Connectez-vous
Islam | Musulman | Toute l’actu sur Saphirnews.com
Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Rss

Société

Yazid Sabeg : « Il faut faire avancer l'égalité réelle et la diversité au cœur des politiques publiques »

Rédigé par Propos recueillis par Nadia Hathroubi-Safsaf | Mardi 19 Mai 2009

           

Yazid Sabeg, le commissaire à la Diversité et à l’Égalité des chances, a remis jeudi 7 mai dernier au président de la République son rapport pour la promotion de la diversité. Ces préconisations ont été très bien accueillies par Nicolas Sarkozy. Pourtant, la polémique née par sa proposition de doter la France d’outils de mesure des populations issues de la diversité avait retardé son rendu de plusieurs semaines et suscité de nombreuses réactions dans le monde politico-médiatique. Dans ce rapport d’une centaine de pages, Yazid Sabeg propose 76 actions concrètes. Il les explique pour Saphirnews.



Yazid Sabeg : « Il faut faire avancer l'égalité réelle et la diversité au cœur des politiques publiques »

SaphirNews.com : Dans votre rapport, vous pointez du doigt les inégalités d’accès à la formation. Comment comptez-vous y remédier ?

Il faut revaloriser l’enseignement des lycées techniques qui sont nombreux dans les quartiers. Ils doivent, au même titre que les lycées d’enseignement général, permettre l’accès à l’enseignement supérieur et aux classes préparatoires. Celles-ci doivent d’ailleurs davantage s’ouvrir à la diversité.
La volonté du président est que 30 % des places en classe préparatoire soient réservées aux boursiers d’ici à deux ans, afin d’augmenter la mixité sociale.

Mon autre proposition est de développer l’offre de places en internat d’ici à trois ans. Car il existe très peu de lycées d’enseignement général dans les zones d’éducation prioritaire, les jeunes sont donc amenés à faire de longs trajets, ce qui très certainement préjudiciable à leurs études. Nous visons donc 7 500 places destinées en priorités aux jeunes de « quartiers ».

C’est donc une réforme du système éducatif que vous proposez ?

Saviez-vous que 700 000 jeunes quittent tous les ans l’école, dont 100 000 sans qualification ? Il y a donc visiblement quelque chose qui ne fonctionne pas.

Je pense notamment qu’il faut réorganiser les collèges de manière plus cohérente. Le fonctionnement du collège tel que nous le connaissons est dépassé. Je suis pour un nouveau type de collèges, dans lesquels il n’y aurait que des classes de 6e et 5e, et d’autres que des classes de 4e et 3e. Cela permettrait de concentrer les moyens pédagogiques et de renforcer la qualité de l’enseignement.

Et, surtout, il faudrait organiser la mobilité des jeunes collégiens, c’est-à-dire les transférer dans des établissements hors de leurs quartiers pour « mélanger » les populations et les classes sociales.

Vous voulez parler du « busing », une nouveauté à l’américaine déjà proposée dans le plan Banlieue ?

Tout à fait, cette méthode qui consiste à emmener des élèves des « quartiers » étudier dans des écoles primaires du centre-ville a donné des résultats très encourageants. Cela favorise réellement une plus grande mixité sociale dans les écoles. Je propose donc de l’appliquer aux collèges. D’ailleurs, la plupart sont prêts à tenter l’expérience !

Le plus difficile pour ces jeunes reste toutefois l’accès à leur premier emploi ?

C’est toute la difficulté, on demande aux jeunes d’être qualifiés, d’être diplômés et d’avoir de l’expérience, même pour un premier emploi ! C’est un cercle vicieux, dont il faut sortir ! Je persiste à penser et à dire que les formations en alternance peuvent constituer un vrai tremplin vers l’emploi. Je préconise donc d’instaurer d’ici à la fin 2012 un quota de 5 % de jeunes en formation en alternance pour les entreprises de plus de 50 salariés.

Êtes-vous toujours pour l’instauration du CV anonyme ?

Plus que jamais ! Cent entreprises ont démarré cette expérimentation que je souhaite voir étendre aux administrations.








Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par sarah le 03/07/2009 14:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur Yazid Begag,

Je vous en supplie de renoncer à mettre votre energie dans le cv anonyme, cela ne donnera rien.
L'entretien reste le moment décisif de l'embauche. Je l'ai vécu. Rien dans mon nom ni mon adresse
ni même mon cv, ne pouvait trahir mes origines et pourtant au moment de l'entretien , et j'en ai eu beacoup, je voyais bien que le recruteur ne s'attendait pas à me voir arriver, une arabe. Eh, oui.
Seuls les quotas nous donneront cette première chance à nos jeunes diplomés.
N'oubliez pas non plusde défendre toutes les personnes qualifiées qui despèrent de trouver un emplois en adéquation avec leurs qualifications, et qui pour survivre enchainent les petits boulots, nous sommes nombreux dans ce cas.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne sont pas tolérés et seront donc supprimés. Idem pour les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article.

Loading



Inscription à la newsletter







L'actu vue par Yace