à naître avant moi. Et toc !

« C’est bon ! Je l’ai retrouvé ! Il était dans ma main… Bah quoi ! Ca arrive à tout le monde des trucs pareils. »

Bon ! Je me ressaisis et….
Ahhhhh !!!! Mon maquillage, il est foutu ! En même temps, c’est normal. C’est ce qui arrive à une fille quand elle se force à pleurer. Les larmes, ça coule et ça fait couler le maquillage Ch’nel venu droit du bled. Ils ne savent pas encore faire du maquillage Waterproof mais ça va venir.

Bon ! Faut que je me magne voir même qu’il faut que je courre.

Ah ! Le v’là ! Ololo ! Qu’est ce qu’il est boooooo dans son costume noir et sa chemise à rayures. En même temps, même s’il était tout moche, je le trouverais magnifique. C’est ça, la magie de l’amour

Bo allez ! C’est parti pour deux heures de conversation à sens unique. Faut surtout pas que je m’endors. Je garde les yeux ouverts et je fais semblant de m’intéresser.

«… et dans la critique de la raison pure de Kant… Par exemple si je dis « les célibataires ne sont pas mariés », je lie deux concepts, célibataires et pas mariés, mais le prédicat « pas mariés » est déjà contenu dans le sujet de la phrase « célibataire »…. »

Mais qu’est ce qu’il raconte !!!! C’est une demande en mariage ? Il essaie peut-être de me faire passer un message. Ololo ! Moi, je comprends rien aux messages subliminaux. Une phrase simple me suffit. Y peux pas me dire un truc comme « veux tu m’épouser ?» C’est facile ! Y’a un sujet, deux verbes et pas de compléments ?

«… Le jugement « les célibataires ne sont pas mariés » n’est donc pas une connaissance au sens étroit du terme : il ne nous apprend rien sur le monde, il est juste une tautologie… »

Quoi !!!! Ana fouttre ! Ana fouttre ! Mais peux pas le lui dire sinon, y va me larguer !!!! Ffff ! Moi, ce que je veux, c’est qu’il m’épouse alors tout le tralala sur le célibat et ben j’en ai… ana fouttre ! Bon ! Tout son discours, c’est une demande ou pas ?

Ffff ! Y me saoule ! Et pis, moi aussi, j’ai envie de parler. C’est notre deuxième rendez-vous, donc, je pense que je peux me le permettre. En plus, je l’ai assez écouté alors, c’est à son tour maintenant. En plus, j’ai envie de frimer en lui démontrant que moi aussi, j’ai plein de connaissances dans ma tête. Bo allez ! Je me lance et jui dit plein de mots scientifiques.

« Mon google à moi c’est toi… Ouai, je sais que t’aime bien, c’est pour ça que je t’appelle comme ça. Hi hi hi… En fait, moi, je voulais te faire part de mes expérimentations sur l’ADN des rats de laboratoire qui ont, enfin, portées leurs fruits. J’ai pu constituer le code génétique de l’homme idéal. Malheureusement, j’ai détecté, en toi, une anomalie au niveau de ton chromosome Y. Du coup, je voulais savoir, s’il serait possible que tu prennes rendez-vous chez un généticien afin de modifier ton génome au niveau de ta séquence d’acides nucléiques AGG. Il faudrait remplacer la Guanine par la Thymine afin d’obtenir l’AGT qui, après transcription, nous donnerait le codon UCA de l’ARN qui, lui-même, après traduction produirait l’Acide aminé obligatoire pour être l’homme parfait à savoir, un homme qui sait se taire.
Sinon, à part ça, je t’aime quand même. »

Qu’est ce qui se passe ? Y s’est levé et y s’est barré ! Y m’a même pas dit au revoir. Je ne comprends pas ce qui s’est passé !!!! J’ai beau analyser mes paroles, je ne vois pas ce qui aurait pu le vexer.
Mais qu’est ce que j’ai dit qu’il aurait fallut ne pas dire ?

Annnnn ! Quelle conne ! Mais quelle conne ! J’ai oublié de mettre en application la règle numéro 1 qu’une célibataire doit respecter tant qu’elle n’est pas mariée. Pourtant, c’est pas dur de cacher à un mec son intelligence. Pourquoi n’y ai-je pas pensé ?…
Malika K.
Rédigé par Malika K. le Mardi 16 Décembre à 17:28 Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Tape-moi Blinklist Furl Reddit Newsvine Y! Blogmarks Technorati Meneame Viadeo Pinterest
Mercredi 19 Novembre
Qu’est ce qu’il y a ce soir à la télé ? Ah ! Ya la série Desperate Housewives.
« A Fairview, une ville chic des Etats-Unis, Mike Delfino et Ian Kavanaugh sont éperdument amoureux de Susan Mayer. »
Elle a de la chance, elle a deux mecs pour elle !!!!
Tiens ! Ce feuilleton me donne une petite idée.
Dans la série « Miskina » qui se passe dans une petite ville pauvre de la France, Malika K est éperdument amoureuse de Mohamed Belkhir et Anouar Népanoir. Deux mecs pour moi ! Et toc !

Allez ! Arrête tes conneries et pense à ton rencart de demain. Je ne sais pas comment je me suis débrouillée mais j’ai, enfin, obtenu un rendez-vous avec Anouar Népanoir.

Bon ! Imaginons la scène. J’avance vers lui et il me dit : « salèm ».
Et pis moi, jui dit : « salèm ».
Après, lui, il me dit : « ça va ».
Et pis moi jui dit : « ça va et toi ? ».
Hmmm ! Non ! Jui dit : « ça va, hamdoulah, et toi ».
Heu ! Et si, il me dit : « bonjour » et pas « salèm » ? Qu’est ce que je dois dire, moi ?
Ololo toutes ces questions philosophiques me font mal à la tête et me stressent !

Bon ! Y m’dit… Et pis moi jui dit… Après y m’dit… Et pis moi jui dit… Après y m’dit… Et pis moi jui dit… Après y m’dit… Et pis moi jui dit…
Ailleuuuu ! J’ai mal à ma tête !

Bon ! Je sais ce que je vais faire ! Je ne vais pas changer mes habitudes. Je fais une petite étude de marché et pis le tour est joué.

Description du produit : homme de race blanche avec des couleurs marron, sans antécédent judiciaire et avec un casier vierge. Les armes qu’ils utilisent pour combattre ses ennemies sont des mots et rien que des mots. Les psychiatres pensent de lui qu’il est honnête, droit et respectueux de la loi. Complètement intègre, il ne peut épouser qu’une fille complètement à côté de ses pompes.

Qu’en pensent les experts de Miami ? L’honnêteté d’Anouar Népanoir leur semble louche. Depuis deux ans, il est mis sous surveillance par les inspecteurs qui tentent, désespérément, de trouver des preuves qui soutiendront la thèse qu’un arabe, c’est forcément malhonnête. Il est devenu l’ennemi numéro un du FBI.

Bah ! Avec toutes ces conneries, v’la maintenant que j’ai peuuur ! Bon ! Continuons l’étude.

Objectif du projet : Anouar Népanoir doit, impérativement, se marier avec Malika K et lui faire des gosses dont des jumeaux qu’ils nommeront Porc et Pic pour que le FBI les laisse tranquille. Ou p’tête Ben et Nuts ?
Bon ! Il est où le stylo rouge ? Je vais mettre un commentaire.
Ce passage doit être retravaillé. Tenter de voir ce qui serait le plus pertinent : Porc-épic ou Ben et Nuts ? Ne pas oublier de tenir compte du fait que les jumeaux seront musulmans.

Budget prévisionnel du projet : zéro euro ! C’est lui qui paie… Il a intérêt !

Heu ! Mon téléphone sonne c’est Mohamed Belkhir qui m’appelle. Il ne m’appelle jamais. C’est chelou. Il doit se douter que j’en aime un autre. Mais pourquoi les mecs reprennent contact quand il se sente en danger ?
Bon ! Qu’est ce que jui dit ?
Allo ! Ca va ? Non c’est trop court. Bon jui dit… Après y m’dit… Et pis moi jui dit… Après y m’dit… Et pis moi jui dit…

Marde ! J’ai loupé l’appel ! Qu’est ce qu’il me voulait ? Bon ! Je le rappelle. Quoique… Non ! C’est à mon tour de le faire galérer et toc !

N’empêche que je n’ai pas résolu mon problème. Demain, qu’est ce que je dois dire ? Je crois que le mieux c’est de trouver un forum de discussion sur Internet avec l’aide de google.
Hmmm ! Qu’est ce que je tape ?

« Forum de nanas maghrébines qui cherchent des mecs maghrébins, gentils, beaux, intelligents et tout et tout et tout ça »

Heu ! Google ne trouve aucune réponse. C’est quoi son problème ? Mouai ! Deux maghrébins dans une même phrase, ça ne donne pas confiance.
T’mannière, je ne cherche plus un mec, moi, je suis passée à l’étape supérieure. Toutes ces années de recherche m’ont fait prendre de mauvaises habitudes. C’est inquiétant.
Bon ! Tape autre chose en détournant les mots tabous.

« Fille mag-hré-bine galère car elle se demande ce qu’il faut dire à un mec mag-hré-bin lors de son premier rencart »

Hmmm ! Ce forum m’a l’air plus qu’intéressant… cuisine algérienne… Maroc… Désert… Tunisien…

Hè ! Faut que j’arrête cette lecture. Je ne suis pas venue pour ça. Allez ! Direction forum de discussion.
Tiens ! On peut proposer un sondage. Bon ben ! Allons-y.

« Lors de votre premier rendez-vous. Que diriez-vous à un mec ?
a) Salèm
b) Sèlèm
c) Bonjour »

Bon ! Maintenant, plus qu’à poster le message qui va avec.

« Sèlèm, je m’appelle Malika K. Je suis née en automne de l’année… A trois ans, j’ai appris à faire du vélo et je suis tombé amoureuse de cette activité… Après je suis rentrée à la grande école et je suis tombé amoureuse de Mohamed Belkhir…. Au collège, j’ai rencontré… Au lycée, j’ai fait des études de sciences et je suis tombée amoureuse de… Pis après, j’ai revu, par hasard Mohamed Belkhir et je suis retombée amoureuse de lui… Après mes études, j’ai d’abord travaillé chez…amoureuse de… Vers 2005, j’ai bossé pour…amoureuse de…
Voilà ! J’ai résumé ma vie sur plusieurs pages et tout ça devrait vous aider à me comprendre. Ainsi vous pourrez m’éclairer sur un point important qui pourrait changer le cours de mon existence : quel mot dois-je employé pour saluer lors de mon premier rencart ? »

Je relis. Je corrige les fautes. C’est bon ! Plus qu’à appeler Anouar mais cette fois-ci, je sais ce que je vais lui dire.

« Allo ! Anouar ! C’est Malika K. Je voulais savoir, si nous pouvions reporter notre rendez-vous car j’attends la réponse des internautes qui vont me conseiller sur ce que je dois te dire lors de notre rencontre mais le temps qu’ils lisent mon message, ça va prendre au moins…. »
Malika K.
Rédigé par Malika K. le Mercredi 19 Novembre à 18:34 Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Tape-moi Blinklist Furl Reddit Newsvine Y! Blogmarks Technorati Meneame Viadeo Pinterest
Mercredi 5 Novembre
D’après le théorème qui stipule que :
« Les filles, dès qu’un mec leur plait, elles oublient l’autre. C’est comme ça. C’est plus fort qu’elles ».
Et, puisque Mohamed Belkhir semble prendre son temps pour tomber amoureux de moi et puisque je suis une femme en quête de l’âme sœur et puisque j’ai, enfin, rencontré un mec génial au rayon halal de Casino, alors, j’ai décidé d’oublier Mohamed et de tomber amoureuse du nouveau. CQFD et toc !

Mon futur mari s’appelle Anouar Népanoir. Malika Népanoir, ça sonne troooop bien !
Bon ! Faut pas tirer des plans sur la comète car, pour l’instant, nous en sommes qu’au stade :

Tu me plais, je te plais par la barbichette
Celui qui invitera le premier
Aura une tapette

N’importe quoi ! Je m’égare.
Bref ! Je pense, avec certitude, que je ne le laisse pas indifférente, c’est la raison pour laquelle, je vais mettre tout en œuvre pour le séduire et si je n’y arrive pas alors, je ne serais plus digne de m’appeler Malika K.

Bon ! Réfléchissons stratégie. Il suffit de poser les données du problème et tenter de résoudre, favorablement, ce problème.
C’est mal barré ! Je ne peux pas prévoir une relation en la considérant, d’emblée, comme une complication. Ce n’est pas possible !
Fffff ! J’y arriverai jamais. C’est toujours pareil. A chaque fois que je rencontre un mec, je ne sais jamais comment m’y prendre. Bon ! Reprenons en cherchant les points communs.
Il est beau et moi aussi.
Il a de l’argent dans son compte bancaire… Aie ! Ca ne peut pas aller. Moi, j’ai des sous. Ayayayaille, ça fait mal. Faut trouver autre chose.
Ya quoi encore ?...
Il est super intelligent. Chose exceptionnelle chez un homme et raison de plus pour mettre le grappin dessus, donc, faudra être aussi intelligent que lui. Pour cela, il suffit, simplement de comprendre sa personnalité et adapter la mienne en fonction de la sienne, tout en respectant scrupuleusement la logique. Un esprit cartésien, comme le mien, va bien trouver quelque chose… Ah ! Ca y est ! Euréka !

Puisque c’est un intellectuel et puisqu’il argumente tout sur tout et puisqu’il connaît tout sur tout, alors, en sa présence, je parlerai avec la parole, j’argumenterai avec des arguments et je raisonnerai avec des raisonnements. CQFD et toc ! Trop facile la séduction.
En plus, ce qui lui plait, en moi, c’est mon profil MBTI.
Le test du MBTI définit notre type psychologique. C’est en répondant à une série de questions et en analysant les réponses, que les lettres, E ou I, S ou N, T ou F, J ou P nous sont attribuées et c’est, ainsi, que se détermine notre profil.
Ma copine Steph, elle, elle est E N T J. En gros, c’est une perfectionniste.
Ma voiture Tartaga, elle, elle est ISTP, j’ai répondu à sa place. En gros c’est une formule 1. Quant à moi, d’après l’analyse qu’Anouar Népanoir a fait de mon test, je suis E comme Extravertie, M, comme….
Au final, les lettres qui me correspondent sont le E, le M, le M, le E, le R, le D, le E, le U, le S et le E.
Je suis une EMMERDEUSE.
Et franchement, si j’avais su que mon profil d’emmerdeuse séduirait un mec, je l’aurais mis en avant depuis longtemps. En tout cas, Mohamed Belkhir ne sait pas ce qu’il loupe car s’il croit qu’un jour, il tombera sur une emmerdeuse, plus emmerdeuse que moi, y peut, toujours, rêver.

Oh ! L’idée géniale qui vient de jaillir de mon esprit d’illuminée ! Je sais ce que je vais faire pour mettre toutes les chances de mon côté. Il suffit de lui écrire une lettre d’amour et pis c’est tout !

Melle K
Mail : malika@takaclic.fr

Le 5 novembre 2008

Objet : demande de candidature spontanée pour un mariage éventuel


Monsieur ou Madame sa mère,

Activement à la recherche d’un homme, je me permets de vous proposer ma collaboration afin de construire un projet commun qui devra se concrétiser dans un avenir très très très proche.

Je rédige, actuellement, un livre qui synthétise mes recherches sur les relations homme-femme. Pour en savoir plus, je peux vous transmettre le chapitre : « Défauts que je ne supporte pas chez un mec ».

Très souriante, dynamique, motivée et aimant les enfants, je souhaiterais mettre à votre disposition, toutes mes compétences et ma formation présentées de façon plus détaillée ci-dessous :

- Bac FDB (Fille de Bonne Famille) – Lycée El Dar (La maison)
- DEUG TM (Tâches ménagères) – Université Darek (Ta maison)
- Maitrise CTM (Cuisine Traditionnelle Maghrébine) – Université Darna (Notre maison)

Disponible et mobile, je n’ai aucune contrainte kilométrique c’est la raison pour laquelle, où que vous soyez, je peux me déplacer pour aller à votre rencontre et vous convaincre de ma réelle motivation.

J’espère que vous étudierez ma candidature, avec bienveillance et je reste, à votre entière disposition, pour de plus amples informations.

Dans cette attente, veuillez, recevoir, Monsieur ou Madame sa mère… tout ce que vous voulez.

Signée : Melle K et bientôt, Madame Votre future femme ou Madame La future mère de vos enfants ou Madame votre future belle fille (la forme que vous choisirez me conviendra, ne vous en souciez pas).

Ya pas à dire. Elle est trop bien la lettre. Et si, avec ça, je ne le séduis pas alors, il ne sera pas digne de Malika K.

Fffff ! N’empêche que nous les filles, on n’a pas de bol. Même en pleine crise économique, il nous est plus facile de trouver un job que…
Malika K.
Rédigé par Malika K. le Mercredi 5 Novembre à 16:38 Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Tape-moi Blinklist Furl Reddit Newsvine Y! Blogmarks Technorati Meneame Viadeo Pinterest
Mercredi 22 Octobre
Aujourd’hui, ma cousine du bled, Sabah, a pris l’avion pour nous rendre visite. Comme c’est la première fois qu’elle met les pieds, en France, on a demandé à notre voisine, Valérie, de veiller à sa bonne intégration dans ce pays.
C’est une vraie franco-française, elle va réussir à la former, c’est sûr.

Ah ! V’là ma cousine ! Ouf ! Elle est habillée, comme nous, elle ne nous a pas mis ce signe ostentatoire qui fait peuuuur.
Dans le pays de Voltaire, faut faire attention à ses fringues car, paraît-il, le calcul du nombre de djellabas, dans les quartiers permet de repérer les fiefs des méchants intégristes. Plus il y a de djellabas et plus la zone est à risque, disait un philosophe inconnu en quête de reconnaissance.
Et ben, moi, quand je porte cette robe à la maison, j’évite les miroirs. Je ne vais pas me faire peur, à moi-même, què même !

Pour s’assurer qu’il n’y ait aucun problème de communication, ma voisine s’est entrainée, toute la nuit, à parler comme Sabah :

« Salem ! Toi, être cousine à Malika…. Tu sais parler français ?... Bah quoi ! Faut pas s’énervée… »

Ste honte ! Valérie ne savait pas que dans les pays du Maghreb, y parlaient français mieux que nous.
Ffff ! Pourquoi les français ont-ils autant de préjugés envers les étrangers ? C’est bizarre !
Bon ! Faut qu'elle rattrape le coup et en tant que citoyenne française, il est de son devoir de lui expliquer certains principes fondamentaux de la République, comme, la laïcité et, le plus important, la mixité. Dans ce pays, les hommes et les femmes ne sont jamais séparés. Ils vivent, ensemble, partout, à l’exception…

« Quand tu vois une femme sur la porte c’est que c’est les toilettes pour filles et quand…. Bah quoi ! Faut pas s’énervée… »

Ste honte ! Ololo ! Mais d’où lui vient cette condescendance à la française ? D’où lui viennent tous ses aprioris ?

N’empêche que… J’ai l’impression que Valérie n’a rien à apprendre à Sabah. Ca craint ! Faut trouver une stratégie.
Bon ! Pas de panique ! Il suffit de réfléchir et tenter de savoir ce que ferait un bon citoyen français pour intégrer une personne, déjà, parfaitement intégrée ?
Ah bah oui ! Je sais ! Je vais lui conseiller d’accuser, ma cousine, de ne pas vouloir s’intégrer, comme ça, Sabah se désintègre pis après, Valérie la réintègre.
En plus, avec une idée, aussi, géniale, elle sera invitée, par tous les médias, pour parler de la communauté maghrébine. Son savoir sur le sujet, reste, certes, très restreint mais pas besoin d’en connaître plus pour être considéré comme spécialiste.

Cela fait quinze jours que ma cousine est en France et cela fait quinze jours que je souffre.
D’abord parce que ma mère me vante, toutes ses qualités, en mettant en relief tous mes défauts. Ensuite, parce qu’elle a trouvé un poste de responsable Machin dans l’entreprise Truc.
Dire qu’elle a été prise alors que, ma voisine, ça fait des années qu’elle postule, en vain. D’après Valérie, si Sabah continue comme ça, elle va se trouver un mec et se caser avant nous et elle risque, même, de me piquer Mohamed Belkhir !
Faut que je l’appelle pour le prévenir.

« Aie ! Répondeur ! Salem Mohamed,
T’inquiète ! Je ne vais pas te laisser un message de psychopathe, bien au contraire. Je veux, seulement, te prévenir d'éviter ma cousine car c’est une voleuse. Déjà qu’elle a piquée le travail de Valérie, je ne voudrais pas qu’elle me vole, aussi, mon mec… heu ! Je voulais dire, celui que j’aime… heu ! Celui… laisse tomber, tu as compris. Bref ! Je voudrais, également, profiter de cet appel pour te demander quelque chose. Tous les matins, à huit heures, je te regarde partir au travail, par ma fenêtre et cela fait une semaine que je ne te vois plus. Aurais-tu changé d’emploi du temps ? Si, oui, peux-tu me transmettre tes nouveaux horaires afin que je puisse, mieux, te surveiller ?... »

Alala ! Ma mère !!!! Je me demande ce qui peut bien l’excitée, à ce point ?
Oh ! Faut que je l’apprenne à ma voisine. Une nouvelle pareille, ça se diffuse !

« Hein ? C’est pas possible ! Elle va se marier ? Avec qui ? Incroyable ! Moi, ça fait plus de trente ans que je galère pour trouver un mec et elle, elle y est arrivé, en quinze jours ! En plus, ça craint ! Elle va avoir un superbe job, un superbe mari, des superbes enfants, une superbe maison et tout et tout et tout ça. Ensuite, elle va finir sa vie, ici, en France, dans mon pays, à moi ! Ne serait-ce pas mieux pour notre patrie, qu’elle retourne dans son pays, à elle ?
T’manière, je m’en fiche parce qu’avec sa tête d’arabe, et ben, elle ne sera, par définition, jamais intégrée et toc !
Bon ! Je te laisse ! Je vais voir sur internet le prix des billets d’avion pour son bled…. Mais non, c’est pas pour elle, c’est pour moi. Faut que j’aille prendre des cours…. »
Malika K.
Rédigé par Malika K. le Mercredi 22 Octobre à 11:43 Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Tape-moi Blinklist Furl Reddit Newsvine Y! Blogmarks Technorati Meneame Viadeo Pinterest
Mercredi 8 Octobre
Le passage à l’euro a littéralement chamboulé notre mode de vie. Chaque semaine, avec maman, nous scrutons, tous les prospectus, afin de dénicher toutes les promos qui valent le coup. Du coup, pour ne louper aucunes bonnes affaires, on passe des heures à comparer tous les prix, de tous les articles proposés par chaque magasin. C’est ainsi que nous établissons notre liste de courses constituées, principalement, de produits les moins chers ou de ceux qui nous font bénéficier d’avantages.

Les biologistes appellent l’instinct de survie, cette capacité qu’ont les êtres vivants à adapter leur comportement, selon leur environnement, pour subvenir à leurs besoins. Nous, on préfère utiliser le terme de, miséria.

Aujourd’hui, nous avons donc, repéré que pour l’achat de deux liquides vaisselles, le troisième est gratuit, chez Auchan.
Lidl, quant à eux, nous propose des couches Pampers, pas chers, mais cela ne nous concerne pas.

« Oui, maman, in challah, un jour, j’en aurais besoin mais il faudrait d’abord que je trouve un… Nan, j’ai pas dit mec… »

C’est, vraiment, chiant de préparer ses achats même si ça fait gagner du temps dans le centre commercial.

« Attends, je vérifie que sur cette Javel, il n’y ait pas de gélatine de porc… »

Eh ! Oui ! Chez nous, nous vérifions, toujours, que la marchandise, de notre liste, soit bien conforme. Ainsi, nous sélectionnons nos articles en expertisant, par ordre de priorité, les ingrédients, ensuite le prix, ensuite, la marque, ensuite le gamasin, ensuite…
Quel véritable parcours du combattant ! Même Rambo perdrait cette bataille mais, lui, c’est parce qu’il ne sait pas lire, ou bien, c’est parce qu’il n’est pas muslim.
Y’a pas à dire, on est trop balaise.

Bon ! Plus qu’à calculer la somme totale. Cool ! Nous devrions nous en tirer pour 70€51.

« Ok ! Maman, je passe, d’abord, à Carrefour pour acheter les articles stabilotés en jaune, puis à Auchan, pour ceux, stabilotés, en vert et j’irai à pied à Lidl qui est à trois km d’Auchan, comme ça, je ferai une économie de… Elle est où, la calculette ?... Ce qui fait qu’en un mois, on gagne… Y’a pas à dire, on est trop balaise ! Bye ! »

Tiens ! Pourquoi est-ce qu’un lampadaire, sur deux, éclaire le parking de Carrefour ? Bizarre ! Je devrais leur dire qu’à Ed, ils font des promos sur les lampes. Ah nan ! C’est pour l’écologie.
Bouh ! L’excuse bidon. Moi, au moins, je sais mieux mentir.

Marde ! Je dois retourner chez moi, j’ai oublié un truc super important. Dommage pour Tartaga, je vais lui perdre cette super belle place. Tant pis. Peux pas faire autrement.

« Sèlèm ! Ma ! T’inquiète, je repars de suite. J’ai, simplement, oublié de mettre mon parfum Ch’nel… Ben Quoi ! Faut pas s’énerver ! Comprends pas le problème ? »

Je ne pouvais pas aller arpenter les rayons des supers gamasins sans mon parfum acheté au bled.

« Mais non ! Maman ! La poulice ne va pas m’arrêter. Et pis, s’ils le font, je leur expliquerais que c’est parce que je ne peux plus me permettre d’acheter du vrai Chanel et qu’ils z’ont qu’à considérer mon Ch’nel comme l’expression de mon instinct de survie, à moi. T’amnnière, ils ne sauront jamais d’où ça vient… Bah ! Si je tombe sur un flic arabe, je lui demande s’il est célibataire et s’il l’est, j’en profite pour… Ololo ! Faut pas s’énerver. Allez, j’y retourne. »

Ouf ! Je peux, enfin, me garer après une demi-heure de galère. Je prends un caddie et zou ! C’est parti.
Oups ! J’ai faillit oublier mes obligations. Faire mon petit tour, là bas, au QG de tous célibataires qui méritent ce qualificatif.
Faut, toujours y aller avant de commencer ses achats, c’est la règle.

Alors que l’endroit stratégique de rencontre de beaux mecs, pour ma copine Steph, est la boîte de nuit, moi, c’est le rayon halal. Noooormal.

Super ! Y’en a un ! Plus qu’à mettre en application le plan drague que j’ai préparé et qui devrait me donner l’air intelligente, mais pas trop, seulement, juste ce qu’il faut pour séduire.

« Y’a pas à dire, la viande halal est super dégueux, super grasse et le packaging est super moche. C’est à croire qu’on nous prend pour des p’tits cochons, mangeurs de tout et n’importe quoi. Hihihi, p’tits cochons… »

Super, il est tombé dans le panneau. Ce que je dis, lui plait et, même, qu’il veut continuer nos achats, ensemble.
Deux p’tites secondes, le temps de cacher ma calculatrice. Ste honte !

Ololo ! Il n’achète que de la marque. Ca craint ! Peux pas lui montrer que je fais partie de la classe moyenne pauvre.
Lui, il ne vérifie pas les ingrédients, il connaît la composition des produits par cœur. Wahou ! Quelle intelligence !
Eh ! Qui dit intelligent, dit forcément galant. Super.

C’est bon ! Nous pouvons nous diriger à la caisse.

Ahhhh ! Pourquoi, Mohamed Belkhir me fait ça, à moi ? Ahhh !
Il est accompagné d’un super canon qui porte des lunettes de conace.
Heu ! Je ne l’avais pas reconnu avec son brushing. C’est pas un canon, c’est sa collègue, la plus moche. Elle ne doit pas connaitre le dicton que je viens d’inventer :
Les têtes de mort, avec des lunettes Dior
Et les têtes belles, avec des lunettes Ch’nel.

Bon ! Il ne m’a pas vue. Ffff. Il me tourne le dos. Faut, absolument, qu’il me voie avec un mec. Faut, absolument, me faire remarquer.

« QUOI ! CONTINUEZ NOTRE CONVERSATION AUTOUR D’UN CAFE ? AVEC PLAISIR ! »

Il se retourne ? Il ne se retourne pas ? Ah ! Ca y est, il nous a vus.
Il est jaloux ? Il n’est pas jaloux ?
Il s’en fou ! Tant pis !

Heu ! La caissière a du se planter. C’est pas possible.

« Hein ? Combien je vous dois ? Vous pouvez me le noter en chiffre arabe, j’ai quelques difficultés avec le français littéraire…. »

Ma mère va me tuer. C’est vrai qu’elle veut me caser à tous prix, mais, pas à 150€. Elle va me tuer.
Hmmm. A part si, l’autre là, il me paye mes courses. Il est intelligent alors il est, forcément, galant.

Radin ! T’manière, la galanterie s’arrête, là où commence la radinerie.
Pfff ! Obligé de faire un chèque ! Quoique… Je peux, peut-être, régler avec ce que je porte.
Mon pull H&M, ma jupe et mon blouson… La caissière pourrait, même, se faire un p’tit bénéf.
Nan ! Peux pas faire ça. Ste honte !

Comme convenu, nous nous installons à une terrasse afin de continuer notre conversation super intello. Ololo !

« Nous en étions à ton analyse sur les conditions humaines de notre génération foutue. »

M’en fou ! M’en fou ! M’en fou ! Fallait que je tombe sur un philosophe. Y parle trop, ces mecs là.
Bo allez ! Fais le sourire de celle qui s’intéresse et acquisse en hochant la tête.
Ouf ! Sauvé par le serveur qui nous apporte l’addition. Changement de service.
Heu ! Qu’est ce qu’il fait Spinoza ?

« J’ai pris un coca light, à 3€20 et une bouteille d’eau à 1€50, donc, en additionnant les deux puis en soustrayant du total, moi, je dois payer 4€70 et toi, 3€45. »

Wahou ! C’est quoi, ce délire ? C’est chaud ! Ok ! Je règle ma part.

« Oups ! Je n’ai pas assez. Aurais-tu l’amabilité de bien vouloir me prêter 10 centimes, ste plait... Oui ! Oui ! T’inquiète, je te les rendrai ! »

Génération foutue ! Comprends mieux ce que ça veut dire. Génération de mecs qui n’ont plus les moyens financiers d’assumer leur rendez-vous galant.
Ahhhhhh ! On va, tous, mouriiiir célibataires.

« Bon ben ! Je dois y aller. Se revoir ? Ch’te rappelle. Allez ! A bientoooozzz !!! »

Plus qu’à retourner chez moi et expliquer à ma mère nos erreurs de calculs. Elle va me tuer.

« Ma ! Tu sauras jamais quoi ! J’ai payé 70€ et du coup, je n’ai pas fait, 30 centimes d’économie mais 50 centimes. C’est génial, non ?... Le ticket ? Pourquoi faire ?... Mais, non ! L’erreur de calcul de la dernière fois, c’était parce que… Ololo… Bon ! Faut que je te laisse. Je dois retourner au rayon halal, acheter des Pampers… »
Malika K.
Rédigé par Malika K. le Mercredi 8 Octobre à 18:17 Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Tape-moi Blinklist Furl Reddit Newsvine Y! Blogmarks Technorati Meneame Viadeo Pinterest
Mercredi 24 Septembre
Erratum :
Padon ! Pour le dernier article, j’ai confondu Zakat et Sadaka. Je suis honteuse, padon !!!!

C'est parti pour une nouvelle aventure


L’hebdomadaire, Maghrébine Actuelle, nous propose, dans chacun de ses numéros, un test de psychologie. Cette semaine, je vais, enfin, pouvoir savoir, dans combien de temps, je ne serais plus célibataire.
Je joue ma vie, là, donc, faut pas que je me trompe, alors, je ne vais prendre aucun risque.
Elle est où, la calculette ?

Il y a cinq questions avec, pour chacune d’elle, le choix entre trois réponses.
Pour avoir le nombre total de résultat possible, que faut-il calculer, déjà ?
Me souviens plus. Ah ! Bah ! Bravo ! Pour une fois que les maths peuvent me servir dans ma vie, je ne me souviens plus. Bon ! Réfléchissons bien.
La probabilité ? Nan ! Nan ! La Combinaison ? Nan ! L’Arrangement ?
Ah ! Oui ! Il me semble que c’est ça. Bon ! C’est quoi, la formule, déjà ?

A est égale à factoriel de n divisé par factoriel de, entre parenthèse, n moins r.
Soit A=5 ! / (5-3) !
Donc, A= 5×4×3×2×1 / (2×1) ce qui est égal à 60
Ca veut, donc, dire qu’il y a 60 arrangements possibles. C’est chaud ! J’en ai pour, au moins trois heures !
Bon ben ! C’est parti.

Si je coche 1 partout, donc, 1 1 1 1 1 alors, ça correspond au résultat rouge.
Si, je coche 1 2 1 1 1 alors, c’est, aussi, rouge
Si, je coche 1 1 2 1 1 alors, c’est le vert
….
Si je coche 2 1 1 1 1 alors, c’est le bleu
….
Si, je coche 3 2 1 1 1 alors, c’est le….

Voilà, c’est terminé !

Maintenant, je ne garde que les solutions qui me garantissent d’obtenir le résultat bleu, celui qui prétend un mariage, incessamment sous peu.
Bon ! Le plus simple, c’est de les surligner, ça va m’éviter de les recopier.
Voilà, c’est fait !

Maintenant, je peux commencer le test.
A la première question, ma réponse est 3.
Je peux, donc, éliminer, tous les résultats qui commencent par un autre chiffre.

Ensuite, pour la seconde question, je répondrais, naturellement, 2 mais ça craint. Ca correspond à un résultat rouge alors que pour avoir du bleu, il faut répondre 3, donc, je change mon choix.
Ffff ! C’est de la triche.
Hmmm. Finalement, après réflexion, ce n’est pas triché. Comme le mariage demande, parfois, de faire des concessions alors, disons que, là, je sauve mon couple.

Ensuite, pour la question 3, ma réponse est 1.
Est-ce que ça passe ? Ouf ! Ca passe ! Chouette !
Question 4… Marde ! Bon ben ! Concession, une nouvelle fois.

Ca y est ! J’en peux plus ! Faut que j’appelle ma copine Steph pour comparer nos données.

« Alors Steph ?... Nan ! Pas de bol !... Ben moi, ça va ! Ca a été dur mais j’ai quand même réussi. Je devrais me marier, incessamment sous peu. Chui trop contente !... Bo ! Je te laisse. Je dois continuer ma lecture. A talleur ».

Wahou ! Gucci sort une nouvelle paire de lunette ?! Troooop belle.
Où ils sont, les ciseaux ?
Faut les découper sans dépasser. Voilà ! Très bien !
Regarde-toi, dans le miroir. Ah nan ! Ca ne va pas, ça ! C’est parce que je suis trop proche. Faut reculer. Ah ! Ouai ! Comme ça, c’est mieux ! Elles me vont super bien, maintenant ! Bon ! Arrête tes conneries et continue de lire les potins.

Annnnn ! J’halucine ! Les stars n’ont aucune éducation. Ololo ! Comment, elle se la pète, celle-là. Par contre, j’aime bien sa coiffure. Je peux, peut-être, tenter de faire la même coupe. Le souci, c’est que je serais obligée de faire un brushing, tous les jours, et après, je vais galérer par temps de pluie. Vaut mieux laisser tomber.
Pis ce couple, là, qui aime trop s’afficher dans les magazines, qu’est ce qu’il… Heu ! J’hallucine ! Incroyable ! Cruc de ouf ! C’est pas possible ! Pince mi, pince moi, j’y crois pas. Faut que j’appelle ma copine Steph.

« Allo ! C’est moi ! Va à la page 26 et dis-moi ce que, tu vois…. Tu ne vois rien ? Regarde, bien, la photo en haut à gauche, celle du couple…. Toujours rien ? Bon ! Ben ! Je te le dis. Observe bien parce que faut, vraiment, bien chercher pour le voir. Donc, au premier plan, tu as les pseudo-amoureux et au second plan, quand tu zieutes bien, qui vois-tu ?.... Ouiiiiii !!!!! C’est moi !!!! Mais qu’est-ce qu’il lui a pris au paparazzi de me prendre en photo ? Il a p’tête cru que j’étais une vedette de cinéma ? Ca veut dire que j’ai le profil d’une starlette. Chui trop contente ! Tu te rends compte, je suis dans Maghrébine Actuelle… T’as raison ! P’tête bien que je suis dans d’autres photos. Bon ben ! Toi, tu vérifies de la page 26 à 46 et moi, je fais le reste et on se rappelle. A talleur »

I will be a star. I will be a star. I will be a star.

Tiens ! Mon téléphone sonne. C’est Messaouda. Peux plus lui répondre. Bon ! Faut changer de numéro car je risque d'être harceler par ces gens là, qui ne font pas partie de la classe des stars. Mouai ! I will be a star et une star ne côtoie que des stars, une star ne s’habille qu’en star… star… star…

Dorénavant, je prendrais la même démarche que John Travolta dans le film Staying alive. Je marcherai en balançant mes épaules.
Et pis, je ferai comme lui lorsqu’il comprend, à la fin du film, qu’il va devenir célèbre et qu’il dit à sa compagne :

« tu sais ce que je vais faire ? Tu sais ce que je vais faire ? Je vais frimer ».

Et ben, moi aussi, je vais frimer. Sauf que y’a quelque chose qui me turlupine.
Oups ! Y’a un grave problème. Y’avais oublié. Je me marie, incessamment sous peu. Marde !

Nan ! Nan ! Il en est hoooors de question. Je ne vais pas gâcher ma nouvelle carrière qui vient, à peine de débuter, à cause d’un mariage précipité. Faut trouver une solution.
Ah ! Je sais ! Je vais refaire le test et obtenir le résultat rouge, celui qui….
Malika K.
Rédigé par Malika K. le Mercredi 24 Septembre à 15:44 Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Tape-moi Blinklist Furl Reddit Newsvine Y! Blogmarks Technorati Meneame Viadeo Pinterest

Qui suis-je ?
Malika K.
Bonjour,

afin de nous mettre, tous en relation pour discuter des nouvelles de malika K, je vous propose de nous rejoindre sur
www.Facebook.com
Pour cela, vous pouvez me communiquer votre mail pour que je puisse vous envoyer une invitation.

malika@takaclic.fr

A bientôt

-----------------------

Malika :
--------
a fait des études sup mais ça ne l’empêche pas de faire de grosses fautes d’orthographe
est née, en banlieue parisienne, en 1978 et est originaire du Maghreb
manage une équipe de 10 personnes dans une grosse boîte américaine
est très complice avec sa copine Stéphanie
possède une vieille voiture, année 85
est une fille ordinaire, avec une vie ordinaire
est toujours obligée de se justifier et expliquer qu’elle n’est pas une femme battue par ses frères et qu’elle n’est pas une fille soumise
n’aime pas Fadéla Amara, responsable de ce qui est cité ci-dessus
espère qu’un jour Word, reconnaîtra les prénoms maghrébins
cherche l’homme parfait.

Les parents de Malika sont :
--------------------------------
arrivés dans les années 60
n’égorgent pas le mouton dans la baignoire
ne force pas Malika à se marier
ne profite pas de l’économie souterraine
ne perçoivent plus les allocations familiales
n’ont jamais dégagés d’odeur
ont donné cinq enfants à la France

Ses frères :
-------------
sont compréhensifs
sont d’accord avec « il est interdit d’interdire »
ne vendent pas de la drogue
travaillent et gagnent bien leur vie
ne se plaignent pas des impôts qui les ruinent, ils comprennent que c’est le retour sur investissement des allocations familiales perçues pas leurs parents quand ils étaient mômes
sont toujours obligés de se justifier et expliquer qu’ils ne sont pas des Méchants
détestent Malek Boutih, responsable de ce qui est cité ci-dessus

L’auteur :
----------
issue d’une famille de 13 enfants (elle est placée en 7ème position)
études sup scientifiques.
loisirs : écriture, cinoche, sports et tout et tout
n’a pas reçu le droit d’utiliser le nom de Meetic pour sa pièce de théâtre : « Meetic Instinct »
s’en fiche parce quelle a trouvé un titre, beaucoup mieux : « un mythomane, des mythowoman’s »

Archives